VOTE | 413 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#420 : La germination du jardin de plantes aromatiques

Résumé : Sheldon et Amy font des expériences sur leurs amis en racontant des potins, pendant que Howard fait un grand pas dans sa relation avec Bernadette.

Popularité


5 - 5 votes

Titre VO
The Herb Garden Germination

Titre VF
La germination du jardin de plantes aromatiques

Première diffusion
07.04.2011

Première diffusion en France
15.06.2011

Plus de détails

Scénario :  Chuck Lorre, Eric Kaplan & Eddie Gorodetsky 

Réalisation : Mark Cendrowski

Guests : Melissa Rauch (Bernadette), Mayim Bialik (Amy Fowler), Brian George (Dr. Koothrappali), Alice Amter (Mrs. Koothrappli), Aarti Mann (Priya), Brian Greene (Lui-même)

Amy et Sheldon assistent à la conférence donnée par Brian Greene pour la sortie de son dernier livre, et ce, dans le but unique de se moquer des théories de l'écrivain. Dans le même temps, Amy apprend à Sheldon que Bernadette pense à rompre avec Howard. A l'appartement, alors qu'il joue aux jeux vidéos de manière très réaliste avec Leonard, Sheldon rapporte la nouvelle à son ami.

Dans la salle de bain, Leonard et Pryia se retrouvent. Pryia annonce à Leonard qu'elle a des billets pour un match de baseball, et qu'elle voudrait inviter Howard et Bernadette à les joindre. Leonard lui fait part alors de la fameuse nouvelle, ce à quoi Pryia répond que Raj', qui semble avoir le béguin pour Bernadette, sera le seul heureux de cette annonce. Leonard et Penny se rejoignent dans le hall de l'immeuble, et montent ensemble vers leurs appartements. Les dernières rumeurs parviennent aux oreilles de Penny, qui s'offusque qu'Amy ai pu le raconter à Sheldon. Elle en profite également pour critiquer l'attitude de Pryia concernant les confidences faites sur son frère, mais promet que l'info ne circulera pas, car Leonard craint que cela ne mette en péril l'amitié entre Raj' et Howard.

Raj' et Pryia sont en conversation avec leurs parents sur l'ordinateur. Raj' manque de leur dire que Pryia sort avec Leonard, mais celle-ci l'en empêche de justesse. Dans le même temps, elle laisse échapper la rumeur de rupture entre Bernadette et Howard. A Cal-Tech, les garçons déjeunent ensemble. Howard semble ailleurs, et tous sont persuadés qu'il s'agit de la rupture imminente. Mais au lieu de ça, Howard annonce qu'il va demander Bernadette en mariage ! Les autres lui demandent de ne pas se presser, mais Howard n'écoute pas, trop enthousiaste à l'idée de sa demande. Leonard s'inquiète des conséquences, tandis que Raj' peine à cacher la joie qu'il ressent à la possibilité de savoir Bernadette célibataire.

Amy et Sheldon échangent les dernières infos, dont la prochaine demande en mariage d'Howard. Amy évoque la théorie du mimétisme, et souhaite établir une expérience au sein de leur groupe, en propageant une rumeur. Sheldon, enthousiaste, se montre partant. L'expérience commence immédiatement lorsqu'Amy frappe chez Penny et qu'elle lui annonce de but en blanc avoir eu des relations sexuelles avec Sheldon. Sur ces mots, elle s'en va, laissant une Penny plus que perplexe.

Au Cheesecake Factory, Raj' tente de draguer Bernadette. Penny vient interrompre ce moment et sermonne Raj' sur son comportement. Raj' lui explique qu'il n'arrive pas à s'empêcher de penser à elle, aussi Penny lui donne matière à penser, en lui annonçant qu'Amy et Sheldon ont couché ensemble. Raj' n'en revient pas. Leonard rentre à l'appartement, un sourire narquois sur le visage, et tente de tirer la confession de la bouche de Sheldon. Sans succès, mais l'apparent embarras de son ami le conforte dans la véracité de l'annonce de Raj'. Profitant de l'absence momentanée de Leonard, Sheldon échange les derniers résultats avec Amy.

Le groupe, minus Penny, est rassemblé à l'appartement. Amy et Sheldon s'isolent pour échanger sur leur expérience, quand Howard se décide à faire sa demande. Tous craignent la réponse négative de Bernadette, mais au lieu de ça, elle lui répond "oui". Ils se réjouissent, sauf Raj', qui pleure. Plus tard, Amy se rend chez Penny pour lui annoncer qu'elle est enceinte. La rumeur se répand extrêmement vite, puisqu'Amy croise un Leonard déjà au courant dans les escaliers.

                   SCENE : Une librairie.

Dr Green : Mon nouveau livre « La réalité cachée » s’attaque à une grande question. Notre univers est-il le seul univers ? De plus en plus de scientifiques comme moi croient que notre univers en est peut-être un parmi beaucoup d’autres, peuplant un énorme cosmos. Et dans « La réalité cachée », j’explore cette possibilité sans demander aux lecteurs d’avoir une quelconque connaissance de mathématique ou de physique.

Sheldon : Hilarant.

Amy : Je suis contente que tu m’aies convaincue de venir. Nous travaillons tellement, il est parfois agréable de glander et faire quelque chose d’idiot.

Sheldon : Je suis d’accord. Attends de voir comment il bêtifie Werner Heisenberg pour le peuple. On se croirait dans un comédie club.

Dr Green : Le principe d’incertitude de Heisenberg peut être vu comme le menu spécial dans certains restaurants chinois où il y a des plats dans la colonne A, d’autres plats dans la colonne B, et si vous commandez le premier plat de la colonne A, vous ne pouvez commander le plat correspondant de la colonne B. c’est un peu comme le principe d’incertitude.

Sheldon : Budum-bump.

Amy : Dis, j’ai entendu quelque chose d’intéressant sur Howard et Bernadette.

Sheldon : Vraiment Amy, des commérages ? Tu me déçois.

Amy : Attends un peu. Le biologiste de l’évolution, Robin Dunbar, à identifié les commérages comme étant un moyen pour former des liens sociaux dans de larges groupes.

Sheldon : pardonne mon langage, mais coquecigrues.

Amy : Et s’il avait raison ? Et en participant pas aux commérages, la société s’écroule en de petites bandes de motocyclistes tatouée se battant à mort pour les dernières boîtes de thon en conserve.

Sheldon : D’accord, comme disent les jeunes aujourd’hui, que dit radio-ragots ?

Amy : Bernadette pense rompre avec Howard.

Sheldon : Je pense que les thons en conserve de notre nation sont sauvés. Attends un moment. Dr Green, une question ?

Dr Green : Oui.

Sheldon : Vous avez travaillé toute votre vie pour éduquer le peuple sur des idées scientifiques complexes.

Dr Green : Oui, en partie.

Sheldon : N’avez-vous jamais pensé à faire quelque chose d’utile ? Peut-être faire la lecture aux personnes âgées ?

Dr Green : Pardon ?

Sheldon : Mais pas vos livres, quelque chose qu’ils apprécieraient. Je plaisante, bien sûr. Grand fan.

 

Générique.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Leonard : Joli tire.

Sheldon : Merci. Mon père m’a appris le tir à l’arc quand j’étais enfant. Il est étrange comme cette activité me rappelle l’odeur du bourbon de chez K-Mart.

Leonard : Parfait.

Sheldon : Je sais. Quel elfe j’aurais fait. Tu penses faire quoi ?

Leonard : Tirer sur la cible ?

Sheldon : Avec quoi ?

Leonard : Une flèche.

Sheldon : Vraiment ? Je ne t’ai pas vu en prendre une de ton carquois.

Leonard : Je ne vais pas faire ça Sheldon.

Sheldon : Leonard, le personnel de chez Nintendo fait de son mieux pour nous aider à recréer une expérience athlétique. Mais nous devons aussi y mettre du notre. C’était injustifié, mais je vais jouer le jeu. J’ai eu une expérience inhabituelle avec Amy la nuit dernière.

Leonard : Ah bon. Comment tu peux le savoir ?

Sheldon : Elle a essayé de me faire participer à des commérages.

Leonard : C’est pas vrai ?

Sheldon : Oui. Je pense qu’une exposition prolongée avec Penny l’ait tourné un peu en pipelette.

Leonard : Alors, qu’est-ce qu’elle a dit ?

Sheldon : Pitié, ce n’était qu’une remarque. Je n’ai aucune envie de participer à cette activité.

Leonard : D’accord, ne me dis rien.

Sheldon : D’accord, écoute. Bernadette pense rompre avec Howard.

Leonard : Oh non, je me demande ce qui s’est passé.

Sheldon : C’est dur à dire. Mes spéculations ne reposent que sur les données que j’ai collecté en regardant le mariage de mes parents s’effondrer. Dans ce cas, la femme plonge dans la religion, l’homme plonge dans une barmaid blonde qui essaie d’acheter mon amour avec des figurines. Oh, je n’ai plus de flèches.

Leonard : Et bien, ces jeux valent vraiment le prix que tu paies.

 

                SCENE : La salle de bain.

Leonard : Priya, je peux entrer ?

Priya : Oui.

Leonard : Oh mon Dieu.

Priya : Quoi ?

Leonard : C’est pas grave, tu ne savais pas. Je vais m’en occuper.

Priya : Qu’est-ce que j’ai fait ?

Leonard : Sheldon n’autorise pas que l’on s’occupe de nos dents aussi près du miroir.

Priya : Tu plaisantes !

Leonard : C’est un problème d’éclaboussement. Tu es sensés te placer derrière le bout de scotch.

Priya : C’est de la folie.

Leonard : Je sais. Fais-le tout simplement. Il va bientôt faire une grande inspection et je n’ai pas envie de perdre mes privilèges pour la télévision.

Priya : Un de ces jours, tu devrais vraiment me montrer ce contrat de colocataire.

Leonard : Je ne sais pas. J’ai un avocat, il a un avocat … C’est plus facile de rester derrière le scotch.

Priya : Au fait, un collègue de travail m’a dit que je pouvais utiliser les tickets des Dodger ce week-end. Ça te plairait ?

Leonard : Oui ! Les Dodger jouent au base-ball, c’est ça ?

Priya : Tu devras m’expliquer le jeu.

Leonard : C’est compliqué, mais les moments importants dont je me rappelle sont être choisis en dernier, frapper par la balle, pleurer, rentré à la maison.

Priya : Enfin bref, j’ai quatre tickets. Et je pensais inviter Bernadette et Howard. Elle est vraiment intéressante, et je pense pouvoir m’habituer à lui.

Leonard : C’est peut-être pas la meilleure idée de les inviter.

Priya : Pourquoi pas ?

Leonard : Ne dis à personne que je te l’ai dit, mais il parait qu’elle va peut-être rompre avec lui.

Priya : Oh, c’est dommage. Mais je connais une personne pour qui c’est une bonne nouvelle.

Leonard : Vraiment ? Qui ?

Priya : Mon frère, il a un gros béguin pour Bernadette.

Leonard : Quoi ? Tu plaisantes ?

Priya : J’ai trouvé des poèmes où il parle d’elle. Très perturbants. « Oh Bernadette, joue de ma clarinette ».

Leonard : C’est difficile à croire.

Priya : Oui. Et durant des années, toute ma famille était convaincue que c’était lui qui adorait la clarinette. Et ce bout de scotch, c’est pour quoi ?

Leonard : Celui-là c’est pas pour toi, tu t’assieds.

 

                SCENE : Le hall d’entrée de l’immeuble.

Leonard : Salut.

Penny : Salut, comment ça va ?

Leonard : Ça va. Tu as entendu pour Howard et Bernadette ?

Penny : Bien sûr que j’en ai entendu. D’où l’as-tu entendu ?

Leonard : Je l’ai entendu de Sheldon. C’est Amy qui lui a dit.

Penny : C’est pas vrai, c’était totalement confidentiel quand j’ai parlé à Amy. Certaines personnes ne savent pas se taire ! Enfin peu importe, je suis sûre que Bernadette peut mieux faire.

Leonard : Tu penses qu’un astrophysicien indien sexuellement ambivalent avec un mutisme sélectif et un problème d’alcool est mieux qu’un juif de 50 kg qui vit encore chez sa mère ?

Penny : Tu plaisantes, Raj aime Bernadette ?

Leonard : Je n’ai pas dit Raj. Qui a dit Raj ?

Penny : Dis-moi tout, comment tu le sais ? Il te l’a dit ?

Leonard : Non.

Penny : Alors qui ?

Leonard : Je ne peux pas le dire !

Penny : Priya te l’a dit. Quelle commère. C’est pas une qualité très attirante chez une femme, Leonard. Je ne juge pas, juste mon opinion.

Leonard : L’important s’est que si ça se sait, ça détruirait l’amitié de Raj et Howard.

Penny : Tu n’as pas à t’en faire pour moi. A l’inverse de Priya et Amy, je sais garder un secret.

Leonard : C’est toi qui a commencé en parlant à Amy.

Penny : C’était confidentiel !

 

                SCENE : L’appartement de Raj.

Raj : Bonjour papa, bonjour maman, comment allez-vous ?

Mme Koothrappali : Nous sommes très riches dans un pays très pauvre, alors on n’a pas de quoi se plaindre en général.

Mr Koothrappali : Alors Priya, ça te plait de rester avec ton frère ?

Priya : C’est chouette, mais si je reste plus longtemps à Los Angeles, je pense prendre mon propre appartement.

Mme Koothrappali : Pourquoi ? Rajesh ne te fait pas te sentir à l’aise ? Rajesh, pourquoi ne fais-tu pas sentir ta sœur à l’aise ?

Raj : Je fais tout pour la rendre à l’aise. De toute façon, elle ne dort pas ici la moitié du temps…

Mr Koothrappali : Quoi ? Où est-ce que tu dors Priya ?

Priya : C’est une expression, papa. Ça veut dire que je travaille tard.

Mme Koothrappali : Pitié, ne me dis pas que tu fréquentes un américain. Je savais que ça arriverait. Rajesh, as-tu laissé ta sœur sortir avec ce petit gars Howard ?

Mr Koothrappali : Attends un peu. Fréquenter nu américain n’est pas si mal. Il est juif. Ces gens sont très prospères, et ils ne boivent pas beaucoup.

Raj : Ça n’a aucune importance, Howard a une petite amie.

Priya : Pour le moment.

Raj : Tu veux dire quoi ?

Priya : Je te le dirai plus tard.

Raj : Ça ne va plus très bien entre lui et Bernadette ?

Mme Koothrappali : Qui est Bernadette ?

Mr Koothrappali : Ça ne sonne pas juif.

Mme Koothrappali : Ça ne veut rien dire. Winona Rider est juive.

Mr Koothrappali : On s’éloigne du sujet. Rajesh, je veux que tu fasses plus d’efforts pour que ta sœur se sente chez elle.

Priya : Merci papa.

Raj : Ne t’en fais pas, je partage tout avec elle, y compris mon ami Leo …

Priya : Bonsoir maman, bonsoir papa.

Raj : Mon Dieu, je pense que tu as cassé mon orteil !

Priya : Tu aurais du garder ta bouche fermée.

Raj : Très bien. Qu’est-ce qui se passe avec clairinet … Bernadette ?

 

                SCENE : Le restaurant universitaire.

Sheldon : J’ai pensé aux efforts de Dr Green pour rendre les sciences compréhensibles pour le peuple.

Leonard : Ah bon ? Et alors ?

Sheldon : C’est tout, j’y ai juste pensé. Maintenant, je pense aux équations fractales. Maintenant, je pense aux origines de l’expression « train de pensées ». Maintenant, je pense aux trains.

Raj : Tu entends ça ?

Howard : Désolé, j’étais ailleurs.

Leonard : Espèce de veinard.

Sheldon : Maintenant, je pense à de la gelée de fruits.

Raj : Alors, qu’est-ce qu’il y a ?

Howard : C’est à propos de Bernadette.

Raj : Oh non, j’espère que tout va bien.

Leonard : Quoi que se soit, nous sommes là pour toi. Tu peux tout nous dire.

Raj : Oui, que ce soit heureux ou dévastateur.

Howard : Je vais la demander en mariage.

Leonard : Mariage ?

Raj : Quoi ?

Howard : Oui, je suis juste en train de chercher le bon moment pour faire ma demande.

Leonard : Je pense que …

Raj : Ne te presse pas.

Howard : Oh génial, c’est mon coussin David pour la bague. Hey, David, tu as trouvé quoi ? Mais oui, un demi-carat, c’est bien. Ces super petites mains font tout paraitre gros. C’est une des raisons pour laquelle je l’aime.

Leonard : Il n’a vraiment aucune idée de ce qui se passe.

Raj : Je sais. Ça va être horrible.

Sheldon : Pourquoi tu souris ?

Leonard : Oui Raj, pourquoi ?

Raj : Sourire a une autre signification dans mon pays. Tu sais, larmes de joies, sourire de tristesse. Ils sont fous en Inde.

Sheldon : Oh, je repense aux trains !

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Amy : Est-ce que je t’ai dit que notre labo a reçu une bourse pour étudier l’addiction.

Sheldon : Non.

Amy : C’est fascinant. J’ai récemment dressé un capucin à fumer des cigarettes.

Sheldon : As-tu appris quelque chose ?

Amy : Oui. Il a l’air bien plus cool que les capucins non-fumeurs. Bien que la concurrence ne soit pas très rude. Tout ce que les autres singes font c’est s’asseoir et se masturber.

Sheldon : Si ça ne te dérange pas, j’aimerais arrêter de t’écouter et commencer à parler.

Amy : Je t’en prie.

Sheldon : Howard nous a fait part de ses intentions de demander Bernadette de l’épouser.

Amy : Je ne comprends pas. Le premier ragot indiquait une rupture imminente.

Sheldon : Je sais. L’opinion générale est que sa demande va rencontrer un humiliant et douloureux rejet. Tout le monde est tout excité. Bien que personne ne l’ait mis sur Twitter.

Amy : Il n’est pas surprenant que cette histoire ait capturé l’attention de notre petit groupe d’amis. Connais-tu la théorie des mèmes ?

Sheldon : Je connais tout, mais continue.

Amy : La théorie des mèmes suggère que tout ragot agit comme une entité vivante, cherchant à se reproduire, utilisant les êtres humains comme leur hôte.

Sheldon : L’épidémiologie mèmetique ne m’est pas étranger. A l’école primaire Johnson, la phrase Shelly Cooper est une merde puante, s’est répandu comme une trainée de poudre.

Amy : Je pense bien. C’est de l’or.

Sheldon : Ton hypothèse des mèmes m’intrigue. Comment pourrions-nous l’examiner de plus près ?

Amy : As-tu des scrupules morales à expérimenter sur des êtres humains ?

Sheldon : C’est une des rares interactions avec des gens qui ne me répugne pas.

Amy : Nous devons inventer un ragot excitant.

Sheldon : Et un deuxième beaucoup moins excitant comme groupe de contrôle.

Amy : Puis nous suivrons sa progression à travers notre groupe social et interpréterons les résultats avec les différents prismes académiques de la théorie des mèmes, les ragots algébriques et l’épidémiologie.

Sheldon : Bravo ma chère, avoir réussi à me lancer dans les sciences sociales. Tu es une diablesse, Amy Farrah Fowler.

 

                SCENE : La porte de Penny.

Penny : Oh, hey, Amy. Quoi de neuf ?

Amy : Sheldon et moi avons eu des rapports sexuels. Une autre nouvelle, je pense commencer un jardin d’herbes aromatiques. Motus et bouche cousue. Au revoir.

 

                SCENE: Le Cheesecake Factory.

Bernadette : Oh, hey, Raj, qu’est-ce que tu fais ici?

Raj : J’étais d’humeur à boire tout seul, parce que je suis sombre et profond.

Bernadette : Alors, Howard n’est pas là ?

Raj : Non. C’est une de ces fois où ce n’est que toi et moi. Come quand nous sommes allés à trois au cinéma et que toit et moi avons attendu à la porte des toilettes pendant que Howard vomissait des réglisses et du Dr. Pepper. Tu t’en souviens ?

Bernadette : Oui.

Raj : Moi aussi. Merveilleuse soirée.

Penny : La 16 veut commander des apéritifs.

Bernadette : Oh, merci.

Raj : C’était sympa.

Penny : Qu’est-ce que tu fous ? Howard est ton meilleur ami, et ça c’est sa petite amie. Tu devrais avoir honte de toi.

Raj : Je l’étais quand je suis rentré, mais c’est incroyable l’effet que l’alcool a sur la culpabilité. De plus, ce que tu ne sais peut-être pas est que Bernadette est sur le point de rompre avec Howard.

Penny : Je sais ça. Comment toi tu le sais ?

Priya : Ma sœur me l’a dit.

Penny : Oh, cette salope qui sait pas se taire ! Désolée.

Raj : C’est pas grave. Tu devrais entendre ce qu’elle dit sur toi.

Penny : Bon, écoute, ce n’est pas parce que Howard et Bernadette ont quelques problèmes que tu as le droit de lui tourner autour.

Raj : Qu’est-ce que je peux faire d’autre ? J’arrête pas de penser à elle.

Penny : Très bien, pense alors à ça. Sheldon et Amy ont couché ensemble.

Raj : Ferme ton cul !  

Penny : Oui, c’est vrai. Amy me l’a dit.

Raj : Comment ça a pu se produire ? Est-ce qu’ils savaient que c’était ce qu’ils faisaient quand ils l’ont fait ?

Penny : Je suppose qu’ils ont fini par comprendre.

Raj : Wow. Je n’arrive pas à croire que Smelly Pooper s’est finalement fait sauter.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Leonard : Salut.

Sheldon : Salut.

Leonard : J’espère que tu as faim.

Sheldon : Intéressant. Un sentiment amical dans ce pays, cruelle moquerie au Soudan. C’est une leçon en contexte.

Leonard : Amy a-t-elle se joindre à nous pour le dîner ?

Sheldon : Oui, je le crois.

Leonard : Bien, bien. Est-ce que tout … va bien entre vous deux ?

Sheldon : Oui. Pourquoi tu demandes ?

Leonard : Comme ça. J’ai parlé à Raj, et il a mentionné quel charmant éclat elle a ces derniers jours.

Sheldon : Voulait-il dire, comme si elle est restée au soleil s’occupant du jardin sans mette de chapeau ou de crème solaire ?

Leonard : Non. Ce n’est pas ce qu’il voulait dire.

Sheldon : Et bien, nous ne saurons peut-être jamais. Comme ma mère le dit, les asiatiques sont un peuple énigmatique. Maintenant, si tu veux bien m’excuser, j’ai du travail qui m’attend.

Leonard : Oui, du travail. Espèce de cachotier !

Sheldon : Tu as tout entendu ?

Amy : Chaque mot. Notre faux ragot même a apparemment atteint son nœud lambda.

Sheldon : Ça bouge plus vite que ce que nous pensions.

Amy : Je suis d’accord. Il semble que la vitesse de transmission du ragot est proportionnel au nombre de nœuds au carré.

Sheldon : Je dois dire, Amy, prétendre avoir eu des rapports avec toi me satisfait énormément.

Amy : Doucement, Sheldon. Je n’en suis pas encore là.

 

                SCENE : Quelques minutes lus tard.

Leonard : Passe la sauce soja.

Howard : Tiens.

Amy : Bernadette vient de me questionner sur notre relation sexuelle. Le même a atteint sa pleine pénétration.

Sheldon : Jeu de mots voulu ?

Amy : Non. Heureux accident.

Sheldon : C’est remarquable. Moins de 24 heures.

Amy : Je dois te dire qu’elle a demandé des détails sur nos ébats.

Sheldon : Intéressant. Ça a donc dépassé le simple acte de coït à une description coup par coup on dirait.

Amy : Jeu de mots voulu ?

Sheldon : Je suis désolé. Quel jeu de mots ?

Amy : Pas important. J’ai décrit tes ébats sexuels comme réservé mais effectif.

Sheldon : J’aurais référé que tu ne dises pas ça. Les filles ne vont plus savoir me résister et je suis déjà assez occupé comme ça.

Howard : Hey, tout le monde, je veux demander quelque chose à Bernadette, et je ne peux penser à un meilleur moment que quand je suis avec tous mes amis.

Leonard : Oh, attends Howard. Il y a pleins de meilleurs moments.

Raj : Leonard, arrête. L’homme est en train de parler. Laisse-le dire ce qu’il veut, et que les dés soient lancés.

Howard : Merci. Bernadette Maryann Rostenkowski.

Bernadette: Oh mon Dieu, qu’est-ce qui se passe ?

Howard : Je sais que les choses ne sont parfaites entre nous, et qu’on a eu nos problèmes, mais je dois te dire, depuis le moment où …

Bernadette : Howard, laisse-moi t’arrêter tout de suite.

Raj : C’est le moment.

Bernadette : Oui.

Howard : Oui, quoi ?

Bernadette : Oui, je veux t’épouser.

Howard : Tu le veux ?

Raj : Tu le veux ?

Bernadette : Je le veux. Je le veux !

Howard : Oh, je t’aime tellement.

Bernadette : Oh, je t’aime aussi.

Leonard : Félicitations !

Bernadette : Oh, c’est si excitant !

Amy : Je me demande ce qui l’a fait changer d’avis.

Sheldon : Peut-être que votre discussion sur mes prouesses sexuelles lui a rendu sa foi en l’amour.

Amy : Cette explication se vaut autant qu’une autre.

Howard : C’est génial …

 

                SCENE : La porte de Penny.

Penny : Oh, salut Amy. Bernadette vient de m’envoyer un message. Howard l’a demandé en mariage ?

Amy : Oui, pas important. Je suis venue pour te faire savoir que je me fais mette des orthèses. Aussi, je porte l’enfant de Sheldon. Motus et bouche cousue. 

Leonard : Tu es enceinte ?

Amy : Wow. Ça parle aussi d’orthèses ?

 

Fin de l’épisode.

Scene: A bookstore.

Dr. Brian Greene: My new book, The Hidden Reality, takes on a grand question. Is our universe the only universe? You see, there’s a growing belief among scientists like me that ours may only be one among many universes populating a gigantic cosmos. In The Hidden Reality, I explore this possibility without presuming any knowledge of mathematics or physics on the part of the reader.

Sheldon: Hysterical.

Amy: I’m glad you talked me into this. We work so hard, sometimes, it’s nice to goof off and do something silly.

Sheldon: Agreed. Wait till you hear how he dumbs down Werner Heisenberg for the crowd. You may actually believe you’re in a comedy club.

Greene: You can think about Heisenberg’s Uncertainty Principle much like the special order menu that you find in certain Chinese restaurants, where you have dishes in column A and other dishes in column B, and if you order the first dish in column A, you can’t order the corresponding dish in column B. That’s sort of like the Uncertainly Principle.

Sheldon: Ba-dum-bump.

Amy: Say, I heard an interesting tidbit about Howard and Bernadette.

Sheldon: Really, Amy? Gossip? I’m disappointed in you.

Amy: Now, now. Evolutionary biologist Robin Dunbar has identified gossip as an aid to social bonding in large groups.

Sheldon: Forgive my language, but poppycock.

Amy: What if he’s right? And by not participating in gossip, society breaks down into small feral bands of tattooed motorcycle riders fighting to the death over the last few cans of tuna fish?

Sheldon: Fine. In the parlance of the urban music scene, what’s the 4-1-1?

Amy: Bernadette is thinking about breaking up with Howard.

Sheldon: I believe our nation’s tuna cans are safe. Excuse me. Dr. Greene, question?

Greene: Yes?

Sheldon: You’ve dedicated your life’s work to educating the general populace about complex scientific ideas.

Greene: Yes, in part.

Sheldon: Have you ever considered trying to do something useful? Perhaps, reading to the elderly?

Greene: Excuse me?

Sheldon: Yeah, but not your books. Something they might enjoy. I kid, of course. Big fan.

Credits sequence

Scene: The apartment. The guys are playing on a Nintendo Wii.

Leonard: Nice shot.

Sheldon: Thank you. My father taught me archery as a child. It’s odd how the activity brings back the smell of Kmart bourbon.

Leonard: Perfect.

Sheldon: I know. What an elf I would have made. Whoo, what do you think you’re doing?

Leonard: Shooting at a target?

Sheldon: With what?

Leonard: An arrow.

Sheldon: Really? I didn’t see you draw one from your quiver.

Leonard: I’m not going to do that, Sheldon.

Sheldon: Leonard, the people at Nintendo can only go so far in helping us recreate an actual athletic experience. We have to do our part, too. (Leonard mimes drawing an arrow and stabbing Sheldon with it.) That was uncalled for, but I’ll play along. Ow! I had an unusual experience with Amy last night.

Leonard: Really? How could you tell?

Sheldon: She was attempting to engage me in gossip.

Leonard: You don’t say?

Sheldon: Yes. I think prolonged exposure to Penny has turned her into a bit of a Gabby Gertie.

Leonard: So, what’s the gossip?

Sheldon: Oh, please, I was just pointing it out. I have no desire to engage in the activity.

Leonard: Fine, don’t tell me.

Sheldon: All right, get this. Bernadette is thinking about breaking up with Howard.

Leonard: Oh. That’s too bad. I wonder what happened.

Sheldon: Mm, it’s hard to say. I can only speculate based on the data I collected watching my parents’ marriage implode. In that case, the woman dives into religion, while the man dives into a bottle-blonde bartender who tries to buy my love with action figures. Oop! Out of arrows.

Leonard: Boy, you sure get your money’s worth out of these games.

Scene: The bathroom.

Leonard: – Priya, can I come in?

Priya: Sure.

Leonard: Oh, God.

Priya: What?

Leonard: It’s okay. You didn’t know. I’ll take care of it.

Priya: What, what did I do?

Leonard: Sheldon doesn’t allow flossing that close to the mirror.

Priya: You’re kidding.

Leonard: It’s a splatter thing. There’s a little piece of tape on the floor you’re supposed to stand behind.

Priya: That’s madness.

Leonard: I know. Just do it. There’s a big inspection coming up, and I don’t want to lose my TV privileges.

Priya: You really need to let me take a look at that roommate agreement one of these days.

Leonard: Mm, I don’t know. I get a lawyer, he gets a lawyer, it’s just easier to stand behind the tape.

Priya: Oh, by the way, a fellow at work said I could use his Dodger tickets this weekend. Does that sound like fun?

Leonard: Yeah! Dodgers are baseball, right?

Priya: You’ll need to explain the game to me.

Leonard: Mm, it’s complicated, but as I remember it, the essentials are, get chosen last, get hit by the ball, cry, go home.

Priya: Well, regardless, I’ve got four tickets, and I was thinking we can bring Bernadette and Howard. She’s really interesting, and I bet I can get used to him.

Leonard: Well, it might not be a great idea to invite those two.

Priya: Why not?

Leonard: Don’t tell anybody I told you, but I heard she might be breaking up with him.

Priya: Oh, too bad. Although I do know one person for whom that’s good news.

Leonard: Really? Who?

Priya: My brother. He’s got a big crush on Bernadette.

Leonard: What? You’re kidding!

Priya: Mmm. I found poems he wrote about her. Very disturbing. Oh, Bernadette, please play my clarinet.

Leonard: Wow, that’s hard to believe.

Priya: Yes. And for years, everyone in my family was convinced that he was the clarinet enthusiast. Hmm. What’s that piece of tape?

Leonard: Oh, that one doesn’t apply to you. You sit.

Scene: The lobby.

Leonard: Hey!

Penny: Hey! How’s it going?

Leonard: Not too bad. Did you hear about Howard and Bernadette?

Penny: ‘Course I heard about it. How did you hear about it?

Leonard: I heard about it from Sheldon. He got it from Amy.

Penny: Oh, damn it. I told Amy that in the strictest confidence. Boy, some people are such blabbermouths. Well, whatever, I’m sure Bernadette can do better.

Leonard: Do you think a sexually ambivalent Indian astrophysicist with selective mutism and alcohol issues is better than a hundred-pound Jewish guy who lives with his mom?

Penny: You are kidding. Raj likes Bernadette?

Leonard: I didn’t say Raj. Who said Raj?

Penny: Okay, give. How do you know? Did he tell you?

Leonard: No.

Penny: Well, then who?

Leonard: I can’t say.

Penny: Priya told you. What a little gossip. You know, not an attractive quality in a woman, Leonard. Not judging, just my opinion.

Leonard: Well, The point is, if this got out, it would destroy Howard and Raj’s friendship.

Penny: You don’t have to worry. Unlike Amy and Priya, I know how to keep a secret.

Leonard: You’re the one who told Amy in the first place.

Penny: In confidence!

Scene: Raj’s apartment.

Raj: Hello, Mummy. Hello, Daddy. How are you?

Mrs Koothrappali (on webcam): We’re very rich in a very poor country. So, all in all, can’t complain.

Dr Koothrappali: So, Priya, how are enjoying staying with your brother?

Priya: It’s fine. But if I’m going to stay in Los Angeles much longer, I think I should get my own place.

Mrs Koothrappali: Why? Is Rajesh not making you feel comfortable? Rajesh, why aren’t you making your sister comfortable?

Raj: I am making her comfortable. Besides, she’s not sleeping here half the time anyway.

Dr Koothrappali: What? Where are you sleeping, Priya?

Priya: It’s a figure of speech, Daddy. It means I-I work late.

Mrs Koothrappali: Please tell me you’re not dating an American. I knew this would happen. Rajesh, are you letting your sister date that little Howard boy?

Dr Koothrappali: Now, hold on. If she is dating an American, that’s not a bad way to go. He’s Jewish. Those chaps are very successful, and they don’t drink a lot.

Raj: It, it doesn’t matter. Howard has a girlfriend.

Priya: For now.

Raj: What does that mean?

Priya: I’ll tell you later.

Raj: Is something going on with him and Bernadette?

Mrs Koothrappali: Who’s Bernadette?

Dr Koothrappali: Doesn’t sound Jewish.

Mrs Koothrappali: You can’t tell by that. Winona Ryder is Jewish.

Dr Koothrappali: Okay, we’re getting off the subject. Rajesh, I want you to try harder to make your sister feel welcome.

Priya: Thank you, Daddy.

Raj: Don’t worry. Everything I have, I share with her. Including my friend Leon…

Priya: Good night, Mummy. Good night, Daddy.

Raj: Oh, my God, I think you broke my toe!

Priya: Well you should have kept your mouth shut.

Raj: Fair enough. Now, what’s up with Clarinet? Bernadette!

Scene: The cafeteria.

Sheldon: I’ve been thinking about Dr. Greene’s efforts to make science palatable for the masses.

Leonard: Oh, yeah? What about it?

Sheldon: That’s all. I’ve just been thinking about it. Now, I’m thinking about fractal equations. Now I’m thinking about the origin of the phrase train of thought. Now I’m thinking about trains.

Raj: Are you listening to this guy?

Howard: Hmm? Oh, I’m sorry. I was somewhere else.

Leonard: Lucky bastard.

Sheldon: Now I’m thinking about Jell-O.

Raj: So what’s up?

Howard: It’s a Bernadette thing.

Raj: Oh, no. I hope everything’s okay.

Leonard: Whatever it is, we’re here for you. You can tell us anything.

Raj: Yeah. Good or devastating.

Howard: I’m gonna ask her to marry me.

Leonard: Marry you?

Raj: What?

Howard: Yeah. I just need to figure out the right time to pop the question.

Leonard: Oh, I’d wait.

Raj: No rush, no rush.

Howard (phone rings): Oh, great. It’s my cousin David about the ring. Hey, David, what’d you find? Oh, sure, a half a carat’s fine. Her freakishly small hands make anything look big. It’s one of the reasons I love her.

Leonard: Man, he’s going to be blindsided.

Raj: I know. It’ll be awful.

Sheldon: Why are you smiling?

Leonard: Yeah, Raj, why?

Raj: Uh, a smile means something different in my country. You know, tears of joy, smile of sadness. India’s a goofy place.

Sheldon: Oh, I’m back to trains. Woo-woo.

Scene: The apartment.

Amy: Did I tell you our lab got a grant to study addiction?

Sheldon: No.

Amy: Fascinating work. I recently trained a capuchin monkey to smoke cigarettes.

Sheldon: Have you learned anything?

Amy: Yes. He looks much cooler than the non-smoking monkeys. Although it’s not much of a contest. The other monkeys just sit around and masturbate.

Sheldon: If you don’t mind, I’d like to stop listening to you and start talking.

Amy: By all means.

Sheldon: Howard has announced his intention to propose marriage to Bernadette.

Amy: I don’t understand. The original piece of gossip indicated an impending breakup.

Sheldon: I know. The group consensus is that his proposal will be met with an humiliating, soul-crushing rejection. Everyone was set a-twitter. Although oddly, no one tweeted.

Amy: It’s not surprising that the story has captured the attention of our little circle of friends. Are you familiar with meme theory?

Sheldon: I’m familiar with everything, but go on.

Amy: Meme theory suggests that items of gossip are like living things that seek to reproduce using humans as their host.

Sheldon: I’m no stranger to memetic epidemiology. At Johnson Elementary School, the phrase Shelly Cooper’s a smelly pooper spread like wildfire.

Amy: I should think so. That’s gold.

Sheldon: Your meme hypothesis does intrigue me. How might we examine this more closely?

Amy: Do you have any ethical qualms regarding human experimentation?

Sheldon: It’s one of the few forms of interaction with people that I don’t find repellent.

Amy: We need to fabricate a tantalizing piece of gossip.

Sheldon: And a second non-tantalizing piece to use as a control.

Amy: Then we’ll track its progress through our social group and interpret the results through the competing academic prisms of memetic theory, algebraic gossip and epidemiology.

Sheldon: Look at you, getting me to engage in the social sciences. You’re a vixen, Amy Farrah Fowler.

Scene: Penny’s door.

Penny: Oh, hey, Amy. What’s up?

Amy: Sheldon and I engaged in sexual intercourse. In other news, I’m thinking of starting an herb garden. Mum’s the word. Gotta go.

Scene: The Cheesecake Factory

Bernadette: Oh, hey, Raj, what are you doing here?

Raj: I just felt like drinking alone, because I’m deep and dark.

Bernadette: Uh-huh. So, uh, Howard’s not here?

Raj: No. It’s just one of those times when it’s just you and me. Like when the three of us went to the movies and you and I waited outside the bathroom while Howard threw up Red Vines and Cherry Coke. Do you remember that?

Bernadette: Yeah.

Raj: Me, too. Good times.

Penny: Hey, 16 wants to order appetizers.

Bernadette: Oh, thanks.

Raj: This was nice.

Penny: What the hell are you doing? Howard is your best friend, and that is his girlfriend. You should be ashamed of yourself.

Raj: I was when I came in, but it’s amazing what liquor does to guilt. Besides what you might not know is, Bernadette is planning on breaking up with Howard.

Penny: Well, I know that. How do you know that?

Raj: My sister told me.

Penny: Oh, that gossipy bitch! No offense.

Raj: None taken. You should hear how she talks about you.

Penny: Okay, listen, just because Howard and Bernadette are having problems, does not mean you should be here sniffing around.

Raj: What can I do? I can’t stop thinking about her.

Penny: All right, try thinking about this. Sheldon and Amy had sex.

Raj: Shut your ass!

Penny: Yeah, it’s true. Amy told me.

Raj: How did that even happen? Did they know that’s what they were doing when they were doing it?

Penny: I-I guess they just figured it out at some point.

Raj: Wow. I can’t believe old Smelly Pooper finally got laid.

Scene: The apartment.

Leonard: Hey.

Sheldon: Hey.

Leonard: Hope you’re hungry.

Sheldon: Interesting. A friendly sentiment in this country, cruel taunt in the Sudan. It’s a lesson in context.

Leonard: Will Amy be joining us for dinner?

Sheldon: Yes, I believe so.

Leonard: Good, good. Everything okay between you two?

Sheldon: Yes. Why do you ask?

Leonard: No reason. I was just talking to Raj, and he mentioned what a lovely glow she has these days.

Sheldon: Did he mean as if she’d been out in the sun, tending an herb garden without wearing a hat or sunblock?

Leonard: No. That’s not what he meant.

Sheldon: Well, we may never know. As my mother would say, the Asians are an inscrutable folk. Now, if you’ll excuse me, I have work to do.

Leonard: Yeah, you do. You dog, you.

Sheldon: Did you get that?

Amy (on webcam): Every word. Our false gossip meme appears to have reached node lambda.

Sheldon: This is moving faster than we thought.

Amy: Agreed. It appears the rate of gossip transmission is proportional to the number of nodes squared.

Sheldon: I must say, Amy, pretending to have intercourse with you is giving me a great deal of satisfaction.

Amy: Slow down, Sheldon. I’m not quite there yet.

Scene: The apartment, later.

Leonard: Pass the soy sauce.

Howard: Sure.

Amy: Bernadette just asked about my sexual encounter with you. The meme has reached full penetration.

Sheldon: Pun intended?

Amy: No. Happy accident.

Sheldon: This is remarkable. Took less than 24 hours.

Amy: I should let you know that she asked for details about our dalliance.

Sheldon: Interesting. So it went beyond the mere fact of coitus to a blow by blow, as it were.

Amy: Pun intended?

Sheldon: I’m sorry. What pun?

Amy: Not important. I described your lovemaking as aloof, but effective.

Sheldon: I wish you hadn’t done that. That’s going to make me a chick magnet, and I’m so busy as it is.

Howard: Hey, everybody, I got something I want to ask Bernadette, and I can’t think of a better time than when I’m with all my friends.

Leonard: Oh, hold on, Howard. There’s lots of better times.

Raj: Leonard, please. The man is talking. Let him get it out, and let the chips fall where they may.

Howard: Thank you. Bernadette Maryann Rostenkowski…

Bernadette: Oh, God. What’s happening?

Howard: I know things haven’t been perfect with us, and we’ve had our problems, but I just have to tell you, from the moment I…

Bernadette: Howard, let me just stop you right here.

Raj: This is it.

Bernadette: Yes.

Howard: Yes, what?

Bernadette: Yes, I will marry you.

Howard: You will?

Raj: You will?

Bernadette: I will. I will!

Howard: Oh, I love you so much.

Bernadette: Oh, I love you, too.

Leonard: Congratulations!

Priya: Oh, it’s so exciting.

Amy: I wonder what changed her mind.

Sheldon: Perhaps your talk of my sexual prowess renewed her faith in love.

Amy: As good an explanation as any.

Leonard: That’s great.

Scene: Penny’s door.

Penny: Oh, hey, Amy. Bernadette just texted me. Howard proposed?

Amy: Yes, not important. Just stopped by to let you know I’m getting orthotics. Also, I’m carrying Sheldon’s baby. Mum’s the word.

Scene: The stairwell, moments later. Leonard is reading a text message.

Leonard: You’re pregnant?

Amy: Wow. Is there anything on there about orthotics?

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 104 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Neelah 
19.02.2021 vers 18h

Juju1299 
07.02.2021 vers 20h

gleek59 
07.02.2021 vers 13h

vampire141 
22.11.2020 vers 19h

neko123 
30.06.2020 vers 09h

Shannah 
09.04.2020 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
La série disponible sur Salto

La série disponible sur Salto
La plateforme française Salto a mis en ligne l'intégralité de la série soit les 12 saisons depuis ce...

HypnoCup 2021 - Sheldon & Amy en 16ème de finale !

HypnoCup 2021 - Sheldon & Amy en 16ème de finale !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 4ème tour !

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 4ème tour !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 3ème tour !

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 3ème tour !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

Jim Parsons et Kaley Cuoco nommés aux Golden Globes

Jim Parsons et Kaley Cuoco nommés aux Golden Globes
Deux acteurs de la série figurent parmi les nominations de la 78e cérémonie des Golden...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

langedu74, Avant-hier à 17:58

Qui de Bobby Nash (9-1-1) ou Matthew Casey (Chicago Fire) deviendra Membre des Peaky Blinders ? Venez voter dans le forum

sanct08, Hier à 12:23

Bonjour, la première question du nouveau quizz X-Files vient d'être posée

Sas1608, Hier à 12:49

Nouveau design sur le quartier de Once Upon A Time. Merci Sevnol !

pretty31, Hier à 16:35

Nouvelle manche pour The New Song chez Zoey's EP et ciné-émoji sur HypnoClap !

Supersympa, Hier à 16:36

Bonjour à tous. Nouveau mois sur les quartiers Alias, Dollhouse, The L Word et nouveau calendrier chez Angel.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site