VOTE | 402 fans

#424 : La Métamorphose de la colocation

Résumé : Lorsque Bernadette reçoit son doctorat, les gars prennent plaisir à rappeler à l'émasculé Wolowitz qu'il est le seul de son groupe qui n'ait aucun doctorat. Pendant ce temps, Koothrappali devient le nouveau colocataire de Sheldon après avoir entendu Leonard et Priya s'engager dans la chambre "Star Trek" fantasy.

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
The Roommate Transmogrification

Titre VF
La Métamorphose de la colocation

Première diffusion
18.05.2011

Première diffusion en France
29.06.2011

Plus de détails

Scenario: Chuck Lorre, Steven Molaro & Eddie Gorodetsky - Réalisation: Mark Cendrowski
Guests:
Melissa Rauch (Bernadette), Mayim Bialik (Amy), Carol Ann Susi (Mrs. Wolowitz), Aarti Mann (Priya), Brian George (Dr. Koothrappali), Alice Amter (Mrs. Koothrappli).

Au Cheesecacke Factory, Penny vient prendre la commande du groupe, et la conversation tourne alors, dans l'hilarité générale, autour de l'intolérance au lactose de Leonard. Bernadette arrive et annonce qu'elle va obtenir son doctorat, et qu'elle se voit déjà engagée par un contrat juteux avec une grande entreprise pharmaceutique. Les moqueries se tournent alors vers Howard.

Raj' surprend la conversation entre Leonard et sa soeur, dans la chambre, et très vite, elle tourne dans une direction un peu trop intime. Du coup, Raj' préfère sortir. Raj se rend chez Howard, qui s'apprête à sortir avec Bernadette. Raj' accepte de rester avec la mère d'Howard, jusqu'à ce que celle-ci prononce des phrases qui lui font peur. Il se rend alors chez Sheldon, interrompant sa séance d'auto-massage indiquée par Amy. Sheldon accepte finalement que Raj emprunte la chambre de Leonard, à condition qu'il signe un papier, puis, il lui donne les conseils de sécurité.

Leonard rentre chez lui le lendemain et trouve Raj' dans son lit, qui lui explique rapidement la situation. Etant donné qu'il est impossible pour Leonard et Pryia de venir dans l'appartement, parce qu'elle ne s'entend pas avec Sheldon, Leonard propose un marché à Raj'. Il reste ici, et Leonard reste avec Pryia dans son appartement. Raj' accepte à condition qu'il puisse ramener des filles dans la chambre. Leonard, sceptique sur sa capacité à draguer, accepte. A Cal-Tech, Leonard et Raj' se moquent de Howard, qui sera moins payé et moins gradué que sa future femme. Sheldon arrive, et demande à Raj' de signer l'accord de colocation spécial qu'il a concocté pour lui, puis lui explique les règles de vie en communauté. Leonard jubile.

Le soir venu, Raj' a préparé le dîner. Sheldon est impressionné par les efforts de son nouveau colocataire. Penny débarque, et s'encquit des dernières nouvelles, et du fait que Leonard et Pryia vivent désormais ensemble. Howard tente d'en savoir plus sur les prochaines recherches de Bernadette, qui lui annonce qu'elle va travailler sur l'éjaculation précoce. Puis, elle lui offre une montre de luxe, ce qui ne fait que complexer un peu plus le pauvre Howard. Pendant ce temps, alors que Sheldon va se coucher, et que Penny a un peu trop bu, la soirée continue entre elle et Rajesh. Elle lui confie qu'elle regrette d'avoir rompu avec Leonard. Quand à Rajesh, il se demande pourquoi il est seul, et Penny tente de le rassurer, en lui assurant qu'il est un homme bien, et que s'ils n'étaient pas amis, elle pourrait lui donner une chance.

Tandis qu'ils s'embrassent, Pryia reçoit un appel Skype de ses parents. Elle envoie Leonard se cacher contre son gré dans la chambre, car elle ne souhaite pas encore leur annoncer leur relation. Mais Leonard apprend, tandis que la conversation débute, que Pryia retourne en Inde le mois prochain. Il se montre alors aux parents de Pryia, sachant que ça ne fera sans doute aucune différence, puisque si elle retourne en Inde, ils vont rompre. Pryia s'isole dans la chambre, laissant Leonard gérer seul l'annonce aux parents. Le lendemain matin, Penny se réveille dans les bras de Raj', et tente de s'éclipser discrètement. Malheureusement, Sheldon est levé, Leonard a dormi dans le canapé, et Howard vient de débarquer après s'être disputé avec Bernadette. Hyper gênée, Penny s'enfuit.

                SCENE : Le Cheesecake Factory.

Penny : Salut, vous êtes prêts à commander ?

Tous : Oui.

Penny : Ok, Priya ?

Priya : Euh, je vais prendre la tarte du berger. Tu veux la partager avec moi ?

Penny : Oh, non, non, non, il ne veut pas.

Priya : Pourquoi pas ?

Penny : Et bien, il y a du lait, dans les pommes de terre, du lait dans la sauce, du gratin au parmesan. Ton petit-copain lacto-intolérant va se transformer en ballon plein de gaz de la Macy’s Day Parade.

Sheldon : Aucune chance. Les ballons de la parade sont remplis avec de l’hélium, tandis que Leonard produit une abondante quantité de méthane.

Leonard : Donc non pour la tarte. Peut-on passer à autre chose ?

Penny : Oui, un conseil, s’il dit qu’il peut manger du yaourt glacé, ne le crois pas.

Leonard : Poisson ! Je vais prendre le poisson !

Howard : Tu vas aimer ça. La copine et ton ex qui fraternisent sur les vapeurs de ton cul puant.

Leonard : Tuez-moi.

Sheldon : Ça serait inutile. Le corps humain est capable de libérer des gaz pendant des heures après la mort.

Bernadette : Les gars, désolée du retard. J’ai des nouvelles fantastiques.

Sheldon : Bernadette, avant que tu changes de sujet, est-ce quelqu’un a un dernier commentaire à faire sur l’appareil digestif défectueux de Leonard ?

Leonard : Donc, quelles sont tes nouvelles, Bernadette ?

Bernadette : Le Comité a accepté ma thèse de doctorat. Je vais avoir mon doctorat !

Penny : Wow !

Howard : Oh, félicitations.

Penny : Wow, ça veut dire que tu es docteur, tu es docteur, tu es docteur, tu es docteur, et Howard tu connais beaucoup de docteurs.

Howard : Félicitations, chérie.

Bernadette : Merci.

Leonard : Donc, Howard dis-nous ce que ça te fait de savoir que lorsque tous les deux vous serez mariés, vous serez appelés Monsieur et Docteur Wolowitz ?

Sheldon : A moins qu’il ne prenne le nom de Bernadette, et étant donné qu’elle a un statut plus élevé ça pourrait lui ouvrir des portes.

Howard : S’il vous plait, il ne s’agit pas de moi. Je suis fier de toi.

Bernadette : Eh bien, tu vas vraiment être fier du résultat. Un important groupe pharmaceutique m’a fait une offre. Ils vont me payer beaucoup d’argent.

Howard : Quoi ?

Leonard : Bernadette, c’est super. Howard, est-ce que tu gagnes un tas de fric ?

Howard : Bien plus que toi tu penses en avoir.

Leonard : Hé, si je roule la vitre baissé, ça me donne un teint de pêche. Si toi, tu le fais, tu ne seras pas davantage docteur.

Penny : Ouais, une petite info sur la question de baisser la vitre. Ça aide, mais tout n’est pas couleur pêche.

 

Générique.

 

                SCENE : L’appartement de Raj.

Priya : Mon Dieu, je me sens ridicule dans cette robe.

Leonard : Vous êtes magnifique, Lieutenant Uhura. Maintenant préparez-vous pour … l’inspection.

Priya : Chut, mon frère va nous entendre.

Leonard : Détends-toi, il a mis ses écouteurs. Et on est dans un vaisseau spatial à 16 kilomètres de la terre.

Raj : Vraiment ? 16 kilomètres ? Vous êtes en orbite atmosphérique ? Crétin.

Priya : Je ne peux pas croire que je porte le costume d’Halloween de mon frère.

Leonard : Je ne peux pas croire que tu penses qu’il ne le met que pour Halloween. Ouvrez les portes de la soute, navette en approche.

Raj : Ok, je dois y aller.

 

                SCENE : La maison d’Howard.

Howard : Hé, ça va ?

Mme Wolowitz : C’est ma future belle fille, le docteur ?

Howard : Non, m’man, c’est Raj.

Mme Wolowitz : Il est aussi docteur, non ?

Howard : Oui !

Mme Wolowitz : Comme Leonard et le maigrichon bizarre !

Howard : Sheldon, oui ! Tout le monde est docteur sauf moi !

Mme Wolowitz : Et à qui la faute ?

Howard : Quoi de neuf ?

Raj : Leonard met des souvenirs dégoutants dans mon matelas à mémoire de forme. Je peux rester ici ce soir ?

Howard : Bien sûr, mais je sors avec Bernadette. Tu seras seul avec ma mère.

Raj : Je pense que ça ira.

Howard : M’man, Rajesh peut rester dormir?

Mme Wolowitz: Bien sûr, lui et moi on pourra jouer au docteur.

Raj : Elle plaisante, hein ?

Howard : Je ne sais pas, elle est un peu fougueuse depuis qu’ils lui donnent des hormones de substitution.

Mme Wolowitz : Je t’attends, Docteur Beau Gosse !

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Je dois le dire, Amy, j’étais très impressionné de voir que Bernadette ai obtenu son doctorat.

Amy : En effet, c’est admirable. Même si c’est … de la microbiologie.

Sheldon : Ton doctorat est en neurobiologie. Je ne vois aucune différence.

Amy : Je vais simplifier pour toi. J’étudie le cerveau, l’organe à l’origine de la 5ème symphonie de Beethoven. Bernadette étudie les levures, l’organisme à l’origine de la bière Miche lob Light. Il y a quelque chose qui cloche avec ton cou ?

Sheldon : Il est un peu raide. Quelle structure extrêmement fragile pour supporter une charge aussi précieuse. Comme un œuf de Fabergé en équilibre sur la pointe d’une baguette magique.

Amy : As-tu envisagé un massage ?

Sheldon : J’aimerais répondre à cette question d’une façon sarcastique. Oui, j’aime l’idée qu’un étranger recouvre mon corps avec de l’huile et me frotte avec.

Amy : Je suggère que tu masses tes muscles avec tes propres mains.

Sheldon : Mais cela demanderait pour moi trop de contacts inutiles.

Amy : Fais-moi confiance. Avec ta main droite, localise l’endroit où l’omoplate rejoint l’acromial.

Sheldon : D’accord.

Amy : Appuie maintenant ton majeur le long de l’arête de l’omoplate, en effectuant une légère rotation.

Sheldon : Une rotation.

Amy : Tu remarqueras une excroissance comme une petite boule se déplaçant le long de l’os.

Sheldon : Tu parles du point myofascial ?

Amy : Evidemment. A présent appuie dessus comme les shampouinages en classe de 5e et qu’on connait si bien.

Sheldon : Oh, Seigneur, oui, oui. Oh oui ! Amy, je n’ai jamais été touché comme ça avant. Oh, mes mains sont magiques !

Amy : Ne te flatte pas trop. Tes mains sont des outils guidés par ma connaissance du système nerveux. J’aurais pu tout aussi facilement te paralyser.

Sheldon : Il y a quelqu’un à ma porte.

Amy : Ça ne m’intéresse pas. Au revoir.

Raj : Je peux dormir ici cette nuit ?

Sheldon : Pourquoi ?

Raj : Leonard a des rapports sexuels genre alien de Star Trek avec ma sœur.

Sheldon : Je peux imaginer comment cela peut être inquiétant, entre. Je vais chercher des draps et des couvertures pour le canapé.

Raj : Oh, ne t’inquiète pas. Je vais dormir dans la chambre de Leonard.

Sheldon : Non, je ne peux pas autoriser ça.

Raj : Et bien, il est dans mon lit. Pourquoi je ne serais pas dans le sien ?

Sheldon : Le code d’Hammourabi stipule « œil pour œil », pas « lit pour lit ».

Raj : Allez, mec, je suis crevé, et Tyra Banks a dit que l’outil le plus important dans ta trousse de maquillage est une bonne nuit de sommeil.

Sheldon : Très bien. C’est ma manière de décliner tout problème découlant de ton utilisation de la chambre de Leonard. Signe ici, en indiquant que j’ai essayé de t’en empêcher en ayant une expression faciale sévère.

Raj : Bonne nuit Sheldon.

Sheldon : Attends, pas encore. Nous avons encore à voir les procédures de sécurité. Actuellement, l’appartement dispose de 3 issues de secours situées ici, ici et ici. En cas de panne électrique, de la lumière lumineuse te guidera vers la sortie la plus proche.

Raj : Tu plaisantes.

Sheldon : Je ne plaisante jamais avec la sécurité.

 

                SCENE : La chambre de Leonard.

Leonard : Qu’est-ce que tu fais là ?

Raj : Je dormais.

Raj : Et bien, j’aurais préféré dormir dans mon lit, mais il était utilisé pour apporter la honte sur toute ma famille. Et à la mémoire de Gene Roddenberry.

Leonard : Oh, t’as entendu ça ?

Raj : « Scotty, j’ai besoin de plus de puissance ».

Leonard : Désolé. Est-ce que Sheldon sait que tu dors ici ?

Raj : Tu plaisantes ? Il m’a fait signer une décharge, et participer à un exercice incendie, et fait un cours sur les premiers secours. Dieu merci, il avait un mannequin.

Leonard : Oh, oui. Mona Bouche-à-bouche. Tu sais qu’elle est sortie avec Howard ?

Raj : Oh mon Dieu, cette Mona ? Pourquoi toi et ma sœur ne pouvez-vous pas passer vos nuits ici ?

Leonard : On a essayé. Elle ne s’entend pas avec Sheldon.

Raj : Sheldon ne s’entend pas avec Sheldon. Pourtant, je ne vois aucune raison de t’écouter armer tes torpilles à photons toutes les nuits.

Leonard : Ok, et bien, que dis-tu de ça, jusqu’à ce que Priya ait son propre appart, tu restes ici et je resterai dans ton appartement.

Raj : Je peux ramener des filles ?

Leonard : Toi ? Bien sûr, ramènes en autant que tu veux.

Raj : Ok, d’accord.

Leonard : Mais pas contre leur volonté.

 

                SCENE : Le restaurant universitaire.

Leonard : Tu penses vraiment que tu devrais manger ce gâteau ?

Howard : Pourquoi ?

Leonard : Comme tu vas être un mari trophée pour une femme riche, tu ferais mieux de surveiller ton tour de taille.

Raj : Il a raison. Une minute sur les lèvres, à vie sur les hanches.

Howard : Ouais, ah ah. Premièrement, je ne suis pas menacé par le succès de ma fiancée. Je suis fier d’elle. Et deuxièmement, j’ai ma propre carrière.

Leonard : Jusqu’à ce que vous ayez des enfants.

Sheldon : Bonne nouvelle, Raj. J’ai reçu les analyses de sang du labo. Tu peux rester un moment.

Raj : Quand as-tu pris mon sang ?

Sheldon : C’est sans importance. Ton taux de sucre est un peu élevé. J’ai vu ça avec ton médecin traitant. Cependant, j’ai des papiers ici que tu dois regarder.

Raj : Qu’est-ce que c’est que ça ?

Sheldon : La routine, des formalités. Un accord de colocation modifié pour un invité temporaire. Et un testament et une procuration non daté.

Raj : Qui dit que tu peux prendre des décisions de fin de vie pour moi.

Sheldon : Etant ton ami, espérons que nous n’en arriverons pas là. S’il te plait, signe.

Raj : Tu as signé ça ?

Leonard : Il y a une clause de réciprocité. Tu peux le débrancher aussi.

Raj : Et bien, ça semble juste.

Sheldon : Félicitations et bienvenue temporairement à bord. Voici ta carte d’identification, ta clé et ton pin’s, que Leonard est trop cool pour porter. Pour ton information, une partie de tes responsabilités en tant que colocataire sera de me conduire au travail et du travail au magasin de comics, chez le coiffeur et au parc pendant une heure tous les dimanches pour prendre l’air.

Leonard : Emmène une balle ou un frisbee, tu sais quelque chose pour qu’il court après.

Sheldon : Tu es chargé aussi de ramener à la maison tous les dînes à emporter. Ce soir c’est nourriture Thaï. Tu trouveras la commande standard à l’annexe B ou téléchargeable depuis mon serveur FTP. Si tu as des questions, voici la page FAQ et si tu préfères le contact humain, j’ai un site de tchat appelé « causerie d’appart » les mardis soirs.

Leonard : Pas de retour en arrière.

 

                SCENE : L’appartement de Sheldon et Leonard.

Raj : Sheldon, dîner !

Sheldon : Qu’est-ce que c’est ?

Raj : Ça, c’est la différence entre manger et dîner.

Sheldon : Remarquable. Je réalise seulement combien Leonard a patiné toutes ces années.

Raj : Ce n’est pas grand chose. Pense à moi comme une Martha Stewart bronzé.

Penny : Hé, Sheldon, tu as encore changé ton mot de passe Wifi ?

Sheldon : Oui, c’est «  Penny, aie ta propre Wifi ». Sans espaces.

Penny : Merci. Wow ! Qu’est-ce que c’est que cette fantaisie ?

Sheldon : Mon nouveau colocataire se plie en quatre pour s’attirer mes bonnes grâces. Euh, agréable attention, au fait.

Penny : Qu’entends-tu par nouveau colocataire ? Qu’est-il arrivé à Leonard ?

Sheldon : La même chose qui est arrivée à l’homo erectus. Il a été remplacé par une espèce supérieure.

Raj : Je suis le nouvel homo en ville. J’ai pas voulu dire ça.

Penny : Très bien, laisse-moi encore essayer. Où est Leonard ?

Raj : Il vit chez moi, de sorte que je vis ici maintenant.  

Sheldon : Tu vis ici provisoirement. Mais je dois dire que ça se présente bien.

Penny : Leonard et Priya habitent ensemble ? C’est énorme.

Sheldon : Non. Le pliage de serviette en forme de cygne … c’est énorme.

Raj : C’est une bonne chose.

 

                SCENE : L’appartement de Bernadette.

Howard : Alors quelle genre de recherches vas-tu faire pour cette société pharmaceutique ?

Bernadette : Oh, il y a plusieurs opportunités. Mais je me suis portée volontaire pour un projet sur l’éjaculation précoce. Pas l’un de nous deux avait une maladie cardiaque. J’avais presque oublié. Je t’ai acheté un petit cadeau.

Howard : Oh, Bernie. Il ne fallait pas.

Bernadette : J’en avais envie. Allez, ouvre.

Howard : Tu m’as acheté une Rolex ? Combien ça a couté ?

Bernadette : Laisse-moi m’occuper de l’argent. Je veux juste que mon bébé ait de jolies choses.

 

                SCENE : L’appartement de Sheldon et Leonard.

Raj : Plus de vin ?

Penny : Oh, non, non, non. J’ai déjà trop bu.

Sheldon : Voici nu fait intéressant à propos de l’alcool.

Penny : Sers-moi.

Sheldon : L’homme n’est pas la seule espèce que les fruits fermentés rendent ivre. Peux-tu deviner qu’elle est l’autre ? Indice, parfois, ils gardent l’alcool dans leur trompe.

Penny : Des singes.

Sheldon : Depuis quand les singes ont une trompes ?

Penny : Quand il n’a pas de valise.

Sheldon : Mmm, d’accord. Il semblerait que l’alcool joue à cache-cache avec ton intelligence. Bonne nuit. Tu accepteras de noter qu’il est déjà plus de 22 h. D’après notre contrat, tu voudras bien t’abstenir de rire de façon rauque, de cogner des verres, et de fêter quelque chose à coup de fusil.

Penny : Ok, explique-moi un truc. Tu as vu Leonard supporter ce gars, année après année. Qu’est-ce qui se passe dans ton cerveau pour que tu penses, « Oh, Krishna, je dois l’avoir » ?

Raj : Et bien, c’est beaucoup mieux que d’avoir à porter un casque dans mon propre appart.

Penny : Quoi ? Oh mon Dieu, ouais, ouais. Leonard est un peu bruyant au lit.

Raj : Tous les soirs.

Penny : Vraiment ? Même en période d’allergies, quand il doit alterner entre les baisers et respirer ?

Raj : C’est ma sœur. On peut arrêter de parler de ça.

Penny : Oui. Désolée, désolée. Je peux te dire un secret ?

Raj : Oui.

Penny : J’ai merdé. Leonard est un gars bien. Je n’aurais jamais dû rompre avec lui.

Raj : Et bien, pour paraphraser Shakespeare, « il vaut mieux avoir aimé et perdu que de rester à la maison tous les soirs à télécharger des pornos de plus en plus honteux ».

Penny : Oh … pauvre bébé.

Raj : Qu’est-ce qui ne va pas chez moi, Penny ?

Penny : Rien, rien. Tu sais si on n’était pas amis, et que tu n’avais pas évoqué cette histoire pornographique, je t’aurais sauté dessus à la vitesse de la lumière, proportionnelle à la matière pour produire de l’énergie.

Raj : Hé, tu as totalement raison ! E=mc².

Penny : J’écoute. Je n’ai aucune idée de ce que cela veut dire, mais j’écoute. A l’amitié.

Raj : A l’amitié.

Sheldon : Pourriez-vous arrêter ce bruit infernal, bande de saoulards. Et la réponse était un éléphant !

 

                SCENE : L’appartement de Raj.

Priya : Leonard, chéri, on s’embrasse, on ne mange pas de la soupe.

Leonard : Désolé.

Priya : Ce sont mes parents en visioconférence. Va te cacher dans la chambre.

Leonard : Oh, allez ! Pourquoi on ne leur dit pas qu’on sort ensemble.

Priya : On en a déjà parlé. Ce n’est pas le moment.

Leonard : Ce sera quand le moment ?

Priya : J’ai 5 frères et sœurs. L’un deux va irrémédiablement merder, et alors je leur parlerai de nous. Maintenant, pars.

Leonard : Bien …

Priya : Bonjour maman, bonjour papa.

M. Koothrappali : On a entendu qu’il y avait une tornade à Kansas City. C’est prêt de chez toi ?

Priya : Non.

Mme Koothrappali : Où est ton frère ?

Priya : Sorti avec des amis.

M. Koothrappali : Je n’aime pas ça, une jeune fille seule dans un appartement.

Mme Koothrappali : Je dormirai tellement mieux quand tu reviendras à la maison le mois prochain.

Leonard : Tu repars en Inde ?

M. Koothrappali : Qui est-ce ?

Mme Koothrappali : Oh mon Dieu ! Il y a quelqu’un dans ton appartement. Appelle la police en Amérique !

Leonard : Quand est-ce que tu allais me le dire ?

Priya : Oh, bonjour Leonard. Quelle agréable surprise. Maman, papa, vous vous rappelez de l’ami de Rajesh, Leonard.

M. Koothrappali : Je croyais que Rajesh était sorti avec ses amis.

Priya : Il a plusieurs amis.

  1. Koothrappali : Rajesh a plusieurs amis ?

Mme Koothrappali : Pourquoi tu nous mens ?

Leonard : Elle ment pour pas que vous sachiez que nous sortons ensemble.

Priya : Leonard !

Leonard : Quelle différence ça fait ? Si tu repars en Inde, nous allons forcément nous séparer.

Priya : Tu sais quoi ? Je ne veux pas en parler maintenant.

Leonard : Donc …Il fait chaud en Inde ?

M. Koothrappali : Bien sûr. Toujours. C’est l’inde. Maintenant, que vas-tu dire pur ta défense ?

Leonard : Euh … C’est une belle tapisserie.

 

                SCENE : La chambre de Leonard.

Penny : Oh, mon Dieu. Oh, mon Dieu ! Ok, écoute. Ce n’est jamais arrivé. C’est compris ? Vraiment ? T’arrives toujours pas à me parler ?

 

                SCENE : L’appartement de Sheldon et Leonard.

Sheldon : Que fais-tu ici ?

Leonard : Quoi ?

Sheldon : J’ai dit, que fais-tu ici ?

Leonard : J’habite ici.

Sheldon : J’ai des papiers qui disent le contraire.

Leonard : Priya retourne en Inde.

Sheldon : Sans importance. Rajesh et moi avons quelque chose de bien et tu ne vas pas le détruire. Que fais-tu là ?

Howard : Je n’ai pas dormi de la nuit. Je me suis disputé avec Bernadette.

Sheldon : Pourquoi ?

Howard : Elle m’a offert une magnifique montre.

Sheldon : Leonard, tu comprends ça ?

Leonard : Oui.

Sheldon : Parle-lui.

Penny : Chiotte !

Leonard : Que se passe-t-il ?

Penny : Oh … Ce n’est pas ce que vous pensez.

Sheldon : A quoi on pense ?

 

Fin de l’épisode.

Scene: The Cheesecake Factory

Penny: Hey, you guys ready to order?

Howard: Uh..

Leonard: Sure

Penny: Okay, Priya?

Priya: Uh, I’ll have the Shepherd’s Pie. You want to split that with me?

Leonard: Oh, no, no, no, he doesn’t.

Priya: Why not?

Leonard: Well, you have milk in the taters, milk in the gravy, parmesan crust. Your lactose-intolerant boyfriend will turn into a gas-filled Macy’s Day balloon.

Sheldon: Not quite accurate. The Macy’s balloons are filled with helium, whereas Leonard produces copious amounts of methane.

Leonard: So, no, on the Shepherd’s Pie. Can we move on?

Penny: Yeah, a little tip: he says he can eat frozen yoghurt. Do not believe it.

Leonard: Sea bass. I’ll have the sea bass.

Howard: You gotta like this, the girlfriend and the ex-girlfriend bonding over your rooty-tooty stinky booty.

Leonard: Kill me.

Sheldon: It wouldn’help. The human body is capable of being flatulent for hours after death.

Bernadette: Guys, sorry I’m late. I have amazing news.

Sheldon: Bernadette, before you change the subject, does anyone have any final comments on Leonard’s faulty digestive system?

Leonard: So, what’s your news, Bernadette?

Bernadette: The thesis committee accepted my doctoral dissertation. I’m getting my PhD.

Penny: Oh!

Sheldon: Oh, congratulations.

Penny: Wow, so that means you’re a doctor, you’re a doctor, you’re a doctor, you’re a doctor, and Howard, you know a lot of doctors.

Howard: Congratulations, honey.

Bernadette: Thank you.

Leonard: So, Howard, tell us, how’s it feel knowing that when you two get married, you’ll be referred to as Mr. and Dr. Wolowitz?

Sheldon: Unless he takes Bernadette’s last name. And considering her advanced status, that could open some doors for him.

Howard: Please, this isn’t about me. I’m proud of you.

Bernadette: Well, you’ll be really be proud of this. I was headhunted by a big pharmaceutical company. They’re gonna pay me a buttload of money!

Howard: What?

Leonard: Bernadette, that’s great. Howard, do you make a buttload?

Howard: Better than what you’ve got a buttload of.

Leonard: Hey, if I roll down the windows in the car, everything’s peachy. If you do it, you’re still not a doctor.

Penny: Yeah, just a heads-up on the car window deal. It helps, but everything is not peachy.

Credits sequence.

Scene: Raj’s apartment.

Raj (earphones in, singing): Oh, if there was a problem, you can’t solve it, check out the hook while my DJ revolves it. Ice, Ice, baby. Ice, Ice, baby. (Removes headphones and goes to refrigerator).

Priya (off): Oh, God, I feel ridiculous in this dress.

Leonard (off): You look beautiful, Lieutenant Uhura. Now prepare for inspection.

Priya (off): Shh, my brother’s going to hear you.

Leonard (off): Relax, he’s got headphones on. And we’re ten miles above Earth in a starship.

Raj: Really, ten miles? You’re orbiting inside the atmosphere? Moron.

Priya (off): I can’t believe I’m wearing my brother’s Halloween costume.

Leonard (off): I can’t believe you think he only wears it on Halloween. Open the landing bay doors, shuttle craft approaching.

Raj: Okay, gotta go.

Scene: Howard’s house.

Howard: Hey, what’s up?

Mrs Wolowitz (off): Is that my future daughter-in-law, the doctor?

Howard: No, Ma! It’s Raj!

Mrs Wolowitz (off): He’s a doctor too, right?

Howard: Yes!

Mrs Wolowitz (off): Like Leonard and the skinny weirdo!

Howard: Sheldon, yes! Everybody’s a doctor but me!

Mrs Wolowitz (off): Well, whose fault is that?

Howard: What’s up?

Raj: Leonard’s putting disgusting memories in my memory foam mattress. Can I stay here tonight?

Howard: Sure, but I’m going out with Bernadette. It’ll just be you and my mother.

Raj: I guess that’s okay.

Howard: Ma, can Rajesh sleep over?!

Mrs Wolowitz (off): Of course, he and I can play doctor!

Raj: She’s kidding, right?

Howard: I don’t know, she’s pretty feisty since they put her on hormone-replacement therapy.

Mrs Wolowitz (off): Paging Dr. Cutie Pie!

Scene: The apartment. Sheldon is talking to Amy on webcam.

Sheldon: I must say, Amy, I was very impressed to see that Bernadette got her PhD.

Amy: It’s indeed admirable. Although, it is microbiology.

Sheldon: Your doctorate is in neurobiology. I fail to see the distinction.

Amy: I’ll make it simple for you. I study the brain, the organ responsible for Beethoven’s Fifth Symphony. Bernadette studies yeast, the organism responsible for Michelob Lite. Is there something wrong with your neck?

Sheldon: It’s a little stiff. What a remarkably fragile structure to support such a valuable payload. Not unlike balancing a Faberge egg on a Pixie Stick.

Amy: Have you considered massage?

Sheldon: I’d like to respond to that sarcastically. Yes, I relish the thought of a stranger covering my body with oil and rubbing it.

Amy: I was proposing you massage your muscles with your own hands.

Sheldon: Still sounds like a lot of unnecessary touching.

Amy: Trust me. With your right hand, locate the spot where the scapula meets the acromion process.

Sheldon: All right.

Amy: Now push your third finger along the ridge of the shoulder blade, making a small rotation as you do so.

Sheldon: Rotating.

Amy: You should feel a small node-like object rolling back and forth along the bone.

Sheldon: You mean the myofascial point?

Amy: Obviously. Now bear down on it like the seventh grade noogies we all know too well.

Sheldon: Oh, dear Lord, yes, yes, oh, yes! Amy, I’ve never been touched like this before! Oh! Oh, my hands are magic!

Amy: Don’t flatter yourself. Your hands are blunt tools guided by my knowledge of the nervous system. I could just as easily have paralyzed you.

Sheldon: There’s someone at my door.

Amy: That doesn’t interest me. Goodbye.

Raj (at door): Can I sleep here tonight?

Sheldon: Why?

Raj: Leonard’s having astronomically inaccurate Star Trek sex with my sister.

Sheldon: I can see how that would be upsetting. Come in. I’ll get the sheets and blankets for the couch.

Raj: Oh, don’t bother. I’ll just sleep in Leonard’s room.

Sheldon: No, I can’t authorize that.

Raj: Well, he’s in my bed. Why can’t I be in his?

Sheldon: The Hammurabic Code is an eye for an eye, not a bed for a bed.

Raj: Come on, dude, I’m exhausted, and Tyra Banks says the most important item in your makeup bag is a good night’s sleep.

Sheldon: All right. This is a form indemnifying me from your use of Leonard’s bedroom. Sign here, indicating that I tried to stop you and did so using a stern facial expression.

Raj: Good night, Sheldon.

Sheldon: Wait. Not yet. We still have to go over safety procedures. Now, the apartment has three emergency exits located here, here, and here. In the event of a power outage, luminous paint will guide you to the nearest exit.

Raj: You’re kidding.

Sheldon: I never kid about safety.

Scene: Leonard’s bedroom. Leonard enters, and accidentally sits on Raj. Both exclaim.

Leonard: What are you doing here?

Raj: I was sleeping.

Leonard: In my bed?

Raj: Well, I would’ve slept in my own bed, but it was being used to bring shame to my family. And the memory of Gene Roddenberry.

Leonard: Oh, you heard?

Raj: Scotty, I need more power.

Leonard: Sorry. Does Sheldon know you’re sleeping in here?

Raj: Are you kidding? He made me sign a waiver, participate in an emergency fire drill and take a refresher course in CPR. Thank God he had a dummy.

Leonard: Oh, yeah. Mouth-to-Mouth Mona. You know, she used to date Howard?

Raj: Oh, my God, she’s that Mona? Why can’t you and my sister spend your nights here?

Leonard: We tried. She doesn’t get along with Sheldon.

Raj: Sheldon doesn’t get along with Sheldon. It’s still no reason for me to have to listen to you arm your photon torpedoes every night.

Leonard: Okay, well, how about this. Until Priya gets her own place, you stay here and I’ll stay at your apartment.

Raj: Can I bring girls here?

Leonard: You? Sure. Bring as many as you want.

Raj: Okay, deal.

Leonard: Just not against their will.

Scene: The cafeteria.

Leonard: Do you really think you should be eating that cake?

Howard: Why?

Leonard: If you’re gonna be a trophy husband for a rich wife, you might want to watch your waistline.

Raj: He’s right. A minute on the lips, a lifetime on the hips.

Howard: Yeah, ha-ha. First of all, I’m not threatened by my fiancée’s success. I’m proud of her. And secondly, I have my own career.

Leonard: Until you have kids.

Sheldon: Good news, Raj. I got the blood work back from the lab. You’re okay to stay for a while.

Raj: When did you take my blood?

Sheldon: Not important. Your sugar was a little high. I’d follow up with your regular physician. In the meantime, I have some paperwork here for you to go over.

Raj: What the hell is this?

Sheldon: Boilerplate stuff. A modified roommate agreement for a temporary house guest. And a living will and durable power of attorney.

Raj: This says you can make end of life decisions for me.

Sheldon: As your friend, let’s hope it doesn’t come to that. Please sign.

Raj: Did you sign this?

Leonard: There’s a reciprocity clause. You get to pull the plug on him, too.

Raj: Well, that seems fair.

Sheldon: Congratulations and welcome temporarily aboard. Here’s your I.D. Card, your key and your lapel pin. Which Leonard was too cool to wear. FYI, part of your responsibilities as roommate pro tem will be to drive me to and from work, the comic book store, the barbershop and the park for one hour every other Sunday for fresh air.

Leonard: Bring a ball or a Frisbee, you know, something he can chase.

Sheldon: Also, you’re tasked with bringing home all takeout dinners. Tonight is Thai food. You’ll find the standard order in appendix B or downloadable from my FTP server. If you have any questions, here’s the FAQ sheet, or if you prefer the human touch, I do a live web chat called Apartment Talk on Tuesday nights.

Leonard: No backsies.

Scene: The apartment.

Raj: Sheldon, dinner!

Sheldon: What is this?

Raj: This is the difference between eating and dining.

Sheldon: Remarkable. I’m just realizing how much Leonard’s been skating by all these years.

Raj: It’s not a big thing. Just think of me as a brown Martha Stewart.

Penny (at door): Hey, Sheldon, did you change your Wi-Fi password again?

Sheldon: Yes, it’s “Penny, get your own Wi-Fi.” No spaces.

Penny: Thanks. Wow! What’s with the fancy spread?

Sheldon: My new roommate is bending over backwards to ingratiate himself to me. (Pointing to lapel badge) Uh, nice touch, by the way.

Penny: What do you mean, new roommate? What happened to Leonard?

Sheldon: The same thing that happened to Homo Erectus. He was replaced by a superior species.

Raj: I’m the new Homo in town. That came out wrong.

Penny: All right, let me try this again. Where’s Leonard?

Raj: He’s living at my place, so I’m living here.

Sheldon: You’re living here provisionally. But I must say it’s looking good.

Penny: Woah, Leonard and Priya are living together? That’s big.

Sheldon: No. Origami napkin swans, that’s the headline.

Raj: It’s a good thing.

Scene: Bernadette’s bedroom.

Howard: So do you know what kind of research you’ll be doing at this pharmaceutical company?

Bernadette: Well, there are a couple of opportunities available, but I volunteered for the premature ejaculation project. I mean, it’s not like either one of us has heart disease. Oh, I almost forgot. I got you a little present.

Howard: Oh, Bernie, no. You didn’t have to.

Bernadette: I wanted to. Come on, open it.

Howard: You bought me a Rolex? How much did this cost?

Bernadette: Oh, you let me worry about the money. I just want my baby to have pretty things.

Scene: The apartment.

Raj: More wine?

Penny: Oh, no, no, no. I’ve had way too much already.

Sheldon: Here’s an interesting fact about alcohol.

Penny: Hit me.

Sheldon: Man is not the only species that ferments fruit in order to become intoxicated. Can you guess what the other is? Hint, sometimes they pack the alcohol in their trunks.

Penny: Monkeys.

Sheldon: When does a monkey have a trunk?

Penny: When a suitcase just won’t do.

Sheldon: Mmm, all right. It would appear as if alcohol is playing keep-away with your intelligence. Good night. Please note, it is now past ten p.m. Per our roommate agreement, kindly refrain from raucous laughter, clinking of glasses, and celebratory gunfire.

Penny: Okay, explain something to me. You watch Leonard put up with that guy for years and years. What has to break inside your brain for you to think, Oh, Krishna, I’ve got to get me some of that?

Raj: Well, it’s a lot better than having to wear noise-cancelling headphones in my own apartment.

Penny: What? Oh, God, yeah. Yeah. Leonard’s a noisy little dude in the sack.

Raj: Every night.

Penny: Really? Even during allergy season, when he has to alternate between kissing and breathing?

Raj: It’s my sister. Can we not talk about this any more?

Penny: Yeah. Sorry, sorry. Can I tell you a secret?

Raj: Yeah.

Penny: I screwed up. Leonard’s a great guy. Never should have broken up with him.

Raj: Well, uh, to paraphrase Shakespeare, It’s better to have loved and lost than to stay home every night and download increasingly shameful pornography.

Penny: Oh, you poor baby.

Raj: What’s wrong with me, Penny?

Penny: Nothing, nothing. You know, if we weren’t friends, and you hadn’t brought up that creepy pornography story, I’d be on you like the speed of light squared on matter to make energy.

Raj: Hey, you totally got that right! E equals M C squared.

Penny: I listen. I have no idea what it means, but I listen. To friendship.

Raj: To friendship.

Sheldon (off): Would you booze hounds please stop that infernal clinking? And the answer was elephant!

Scene: Raj’s apartment. Leonard and Priya are kissing.

Leonard: Mmm. Mmm.

Priya: Leonard, sweetheart, we’re kissing, not eating hot soup.

Leonard: Sorry.

Priya (computer tone): That’s my parents on video chat. Go hide in the bedroom.

Leonard: Oh, come on! Why don’t we just tell them that we’re dating?

Priya: Oh, we’ve been through this. It’s not the time.

Leonard: When is the time?

Priya: I’ve got five brothers and sisters. One of them is bound to screw up real big, and then I’ll tell my parents about you. Now, shoo.

Leonard: Fine.

Priya: Hello, Mummy. Hello, Daddy.

Dr Koothrappali: We heard there was a tornado in Kansas City. Is that close to you?

Priya: No.

Mrs Koothrappali: Where is your brother?

Priya: Out with friends.

Dr Koothrappali: I don’t like it, a young girl alone in an apartment.

Mrs Koothrappali: I’ll sleep so much better when you move back here next month.

Leonard: You’re moving back to India?

Dr Koothrappali: Who’s that?

Mrs Koothrappali: Oh, my God! There’s someone in your apartment. Call the police in America!

Leonard: When were you going to tell me about this?

Priya: Oh, hello, Leonard. What a pleasant surprise! Mummy, Daddy, you remember Rajesh’s friend Leonard.

Dr Koothrappali: I thought you said Rajesh was out with his friends.

Priya: He has many friends.

Dr Koothrappali: Rajesh has many friends?

Mrs Koothrappali: Why are you lying to us?

Leonard: She’s lying because she doesn’t want you to know we’re dating.

Priya: Leonard!

Leonard: Well, what difference does it make? If you’re moving back to India, we’re obviously breaking up.

Priya: You know what? I don’t want to deal with this right now.

Leonard: So. Hot in India?

Dr Koothrappali: Of course it is. It always is. It’s India. Now, what do you have to say for yourself?

Leonard: Uh. That is a beautiful tapestry.

Scene: Leonard’s bedroom. Raj and Penny are in bed.

Penny (waking up): Oh, God. Oh, God! Oh. Okay, look. This never happened. Do you understand me? (Raj nods) Really? Still can’t talk to me?

Scene: The living room. Leonard is asleep on the couch.

Sheldon: What are you doing here?

Leonard: What?

Sheldon: I said, what are you doing here?

Leonard: I live here.

Sheldon: I have paperwork that says differently.

Leonard: Priya’s going back to India.

Sheldon: Irrelevant. Rajesh and I have a good thing going and you’re not going to ruin it. (Knock on door) What are you doing here?

Howard: I’ve been up all night. I had a fight with Bernadette.

Sheldon: Why?

Howard: She gave me a beautiful watch.

Sheldon: Leonard, do you understand this?

Leonard: Yes.

Sheldon: Talk to him.

Penny (entering room dishevelled, with a half naked Raj behind): Damn.

Leonard: What’s going on?

Penny: Oh. It’s, it’s not what it looks like.

Sheldon: What does it look like?

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 91 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stella 
08.03.2019 vers 21h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
01.09.2018 vers 19h

caskett64 
09.06.2018 vers 21h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Le quartier The Bold Type est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | The Bold Type

Découvre le 10ème numéro de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive de l'actrice Lisa O'Hare.
HypnoMag | Découvre le numéro 10 !

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne CBS

12.24 : Clap de fin ! (inédit)
Jeudi 16 mai à 20:30
18.52m / 3.2% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.23 : Le constant change (inédit)
Jeudi 16 mai à 20:00
18.52m / 3.2% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.22 : Coup de foudre à Beverly Hill (inédit)
Jeudi 9 mai à 20:00
12.59m / 2.0% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.21 : Les Preuves du plagiat (inédit)
Jeudi 2 mai à 20:00
12.48m / 1.9% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.20 : Leonard se rebelle (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00
11.84m / 1.8% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

The Big Bang Theory sur Netflix !

The Big Bang Theory sur Netflix !
Excellente nouvelle pour les fans de la série ! A partir du 01 juillet 2019, les épisodes de la 1ère...

Johnny Galecki bientôt père !

Johnny Galecki bientôt père !
L'interprète de Léonard, Johnny Galecki, a annoncé via les réseaux sociaux une heureuse nouvelle :...

La fin approche, les acteurs laissent leurs empreintes

La fin approche, les acteurs laissent leurs empreintes
Préparez vos mouchoirs, la fin de The Big Bang Theory sera diffusée le 16 mai 2019. Après avoir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

mnoandco, Hier à 19:41

Il est encore temps de voter au sondage Blacklist afin de départager 5 créations de qualités. Merci

Fiona51092, Hier à 21:56

New sondage sur le quartier Shadowhunters.Qu'avez-vous pensez du final de la série ?

ophjus, Aujourd'hui à 09:13

3 animations et 3 jeux vous attendent sur The Bold Type !

mnoandco, Aujourd'hui à 13:13

L'animation wallpapers New Amsterdam/Doctor Who cherche encore quelques participants pour pimenter le concours.

mnoandco, Aujourd'hui à 13:13

Toutes les instructions sur l'un ou l'autre des quartiers et pas besoin de connaître les séries. Merci !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site