VOTE | 413 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#504 : Dialogue de sourds

Résumé : Penny présente une fille à Raj avec qui il peut enfin communiquer.

Popularité


4.8 - 5 votes

Titre VO
The Wiggly Finger Catalyst

Titre VF
Dialogue de sourds

Première diffusion
06.10.2011

Première diffusion en France
31.03.2012

Plus de détails

Scénario : Chuck Lorre, David Goetsch & Anthony Del Broccolo 

Réalisation : Mark Cendrowski

Guests : Brian George (Dr. Koothrappali), Alice Amter (Mrs. Koothrappali), Katie LeClerc (Emily)

Les garçons jouent à Donjons et Dragons sur la table du salon et Howard et Leonard échangent des banalités sur leur vie de couple. Raj, de son coté, déprime d'être toujours célibataire et se vange sur une tarte. Il grogne sur les garçons qui se moquent de son comportement.

De l'autre coté du couloir, les filles s'octroient une petite soirée bien-être à base de manucures et de soins de beauté. Penny en profite pour savoir où en est Bernadette sur les préparatifs de son mariage. Cette dernière se plaint de la présence de Raj lors de la dégustation des gateaux. Penny, attristée pour le jeune homme, souhaite lui trouver une compagne.

Plus tard, les garçons sont attablés au Cheesecake Factory. Alors que Sheldon choisit son repas avec les dés de Donjons et Dragons, Penny demande de l'aide auprès d'Howard en privé. Ils reviennent tous les deux ^pour présenter Emily, une amie de Penny, à Raj. Howard l'accompagne afin de jouer les interprêtes car la jeune femme est sourde. Raj, surpris, tente timidement de répondre convenablement mais Howard arrange souvent ce que répond le garçon pour ne pas passer pour un idiot. Avant de partir, elle lui propose de le revoir lors d'un rendez-vous.

L'heure du rendez-vous est arrivé et Raj est nerveux. Il se prépare avec Howard sur ce qu'il dira à Emily mais Howard n'est pas d'accord avec sa présentation. La jeune femme les rejoint à la table et commence à discuter. Raj est toujours aussi nerveux et enchaîne gaffe sur gaffe. Howard est offusqué et rectifie le tir très souvent. Le rendez-vous finit, les garçons accompagnent Emily à sa voiture. Raj commence à angoisser car il souhaiterait savoir s'il doit l'embrasser mais la jeune femme le devance. Une fois Emily partie, les garçons se disputent pour savoir qui a été le plus mignon lors de cette soirée.

Sheldon continue à faire des siennes. Alors que Penny le félicite pour sa moustache, il lui explique qu'il doit ça aux dés de Donjons et Dragons. Il continue à prendre ses décisions avec ce qui parfois rend la situation génante ou ridicule. Penny demande des nouvelles de Raj qui semble passer tout son temps libre avec Emily. Cependant, Leonard pense que la jeune femme profite de son ami car il la couvre de cadeaux. Sheldon explique que cela n'a pas d'importance puisque Raj est immensément riche. Inquièt, Leonard décide de prévenir Priya, la soeur de Raj.

Howard et Penny sont ensemble à la salle de sport afin de parler à Emily de la situation. Penny interpèle donc la jeune femme et lui explique calmement ce qu'elle malgré la distraction d'Howard. La jeune femme s'énerve, insulte Penny et quitte la salle de sport. Plus tard, Raj se rend à l'appartement de Penny afin de régler ses comptes. Les deux jeunes gens se disputent mais la situation se retourne contre Penny lorsque Raj croit qu'elle est simplement jalouse d'Emily.

Raj est à son appartement avec Emily où il lui offre un collier hors de prix. Ils sont interrompus par les parents de Raj qui l'appellent afin de discuter du problème. Mr et Mme Koothrappali sont furieux qu'il dépense tant argent et lui demandent donc de choisir. Mais pour Raj, le choix est simple, c'est Emily. Ravi de sa décision, il l'explique à la jeune femme qui, elle, ne semble pas aussi contente que lui de devoir rendre tous les cadeaux qu'elle a reçu.
Quelques temps après, Raj pleure dans les bras de Penny. Il est malheureux que son amour soit parti. Penny le console mais encore une fois Raj croit que Penny essaie de profiter de la situation.

Les garçons mangent au CheeseCake Factory et Raj se régale avec son cheesecake. Sheldon souhaite aller aux toilettes et lance ses dés. Seulement, le résultat n'est pas celui qu'il souhaite et doit attendre de rentrer. Penny apporte l'addition et Howard la tend à Raj afin qu'il paie. Penny lui demande d'en profiter pour mettre un beau pourboir puisqu'ils savent tous qu'il a les moyens.

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : L’entrée du donjon est une porte couverte de mousse. Vous réussissez à l’ouvrir, mais vous vous trouvez face à un hideux et puant ogre couvert de mousse. Qu’est-ce que vous faites ?

Howard : Je dis, Hé m’man, qu’est-ce qu’on mange ?

Sheldon : 17. L’ogre est amusé par votre blague et vous autorise à passer. En fait, moi aussi je l’aime.

Leonard : Comment vont les plans de mariage, Howard ?

Howard : Oh, génial. La nuit dernière, j’ai passé 5 heures chez Macy à faire la liste des cadeaux de mariages. Il semble que je vais finalement avoir cet adorable plat à asperges en faïence que j’ai toujours voulu.

Leonard : Tu vois, c’est une bonne chose d’avoir une copine à 14 000 km d’ici. Je peux passer mes nuits à faire ce que je veux.

Howard : Comme jouer à des jeux de geeks avec nous ? Et prendre des douches particulièrement longues ?

Leonard : Peut-être. On entre dans le donjon.

Sheldon : Tu vois un dragon.

Howard : Vraiment ? Donc on joue à Donjon et Dragon et on va dans un donjon pour voir un dragon ? C’est pas exactement ça ?

Sheldon : Quand tu joues à Chute et Echelles, est-ce que tu te plains de toutes les chues et de toutes les échelles ?

Leonard : Tu vas vraiment manger toute cette tarte ?

Raj : Peut-être, pourquoi pas ? Qui ai-je dans ma vie pour surveiller mon poids ?

Leonard : Oh non, t’as encore regardé « Le journal de Bridget Jones » ?

Raj : Non, c’est juste que tout le monde à quelqu’un. Sheldon a Amy. Howard va se marier, tu sors avec ma sœur.

Leonard : Maintenant qu’Howard va se marier, peut-être  qu’il gonflera une de ses anciennes copines pour toi.

Raj : Vous savez qui je blâme pour ma solitude ? Les Etats-Unis d’Amérique. Vos films et vos séries promettent des rues pavées de jolies blondes avec de gros nibards.

Howard : Mange une autre tarte, tu auras tes propres nibards.

Raj : C’est cruel. Tu sais que ça me va directement dans les fesses.

Sheldon : Messieurs, restons concentrés. Vous êtes face à un dragon qui crache du feu.

Raj : Je ne sais pas si je veux encore jouer.

Sheldon : Parce que tu n’as pas de copine ? Oh, mon Dieu, si ça devient une raison pour ne pas jouer à Donjons et Dragons, ce jeu a un sérieux problème.

 

Générique.

 

                SCENE : L’appartement de Penny.

Amy : Maintenant, je suppose que nous utiliserons cette même cire plus tard pour nous faire les régions du bikini.

Penny : Ouais, ma zone bikini va bien.

Amy : Qui est choqué ? Pas moi. Alors Bernadette, comment avancent les préparatifs du mariage ? Et je ne demande pas ça en tant que demoiselle d’honneur potentielle. Prends-moi ! Prends-moi !

Bernadette : On est allé choisir le gâteau hier. Raj est venu. Il a pleuré et mangé la moitié des échantillons.

Penny : Oh, le pauvre, il est si seul. Nous devrions le caser avec quelqu’un.

Bernadette : Vous savez, j’ai rencontré une fille très mignonne au travail. Elle est mariée à un gars qui participe à nos essais de médicaments.

Penny : Heu … Hello ? Elle est mariée.

Bernadette : Ouais, mais son mari a une grave insuffisance cardiaque, et j’ai entendu dire qu’il était dans le groupe des placebos.

Penny : Ok, alors l’avenir de la veuve éplorée est donc choisi.

 

                SCENE : Le Cheesecake Factory.

Leonard : On peut commander ?

Sheldon : Une seconde. Je fais une expérience.

Howard : Avec les dés de Donjons et Dragons ?

Sheldon : Oui. A partir de cet instant, j’ai décidé de prendre toutes les décisions futiles avec un jet de dés, libérant ainsi mon esprit de ce qu’il fait le mieux : éclairer t ébahir. Page 14, objet 7.

Howard : Alors, qu’est-ce que tu manges ?

Sheldon : Une salade mexicaine. Hum, intéressant.

Penny : Howard, je peux te voir un instant, s’il te plaît ?

Howard : Je ne veux plus montrer à tes amis comment je peux tenir dans les sièges d’appoint.

Penny : Oh, non, c’est pas pour ça. Viens avec moi, s’il te plaît.

Sheldon : Voyons voir avec quoi je vais faire passer cette salade mexicaine. Un pichet de Margarita.

Leonard : Tu veux vraiment ça ?

Sheldon : C’est un super truc. Peu importe. Mon esprit est libre de penser à des choses plus importantes.

Raj : Il pense à quoi maintenant ?

Sheldon : Hamburger et limonade.

Penny : Raj, j’aimerais te présenter quelqu’un. C’est mon amie Emily. Je l’ai connu en cours de gym. Raj, détends-toi. Elle ne peut pas t’entendre. Elle est sourde.

Howard : Emily, voici notre ami Raj.

Penny : Regardez comme vous allez bien ensemble. Je suis si douée.

Raj : Salut …

Howard : Elle dit « Enchantée de faire ta connaissance ».

Raj : Elle a vraiment voulu dire ça ou ses signes étaient sarcastiques ?

Howard : Raj dit qu’il est enchanté lui aussi. Elle dit qu’elle doit retourner vers sa famille, mais Penny a son numéro si tu veux lui envoyer un SMS et la revoir.

Raj : Ok, je vais la jouer cool. Dis-lui. Peut-être. Peu importe bébé.

Howard : Il t’enverra un SMS.

Raj : Vous avez vu, j’ai un rencard. J’aime de nouveau l’Amérique.

Sheldon : Et maintenant pour le dessert … Allez, Sunday au caramel, allez, Sunday au caramel. C’est ce que je voulais dire !

 

                SCENE : Un café.

Raj : Okay, dès qu’elle arrive ici, pour qu’elle sache que je suis cool avec ça, je vais faire une blague sur sa surdité. Je pensais à, Hé, as-tu entendu celle à propos de … ? Oh, non, je parie que non.

Howard : Peut-être qu’on devrait revenir à ton plan du gros mec solitaire.

Raj : Oh, elle est là.

Howard : Pas de blague. Elle dit qu’elle est désolée d’être en retard.

Raj : Dis-lui que ce n’est pas grave. Dis-lui que ses yeux chatoient comme des lys opalescents dans un lac du palais des jeunes filles célestes.

Howard : Vraiment ? C’est ça la première chose que tu veux dire ?

Raj : J’ai travaillé dessus toute la nuit. Utilise ça.

Howard : Ecoute, je ne connais pas le signe pour opalescent.

Raj : Alors, épelle-le.

Howard : Je ne sais pas comment l’épeler.

Raj : Tu me gâches tout !

Howard : Il aime tes yeux.

Raj : Tu me fais parler comme un homme des cavernes.

Howard : Elle dit, merci, tu as de beaux yeux toi aussi.

Raj : Vraiment ? Demande-lui combien d’enfants elle veut, et quelque soit le nombre qu’elle donne, réponds moi aussi.

Howard : Non.

Raj : Bon, dis-lui que j’ai une voix profonde et sexy comme celle de James Earl Jones.

Howard : Elle … elle n’a aucune idée du son de la voix de James Earl Jones.

Raj : Super. Elle ne saura pas que je mens. Voyons voir, qu’est-ce que je pourrais te dire sur moi qui te ferais m’aimer ? Ooh, j’aime la musique. Tu aimes la musique ?

Howard : Tu veux vraiment lui demander ça ?

Raj : Tu as raison. Tout le monde aime la musique.

Howard : Elle dit, Est-ce que tu joues d’un instrument ?

Raj : Non, mais quand j’avais 6 ans, j’ai essayé de monter un boy’s band appelé Frankie Goes To Bollywood. Mais aucun autre garçon n’a voulu me rejoindre, alors mes parents ont demandé aux domestiques d’être mes danseurs. Attends, quand tu diras « domestiques », ne le dit pas comme si je m’en vantais. Dis-le d’une façon qui semble humble, avec juste une touche de « C’est vrai, j’ai eu des domestiques ».

Howard : Tu t’entends parler ?

Raj : Oui, mais pas elle. Donc dis-lui, mains de singe.

Howard : Je crois que j’ai écris une lettre au père noël tous les jours. Et, au matin de noël, sous le sapin, il y avait un petit chiot avec un nœud rouge.

Raj : Qu’est-ce que tu fais ?

Howard : J’écris à Bernadette que je rentrerai tard.

Raj : Hé, qu’est-ce qu’elle dit ?

Howard : C’est une histoire amusante sur un chiot. Souris et rigole. Vite, vite, arrête de sourire.

Raj : Quoi ? Pourquoi ?

Howard : Le chiot est mort, il s’est étouffé avec une tête de poupée. Sois triste ! Sois triste !

Raj : C’est un peu dur à voir avec les lumières de la ville, mais cette constellation en W est Cassiopée. C’était la mère d’Andromède qui est par là.

Howard : Regarde, des jolies étoiles. C’est sa voiture. Elle espère te revoir prochainement.

Raj : Bien, bien. Oh, mec, aide-moi sur ce coup. Elle veut que je l’embrasse ou pas ?

Howard : Je parle le langage des signes, je ne lis pas les pensées.

Raj : Si tu étais moi, tu l’embrasserais ?

Howard : Oui, mais je suis le roi des baisers d’adieu.

Raj : J’étais trop mignon à ce rencard.

Howard : Toi ? Je t’ai rendu mignon. Tu étais un idiot.

Raj : Peu importe, mec. Elle m’a embrassé.

Howard : Ça a peut-être été sur tes lèvres, mais c’était mon baiser.

Raj : Oh, bon. Disons quelle nous a embrassés tous les deux.

Howard : Ok.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Penny : La moustache te va bien Sheldon.

Sheldon : Ne me félicite pas. Félicite les dés. Ils m’ont dit quel pourcentage de mon visage était à raser.

Howard : Pourquoi fais-tu encore ça ?

Sheldon : Parce que ça marche. Durant ces dernières semaines, libérées des décisions triviales, j’ai coécrit deux articles dans des journaux reconnus notables scientifiquement et je suis proche de comprendre pourquoi le grand collisionneur de hardons n’a pas encore isoler les particules de bosons de Higgs.

Leonard : Tu es revenu avec les testicules endolories car tu ne portes plus de sous-vêtements.

Sheldon : Les dés donnent et les dés enlèvent.

Penny : Raj sort toujours avec Emily ?

Leonard : Ouais, chaque soir depuis un mois.

Penny : Wow, je ne peux pas croire qu’il ait une petite amie.

Sheldon : Moi non plus.

Howard : Il y a des nouvelles plutôt drôles sur le front Raj/ Emily. Il lui a donné des boucles d’oreilles en diamants et loué une voiture.

Penny : Tu rigoles ?

Leonard : Tu crois qu’elle profite de lui ?

Penny : Oh, bien sûr que non. Elle ne ferait jamais une chose pareille. Elle est sourde.

Leonard : Les femmes sourdes ne peuvent pas être des croqueuses d’or ?

Penny : Les personnes handicapées sont gentilles, Leonard. Tout le monde sait ça.

Sheldon : Ouais, en fait j’ai des infos sur Raj qui pourraient faire avancer cette discussion.

Leonard : Tu peux nous les dire ?

Sheldon : Voyons voir. Double 1. Désolé mon pote.

Penny : Attends voir. Double. Relance les dés.

Sheldon : Ok, écoutez. Ce n’est pas grave s’il la couvre de cadeaux, car les Koothrappali sont énormément riches.

Penny : Qu’entends-tu par énormément riches ?

Sheldon : Et bien, riche veut dire beaucoup d’argent. Enormément veut dire encore plus. Je ne sais pas ce que tu ne comprends pas.

Leonard : Ecoute, je sais qu’ils ont de l’argent, mais je ne pense pas à ce point.

Sheldon : Non, tu as tort. Comme vous le savez, il y a quelques années, j’ai réalisé l’un de mes rêves secondaires et suis devenu notaire. Et bien, de temps en temps, je traite des documents bancaires pour Raj. Les Koothrappali ne sont pas juste riches, ils sont riches comme Richie Rich.

Penny : Bon, combien alors ?

Sheldon : A mi-chemin entre Bruce Wayne et Oncle Picsou.

Howard : Quoi ? La dernière fois qu’on est allés au zoo, cet enfoiré m’a fait lui acheter un churros.

Leonard : Ecoutez, les gars désolé, je ne veux pas être impoli, mais je dois appeler la sœur de Raj que j’aime tant. Immensément.

Penny : Ok, donc il a de l’argent, et ce n’est que quelques cadeaux et … une voiture.

Howard : Et c’est lui qui paye pour toutes ses cartes de crédit.

Penny : Quoi ? Il paye ses cartes de crédit ? Bordel, j’aurais du sortir avec Raj quelques mois. Mais je … je ne l’aurais pas fait, car je ne suis pas ce genre de filles. On devrait vraiment parler à Raj.

Howard : Il ne va pas nous écouter, il est amoureux.

Sheldon : Impossible de trouver une solution ? Je me souviens de ces jours. Maintenant, si vous m’excusez, je dois … rester ici.

 

                SCENE : La salle de gymnastique.

Howard : C’est une mauvaise idée. On devrait y aller.

Penny : Non. C’est moi qui les ai fait se rencontrer. Je dois dire quelque chose.

Howard : Wow.

Penny : T’es déjà engagé avec mon amie.

Howard : Hé, Bernadette se fiche d’où je fais rugir mon engin, tant que je le gare dans le bon garage.

Penny : Je ne peux pas croire que tu sois engagé avec une de mes amies. Oh, elle arrive.

Howard : Quelle ruse. Chuchoter pour éviter que la fille sourde t’entende.

Penny : Salut.

Howard : Salut. Heureux de te voir.

Penny : Est-ce qu’on peut parler de Raj ?

Howard : Elle dit, bien sûr, qu’y-a-t-il ?

Penny : Ok, hum, voyons, par où commencer ? Hum, tu vois, Raj est un peu naïf. Je veux dire, il n’est pas sorti avec beaucoup de femmes. Et je crains que, sans le vouloir, tu pourrais être en train de profiter de lui. Tu sais, en le laissant t’acheter un tas de choses chères. Et je je … Howard, par ici. Dis-lui ce que je dis.

Howard : Ouais. Tu es une croqueuse d’or ou pas ? Oh, euh, bip, bip, tu penses être quoi toi, espèce de bip. Occupes-toi de tes propres affaires bip et va te bip. Attends, je viens de comprendre.

 

                SCENE : L4appartement de Penny.

Raj : Je suis très en colère contre toi !

Penny : Ok, attends.

Raj : C’était quoi ce guet-apens avec ma copine à la salle de gym ?

Penny : Ce n’était pas un guet-apens. C’est juste qu’il est impossible de s’annoncer à des personnes sourdes. Hé, et depuis quand t’es si bavard ?

Raj : Je suis horrifié.

Penny : Entre Raj. C’est cette fille le problème. Je veux dire, c’est quoi cette relation, où tu lui achètes des cadeaux et elle te donne du sexe ?

Raj : La meilleure que j’ai jamais eu !

Penny : Ok, écoute. Tu sais que tu peux faire mieux.

Raj : Ah ah, je vois ce qui se passe ici. Toi et moi avons eu une folle nuit ensemble, et maintenant, tu ne supportes pas de me voir avec une autre femme.

Penny : Wow, wow, wow.

Raj : Ok. Je ne veux pas me fâcher avec tes sentiments.

Penny : Je n’ai pas de sentiments.

Raj : Oui c’est ça. Continue de te dire ça.

Penny : Il est plus mignon maintenant que je sais qu’il est riche.

 

                SCENE : L’appartement de Raj.

Raj : J’ai une surprise pour toi. Ferme les yeux. Ouvre-les. C’est un vrai rubis. C’était un peu cher, mais personne ne peut mettre un prix à l’amour. Cependant, les vendeurs de chez Cartier y arrivent assez bien. Oh, maman, papa. Quelle bonne surprise.

M. Koothrappali : Non, ce n’est pas une bonne surprise, c’est une mauvaise surprise.

Mme Koothrappali : Penny nous a appelés.

Raj : Penny ?

Mme Koothrappali : Elle nous a dit que tu dépensais tout notre argent pour ta nouvelle copine.

Raj : Je lui ai juste acheté 2 ou 3 trucs. Elle m’a aussi donné des trucs.

M. Koothrappali : Ouais, ouais, je suis gynécologue. Je sais exactement ce qu’elle t’a donné.

Mme Koothrappali : Tu dois trouver une gentille fille indienne de bonne famille. Si tu continues à voir cette fille, tu te débrouilleras tout seul.

Raj : Quoi ? Vous voulez que je choisisse entre la femme que j’aime et l’argent … pour lequel j’ai beaucoup de sentiments ?

M. Koothrappali : C’est à toi de voir.

Raj : Et bien, je choisis l’amour.

M. Koothrappali : Tu es un idiot. L’amour ne dure pas. Et bien, il pourrait éventuellement le trouver. Réfléchis à ça.

Raj : Mes parents me demandent de choisir entre toi et l’argent. Je te choisis toi. Non, je pense qu’il faudra rendre la voiture. Et le collier aussi oui. Mais tout ça ne compte pas, parce que nous avons quelque chose de mieux. Nous avons l’amour.

 

                     SCENE : L’appartement de Penny.

Raj : Oh Penny, ça fait si mal.

Penny : Je sais, je sais.

Raj : Parfois, je coupe le son de la télé juste pour croire qu’elle est toujours avec moi. Mais je ne peux pas regarder les sous-titres sans pleurer.

Penny : Oh, je suis désolée. J’aimerais pouvoir faire quelque chose pour toi.

Raj : Sérieusement. J’ai le cœur brisé et tu en profites ?

Penny : Quoi ? Non !

Raj : Ecoute Penny, tu es super, mais j’ai beaucoup discuté avec mes parents, et ils ont dit que si je sortais avec une fille indienne, j’aurais une Maserati.

 

                     SCENE : Le Cheesecake Factory.

Raj : Oh, un gâteau au fromage, t’es aussi bon qu’une femme, même si je ne peux pas coucher avec toi.

Howard : Essaie en le mettant quelques secondes au micro-onde.

Sheldon : Puis-je utiliser les toilettes ou dois-je attendre de rentrer ? Allez, papa a besoin de vider sa vessie. Oh, ce n’est pas ce que tu veux voir après trois laits aromatisés.

Penny : Et voilà les gars. Je le récupère quand vous aurez fini.

Howard : Merci pour le dîner mon pote.

Leonard : Ouais, c’est très gentil de ta part.

Sheldon : Vite, vite, vite.

Penny : Oh, et n’oublie pas le pourboire. On sait tous que t’en as plein les poches maintenant.

 

Fin de l’épisode.

Scene: The apartment.

Sheldon: The entrance to the dungeon is a moss covered door. You manage to open it only to find yourself face-to-face with a hideous, foul-smelling, moss-covered ogre. What do you do?

Howard: I say, hey Ma, what’s for dinner?”

Sheldon: Seventeen. The ogre is amused by your joke and allows you to pass. By the by, I liked it, too.

Leonard: Hey, how go the wedding plans, Howard?

Howard: Great. We spent five hours last night at Macy’s registering for gifts. Looks like I’m finally going to have that darling little earthenware asparagus dish I’ve always wanted.

Leonard: See, this is the good thing about having a girlfriend 9,000 miles away. I can spend my nights doing whatever I want.

Howard: You mean like playing nerd games with us and then taking a suspiciously long shower?

Leonard: Maybe. We enter the dungeon.

Sheldon: You see a dragon.

Howard: Really? So we’re playing Dungeons and Dragons, and we walk into a dungeon and see a dragon? Isn’t that a little on the nose?

Sheldon: When you play Chutes and Ladders, do you complain about all the chutes and all the ladders?

Leonard: Are you gonna eat that whole pie?

Raj: Maybe. Why not? Who do I have in my life to watch my figure for?

Leonard: Oh, God, did you watch Bridget Jones again?

Raj: No, it’s just that everybody’s got someone. Sheldon’s with Amy, Howard’s getting married, you’re dating my sister.

Leonard: Now that Howard’s getting married, maybe he’ll inflate one of his old girlfriends for you.

Raj: You know who I blame for my loneliness? The United States of America. Your movies and your TV shows promised streets paved with beautiful blonde women with big bazongas.

Howard: Eat another pie, you’ll have your own bazongas.

Raj: That’s cruel. You know it goes straight to my hips.

Sheldon: Gentlemen, please focus. You’re facing a fire-breathing dragon.

Raj: I don’t know if I want to play anymore.

Sheldon: Because you don’t have a girlfriend? Well, good Lord, if that becomes a reason not to play Dungeons and Dragons, this game’s in serious trouble.

Credits sequence.

Scene: Penny’s apartment.

Amy: Now, I assume we use this same wax later on to neaten up each other’s bikini regions.

Penny: Yeah, my bikini region is fine.

Amy: Who’s shocked? I’m not. So, Bernadette, how’s the wedding planning going? And I’m not asking as a prospective bridesmaid. Pick me! Pick me!

Bernadette: We went cake-tasting yesterday. Raj came along. He cried and ate half the samples.

Penny: Oh, the poor guy’s so lonely. We should set him up with someone.

Bernadette: You know, I met a really cute girl at work. She’s married to a guy in one of our drug trials.

Penny: Well, hello? She’s married.

Bernadette: Yeah, but her husband is in serious congestive heart failure, and a little birdie told me he’s in the placebo group.

Penny: Okay, so future grief-stricken widow is the one to beat.

Scene: The Cheesecake Factory.

Leonard: Are we ready to order?

Sheldon: One moment. I’m conducting an experiment.

Howard: With Dungeons and Dragons dice?

Sheldon: Yes. From here on in, I’ve decided to make all trivial decisions with a throw of the dice, thus freeing up my mind to do what it does best, enlighten and amaze. Page 14, item seven.

Howard: So, what’s for dinner?

Sheldon: A side of corn succotash. Hmm. Interesting.

Penny: Um, Howard, can I see you for a minute, please?

Howard: Uh, I don’t want to show any more of your friends how I can fit in the booster seats.

Penny: Uh, no, that’s not it. Just come with me, please.

Sheldon: Let’s see what I’ll be washing that succotash down with. A pitcher of margaritas.

Leonard: Do you really want that?

Sheldon: That’s the great thing. It doesn’t matter. My mind is freed up to think about more important things.

Raj: What’s it thinking about now?

Sheldon: Hamburgers and lemonade.

Penny: Um, Raj, there’s someone I want you to meet. This is my friend Emily. I know her from my spin class. Raj, relax. She can’t hear you. She’s deaf.

Howard (signing): Emily, this is our friend Raj.

Penny: Oh! Look at you guys just hitting it off. I am so good.

Raj: Hi.

Howard: She says it’s nice to meet you.

Raj: Does she really mean that or was she signing it sarcastically?

Howard: Raj says it’s nice to meet you, too. She says she has to go back to her family, but Penny has her number if you want to text her and get together.

Raj: Okay, I’m going to play it cool. Tell her, maybe. Whatever, babe.

Howard: He’ll text you.

Raj: Ah, look at that. I have a date. I love America again.

Sheldon: And now for dessert, come on, hot fudge sundae, come on, hot fudge sundae. Bam! That’s what I’m talking about!

Scene: A coffee shop.

Raj: Okay, as soon as she gets here, so she knows I’m cool with it, I’m going to make a joke about her being deaf. I was thinking, hey, did you hear the one about…? Oh, no, I bet you didn’t.

Howard: Maybe we should revisit your lonely fat guy plan.

Raj: Oh, she’s here.

Howard: No joke. Oh, she says she’s sorry she’s late.

Raj: Tell her it doesn’t matter. Tell her, her eyes shimmer like opalescent lilies in the lake of the palace of the celestial maidens.

Howard: Really? That’s the first thing you want to say?

Raj: I worked on it all night. Use it.

Howard: Look, I don’t know the sign for opalescent.

Raj: Then spell it.

Howard: I don’t know how to spell it.

Raj: You’re blowing this for me!

Howard: He likes your eyes.

Raj: You’re making me sound like a caveman.

Howard: She says, thank you, you have nice eyes, too.”

Raj: Really? Ask her how many children she wants, and whatever number she says, say, me too.

Howard: No.

Raj: Fine. Tell her I have a deep, sexy voice like James Earl Jones.

Howard: She doesn’t know what James Earl Jones sounds like.

Raj: Great. Then she won’t know I’m lying.

Scene: The same, later.

Raj: Let’s see, what else can I tell you about me that would make you like me? Ooh, I love music. Do you love music?

Howard: You really want to ask her that?

Raj: You’re right. Everyone loves music.

Howard: She says, do you play an instrument?

Raj: No, but when I was six years old, I tried to start a boy band called Frankie Goes to Bollywood. But I couldn’t get any other boys to join, so my parents asked the servants to be my backup dancers. Wait, when you sign servants, don’t sign it like I’m bragging. Sign it in a way that I sound humble with just a hint of, that’s right, I had servants.

Howard: Do you hear yourself

Raj: Yes, but she doesn’t. So get signing, hand monkey.

Scene: The same, later.

Howard (translating for Emily): I think I wrote a letter to Santa Claus every day. And then on Christmas morning, under the tree is a little puppy with a red ribbon.

Raj: What are you doing?

Howard: Texting Bernadette that I’m gonna be late.

Raj: Dude, what is she saying?

Howard: It’s a funny story about a puppy. Just smile and laugh. Quick, quick, stop smiling.

Raj: What? Why?

Howard: The puppy died, it choked on a doll head. Sad face, sad face!

Scene: Outside the coffee shop.

Raj: It’s a little hard to see with the city lights, but that W-shaped constellation is Cassiopeia. And she was the mother of Andromeda who’s over there.

Howard: Look, pretty stars. This is her car. She hopes she can see you again sometime.

Raj: Good, good. Oh, boy, help me out here. Does she want me to kiss her or not?

Howard: I speak sign language, I don’t read minds.

Raj: If you were me, would you kiss her?

Howard: Yeah, but I’m a make out king. (She kisses Raj and gets into car)

Raj: I was so smooth on that date.

Howard: You? I made you smooth. You were an idiot.

Raj: Whatever, dude. She kissed me.

Howard: It might’ve been on your lips, but it was my kiss.

Raj: Oh, fine. Let’s agree she kissed both of us.

Howard: Okay.

Scene: The apartment.

Penny: Mustache is looking good there, Sheldon.

Sheldon: Don’t thank me. Thank the dice. They told me what percentage of my face to shave.

Howard: Why are you still doing this?

Sheldon: Because it’s working. In the past few weeks, unburdened by trivial decisions, I’ve co-authored two papers in notable peer-reviewed journals, and I’m close to figuring out why the Large Hadron Collider has yet to isolate the Higgs boson particle.

Leonard: You left out, got chafed testicles because you no longer wear underpants.

Sheldon: The dice giveth and the dice taketh away.

Penny: Is Raj out with Emily again?

Leonard: Yeah, every night for the last month.

Penny: Wow, can’t believe he has a girlfriend.

Sheldon (rolls dice): Me neither.

Howard: Here’s some other fun news on the Raj/Emily front. He gave her a pair of diamond earrings and leased her a car.

Penny: You’re kidding.

Leonard: You think she’s taking advantage of him?

Penny: Oh, of course not. She wouldn’t do something like that. She’s deaf.

Leonard: Deaf women can’t be gold diggers?

Penny: Handicapped people are nice, Leonard. Everyone knows that.

Sheldon: Yeah, I actually have information about Raj that would be helpful with this discussion.

Leonard: Could you tell us?

Sheldon: Let’s see. (Rolls dice) Snake eyes. Sorry, bud.

Penny: Wait, hang on. Doubles. Roll again.

Sheldon: Okay, get this. It doesn’t matter if he’s showering her with gifts, because the Koothrappalis are vastly wealthy.

Penny: What do you mean, vastly wealthy?

Sheldon: Well, wealthy means a lot of money, and vastly means even more. I’m not sure what’s tripping you up.

Leonard: Look, I know they have money. I don’t think it’s that much.

Sheldon: No, you’re wrong. See, as you know, a few years ago, I achieved one of my lesser dreams and became a notary public. Well, from time to time, I notarize banking documents for Raj. The Koothrappalis aren’t just rich, they’re Richie Rich rich.

Penny: Well, so how much is that?

Sheldon: About halfway between Bruce Wayne and Scrooge McDuck.

Howard: What the hell? The last time we went to the zoo, that son of a bitch made me buy him a churro.

Leonard: Listen, guys, I’m sorry, I don’t mean to be rude, but I need to go call Raj’s sister, who I love so much. So vastly much.

Penny: Okay, so he’s got money, and it’s a few gifts and a car.

Howard: And she got him to pay off all her credit cards.

Penny: What? He paid off her credit cards? Damn it, I could’ve dated Raj for a couple months. But I, I wouldn’t have, because I’m not that kind of girl. We should really talk to Raj.

Howard: He’s not going to listen, he’s in love.

Sheldon: Can’t figure out what to do? I remember those days. Now, if you’ll excuse me, I have to… (rolls dice) stay right here.

Scene: The gym.

Howard: Yeah, this is a bad idea. We should go.

Penny: No. I’m the one that introduced him to her. I’ve got to say something.

Howard: Wow.

Penny: You’re engaged to my friend.

Howard: Hey, Bernadette doesn’t mind where I get my motor running, as long as I park in the right garage.

Penny: I can’t believe you’re engaged to my friend. Oh, here she comes.

Howard: Smart. Whisper so the deaf chick can’t hear you.

Penny: Hi.

Howard (translating): Oh, hey, hi. Nice to see you.

Penny: Um, can we talk to you about Raj?

Howard: She says, sure, what about him?

Penny: Okay, um, gosh, how do I start? Um, see, Raj is kind of naive. I mean, he hasn’t dated a whole lot of women. And I’m concerned that, without meaning to, you might be taking advantage of him. You know, by letting him buy you a bunch of expensive things.And I.. I… Howard, focus. Tell her what I’m saying.

Howard: Right. Are you a gold digger or not? Oh, uh, something, something, who the something do you think you are? Mind your own something business and go something yourself. Oh, wait, I got this now.

Scene: Penny’s apartment. She answers the door.

Raj: I’m so mad at you!

Penny: Okay, wait…

Raj: How dare you ambush my girlfriend at the gym!

Penny: We didn’t mean for it to be an ambush. Just, it’s kind of impossible not to sneak up on deaf people. And hey, since when are you so chatty?

Raj: I’m hammered.

Penny: Raj, come here. This girl is trouble. I mean, what kind of relationship is it where you buy her gifts and she gives you sex?

Raj: The best one I ever had!

Penny: Okay, come on. You know you can do better.

Raj: Aha. I see what’s going on here. You and I had our crazy night together, and now you can’t stand to see me with another woman.

Penny: Whoa, whoa, whoa, whoa!

Raj: It’s okay. I can’t get mad at your feelings.

Penny: I don’t have feelings.

Raj: Yeah, that’s good. Keep telling yourself that. (Storms out)

Penny: He is cuter now that I know he’s rich.

Scene: Raj’s apartment.

Raj: I have a surprise for you. Cover your eyes. Open them. It’s a real ruby. It was a little expensive, but no one can put a price on love. Although, the people at Cartier took a pretty good shot at it. (Skype tone from computer) Oh, Mummy, Daddy. What a nice surprise.

Dr Koothrappali: No, it’s not a nice surprise, it’s a bad surprise.

Mrs Koothrappali: Penny called us.

Raj: Penny?

Mrs Koothrappali: She told us you’re spending all our money on your new girlfriend.

Raj: I just got her a couple of things. She gives me things, too.

Dr Koothrappali: Yeah, yeah, I’m a gynaecologist. I know exactly what she gives you.

Mrs Koothrappali: You need to find a nice Indian girl from a good family. If you keep seeing this woman, you’re cut off.

Raj: What? You’re going to make me choose between the woman I love and the money I have very strong feelings for?

Dr Koothrappali: It’s up to you.

Raj: Well, I choose love.

Dr Koothrappali: Hah. You’re an idiot. Love doesn’t last. Well, he’s going to find out eventually. Think about it.

Raj: My parents are making me choose between money and you. I choose you. (She signs) No, I think we’ll have to return the car. (Again) And that necklace, yeah, that, too. But none of those things matter, because we have something better. We have love.

Scene: Penny’s apartment.

Raj: Oh, Penny, I hurt so bad.

Penny: I know, I know.

Raj: Sometimes I put the TV on mute just to pretend she’s still with me. But I can’t watch the closed captioning without crying.

Penny: Oh, I’m so sorry. I wish I could make you feel better.

Raj: Seriously? I’m heartbroken and you’re hitting on me?

Penny: What? No!

Raj: Look, Penny, you’re great, but I had a long talk with my parents, and they said if I date an Indian girl, I get a Maserati.

Scene: The Cheesecake Factory.

Raj: Mmm. Oh, cheesecake, you’re just as good as a woman, even though I can’t have sex with you.

Howard: Try throwing it in the microwave for a few seconds.

Sheldon: Should I use the rest room or wait until we get home? Come on, papa needs to void his bladder. Oh, that’s not what you want to see after three buttermilks.

Penny: Here you go, boys. I’ll pick it up when you’re ready.

Howard: Thanks for dinner, buddy.

Leonard: Yeah, real big of you.

Sheldon: Hurry, hurry, hurry.

Penny: Oh, and don’t cheap out on the tip. We all know you’re loaded now.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 104 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Neelah 
19.02.2021 vers 18h

gleek59 
09.02.2021 vers 10h

Juju1299 
07.02.2021 vers 22h

vampire141 
29.11.2020 vers 19h

neko123 
30.06.2020 vers 09h

Shannah 
09.04.2020 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
La série disponible sur Salto

La série disponible sur Salto
La plateforme française Salto a mis en ligne l'intégralité de la série soit les 12 saisons depuis ce...

HypnoCup 2021 - Sheldon & Amy en 16ème de finale !

HypnoCup 2021 - Sheldon & Amy en 16ème de finale !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 4ème tour !

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 4ème tour !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 3ème tour !

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 3ème tour !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

Jim Parsons et Kaley Cuoco nommés aux Golden Globes

Jim Parsons et Kaley Cuoco nommés aux Golden Globes
Deux acteurs de la série figurent parmi les nominations de la 78e cérémonie des Golden...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

langedu74, Avant-hier à 17:58

Qui de Bobby Nash (9-1-1) ou Matthew Casey (Chicago Fire) deviendra Membre des Peaky Blinders ? Venez voter dans le forum

sanct08, Hier à 12:23

Bonjour, la première question du nouveau quizz X-Files vient d'être posée

Sas1608, Hier à 12:49

Nouveau design sur le quartier de Once Upon A Time. Merci Sevnol !

pretty31, Hier à 16:35

Nouvelle manche pour The New Song chez Zoey's EP et ciné-émoji sur HypnoClap !

Supersympa, Hier à 16:36

Bonjour à tous. Nouveau mois sur les quartiers Alias, Dollhouse, The L Word et nouveau calendrier chez Angel.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site