VOTE | 413 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#501 : La pub de Penny

Résumé : Penny s'inquiète d'avoir gaché des choses de façon permanente avec ses amis, tandis que Sheldon prend le commandement de l'équipe de paintball.

Popularité


5 - 5 votes

Titre VO
The Skank Reflex Analysis

Titre VF
La pub de Penny

Première diffusion
22.09.2011

Première diffusion en France
31.03.2012

Vidéos

Sneek Peek

Sneek Peek

  

Sneak Peek 2

Sneak Peek 2

  

Plus de détails

Scénario : Eric Kaplan, Maria Ferrari et Anthony Del Broccolo 

Réalisation : Mark Cendrowski

Guests : Christine Baranski (Beverly), Stacey Travis (Sandy)

Leonard et Sheldon déjeunent à la cafétaria de l'université, Sheldon répétant pour lui-même : "Ce n'est pas ce dont ça a l'air... Ce n'est pas ce dont ça a l'air... ".
Leonard lui demande de quoi il parle, et Sheldon dit que c'est la seule chose que Penny a dite en sortant de la chambre de Leonard, débraillée, en même temps que Raj, ne portant qu'un drap sur le dos, et que leur seul indice est "Ce n'est pas ce dont ça a l'air...".

Leonard lui dit de laisser tomber, mais Sheldon répond "Si je pouvais, je le ferais, mais comme je ne peux pas, je ne dois pas".
Sheldon continue, disant que connaissant Penny, ils ont probablement eu un rapport sexuel. Mais que comme ce n'est pas ce dont ça a l'air, ils ne peuvent éliminer aucune possibilité. Leonard ne peut que répondre : "Oh la vache !".
Sheldon suggère qu'ils devraient mettre leur cape de réflexion, mimant la gestuelle qui va avec, tandis que Leonard regarde autour de lui, espérant que personne ne les regarde.
Sheldon dit que Raj vient d'Inde, qui est un pays tropical, avec une hygiène du tiers monde, répendant des parasites, comme les parasites intestinaux ... Et que la seule façon de le diagnostiquer est d'attendre que la personne s'endorme, et d'attendre pour voir si le vers s'extrait de l'anus en quête d'air.

Leonard, sous le choc, en recrache sa nourriture, ce à quoi Sheldon répond : "Oui, exactement comme ça". Leonard lui répète qu'ils ont couché ensemble, ce à quoi Sheldon réplique "Tu n'écoutais pas, elle a dit que ce n'est pas ce dont l'air". Leonard lui dit que Penny a simplement menti.

     Ils sont rejoint par Raj et Howard, plutôt silencieux. Personne ne parle, et Sheldon regarde Raj et Leonard, et demande à ce dernier s'il ne se sent pas mal au vu de la situation et que l'un de ses meilleurs amis a eu une relation sexuelle avec la femme qu'il aimait, au même endroit où il a lui-même poser sa tête. 
Leonard lui répond que tout va bien pour lui. 
Sheldon constate qu'il s'agit probablement de sarcasme, mais décide de passer outre, vu qu'il n'a pas que cela à faire.

Sheldon discute alors de la compétition inter-départementale de paintball pour laquelle ils doivent se préparer et organiser une chaîne de commandement. Il imagine qu'il est bien évidemment le supérieur, mais se demande à quel point il l'est. Il préfère qu'ils ne le considèrent pas comme un général, cloîtré dans son bureau à jouer au golf... Selon lui, le grade de sergent ne correspond pas non plus, puisque cela implique qu'il n'est pas dans l'équipe. Il ajoute qu'il réfléchira à la question, et propose aux autres de continuer.

Soudain, Leonard demande à Raj : "Comment as-tu pu faire ça ?", et Howard prend part au débat, soutenant Leonard. 
Raj demande à Howard de quoi il se mêle, ce à quoi Howard répond qu'il couvre les arrières de Leonard. 
Raj dit qu'Howard est juste vexé que ce soit lui le deuxième choix de Penny, après Leonard. Il lui répond que s'il n'était pas fiancé, ça aurait très bien pu être lui. 
Leonard précise que ça aurait été Sheldon avant Howard, alors qu'il n'est "même pas sûr qu'il ait des organes génitaux".
Raj demande à Leonard pourquoi ça l'intéresse, vu qu'il est en couple avec Priya, et ajoute que Penny et lui sont amoureux. Howard et Leonard lui répondent en même temps : "Vous êtes quoi ?!".

Sheldon les interrompt, souhaitant prendre le grade de Capitaine - un grade suffisant pour Kirk, Crunch et Kangaroo, et donc suffisant pour lui.
Howard dit à Raj qu'ils ne sont pas amoureux, qui lui répond qu'ils ont été touchés par les flèches de l'amour.

Leonard lui dit qu'il tombe amoureux de n'importe qui qui lui sourit, et qu'un mois plus tôt, il écrivait des poèmes enflammés à Bernadette, la fiancée d'Howard. Ce dernier, d'abord choqué et silencieux, lui demande des comptes. Raj lui dit que Leonard raconte n'importe quoi, alors Leonard cite Raj : "Bernadette, pourquoi ne joues-tu pas de ma clarinette ?". Raj dit qu'Howard n'a pas de soucis à se faire, puisqu'il est avec Penny désormais.
Sheldon tient à préciser qu'il a bel et bien des organes génitaux, qu'ils fonctionnent, et qu'ils sont d'ailleurs esthétiquement très plaisant.

     Penny, qui tient une bouteille de vin, se cherche un verre, et finit par utiliser un verre doseur. Quelqu'un toque à la porte : c'est Amy, qui trouve que Penny a raison de mesurer ainsi les quantités d'alcool qu'elle absorbe.
Penny lui demande : "Tu as entendu parler de ce que j'ai fait ?", ce à quoi Amy répond : "Je sais qui tu t'es fait".

Penny s'assoit sur le canapé, et dit qu'elle a tout foutu en l'air, qu'elle a blessé Leonard, et qu'elle a aussi blessé Raj.
Amy lui parle d'une certaine Grande Catherine, qui vivait en Allemagne, qui aurait eu une relation avec un cheval, et qu'elle était quand même respectée. Alors la réputation de Penny devrait résister au "sexe avec un petit indien".


     Raj est sur son ordinateur, buvant une bière, et quelqu'un est à la porte. C'est Bernadette, qui entre en trombe, lui hurlant dessus et lui demandant s'il a dit à Howard qu'il se passait quelque chose entre eux, parce qu'Howard pense que c'est vrai et qu'il est en train de piquer une crise.
Raj dit qu'elle a toujours été gentille avec lui, et qu'il pensait qu'il y aurait pu y avoir quelque chose.

Bernadette dit qu'elle est toujours gentille avec tout le monde, et que c'est comme ça qu'elle a pu s'en sortir malgré quatre frères et soeurs, et un père émotionnellement distant.
Elle dit à Raj de dire à Howard qu'il n'y a rien entre eux, ce que Raj accepte.
Alors qu'elle s'en va, il lui demande s'il a une chance avec Penny, et elle lui répond qu'il a toutes ses chances, parce qu'il est adorable et que n'importe quelle fille serait chanceuse d'être avec lui.


     Penny raconte à Amy que ça lui est déjà arrivé par le passé. Elle était en maternelle, et elle était fiancée à un garçon qui devait déjà épouser une autre fille. Alors elle a joué au cochon-pendu et a montré sa culotte à tous les autres garçons.
Amy dit que ce n'est pas de sa faute : quand le lobe frontal ne te rends pas heureux,  la promiscuité sexuelle transmet de la dopamine pour qu'elle fasse le boulot. Les neurologistes appellent cela le "Skank reflex".

Penny dit qu'elle veut sortir, aller ailleurs, et au moment d'ouvrir la porte, elle se rend compte que Leonard et Sheldon s'apprêtent à ouvrir la leur. Elle referme rapidement sa porte et Sheldon souligne que "la subtilité n'a jamais été son fort". 

Penny demande à Amy si elle peut rester chez elle quelques jours, ce à quoi Amy demande si ça serait comme une soirée pyjama. Penny acquiesce et Amy lui demande si elles pourront manger du popcorn, regarder des films, parler en langage secret... Penny est d'accord, à la plus grande joie d'Amy, et va préparer ses affaires.


     Sheldon est sur son ordinateur portable quand Leonard arrive, portant une tenue de camouflage, et demande si c'est réellement nécessaire. Sheldon prétend ne pas le voir, jusqu'à ce que Leonard enlève son chapeau. Sheldon dit qu'il a quelque chose pour lui remonter le moral, et pointe vers son ordinateur. Leonard, déprimé, dit qu'il ne veut pas parler à Amy, mais il s'agit en fait de Beverly.

Leonard est surpris que Sheldon ait contacté sa mère, et que celle-ci veuille l'aider. Elle lui dit qu'elle est sa mère, qu'elle l'aime et qu'elle veut lui venir en aide, ce qui touche Leonard.
Il lui dit qu'il ne veut pas retourner avec Penny, vu qu'ils ont déjà essayé et que ça n'a pas marché, mais qu'il est toujours déçu qu'elle ait couché avec Raj. Et qu'en plus, Priya retourne en Inde alors il se sent confus et seul. Sa mère lui dit "Courage !", alors il lui répond "Vraiment ? Tant de recherches sur le développement de l'enfant et l'éducation et tu n'as que ça à dire ?!".
Elle ajoute alors "Désolée. Courage, poule mouillée !" et que s'il a besoin de plus d'aide de sa part, ses livres sont sur eBay.
Sheldon éteint son ordinateur, rêveur, et dit qu'elle est vraiment merveilleuse, et que parfois, il prétend qu'elle est sa propre mère ... 


     Chez Amy, Penny est assise par terre et mange tandis que son amie, sur le canapé, lui brosse ses cheveux. Puis elles s'échangent les rôles.
Penny réfléchit, et dit que depuis qu'elle est à Los Angeles, tout ne se passe pas comme prévu, et que la meilleure chose qu'elle ait eu est une audition pour une publicité contre les hémorroïdes. Amy, au plus grand plaisir de Penny, dit qu'elle serait totalement parfaite en tant qu'ambassadrice pour les hémorroïdes ! Penny ajoute qu'elle envisage de retourner au Nebraska, mais Amy dit qu'elle ne peut pas la laisser faire ça, parce qu'elle a enfin une vie sociale et que c'est grâce à Penny.

Raj, ayant bu, arrive chez Amy pour parler à Penny qui est surprise qu'il ait découvert où elle était. Il dit que c'est sur toute la page Facebook d'Amy. Celle-ci les laisse seuls pour discuter, conseillant à Penny de "conserver son pantalon".

Raj demande à Penny si elle est libre vendredi soir, car il y a une soirée "Années 80" et qu'il aimerait qu'elle l'accompagne. Elle lui répond qu'elle aimerait bien, mais qu'il y a un problème : elle était ivre la nuit précédente, et qu'ils n'auraient pas dû coucher ensemble, car le sexe ruine l'amitié. Raj n'est pas d'accord, mais Penny lui demande s'ils ne pourraient pas retourner à là où ils en étaient avant que tout ça ne se produise, et Raj finit par accepter.

Il lui dit ensuite que comme ils sont amis, il lui doit la vérité, et qu'ils n'ont pas fait l'amour de façon traditionnelle. Penny est un peu effrayée, et lui demande s'il a essayé un étrange truc indien avec elle. 
Il lui explique qu'en fait, après qu'ils se soient déshabillés, elle lui a demandé s'il avait de quoi se protéger, mais que comme il avait du mal à s'en sortir, elle a essayé de l'aider... et c'est tout.
Penny est surprise et lui demande : "Alors... On n'a rien fait ?" ce à quoi Raj répond : "Non, mais moi si. Et c'était magnifique". 
Il lui demande s'ils peuvent dire aux autres qu'ils l'ont quand même fait, et que leur amour s'est consummé rapidement tellement il était puissant... Penny accepte en souriant.
Il demande même s'ils peuvent dire qu'elle voulait des enfants mais qu'il était trop Rock'n'Roll pour s'assagir comme ça, mais elle lui répond non.

Raj s'en va, mais Penny l'arrête et l'enlace, le remerçiant d'être son ami. Raj commence à divaguer mais elle l'arrête et lui dit au revoir en refermant la porte.


     Au paintball, les garçons commencent à perdre patience mais Sheldon essaie de leur faire voir les choses du bon côté pour qu'ils avancent. Leonard s'énerve contre Raj pour ne pas lui avoir dit que Priya partirait aussi vite pour l'Inde.

Au final, les garçons sont à l'appartement, contemplant leur trophée. Leonard félicite Capitaine Sheldon, qui souligne que c'est désormais Major Sheldon.

Penny toque à la porte, et demande s'ils ont une minute. Tous se tournent vers Leonard, surpris, qui accepte. 
Elle dit qu'elle a déjà parlé à Raj, mais qu'elle tenait à s'excuser. Raj se lève, met son bras autour de sa taille, et qu'ils ont pris cette décision en tant que couple... Penny le remet rapidement à sa place.

Elle leur dit que sa carrière n'avance pas, et qu'elle envisage de retourner au Nebraska. Howard lui demande ce qu'elle fera une fois là-bas, et elle dit qu'elle pourrait enseigner l'art dramatique. Elle reçoit un coup de fil, pendant lequel Leonard lui demande si c'est parce qu'il est en couple alors qu'elle est seule...
Elle lui dit de se taire, que c'est son agent au téléphone.

Penny apprend qu'elle a obtenu la publicité pour les hémorroïdes, et qu'elle va devenir une grande star, puis part, toute contente.

A la fin, les quatre garçons, accompagnés de Penny, Amy et Bernadette, sont dans l'appartement de Sheldon et Leonard, et regardent la publicité de Penny.
Leonard dit qu'il est fière d'elle et ils admirent sa publicité. 

Merci à ennaxor de fanforum.com qui a assisté au tournage

Traduction : Big Bang Theory HypnoSeries 

                SCENE: Précédemment dans The Big Bang Theory

Priya: Mon frère … Il a le béguin pour Bernadette.

Leonard : Tu repars en Inde ?

Leonard : Qu’est-ce qui se passe ?

Penny : C’est … Ce n’est pas ce dont ça a l’air.

Sheldon : Et de quoi ça a l’air ?

 

                SCENE : Le restaurant universitaire.

Sheldon : Ce n’est pas ce dont ça a l’air. Ce n’est pas ce dont ça a l’air.

Leonard : Qu’est-ce que tu rumines ?

Sheldon : Le casse-tête matinal de Penny. Elle et Koothrappali émergent de ta chambre. Elle est échevelée, et Raj n’est vêtu que d’un drap. Unique indice : « Ce n’est pas ce dont ça a l’air ».

Leonard : Laisse tomber Sheldon.

Sheldon : Si je pouvais, je le ferais, mais je ne peux pas donc je n’abandonnerais pas. Maintenant, connaissant Penny, la réponse la plus évidente est qu’il y a eu coïte. Mais … comme c’est ce dont ça a l’air, nous pouvons l’exclure. Mettons nos casques de réflexion, veux-tu ? Raj vient d’Inde, un pays tropical. L’hygiène du tiers monde. Les infections parasitaires sont communes, tels les oxyures.

Leonard : Mmm.

Sheldon : La procédure pour diagnostiquer est d’attendre que le sujet soit endormi pour observer les vers sortir du rectum pour respirer. Oui, comme ça. Penny a très bien pu vérifier la présence de parasites dans la région anale de Raj.

Leonard : Oh, bon sang.

Sheldon : Ça c’est une vraie amie.

Leonard : Ils ont couché ensemble, Sherlock.

Sheldon : Non, tu n’as pas écouté. Elle a dit, ce n’est pas ce dont ça a l’air.

Leonard : Elle a menti.

Sheldon : Oh. Je dois vraiment avoir l’air stupide avec mon casque de réflexion sur la tête.

 

Générique.

 

                SCENE : Quelques minutes plus tard.

Howard : Salut.

Raj : Salut.

Leonard : Salut.

Sheldon : Salut. Leonard, n’est-ce pas gênant pour toi de savoir qu’un de tes amis a eu un rapport sexuel avec la femme que tu aimais à l’endroit précis où tu poses ta tête ?

Leonard : Non, pas du tout.

Sheldon : Ça ressemble a un sarcasme, mais je ne vais pas en tenir compte, parce que l’ordre du jour est paintball. Plus précisément, le tournoi inter-département de ce week-end. Pour améliorer le fonctionnement de notre unité, j’ai pensé qu’on devrait établir une hiérarchie. Bon, il est clair que je serai le plus gradé que vous trois, mais la question est de savoir de combien de rang ? Maintenant, je ne m’imagine pas comme un général quatre étoiles, au quartier général assis derrière un bureau et jouant au golf avec le ministre de la défense. Mais je ne peux pas non plus être seulement Sergent Cooper, parce que cela pourrait vous amener à me considérer comme un simple trouffion. Cela demande réflexion. Reprenez où vous en étiez.

Leonard : Qu’est-ce qui ne va pas chez toi ?

Howard : Ouais, comment as-tu pu faire ça ?

Raj : Qu’est-ce que ça peut te faire ?

Howard : Je le soutiens.

Raj : Ouais, c’est ça. T’es juste jaloux parce qu’apparemment après Leonard, je suis le deuxième préféré de Penny.

Howard : Hé, si je n’étais pas fiancé à Bernadette, ça aurait très bien pu être moi.

Leonard : C’est ça. Même Sheldon serait passé avant toi, et il n’a peut être même pas d’organes génitaux !

Raj : Et pourquoi c’est si important pour toi ? Tu sors avec ma sœur, et Penny et moi sommes amoureux.

Leonard : Quoi ?

Sheldon : Messieurs, si je peux vous interrompre, j’ai décidé que je serais Capitaine. Si cela est suffisant pour Kirk, Haddock et Flam, cela me conviendra.

Howard : Tu n’es pas amoureux de Penny.

Raj : Si, je le suis. Le dieu Kamadeva nous a touché de ses flèches d’amour fleuries.

Howard : Qui ?

Raj : C’est la version hindou de cupidon, mais en mieux, parce qu’il chevauche un perroquet géant.

Leonard : Mais oui Raj. Tu tombes amoureux de chaque fille qui te sourit. Il y a un mois, t’écrivais des poèmes sur sa fiancée.

Howard : Excuse-moi, quoi ?

Raj : Sottises. Il raconte des sottises.

Leonard : Oh, Bernadette, s’il te plait joue de ma clarinette.

Raj : Cela aurait pu être à propos de n’importe qui. D’ailleurs, tu n’as pas à t’inquiéter. Parce que maintenant, je suis la moitié sombre des Koothrapenny.

Sheldon : Juste pour information, j’ai des parties génitales. Elles sont en état de marche et esthétiquement plaisantes.

 

                SCENE : L’appartement de Penny.

Penny : Bien. Entrez. Ouais, pas mal. Les verres à vin devraient avoir des poignées.

Amy : Garder une trace précise de ta consommation d’alcool. Bonne idée vu comment tu deviens chaude après quelques verres.

Penny : Tu as entendu ce que j’ai fait ?

Amy : Et bien, j’ai entendu qui tu t’es fait.

Penny : Oh mon Dieu, j’ai tout fait foirer. J’ai fait du mal à Leonard, j’ai fait du mal à Raj. Je veux dire … qu’est-ce qui ne vas pas chez moi ? J’ai l’impression d’être deux personnes complètement différentes en même temps. Dr Jekyll et mademoiselle Salope.

Amy : Ne sois pas si dure avec toi-même. Connais-tu l’histoire de la Grande Catherine ?

Penny : Non.

Amy : Elle était à la tête de la Russie vers la fin du 17 ème, et une nuit, où elle se sentait d’humeur très érotique, elle a utilisé un système complexe de poulies pour avoir des relations intimes avec un cheval.

Penny : Je … je suis désolée. Quel est le rapport avec moi ?

Amy : Malgré son batifolage inter-espèces, les gens l’appellent toujours Grande. Je suis sûre que ta réputation peut survivre à ta nuit avec un petit garçon venant de l’Inde.

 

                SCENE : L’appartement de Raj.

Bernadette : Espèce de salaud ! Qu’as-tu dis à Howard ? Est-ce que tu lui as dit qu’il y avait quelque chose entre nous ? Parce qu’il pense que c’est le cas. Il est complètement paniqué !

Raj : Je t’en prie, entre.

Bernadette : Qu’est-ce qui ne va pas avec toi ?

Raj : Eh bien … Tu as toujours été si gentille avec moi, je pensais que tu m’aimais bien.

Bernadette : Je suis gentille avec tout le monde !

Raj : Je suis désolé.

Bernadette : Bien sûr que tu es désolé. Et tu vas dire à Howard qu’il n’y a jamais rien eu entre nous !

Raj : Je vais le faire … hé, Bernadette ?

Bernadette : Quoi ?

Raj : Tu penses que j’ai une chance avec Penny ?

Bernadette : Bien sûr que tu as une chance. Tu es trop mignon ! N’importe quelle fille serait chanceuse de t’avoir !

 

                SCENE : L’appartement de Penny.

Penny : Tu sais, j’ai déjà fait ça avant. Au jardin d’enfant, j’étais supposée me marier avec Jason Sorensen à la récréation, mais le temps que ma classe sorte, il était déjà fiancé avec Chelsea Himelfarb. Donc qu’est-ce que j’ai fait ? Pendue par les pieds à une barre, j’ai laissé tous les garçons voir mes sous-vêtements.

Amy : Tu ne peux pas te blâmer. Quand le cortex préfrontal ne réussit pas à te rendre heureuse, la promiscuité te récompense avec la dose de dopamine que tu demandes. Nous autres neurobiologistes appelons ça le réflexe de skank.

Penny : Tu sais quoi ? Sortons.

Amy : Où allons-nous ?

Penny : Quelque pat où personne ne m’a vu nue. Il faudra peut-être rouler longtemps.

Sheldon : La subtilité n’est pas son fort, n’est-ce pas ?

Penny : Je peux dormir chez toi quelques jours ?

Amy : Vraiment ? Soirée pyjama entre meilleures amies ? Oui.

Penny : Bien sûr, oui.

Amy : On fera du popcorn, on restera debout toute la nuit et je t’apprendrai mon langage secret, Op.

Penny : Ça a l’air sympa.

Amy : Non. Ça a l’air « Sop Y Mop Pop A ».

Penny : Ouais, je vais faire mon sac.

Amy : Non. Tu vas « Fop A I Rop E Top O Nop Sop A Cop ».

 

                SCENE: L’appartement de Sheldon et Leonard.

Leonard : Est-ce qu’on doit vraiment porter ce truc de camouflage pour faire du paintball ?

Sheldon : Qui a duit ça ? Leonard, j’entends ta voix, mais je ne peux pas te voir.

Leonard : Je ne suis pas d’humeur Sheldon.

Sheldon : Ah, tu es là ! Leonard, je sais que tu es perturbé par les évènements récents et j’ai quelqu’un ici qui peut t’aider.

Leonard : Je ne veux pas parler avec Amy.

Sheldon : Non, ce n’est pas Amy.

Mme Hofstadter : Bonjour chéri.

Leonard : Tu as appelé ma mère ?

Sheldon : Oh, Leonard, est-il vraiment nécessaire de souligner l’évidence ?

Mme Hofstadter : Il est comme ça depuis qu’il est tout petit. « Regarde maman, un papillon ». Exaspérant.

Leonard : Qu’est-ce qui se passe ? Qu’est-ce que tu veux ?

Mme Hofstadter : Sheldon m’a appris que tu es en train de vivre un bouleversement émotionnel, et je suis ici pour t’aider.

Leonard : C’est tellement gentil.

Mme Hofstadter : Et nous sommes revenus à l’évidence. Bien, qu’est-ce qu’il y a ?

Leonard : Et bien, heu … bon. Je ne veux pas me remettre avec Penny. On a déjà essayé, c’était fou, ça n’a pas marché, mais je n’arrive pas à encaisser qu’elle a couché avec mon ami Raj. Et après ça j’ai appris que la sœur de Raj, Priya, avec qui je sors depuis huit mois, va repartir en Inde. Alors je suis juste complètement confus et seul.

Mme Hofstadter : Je comprends.

Leonard : Tu as un conseil à me donner ?

Mme Hofstadter : Oui. Reprend courage.

Leonard : Excuse-moi. Tu es une experte de renommée mondiale en parentalité et en développement de l’enfant, et tout ce que tu as c’est reprend courage ?

Mme Hofstadter : Désolée. Reprend courage, gonzesse.

Leonard : Merci, mère. Je me sens vraiment mieux.

Mme Hofstadter : Si tu as encore besoin de mon aide, mes livres sont disponibles sur Amazon. Je me déconnecte.

 

                SCENE : L’appartement d’Amy.

Amy : 99, 100. C’est comme une cascade d’eau dorée. A moi.

Penny : Tu sais, je me demande même pourquoi je reste à Los Angeles. Je n’ai pas trouvé le moindre travail d’actrice depuis que je suis là. Ce qui s’en rapproche le plus, c’était le mois dernier, j’ai eu un appel pour une publicité sur les hémorroïdes.

Amy : Oh, je t’imagine très bien en hémorroïde.

Penny : Je le sais. Peut-être que je devrais rentrer au Nebraska.

Amy : Non, je ne peux pas te laisser faire ça.

Penny : Pourquoi pas ?

Amy : Pour la toute première fois, j’ai une vie sociale épanouie. Et pas de pression, mais cela dépend que de toi.

Raj : Salut, Amy. Puis-je parler à Penny ?

Amy : Une invitée dans mon lit-gigogne et un garçon à ma porte ? J’aimerais pouvoir dire à la moi de 13 ans « ça ira mieux ».

Penny : Comment savais-tu que j’étais ici ?

Raj : C’est écrit partout sur sa page Facebook.

Amy : J’emmène tes affaires dans ma chambre et je vide un tiroir.

Penny : Merci.

Amy : Pas de problème. Essayer de garder vos vêtements, ok ?

Penny : Alors, salut. Quoi de neuf ?

Raj : Je me demandais si tu étais libre vendredi. Ils font une soirée années 80 au restaurant grec. Hall & Oates, Katrina et the Waves et des 35 tours de Kajagoogoo.

Penny : Oh mon Dieu, c’est très gentil, mais le truc c’est …

Raj : Oh, il y a un truc.

Penny : Ecoute, chéri, j’étais vraiment bourrée et j’ai fait une énorme erreur la nuit dernière. Nous n’aurions jamais du coucher ensemble. C’est ce qui ruine les amitiés.

Raj : Tu peux pas ruiner une amitié avec du sexe. C’est comme essayer de ruiner une crème glacée avec des éclats de chocolats.

Penny : Viens ici. Ecoute-moi. Je veux que tout redevienne comme avant entre nous. Tu sais, amis. Sans éclats.

Raj : Oh. D’accord.

Penny : Merci.

Raj : Et bien, en tant qu’ami, tu aimerais sûrement savoir que, humm … nous n’avons pas eu de relation sexuelle dans le sens conventionnel.

Penny : Oh, mon Dieu. As-tu fait des trucs hindous bizarres avec moi ?

Raj : Non, non. Après que nous nous soyons déshabillés et mis au lit, tu m’as demandé si j’avais un préservatif.

Penny : Oh, t’en avais, n’est-ce pas ?

Raj : Bien sûr. Je suis toujours préparé. De toute façon, j’avais du mal à l’enfiler et t’as essayé de m’aider et … j’ai eu fini.

Penny : Donc, on n’a pas vraiment …

Raj : Moi si. C’était magnifique.

Penny : Oh !

Raj : Penny, s’il te plait, promets-moi que tu ne parleras de ça à personne.

Penny : Bien sûr que non. Non, je ne le ferais pas.

Raj : Très bien. Heu, je pourrai dire aux gens que notre amour a brûlé avec trop d’ardeur et trop rapidement ? Une histoire à la Candle in the Wind ?

Penny : Bien sûr.

Raj : Cool. Je peux dire que ça n’a pas marché parce que t’étais trop « je veux avoir des enfants de toi » et que j’étais genre, « je suis trop rock and roll pour me poser » ?

Penny : Non.

Raj : On peut dire que je t’ai dégouté des hommes blancs ?

Penny : Non plus.

Raj : Ok, juste le truc de la bougie.

Penny : Ouais.

Raj : Cool. D’accord … l’ami. On se voit plus tard.

Penny : Ok. Raj, attends. Merci d’être mon ami.

Raj : Penny ? Il commence à se réveiller à nouveau.

 

                SCENE : Une cabane de paintball.

Sheldon : D’accord, c’est une vue « Google Earth » du champ de bataille.

Howard : Je ne vois rien.

Sheldon : Laisse chargé une seconde. C’est quand tu veux, Bouygues ! Ok, voilà. Ici c’est nous. Au sud se trouve le professeur Loomis et le département géologie. Si j’en crois leur dernier Tweet, ils sont à court de crème solaire, ce qui veut dire qu’ils devront longer la ligne d’arbre ou risquer d’avoir un mélanome. C’est notre angle. Tout ce qu’on doit faire c’est ce positionner rapidement sur cette corniche, ces bâtards blancs comme des culs et vénérateurs de cailloux ne sauront pas ce qui leur arrive ! Allez, on y va.

Leonard : Attends, Sheldon. Comment t’as pu me cacher que ta sœur rentrait en Inde ?

Howard : Peut-être qu’il était trop occupé à écrire des métaphores salaces sur ma fiancée.

Raj : Va te faire voir. C’était une métaphore salace magnifiquement écrite.

Leonard : Vous savez quoi, je ne suis pas d’humeur pour du paintball. Que diriez-vous si nous rentrions ?

Howard : Ça me va.

Raj : Moi aussi.

Sheldon : Vous ne pouvez pas déserter. C’est passible de la cour martiale. Vous risquez … vous ne pouvez pas déserter.

Leonard : Désolé Sheldon, ce n’est juste pas le bon moment pour jouer.

Sheldon : C’est un jeu pour toi ? Hum, est-ce que la bataille d’Antietam était un jeu ? Est-ce que la mise à sac de Rome était un jeu ?

Leonard : Oui, non et non.

Sheldon : Attendez. Je veux juste que tu saches que je t’ai pardonné. Cette mutinerie n’est pas ta faute, c’est la mienne. Je n’ai pas mérité ces galons. Bien que mon manque de leadership, semble largement compensé par mes qualités de couturier.

Howard : Laisse aller, Sheldon. Je te donnerais un Jamba Juice sur le chemin de retour.

Sheldon : Non. Les Jamba Juice sont pour les héros. Et c’est ce que nous allons être.

Leonard : Que fais-tu ?

Sheldon : Je suis les traces de Kirk, Haddock et Flam. La géologie n’est pas une vraie science !

Howard : Putain, ces fils de pute !

Leonard : On y va. Mangez ça.

Sheldon : S’il y a un jour un culte à Sheldon, il devrait commencer maintenant. Ow !

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Leonard : Je voudrais proposer un toast à l’homme dont le noble sacrifice a inspiré notre victoire. Capitaine Sheldon Cooper.

Tous : Santé.

Sheldon : Excusez-moi, c’est Major Sheldon Cooper. Avec mon dernier soufflé, je me suis auto-promu. C’est une super occasion.

Penny : Salut. Vous avez une minute ?

Leonard : Oh, oui, bien sûr.

Penny : Okay. Bien, j’ai déjà parlé à Raj, mais je voulais m’excuser auprès de vous aussi pour, vous savez, tout.

Raj : S’il te plait, Penny, laisse-moi faire. Nous avons décider de laisser notre folle et merveilleuse nuit ensemble être juste l’un de ces souvenirs que vous avez et que vous vous remémorez quand ça ne va pas ou que vous êtes sous la douche.

Penny : Hey, qu’est-ce que tu fais, Speedy Gonzales ?

Raj : Désolé, continue.

Penny : Quoi qu’il en soit, je voulais que vous sachiez que j’ai bien réfléchi et que j’en suis arrivée à la conclusion que je dois arrêter de me faire des films. Je suis une mauvaise actrice. C’est le moment pour moi de retourner dans le Nebraska.

Leonard : Tu t’en vas ?

Penny : Ouais.

Howard : Qu’est-ce que tu vas aller faire dans le Nebraska ?

Penny : Je ne sais pas, peut-être donner des cours de comédie. Oh, désolé, attendez. Allo ?

Leonard : Euh, Penny, écoutes, j’espère que tu ne fais pas ça à cause de toi et moi, parce que j’ai une copine, et que tu es célibataire …

Penny : Chut, c’est mon agent, c’est mon agent ! Tu rigoles. Oh mon Dieu. Je peux pas y croire ! Vraiment ? Oh, je suis tellement excitée ! Merci. Merci beaucoup. Ok, au revoir. J’ai été retenue pour la pub sur les hémorroïdes. Je commence lundi.

Sheldon : Et qu’en est-il du Nebraska ?

Penny : Oh, rien à faire du Nebraska ! Je vais devenir une star !

Leonard : Tu as déjà pensé à enseigner la physique ?

 

                SCENE : La pub de Penny sur une télévision.

Femme : Prêt à y aller ?

Penny : Je pense pas maman. Pas aujourd’hui.

Femme : Oh, mon cœur. Les hémorroïdes te font encore souffrir ?

Penny : Tu n’imagines pas.

Femme : Oh, si j’imagine. Essaie ça.

Penny : Préparation-E parfum rose pour femme ?

Femme : Le E est pour elle.

Leonard : Je suis fier de toi.

Penny : Chut, voilà ma blague.

Femme : Comment ça va ?

Penny : Je monte mieux.

 

Fin de l’épisode.

Scene: The Cafeteria

Sheldon: It’s not what it looks like. It’s not what it looks like.

Leonard: What are you grinding about?

Sheldon: Penny’s brain teaser this morning. She and Koothrappali emerge from your bedroom. She is dishevelled, and Raj is dressed only in a sheet. The sole clue, it’s not what it looks like.

Leonard: Just let it go, Sheldon.

Sheldon: If I could, I would, but I can’t, so I shan’t. Now, knowing Penny, the obvious answer is, they engaged in coitus. But, since that’s what it looked like, we can rule that out. Let’s put on our thinking cap, shall we? (Mimes doing so) Raj is from India, a tropical country. Third World hygiene. Parasitic infections are common, such as pinworms. Mm-hmm. The procedure for diagnosing pinworms is to wait until the subject is asleep, and the worms crawl out of the rectum for air. (Leonard spits out food) Yes, just like that. Penny could have been inspecting Raj’s anal region for parasites. Oh, boy. That’s a true blue friend.

Leonard: They slept together, Sherlock.

Sheldon: No, you weren’t listening. She said, it’s not what it looks like.

Leonard: She lied.

Sheldon: Oh. Well don’t I look silly sitting here wearing this?

Credits sequence.

Scene: The Cafeteria

Howard: Hey.

Raj: Hey.

Leonard: Hey.

Sheldon: Hey. Leonard, is it awkward for you knowing that one of your dear friends had sexual intercourse with a woman you used to love in the very place you lay your head?

Leonard: No, I’m fine with it.

Sheldon: That sounds like sarcasm, but I’m going to disregard it, because I have an agenda. Paintball. Specifically, the interdepartmental tournament this weekend. Now, in order to function better as a fighting unit, I thought we should establish a chain of command. Now, it goes without saying that I would outrank the three of you, but the question remains, by how much? Now, I don’t see me as some four-star general, back at HQ riding a desk and playing golf with the Secretary of Defence. But I also can’t be Sergeant Cooper, because that might lead you to think of me as just a regular Joe. This might take some thought. As you were.

Leonard: What the hell is wrong with you?

Howard: Yeah, how could you do that?

Raj: What is it to you?

Howard: I got his back.

Raj: Yeah, right. You’re just jealous because it turns out I’m Penny’s number two choice after Leonard.

Howard: Hey, if I wasn’t engaged to Bernadette, that totally could have been me.

Leonard: Please. Sheldon would have been before you, and he might not even have genitals.

Raj: Why do you care so much? You’re dating my sister, and Penny and I are in love.

Leonard and Howard together: What?

Sheldon: Gentlemen, if I may interject, I’ve decided my rank will be captain. If it’s good enough for Kirk, Crunch and Kangaroo, it’s good enough for me.

Howard: You’re not in love with Penny.

Raj: Yes, I am. The god Kamadeva has shot us with his flowery arrows of love.

Howard: Who?

Raj: He’s the Hindu version of Cupid, but way better, because he rides a giant parrot.

Leonard: Raj, come on. You fall in love with any girl who smiles at you. A month ago, you were writing poems about his fiancee.

Howard: I’m sorry. What?

Raj: Rubbish. He’s talking rubbish.

Leonard: Oh, Bernadette, please play my clarinet.

Raj: That could have been about anyone. Besides, you have nothing to worry about, because now I’m the dusky half of Koothrapenny.

Sheldon: For the record, I do have genitals. They’re functional and aesthetically pleasing.

Scene: Penny’s apartment. Penny has a bottle of wine. She can’t find a glass. Finds a measuring jug and uses that instead. There is a knock on the door.

Penny: Coming. Yup, that’s good. Wine glasses should have handles.

Amy: Keeping accurate track of your alcohol intake. Smart idea considering how trampy you get when you’ve had a few.

Penny: You heard what I did?

Amy: Well, I heard who you did.

Penny: Oh, my God, I screwed up everything. I hurt Leonard, I hurt Raj, I mean, what is wrong with me? I feel like two totally different people, Dr. Jekyll and Mrs. Whore.

Amy: Don’t be so hard on yourself. Do you know the story of Catherine the Great?

Penny: No.

Amy: She ruled Russia in the late seventeen hundreds, and one night, when she was feeling particularly randy, she used an intricate system of pulleys to have intimate relations with a horse.

Penny: I’m… I’m sorry. What does this have to do with me?

Amy: She engaged in interspecies hanky-panky, and people still call her great. I’m sure your reputation can survive you shagging a little Indian boy.

Scene: Raj’s apartment. There is a knock on the door. He opens it.

Bernadette: You jerk face! What did you tell Howard? Did you say there was something going on between us? Because he thinks there is. He’s completely freaking out!

Raj: Please, come in.

Bernadette: What the hell is wrong with you?

Raj: Well, you were always so nice to me, I thought maybe you liked me.

Bernadette: I’m nice to everyone.

Raj: I’m sorry.

Bernadette: Damn right, you’re sorry. And you tell Howard there’s never been anything between us.

Raj: I will. Hey, Bernadette?

Bernadette: What?!

Raj: Do you think I have a shot with Penny?

Bernadette: Of course you do. You’re a cutie pie. Any girl would be lucky to have you.

Scene: Penny’s apartment.

Penny: You know, I’ve done this before. In kindergarten, I was supposed to marry Jason Sorensen at recess, but by the time my class got out there, he was already engaged to Chelsea Himmelfarb. So what did I do? Hung upside down from the monkey bars, let all the boys see my underpants.

Amy: You can’t blame yourself. When your prefrontal cortex fails to make you happy, promiscuity rewards you with the needed flood of dopamine. We neurobiologists refer to this as the skank reflex.

Penny: You know what? Let’s get out of here.

Amy: Where are we going?

Penny: Somewhere where no one’s seen me naked. We may have to drive awhile. (Opens door. Sees Leonard and Sheldon. Slams it shut again.)

Sheldon: Subtlety isn’t her strong suit, is it?

Penny: Can I stay at your place for a few nights?

Amy: Really? A best friend sleepover? Yay.

Penny: Yeah, sure. Yay!

Amy: We’ll make popcorn, stay up all night and I’ll teach you my secret language, Op.

Penny: Sounds great.

Amy: Nope. Sounds Gop Rop E A Top.

Penny: Yeah, I’m gonna go pack a bag.

Amy: No, you’re not. You’re gonna Pop A Cop Kop A Bop A Gop.

Scene: The apartment.

Leonard: Do we really have to wear this camouflage crap to play paintball?

Sheldon: Who said that? Leonard, I can hear your voice, but I can’t see you.

Leonard: I’m not in the mood, Sheldon.

Sheldon: Oh, there you are. Leonard, I know you’re upset about recent events, and I have someone here to help. (Showing laptop screen)

Leonard: I don’t want to talk to Amy.

Sheldon: No, it’s not Amy.

Dr Hofstadter: Hello, dear.

Leonard: You called my mother?

Sheldon: Oh, Leonard, is it really necessary to caption the obvious?

Dr Hofstadter: He’s been like that since he was a toddler. Look, Mommy, a butterfly. Maddening.

Leonard: What’s going on? What do you want?

Dr Hofstadter: Sheldon informed me that you’re experiencing an emotional upheaval, and I’m here to help.

Leonard: That’s so nice.

Dr Hofstadter: And we’re back to the obvious. Now, what’s up?

Leonard: Well, uh, okay, um, I don’t want to get back together with Penny. We tried it, it was crazy, it didn’t work, but I can’t deal with the fact that she slept with my friend Raj. And then I find out that Raj’s sister Priya, who I’ve been going out with for eight months, is moving back to India. So I’m just completely confused and alone.

Dr Hofstadter: I understand.

Leonard: Got any advice?

Dr Hofstadter: Yes. Buck up.

Leonard: Excuse me. You’re a world-renowned expert in parenting and child development, and all you’ve got is buck up?

Dr Hofstadter: Sorry. Buck up, sissy pants.

Leonard: Thanks, Mother. I feel much better.

Dr Hofstadter: If you need any more help from me, my books are available on Amazon. Logging off.

Scene: Amy’s apartment. Amy is brushing Penny’s hair.

Amy: Ninety-nine, one hundred. It’s like a waterfall of liquid gold. My turn.

Penny: You know, I don’t even know what the point of me staying in L.A. is. I haven’t gotten a single acting job since I moved out here. The closest I came was last month, I got a callback for a hemorrhoid commercial.

Amy: Oh, I could so see you being the face of haemorrhoids.

Penny: I know, right? Maybe I should just move back to Nebraska.

Amy: No, I can’t let you do that.

Penny: Why not? (There is a knock on the door)

Amy: For the first time ever, I have a thriving social life. And no pressure, but it kind of lives and dies with you.

Raj: Hi, Amy. Can I talk to Penny?

Amy: A guest in my trundle bed and a boy at my door? I wish I could tell 13-year-old me it does get better.

Penny: How did you know I was here?

Raj: It’s all over her Facebook page.

Amy: I’ll take your stuff to the bedroom and clear out a drawer.

Penny: Thanks.

Amy: No problem. Try and keep it in your pants, okay?

Penny: So, hi. What’s up?

Raj: I was wondering if you’re free Friday. They’re having a Totally ’80s Night at the Greek. Hall & Oates, Katrina and the Waves and three-fifths of Kajagoogoo.

Penny: Oh. Gee, that’s really sweet, but the thing is…

Raj: Aw, there’s a thing.

Penny: Look, honey, I was really drunk and made a huge mistake last night. We should’ve never slept together. It’s what ruins friendships.

Raj: You can’t ruin a friendship with sex. That’s like trying to ruin ice cream with chocolate sprinkles.

Penny: Come here. Just listen to me. I want to go back to the way we were before. You know, friends. No sprinkles.

Raj: Oh. All right.

Penny: Thank you.

Raj: Well, uh, as your friend, you might like to know that, um, we didn’t have sex in the conventional sense.

Penny: Oh, God. Did you pull some weird Indian crap on me?

Raj: No, no. After we got undressed and jumped in bed, you, you asked if I had protection.

Penny: Oh, you did, didn’t you?

Raj: Of course. I’m always packing. Anyway, um, I had trouble putting it on and you tried to help and, that was all she wrote.

Penny: So, we didn’t actually…

Raj: I did. It was beautiful.

Penny: Oh!

Raj: Penny, please, please promise me you won’t tell anybody about this.

Penny: Of course I won’t. No, I won’t.

Raj: Oh, good. Um, can I tell people that our love burned too bright and too quickly? Kind of a Candle in the Wind deal?

Penny: Sure.

Raj: Cool. Can I say it fell apart because you were all, I want to have your babies, and I was like, I’m too rock and roll to be tied down?

Penny: No.

Raj: Can I say I ruined you for white men?

Penny: Also no.

Raj: Okay, just the candle thing.

Penny: Yeah.

Raj: Cool. All right friend.

Penny: Hmm.

Raj: I’ll see you around.

Penny: Okay. Raj, wait. Thank you for being my friend. (She hugs him.)

Raj: Penny?

Penny: Mm-hmm?

Raj: It’s getting beautiful again.

Scene: A shed on the paintball range.

Sheldon: All right, this is a Google Earth view of the field of battle.

Howard: I don’t see anything.

Sheldon: Give it a second to load. Whenever you’re ready, AT&T! Okay, here we go. This is us here. To the south is Professor Loomis and the Geology Department. According to their Twitter feed, they’re out of sunblock, which means they’ll have to hug the tree line or risk melanoma. That’s our edge. All we have to do is move quickly over this ridge, the rock-worshipping pasty-faced bastards won’t know what hit them. All right, let’s move out.

Leonard: Hang on, Sheldon. How could you not tell me your sister was moving back to India?

Howard: Maybe he was too busy writing clumsy penis metaphors about my fiancee.

Raj: Screw you. That was a beautifully written penis metaphor.

Leonard: You know what, guys, I’m not in the mood for paintball. What do you say we just bag it?

Howard: Fine with me.

Raj: Sure, whatever.

Sheldon: You can’t quit. That’s a court-martial offence. That’s punishable by… You can’t quit.

Leonard: Sorry, Sheldon, it’s just not a good time for playing games.

Sheldon: This is a game to you? Uh, was the Battle of Antietam a game? Huh? Was the sack of Rome a game?

Leonard: Yes, no and no.

Sheldon: Wait. I just want you all to know that I forgive you. This mutiny isn’t your fault, it’s mine. I haven’t earned these bars. Although what I lack in leadership, apparently I more than make up for in sewing.

Howard: Let it go, Sheldon. I’ll get you a Jamba Juice on the way home.

Sheldon: No. Jamba Juice is for heroes. And that’s what we’re going to be.

Leonard: What are you doing?

Sheldon: Following in the footsteps of Kirk, Crunch and Kangaroo. (Walks outside) Geology isn’t a real science! (Gets hit by countless paintball pellets)

Howard: Damn those sons of bitches!

Leonard: Let’s get ‘em!

Sheldon: If there’s ever a Church of Sheldon, this will be when it started. Ow!

Scene: The apartment.

Leonard: I’d like to propose a toast to the man whose noble sacrifice inspired our victory, Captain Sheldon Cooper.

Howard and Raj: Here, here.

Sheldon: Excuse me. It’s Major Sheldon Cooper. With my last breath, I awarded myself a battlefield promotion. It’s kind of a big deal.

Penny: Hi. You guys have a minute?

Leonard: Uh, yeah, sure.

Penny: Okay. Um. Well, I already talked to Raj, but I wanted to apologize to the rest of you for, you know, everything.

Raj: Please, Penny, let me. We’ve decided to let our crazy, wonderful night together be just one of those memories you have and can call to mind when you’re feeling blue or you’re in the shower.

Penny: Hey, what you doing, Quick Draw?

Raj: Sorry. Go on.

Penny: Anyways, I wanted you guys all to know that I’ve been taking a really hard look at things and come to the conclusion I have to stop kidding myself. I suck at acting. It’s time for me to move back to Nebraska.

Leonard: You’re leaving?

Penny: Yeah.

Howard: What are you going to do in Nebraska?

Penny: I don’t know, maybe teach acting. (Phone rings) Oh, sorry. Hold on. Hello?

Leonard: Penny, Penny, listen, I hope you’re not doing this ’cause of you and me, because I have a girlfriend, and you’re a single woman.

Penny: Shh! It’s my agent, it’s my agent. You’re kidding. Oh, my gosh. I can’t believe it! Really? Oh, I’m so excited, thank you, thank you so much. Okay, bye. I got the haemorrhoid commercial! I start Monday.

Sheldon: What about Nebraska?

Penny: Oh, hell with Nebraska. I’m gonna be a star!

Sheldon (to Leonard): Have you ever thought of teaching physics?

Scene: The apartment. Penny’s ad is on the television. She is at a stables.

Actress: Ready to ride?

Penny (on screen): I don’t think so, Mom. Not today.

Actress: Oh, sweetie. Haemorrhoids acting up again?

Penny (on screen): You don’t know the half of it.

Actress: Oh, yes, I do. Try a dab of this.

Penny (on screen): Rose-scented Preparation-H for women?

Actress: Now, the H is for Her.

Leonard: I’m proud of you.

Penny: Shh! Here comes my joke.

Actress: How are you doing?

Penny (on screen): Sittin’ pretty.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 102 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Neelah 
19.02.2021 vers 18h

gleek59 
08.02.2021 vers 16h

Juju1299 
07.02.2021 vers 22h

vampire141 
29.11.2020 vers 19h

neko123 
30.06.2020 vers 09h

Shannah 
09.04.2020 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
La série disponible sur Salto

La série disponible sur Salto
La plateforme française Salto a mis en ligne l'intégralité de la série soit les 12 saisons depuis ce...

HypnoCup 2021 - Sheldon & Amy en 16ème de finale !

HypnoCup 2021 - Sheldon & Amy en 16ème de finale !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 4ème tour !

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 4ème tour !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 3ème tour !

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 3ème tour !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

Jim Parsons et Kaley Cuoco nommés aux Golden Globes

Jim Parsons et Kaley Cuoco nommés aux Golden Globes
Deux acteurs de la série figurent parmi les nominations de la 78e cérémonie des Golden...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

langedu74, Hier à 17:58

Qui de Bobby Nash (9-1-1) ou Matthew Casey (Chicago Fire) deviendra Membre des Peaky Blinders ? Venez voter dans le forum

sanct08, Aujourd'hui à 12:23

Bonjour, la première question du nouveau quizz X-Files vient d'être posée

Sas1608, Aujourd'hui à 12:49

Nouveau design sur le quartier de Once Upon A Time. Merci Sevnol !

pretty31, Aujourd'hui à 16:35

Nouvelle manche pour The New Song chez Zoey's EP et ciné-émoji sur HypnoClap !

Supersympa, Aujourd'hui à 16:36

Bonjour à tous. Nouveau mois sur les quartiers Alias, Dollhouse, The L Word et nouveau calendrier chez Angel.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site