VOTE | 407 fans

#419 : L’Incursion Zarnecki

Résumé : Lorsque que quelqu'un hacke le compte de jeu en ligne de Sheldon, les gars se lancent dans une quête pour trouver le coupable.

Popularité


4 - 5 votes

Titre VO
The Zarnecki Incursion

Titre VF
L’Incursion Zarnecki

Première diffusion
31.03.2011

Première diffusion en France
15.06.2011

Vidéos

Plus de détails

Scenario:  Chuck Lorre, Steven Molaro & Maria Ferrari - Réalisation: Mark Cendrowski
Guests:
Melissa Rauch (Bernadette), Mayim Bialik (Amy Fowler), Carol Ann Susi (Mrs. Wolowitz), Aarti Mann (Priya), Christopher Douglas Reed (Todd) et Lanny Joon (Officer Shin)

Leonard rentre chez lui pour découvrir Sheldon bouleversé, et un officier de police. Il apprend alors que Sheldon a contacté la police après s'être fait volé tout ce que son compte sur World Of Warcraft contenait. L'officier finit par s'en aller, et Leonard décide, afin de calmer Sheldon, de mobiliser les troupes. Plus tard, Raj' et Howard sont arrivés, et tous enquêtent en ligne afin de retrouver le voleur et ce qu'il a pris à Sheldon. Penny débarque pour offrir un cheesecake de réconfort à Sheldon, puis, lorsqu'elle repart, elle tombe sur Priya qui allait frapper.

Penny se lamente auprès de Bernadette et Amy sur la relation entre Priya et Leonard. Elle clame être celle qui a permis à Leonard de se faire confiance, et pense qu'il est injuste que ce soit Priya qui en profite désormais. En bonnes copines, Bernadette et Amy soutiennent Penny. Pendant ce temps, Leonard, Howard et Raj' sont en pleine traque du voleur. Priya s'impatiente, et finalement, décide de s'en aller, comprenant que Leonard n'a pas l'intention de s'occuper d'elle. Elle sort, alors que Penny, Bernadette et Amy sortent également. Bernadette et Amy lancent des regards de défi à Priya, alors que Penny lui propose de les accompagner pour une sortie entre filles. Priya refuse.

Le lendemain, les gars se rassemblent à Cal-Tech. Leonard est inquiet à propos de Priya et de son départ précipité de la veille et Raj' ne fait rien pour le rassurer. Mais ses inquiétudes passent à la trappe quand Howard annonce qu'il est parvenu à trouver le hacker ayant volé Sheldon, et tous décident, après réflexion, de se rendre au domicile de celui-ci afin qu'il redonne ce qu'il a pris de force. Le soir, ils se retrouvent chez Howard afin d'assister au visionnage traditionnel de la Roue de la Fortune. Leonard reçoit un appel de Priya et se voit obligé de lui mentir, prétextant qu'il travaille tard. Priya appelle son frère, qui couvre Leonard, à sa façon.

Les gars sont en route pour San Diego, où le hacker habite. Ils sont tous très enthousiastes, portés par la sensation de courage, mais cette sensation est vite atténuée par la circulation dense. Ils arrivent enfin, et armés ! En tout cas pour Sheldon qui a apporté sa lame Klingon, prêt à en découdre avec le voleur. Mais lorsque celui-ci leur ouvre la porte, sa stature impressionnante les arrête. Sheldon ne se démonte toutefois pas et réclame son dû, mais le voleur refuse, et lui prend sa lame en prime, avant de leur claquer la porte au nez.

Les garçons sont en route pour le retour, dépités. Et ça ne s'arrange pas lorsque la voiture se retrouve à court de carburant. Leonard décide d'appeler Penny à la rescousse. Penny arrive pour les ramener, et note avec délectation que Leonard a menti à Priya. Puis, Penny apprend qu'ils n'ont pas réussi à récupérer les affaires de Sheldon. Elle décide de s'investir, et se rend avec eux au domicile du voleur. Là, elle lui fait comprendre, en touchant un point sensible, qu'il vaudrait mieux qu'il rende ce qu'il a volé. Le voleur cède, et Sheldon se réjouit.

Penny rentre dans l'immeuble, suivie de près par Priya, venue rendre visite à Leonard. Les deux jeunes femmes montent les escaliers ensemble, dans un silence embarassant. C'est avec soulagement qu'elles se séparent lorsqu'elles arrivent au palier où les appartements voisins se situent.

                SCENE : La cage d’escalier.

Sheldon : Pourquoi m’a-t-il abandonné, oh Dieu dont je doute l’existence.

Policier : Tenez. Respirez dans ce sac.

Leonard : Qu’est-ce qui se passe ?

Sheldon : Ils ont tout volé Leonard. Absolument tout.

Policier : Vous êtes le colocataire ?

Leonard : Oui, Leonard Hofstadter. Que s’est-il passé ?

Policier : Votre ami a appelé le 911 pour signaler un vol.

Leonard : Oh mon Dieu, qu’est-ce qu’ils ont pris ?

Sheldon : Qu’est-ce qu’ils n’ont pas pris ! Mes armes enchantées, mon armure de gladiateur vicieux, ma baguette des pouvoirs purs, et tout mon or.

Leonard : Tu as appelé la police parce que quelqu’un a hacké ton compte de World of Warcraft ?

Sheldon : Que pouvais-je faire d’autre ? Le puissant Sheldor, elfe de sang niveau 85, qui parcourait les royaumes de l’est, a été dépecé comme une carcasse sous le soleil du désert. Et le FBI m’a raccroché au nez.

Policier : Dans le sac.

Sheldon : Ils m’ont pris mon autruche de combat.

Leonard : Oh non, pas Glenn.

Sheldon : Oui, Glenn, le seul oiseau que j’ai jamais aimé.

Policier : Bonne chance les gars.

Leonard : Merci officier.

Sheldon : Attendez un peu, vous n’allez rien faire ?

Policier : Mr Cooper, il n’y a …

Sheldon : Dr Cooper.

Policier: Sérieux?

Leonard: Pas le genre qui a accès aux drogues.

Policier : D’accord, Dr Cooper, je suis navré pour votre perte, mais le département de police de Pasadena n’a pas de juridiction à … Pandora.

Sheldon : Ça c’est dans Avatar. World of Warcraft a lieu à Azaroth. Bonté divine, et on vous laisse porter une arme ? Pouvez-vous au moins m’envoyer vers un ex-policier ripou?

Policier : Quoi ?

Sheldon : Vous savez, un de ceux qui ont été jeté de la police parce qu’ils refusaient de se plier aux règles et qui maintenant propose ses services pour imposer sa dure justice ?

Policier : Non.

Leonard : Merci officier.

Sheldon : Tout est parti. Absolument tout.

Leonard : Je suis vraiment désolé Sheldon.

Sheldon : Mais dans quel genre de monde vivons-nous. Où un homme prendrait l’autruche de combat d’un autre homme ?

Leonard : Je ne sais pas.

Sheldon : Cet acte de violence doit être contre-attaqué avec une férocité cruelle et rapide. Il est temps de semer la terreur et de laisser sortir les chiens de guerre.

Leonard : Allez. Je m’en occupe. Bonjour Mme Wolowitz, est-ce qu’Howard est là ? D’accord, merci. Ce chien de guerre devra te rappeler après son bain.

Sheldon : Voit si Raj a terminé son cours de pilâtes.

 

Générique.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : 3000 heures. 3000 heures à cliquer sur cette souris, à collecter des armes et de l’or. 3000 heures. On dirait presqu’une belle perte de temps.

Howard : Celui qui a fait ça savait ce qu’il faisait. Il est entré et sorti de ton compte en moins de 50 minutes, a transféré toutes tes affaires et n’a pas laissé d’empreinte digitale.

Sheldon : Oh, il n’y a pas assez de thé à la camomille au monde pour calmer la rage dans mon cœur.

Raj : Attendez, je parle à un orque sous un pont à Thunder Bluff qui dit que si on le paie, il nous aidera à retrouver tes affaires.

Sheldon : Peut-on lui faire confiance ?

Raj : Je pense bien. Il est apparemment membre de la famille royale nigérienne.

Howard : Oh, quelqu’un met aux enchères une bride en joyaux pour autruche.

Sheldon : Non, celle de Glenn était en cuire. C’était une autruche modeste. Il est ! Il est ! Je n’ai pas perdu espoir.

Penny : Salut.

Leonard : Salut Penny. On est en pleine crise pour le moment.

Penny : Je sais, Bernadette m’en a parlé. Je suis désolé Sheldon, je sais que ce jeu est important pour toi.

Sheldon : Ce jeu ? Excuse-moi Penny, mais Doodle Jump est un jeu. Angry Birds est un jeu. World of Warcraft est un massif et multi-joueurs jeu de … D’accord, techniquement c’est un jeu.

Raj : Mauvaise nouvelle, le prince nigérien est peut-être un escroc.

Penny : Peu importe, je t’ai apporté un cheesecake pour te remonter le moral.

Sheldon : De la pâtisserie rassie est une maigre consolation pour un homme qu’on a privé de son autruche.

Penny : Dis seulement merci.

Sheldon : Je ne viens pas de le faire ?

Penny : Très bien, à plus tard. Bonjour ! J’ai juste déposé un cheesecake pour Sheldon. On lui a volé un tas de merdes imaginaires qui est utile dans un monde fantaisiste.

Priya : Je ne sais pas ce que ça veut dire.

Penny : Et bien, malheureusement, moi je le sais.

 

                SCENE : L’appartement de Penny.

Penny : Vous saviez que le week-end dernier, Priya a emmené Leonard faire du roller à la mer ? Vous y croyez ?

Bernadette : J’ai l’impression de devoir dire « Quelle salope ! » mais je n’ai pas assez d’information.

Penny : Tout d’abords, c’est moi qui ai passé deux ans à essayer de le faire aller à la mer. Et il avait si peur de marcher sur des déchets médicaux, j’ai du le porter vers l’eau.

Bernadette : Je suis une fois allée à la mer avec Howard. Il a failli s’enflammer comme un vampire !

Penny : Et qu’est-ce que je reçois pour avoir fait de Leonard un petit-ami convenable ? Je dois faire attention autour de sa nouvelle copine.

Amy : Je pense que c’est à toi.

Bernadette : Oh. Quelle salope !

Penny : Tu veux un peu d’alcool à café dans ta glace ?

Amy : Ah, voici la pression de groupe pour l’alcool et la drogue, ma mère m’a prévenue contre. Je commençais à croire que ça n’allait jamais arriver. Oui, s’il te plaît.

Penny : Les filles, vous auriez du voir Leonard, quand je venais de le rencontrer. Il n’y avait pas de contact visuel. Il regardait ou en haut au plafond, ou en bas ses chaussures.

Amy : Je suis saoule.

Penny : Durant les deux premiers mois, à chaque fois que j’enlevais mon soutien-gorge, il rigolait et disait « Oh Dieu, mes deux saints préférés ».

Bernadette : Si ça t’aide à te sentir mieux, je ne parlerai plus jamais à Priya.

Penny : Non, ne fais pas ça. Rien ne justifie qu’on soit méchantes avec elle.

Amy : C’est peut-être l’alcool qui parle, mais je crois qu’il y a quelque chose. Connaissez-vous l’étude récente sur les chimpanzés de Tanzanie de Nashide Hasaka de l’université de Kyoto ?

Penny : Non, mais je peux nommer tous les Kardashians.

Amy : Les primates, tels que nous, avons un instinct naturel d’ostraciser des membres peu appréciés du groupe. L’envie de Bernadette d’éviter, menacer ou jeter ses déchets à Priya est engrainé dans son ADN.

Bernadette : Je n’ai aucune envie de jeter mes déchets.

Amy : Crois-moi, c’est-là, c’est en chacun de nous. Donne-moi encore de l’alcool et je vous montre.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Howard : Très bien, nous y sommes. C’est la taverne où se passent toutes les ventes du marché noir.

Raj : Je ne pense pas que mon personnage devrait être dans un tel endroit. Tout le monde la déshabille des yeux.

Howard : Peut-être que si tu arrêtais de lâcher ton épée et de te pencher pour la ramasser.

Leonard : on doit chercher qui exactement ?

Howard : Un troll roux qui se fait appeler Glomly. D’après le forum, si tu veux vendre des biens volés et que c’est après les heures d’école, c’est le meilleur.

Priya : Leonard, a va encore durer longtemps ? Je pensais qu’on allait passer un peu de temps ensemble ?

Leonard : On va le faire. En attendant, tu es la bienvenue pour créer rapidement un personnage et de nous rejoindre.

Priya : Sérieusement ?

Leonard : Et bien, tu dois mettre un numéro de carte de crédit, mais c’est chouette !

Priya : Peut-être que je devrais rentrer chez moi.

Howard : Notre troll vient de rentrer, je le tiens.

Leonard : On l’a Priya, on a presque fini.

Howard : Alors les gars, comment vous voulez procéder ?

Sheldon : Tu frappes fort. Tu lui dis que s’il ne commence pas à parler, nous allons déposer nue plainte à son fournisseur d’accès Internet.

Raj : Mais Sheldon, s’il reçoit Internet par sa compagnie du cable ? Il pourrait perdre HBO et tous ses merveilleux programmes originaux.

Sheldon : Je m’en fiche. Je suis en train de péter nu cable, mec !

Leonard : Pourquoi ne pas être plus rusé, essayer le coup du gentil gobelin et méchant gobelin.

Priya : Oh mon Dieu.

Howard : Non, je crois qu’on devrait être plus subtiles.

Raj : D’accord, je sais où vous voulez en venir. Très bien, je vais coucher avec lui.

Leonard : C’est pas là où on voulait en venir.

Raj : Bien, parce que j’aurais détesté ça.

Priya : Leonard, tu es occupé, on parlera demain.

Leonard : Attends, tu es fâchée ?

Priya : Non, non, je pense que c’est sexy de sortir avec un garçon coincé dans un corps d’adulte.

Leonard : Bien, je te raconterai le reste.

Sheldon : Les gens pensent que c’est moi qui ne comprends pas le sarcasme.

 

                             SCENE : Le palier.

Amy : Bien, bien, bien … Regardez qui est là.

Penny : Sois gentille.

Priya : Bonsoir.

Penny : On sort boire un verre.

Amy : Parce que je fais ça maintenant.

Bernadette : Tu as de la chance de ne pas être nu singe de Tanzanie.

Priya : Quoi ?

Penny : Ne l’écoute pas, elle a mangé beaucoup de crème glacée. Tu veux venir avec nous ?

Priya : Merci, mais j’ai du travail à faire.

Amy : Quatre femmes descendent les escaliers, combien atteignent l’entrée ?

 

                SCENE : Le restaurant universitaire.

Leonard : Ta sœur t’as dit quelque chose quand tu es rentré hier soir ?

Raj : Oh non, ne me mets pas au milieu de tout ça. Je ne vais pas être ton messager.

Leonard : S’il te plaît, aide-moi. J’ai dû soucis à me faire ?

Raj : T’as pas à t’inquiéter.

Leonard : Tant mieux.

Raj : je suis sûr que beaucoup de femmes heureuses avec leur partenaire passent leur nuit à skyper avec leur ex-copain Sanjay.

Howard : Bonne nouvelle, messieurs, j’ai trouvé notre hacker.

Leonard : Quoi ? Vraiment ?

Howard : Oui, personne ne peut m’échapper. Pas Charlie, pas Carmen San Diego, même pas Natalie Portman sans le haut.

Sheldon : Je n’ai jamais dit ces mots auparavant mais bon travail, Howard !

Howard : Merci. Notre coupable est un certain Mr Todd Zarnecki, 2711 Ocean View Road, Carlsbad, Californie.

Sheldon : Le nom et l’adresse empestent le mal.

Raj : Qu’est-ce qu’on sait d’autre à son sujet ?

Howard : Pas mal de choses, en fait.

Leonard : Je parie que c’est un loser qui vit avec ses parents.

Howard : Oui, il vit avec ses parents. Voilà une image de Google Earth de leur maison.

Sheldon : Excellent ! C’est dans un cul-de-sac. On peut le coincer.

Leonard : Attends, tu penses y aller ?

Sheldon : Carlsbad n’est qu’à quelques heures d’ici.

Leonard : Bien. Tu arrives chez lui, frappe à la porte, et demande qu’il te rendre tes affaires. Et s’il dit non ?

Sheldon : Je ne sais pas si tu as suivi les informations, Leonard. Mais nous avons fait de merveilleuses avancées dans le domaine de la torture.

Leonard : On ne torture personne.

Sheldon : Bien, nous respecterons la convention de Genève. Mais posez-vous cette question, dans le cours de nos vies, combien d’argent de poche nous a été volé ? Combien de cerf-volants ? Combien de classeurs Scooby-Doo Trapper Keeper ?

Raj : J’en avais un comme ça.

Sheldon : Bien sûr que tu en avais un. C’était un moyen chouette et pratique d’organiser ses travaux d’école. Mais les brutes nous ont tout pris. Plus maintenant. Ce soir, nous reprenons notre dignité, nos droits et notre fierté. Vous en dites quoi ? Qui est avec moi ?

Raj : J’ai un cours d’hip-hop aérobic à 5 heures. On peut y aller après ?

Sheldon : Bien sûr.

Howard : Ce soir, c’est le Sabbath et ma mère et moi avons pour tradition d’allumer les bougies et regarder la Roue de la Fortune, alors … Si nous partons à 8 heures, nous pourrons toujours récupérer nos droits à 10, 10h30 au plus tard.

Sheldon : D’accord. Leonard ?

Leonard : Oh, je ne sais pas si je peux laisser tomber Priya deux nuits de suite.

Raj : Oh, allez mec. Les potes avant les … ma sœur.

Leonard : Et puis merde. J’en suis.

Raj : Moi aussi.

Howard : Et moi.

Sheldon : Un moment. Je suis déterminé à attraper un cybercriminel, pas un simple rhume.

 

                SCENE : La maison d’Howard.

Sheldon : Je suis désolé, je pensais que ce délai était pour que tu puisses regarder la Roue de la Fortune avec ta mère.

Howard : C’est le cas. Elle décolore sa moustache. Regardez ça. Hey, m’man ! « Avant et après ! ». Quatre mots, 17 lettres, deux N, un V !

Mme Wolowitz : « Fanny pack of wolves ! »

Leonard: C’est incroyable.

Howard: Oui, elle est un peu une surdouée de la Roue.

Leonard : Oh oh, c’est Priya.

Raj: C’est pas cool de mettre de la sitar comme sa sonnerie.

Leonard : Le volume. Bonsoir chérie. Oui, je suis désolé. Je vais travailler tard. Oui, tu me manques aussi. D’accord, je t’appelle une fois rentré chez moi. D’accord, au revoir.

Raj : Comme c’est gentil, tu as menti à ma sœur.

Howard : C’est la chose la plus gentille qu’il fait à ta sœur.

Raj : Oh, devine qui c’est.

Leonard : Ne lui dis rien.

Raj : Salut Priya ! Quoi de neuf ? Comment pourrais-je savoir si Leonard est au travail ou non ? Ne sois pas suspicieuse. Ecoute, si tu veux que ta relation avec Leonard fonctionne, tu devras commencer à croire toutes les folles et ridicules excuses que le diable blanc a le culot de te donner. D’accord. Oui, au revoir. Tu m’en dois une.

Howard : Nouveau puzzle, m’man ! Même nom ! Un N, deux D, trois O !

Mme Wolowitz : Whoopi et Rube Goldberg !

Sheldon: C’est très troublant.

Howard: Je sais. C’est son superpouvoir. Ça et gigoter la graisse de son bras.

 

                SCENE : La voiture de Leonard.

Leonard : Je n’arrive pas à croire qu’on va à San Diego pour affronter ce mec.

Howard : Oui, on est un peu des durs, pas vrai ?

Leonard : A fond.

Raj : Et si on reste cette nuit pour visiter Legoland demain matin ?

Sheldon : Sea World est meilleur. Ils ont Shamu, qui est, littéralement, des tonnes de plaisir. Mais restons pour le moment concentrés sur Todd Zarnecki.

Raj : Oui, on arrive pour toi Todd Zarnecki. Et pour information, Legoland est plus interactif.

Sheldon : Je suis presque désolé pour le pauvre idiot, assis dans son ranch de banlieue à deux étages, inconscient qu’une horde de vengeurs fonce sur l’autoroute de San Diego à 122 kilomètres par heure. Doucement, pied de plomb. Tu essaies de nous tuer ?

Raj : J’ai pris la liberté de graver un mix de musiques pour quêtes héroïques.

Sheldon : Ça dit « Beyonce, Bootylicious Dance Mix ».

Raj : C’est un CD réenregistrable. Mets-le.

Howard : Beyonce ? Vraiment ?

Raj : Elle a des courbes et elle assume. J’aime ça.

Leonard : Oh ouais, je le sens.

Sheldon : Nous sommes la fureur ailée ! Ce qui n’est toujours pas une excuse pour dépasser les limitations de vitesse.

Leonard : La prochaine fois que nous allons botter le cul de quelqu’un, nous prendrons le train.

Sheldon : Je préfère toujours le train.

 

                SCENE : LA maison de Todd Zarnecki.

Leonard : Sheldon, allons-y.

Sheldon : J’arrive.

Howard : Pourquoi as-tu amené ça ?

Sheldon : Aucune arme ne provoque autant de terreur dans le cœur d’un homme qu’un bat’leth Klingon.

Leonard : D’accord, mettons les choses au claire. Nous allons seulement demander à ce gars de transférer toutes tes affaires de nouveau sur ton compte, et puis nous repartons. Personne ne bat’let personne.

Sheldon : Alors ma lame ne goutera pas de sang ce soir ?

Leonard : Non.

Sheldon : Je me sens bête maintenant de la tenir.

Leonard : Allez.

Sheldon : Je peux au moins défoncer la porte ?

Leonard : Tu peux toujours essayer, mais tu as mis 15 minutes l’autre jour pour ouvrir une boite FedEx.

Homme : Qui est-ce ?

Sheldon : Ta mort !                                   

Raj : Ne dis pas ta mort. Qui ouvre la porte pour sa mort ?

Sheldon : C’est vrai. Panier de chiots.

Homme : Quoi ?

Leonard : Euh … Sheldon ?

Sheldon : Etes-vous Todd Zarnecki ?

Todd : Oui. Qui êtes-vous ?

Sheldon : Je suis Sheldor d’Azaroth. Je veux mes affaires de retour.

Todd : Je ne pense pas, non. Montre-moi ça.

Sheldon : Attention, c’est un objet de collection.

Todd : Je sais. J’en ai toujours voulu un.

Sheldon : Et bien, il est encore plus fourbe que ce que nous pensions.

 

                SCENE : La voiture de Leonard.

Sheldon : Tu sais, il s’est fait avoir. Sans le certificat d’authenticité cette bat’leth ne vaut rien.

Howard : oui, il a marché tout droit dans notre piège.

Raj : Legoland ressemble maintenant à un rêve vide.

Leonard : Oh.

Raj : Qu’est-ce qui se passe ?

Leonard : Quelque chose ne va pas. Je n’accélère plus. Quelqu’un s’y connait en moteurs à combustion interne ?

Sheldon : Bien sûr.

Raj : Très basique.

Howard : Technologie du 19e siècle.

Leonard : Quelqu’un sait comment réparer un moteur à combustion interne ?

Sheldon : Non.

Howard : Aucune idée.

Leonard : On ferait bien d’appeler quelqu’un pour venir nous chercher.

Sheldon : Ça aurait été génial, s’il avait un train.

 

                SCENE : La voiture de Penny.

Sheldon : Merci, Penny.

Penny : pas de problème. Alors, Leonard, je pense que c’est intéressant que tu n’aies pas appelé ta copine pour venir vous chercher.

Leonard : Euh, je lui ai peut-être dit que je travaillais ce soir.

Penny : Donc tu lui as mentie. Aussi intéressant.

Leonard : Oui, elle ne comprend pas vraiment tout ce truc de jeu de rôle d’aventure de Warcraft.

Penny : Oui, peu importe si elle comprend, du moment qu’elle est jolie.

Howard : Celle-là est drôle, Leonard. Pourquoi tu n’as pas réussi à la garder ?

Penny : Vous avez au moins récupéré les affaires fausses de Sheldon ?

Sheldon : Non. Nous avons échoué dans notre quête.

Penny : Comment ça se fait ?

Sheldon : Todd Zarnecki était méchant.

Penny : D’accord, attendez.

Leonard : Qu’est-ce que tu fais ?

Penny : Je vais vous montrer comment on finit une quête au Nebraska. Oh, Beyonce. C’est pas du Beyonce.

 

                SCENE : La maison de Todd Zarnecki.

Todd : Quoi maintenant ?

Penny : Rends à mon ami ses affaires.

Todd : Je ne sais pas de quoi tu parles.

Penny : Bien, bonne nouvelle. Aujourd’hui est le jour où une fille va finalement toucher ton petit endroit spécial. Maintenant rends-lui ses affaires.

Todd : D’accord.

Sheldon : On l’a fait ! J’ai dit on.

 

                SCENE : Le hall d’entrée de l’immeuble.

Priya : Oh, tenez la porte. Oh salut.

Penny : Salut. Tu vas voir Leonard ?

Priya : Oui. Comment tu vas ?

Penny : Bien. Toi ?

Priya : Très bien. Merci.

Penny : Contente de t’avoir vue.

Priya : Oui, toi aussi.

Penny : Amy a raison. J’ai envie de lui jeter ma merde.

 

Fin de l’épisode.

Scene: The apartment

Sheldon: Why hast thou forsaken me, O deity whose existence I doubt?

Policeman: Here. Breathe into this bag.

Leonard: What’s going on?

Sheldon: They stole everything, Leonard, everything.

Policeman: Are you the roommate?

Leonard: Yeah, Leonard Hofstadter. What happened?

Policeman: Your friend here called 911 to report a robbery.

Leonard: Oh, my God, what did they get?

Sheldon: What didn’t they get? They got my enchanted weapons, my vicious gladiator armour, my wand of untainted power, and all my gold.

Leonard: You called the police because someone hacked your World of Warcraft account?

Sheldon: What choice did I have? The mighty Sheldor, level 85 blood elf, hero of the Eastern kingdoms, has been picked clean, like a carcass in the desert sun. Plus, the FBI hung up on me.

Policeman: Into the bag.

Sheldon: They took my battle ostrich.

Leonard: Oh, no, not Glenn?

Sheldon: Yes, Glenn! The only bird I ever loved.

Policeman: Good luck, fellas.

Leonard: Thank you, officer.

Sheldon: Wait a minute! You’re not going to do anything?

Policeman: Mr. Cooper, there’s nothing…

Sheldon: Doctor Cooper.

Policeman: Seriously?

Leonard: Not the kind with access to drugs.

Policeman: Fine. Dr. Cooper. I’m sorry for your loss, but the Pasadena Police Department doesn’t have jurisdiction in Pandora.

Sheldon: That’s from Avatar, World of Warcraft takes place in Azeroth. Goodness gracious, how are you allowed to carry a gun? Can you at least refer me to a rogue ex-cop?

Policeman: What?

Sheldon: You know, one who was drummed off the force because he refused to play by the rules, and now he hires himself out to impose his own brand of rough justice?

Policeman: No.

Leonard: Thank you, officer.

Sheldon: It’s all gone. All gone.

Leonard: I’m really sorry, Sheldon.

Sheldon: What kind of world do we live in, where a man would take another man’s battle ostrich?

Leonard: I don’t know.

Sheldon: This act of aggression must be met with swift and cruel ferocity. It is time to cry havoc, and let slip the dogs of war.

Leonard: I’m on it. (On phone) Hi, Mrs. Wolowitz. Is, is Howard there? Okay, thanks. That particular dog of war will have to call you back after his bath.

Sheldon: See if Raj is done with Pilates.

Credits sequence.

 

Scene: The apartment.

Sheldon: Three thousand hours. Three thousand hours clicking on that mouse, collecting weapons and gold. It’s almost as if it was a huge waste of time.

Howard: Whoever did this knew what they were doing. He got in and out of your account in under 15 minutes, transferred all your stuff, and didn’t leave a digital fingerprint.

Sheldon: Oh! There isn’t enough camomile tea in the world to quell the rage in my heart.

Raj: Hold on. I’m talking to an orc under the bridge in Thunder Bluff who says if we pay him, he’ll help us track down your things.

Sheldon: Can we trust him?

Raj: I should say so, he appears to be a member of the Nigerian royal family.

Howard: Whoa! Somebody’s auctioning off a jewelled ostrich bridle!

Sheldon: No. Glenn’s was leather. He was a simple ostrich. Is! Is, I haven’t given up hope.

Penny: Hey.

Leonard: Hey, Penny. We’re kind of in the middle of a crisis, here.

Penny: Oh, I know. Bernadette told me. Sorry, Sheldon. I know that game meant a lot to you.

Sheldon: That game? Excuse me, Penny, but Doodle Jump is a game. Angry Birds is a game. World of Warcraft is a massively multi-player online role-playing… all right, technically it’s a game.

Raj: Bad news, the Nigerian prince may be a fraud.

Penny: Okay, well, anyways, I brought you a day-old cheesecake to cheer you up!

Sheldon: Stale pastry is hollow succour to a man who is bereft of ostrich.

Penny: Just say thank you.

Sheldon: I thought I just did.

Penny: All right. See you later.

Priya: Oh! Hello.

Penny: Oh, hi! I was just dropping off a cheesecake to Sheldon. He was robbed of a bunch of imaginary crap that’s useful in a make-believe place.

Priya: I don’t know what that means.

Penny: Yeah, well, sadly, I do.

Scene: Penny’s apartment.

Penny: Did you know last weekend Priya took Leonard rollerblading at the beach? Can you believe that?

Bernadette: I feel like I’m supposed to say that bitch, but I don’t have enough information.

Penny: I am the one who spent two years trying to get him to even go to the beach in the first place. And he was so phobic about stepping on medical waste, I had to carry him to the water.

Bernadette: I took Howard to the beach once. He almost burst into flames like a vampire.

Penny: So what’s the thanks I get for turning Leonard into quality boyfriend material? I have to tiptoe around his new girlfriend.

Amy: I think you’re on.

Bernadette: Oh. That bitch!

Penny: Want some coffee liqueur on your ice cream?

Amy: Ah, here’s the alcohol and drug peer pressure Mother warned me about. I was starting to think it was never going to happen. Yes, please.

Penny: You guys should’ve seen Leonard when I first met him. There was no eye contact. He was either looking up at the ceiling, or down at his shoes.

Amy: I’m drunk.

Penny: You know, for the first couple of months, whenever I would take off my bra, he would giggle and say, oh boy, my breast friends.

Bernadette: Well, if it makes you feel any better, I’m never speaking to Priya again.

Penny: No, don’t do that. No reason to be mean to her.

Amy: This may be the alcohol talking, but I believe there is. Are you familiar with the recent study of Tanzanian chimpanzees by Nishida and Hosaka out of Kyoto University?

Penny: No, but I can name all the Kardashians.

Amy: Primates, such as ourselves, have a natural instinct to ostracize ill-mannered members of the troop. Bernadette’s urge to shun, scowl or fling her waste at Priya is hard-wired into her DNA.

Bernadette: I don’t have an urge to fling my waste.

Amy: Believe me, it’s there, we all have it. Hit me with some more booze, and I’ll show you.

Scene: The apartment

Howard: All right, here we are, this is the tavern where all the black-market weapon trades go down.

Raj: I don’t think my character should be in a place like this. Everyone’s undressing her with their eyes.

Howard: Maybe if you stop dropping your sword and bending over to pick it up.

Leonard: Okay, what exactly are we looking for?

Howard: Redheaded troll, goes by the name of Glumly. According to the message boards, if you want to move stolen goods and it’s after school hours, he’s your guy.

Priya: Leonard, is this going to take much longer? I thought we were going to spend some time together.

Leonard: Uh, we are. In the meantime, you’re welcome to whip up a quick character and join us.

Priya: Seriously?

Leonard: Well, you have to put in a credit card number, but it’s fun.

Priya: Maybe I should just go home.

Howard: Our troll just walked in! I got him!

Leonard: We got him. We’re almost done.

Howard: So, how do you guys want to play this?

Sheldon: Be ruthless. You tell him if he doesn’t start talking, we’ll register a complaint with his Internet service provider.

Raj: Sheldon, what if he gets his Internet from his cable company? He could lose his HBO and all their delightful original programming.

Sheldon: I don’t care! I’m losin’ it, man!

Leonard: Why don’t we play this smart? Try a little good goblin, bad goblin.

Priya: Oh, dear Lord.

Howard: Nah, I think we have to be more subtle.

Raj: Okay, I see where this is going. Fine, I’ll have sex with him.

Leonard: That’s not where it was going.

Raj: Good, because I would hate that.

Priya: Leonard, you’re busy, let’s talk tomorrow.

Leonard: Oh, wait. Hang on. Are you upset?

Priya: No, no, I think it’s sexy to date a boy trapped in a man’s body.

Leonard: Good, good. I’ll tell you what happens.

Sheldon: And people think I don’t get sarcasm.

Scene: The hallway.

Amy: Well, well, well. Look who it is.

Penny: Okay, be nice.

Priya: Hello.

Penny: Hi. We’re just heading out for a drink.

Amy: Because I do that now.

Bernadette: Count your blessings you’re not a Tanzanian chimp.

Priya: What?

Penny: Don’t listen to her, she’s had a lot of ice cream. Do you want to join us?

Priya: Oh, thank you, but I have work to do.

Amy: Four women walk down the stairs, how many reach the lobby?

Scene: The cafeteria.

Leonard: Did your sister say anything when you got home last night?

Raj: Oh, no, don’t put me in the middle of this. I’m not going to be your go-between.

Leonard: Come on, help me out. Am I in trouble?

Raj: There’s no reason to worry.

Leonard: That’s a relief.

Raj: I’m sure many women in happy relationships spend their nights skyping with their ex-boyfriend Sanjay.

Howard: Good news, gentlemen, I found our hacker.

Sheldon: What?

Leonard: Really?

Howard: Yeah. No one can hide from me, not Waldo, not Carmen San Diego, not even topless Natalie Portman.

Sheldon: I’ve never said these words before, but good job, Howard!

Howard: Thanks. Our culprit is one Mr. Todd Zarnecki, 2711 Ocean View Road, Carlsbad, California.

Sheldon: The name and the address drip with evil.

Raj: What else do we know about him?

Howard: Well, quite a bit, actually.

Leonard: I’ll bet he’s some loser who lives with his parents.

Howard: Yes, he does live with his parents. Here’s a Google Earth shot of their house.

Sheldon: Excellent! It’s in a cul-de-sac. We can box him in.

Leonard: Hold on, you’re thinking of going there?

Sheldon: Carlsbad is only a couple of hours away.

Leonard: Fine. You walk up to the house, knock on the door and demand your stuff back. What if he says no?

Sheldon: I don’t know if you’ve been following the news, Leonard, but there have been some terrific advancements in the field of torture.

Leonard: No one’s getting tortured.

Sheldon: Fine, we’ll abide by the Geneva Convention. But ask yourself this, in the course of our lives, how much lunch money has been taken from us? How many kites? How many Scooby-Doo Trapper Keepers?

Raj: I totally had one of those.

Sheldon: Of course you did. It was a fun and practical way of organizing your school work. But the bullies took it from us. Well, no more. Tonight, we take back our dignity, our birthright and our pride. What do you say? Who’s with me?

Raj: I have a hip-hop aerobics class at five, could we go after?

Sheldon: Sure.

Howard: Also, tonight’s the Sabbath and my mother and I have a tradition of lighting the candles and

watching Wheel of Fortune, so If we could leave at eight, we’d still be able to regain our birthright at ten, ten thirty latest.

Sheldon: Fine. Leonard?

Leonard: Oh, geez, I don’t know if I can ditch Priya two nights in a row.

Raj: Oh, come on, man. Bros before… my sister.

Leonard: Aw, screw it. I’m in.

Raj: Me, too.

Howard: And me.

Sheldon: One moment. (Places a tissue on their hands before adding his own) I’m hell-bent on catching a cyber criminal, not the common cold.

Scene: Howard’s house

Sheldon: I’m sorry, I thought this delay was so you could watch Wheel of Fortune with your mother.

Howard: I am. She’s just bleaching her moustache. Check it out. Hey, Ma! Before and After! Four words, 17 letters, two N’s, one V.

Howard’s Mother (off): Fanny pack of wolves.

Leonard: That’s incredible.

Howard: Yeah, she’s kind of a Wheel savant.

Leonard (phone rings): Uh-oh, that’s Priya.

Raj: Sitar music for her ringtone is not cool, dude.

Leonard: Hit the… Hey, sweetie. Yeah, I’m sorry. I’m gonna be working late. I, I, I miss you, too. Okay, sure, I’ll call you when I get home. Okay, bye-bye.

Raj: Very nice. You lie to my sister.

Howard: That’s the nicest thing he does to your sister.

Raj (phone rings): Oh, guess who.

Leonard: Cover for me.

Raj: Hello, Priya. What’s up? How would I know if Leonard’s at work or not? Don’t be suspicious. Look, if you want your relationship with Leonard to continue, you’re going to have to believe whatever wild-eyed, cockamamie excuse the white devil has the nerve to offer you. Okay? Yeah, bye-bye. You owe me.

Howard: New puzzle, Ma. Same name. One N, two D’s, three O’s.

Howard’s Mother (off): Whoopi and Rube Goldberg!

Sheldon: That’s uncanny.

Howard: I know. It’s her superpower. Well, that and jiggling her arm fat.

Scene: Leonard’s car.

Leonard: I can’t believe we’re going all the way to San Diego to confront this guy.

Howard: Yeah, we’re kind of bad-asses, aren’t we?

Leonard: Totally.

Raj: Hey, how about we stay the night and hit Legoland in the morning?

Sheldon: Sea World is better. It has Shamu, who is literally tons of fun. But for the moment, let’s stay focused on Todd Zarnecki.

Raj: Yeah, we’re coming for you, Todd Zarnecki. And for the record, Legoland is more interactive.

Sheldon: I almost feel sorry for the poor fool, sitting in his split-level suburban ranch, unaware that a vengeful horde is barrelling down the San Diego Freeway at 71 miles an hour. Ease up there, lead foot. You trying to get us killed?

Raj: I took the liberty of burning us a mix of heroic questing music.

Sheldon: This says Beyonce Bootylicious Dance Mix.

Raj: It’s a re-writable CD. Just put it in.

Howard: Beyonce? Really?

Raj: She’s curvy and she owns it. I like that.

Leonard (as Ride of the Valkyries begins): Oh, yeah, I’m feeling it.

Sheldon: We are winged fury! Which is still no excuse for going over the posted speed limit.

Scene: Stuck in a traffic tailback.

Howard: Next time we go to kick someone’s ass, we take the train.

Sheldon: I always prefer the train.

Scene: Outside Todd Zarnecki’s house.

Leonard: Sheldon, let’s go.

Sheldon: Coming.

Howard: Why did you bring that?

Sheldon: No weapon strikes more fear into a man’s heart than a Klingon bat’leth.

Leonard: Okay, let’s get clear on something. We’re just going to tell this guy to transfer all of your stuff back into your account and then be on our way. No one’s bat’lething anybody.

Sheldon: So my blade shall not taste blood tonight?

Leonard: No.

Sheldon: Well, now I just feel silly holding it.

Leonard: Come on.

Sheldon: Can I at least kick down the door?

Leonard: You’re welcome to try, but the other day, it took you 15 minutes to get into a FedEx box. (Rings bell)

Voice Inside: Who is it?

Sheldon: Your doom!

Raj: Don’t say your doom. Who opens the door for their doom?

Sheldon: Good point. Basket of puppies.

Huge man (opening door): What?

Leonard: Uh, Sheldon?

Sheldon: Are you Todd Zarnecki?

Todd: Yeah. Who are you?

Sheldon: I am Sheldor of Azeroth. I want my things back.

Todd: I don’t think so. Let me see that.

Sheldon: Careful. That’s a collectible.

Todd: I know. I’ve always wanted one. (Closes door)

Sheldon: Well, he’s even more cunning than we thought.

Scene: Leonard’s car.

Sheldon: You know, the joke’s on him. Without the certificate of authenticity, that bat’leth is worthless.

Howard: Yeah, he walked right into our trap.

Raj: Legoland seems like a hollow dream now.

Leonard: Oh-oh.

Raj: What’s the matter?

Leonard: Something’s wrong, I’m not getting any gas. Anybody know anything about internal combustion engines?

Sheldon: Of course.

Raj: Very basic.

Howard: 19th-century technology.

Leonard: Does anybody know how to fix an internal combustion engine?

Sheldon: No.

Howard: No, not a clue.

Leonard: Well, we’d better call somebody to come pick us up.

Sheldon: It’d be swell if they had a train.

Scene: Penny’s car.

Sheldon: Thank you, Penny.

Penny: No problem. So, Leonard, I think it’s interesting you didn’t call your girlfriend to come get you.

Leonard: Uh, I kind of told her I was working.

Penny: So you lied to her. Also interesting.

Leonard: Yeah, she doesn’t really understand the whole Warcraft adventure-role-playing thing.

Penny: Well, doesn’t matter if she gets it, as long as she’s pretty.

Howard: This one’s funny, Leonard. How come you couldn’t make it work with her?

Penny: So did you at least get Sheldon’s fake stuff back?

Sheldon: No. We failed in our noble quest.

Penny: How come?

Sheldon: Todd Zarnecki was mean.

Penny: All right. Hang on.

Leonard: What are you doing?

Penny: I’m gonna show you how we finish a quest in Nebraska. Oh. Beyonce. (Ride of the Valkyries) This ain’t no Beyonce.

Scene: Todd Zarnecki’s house. Todd answers the door.

Todd: Now what?

Penny: Give my friend his stuff back.

Todd: I don’t know what you’re talking about.

Penny: Well, then, good news. Today’s the day a girl’s finally going to touch you in your little special place. (Kicks him in the groin) Now give him his stuff back.

Todd: Okay.

Sheldon: We did it! I said, we.

Scene: The lobby.

Priya: Oh, hold the door.

Penny: Oh, hi.

Priya: Hi.

Penny: Going to see Leonard?

Priya: Yes. How have you been?

Penny: Fine. You?

Priya: Very well, thank you.

(They ascend all three flights of stairs in silence.)

Penny: Alright, well great seeing you.

Priya: Yeah, you too.

Penny: Amy’s right. I do want to fling my poop at her.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 96 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

DrumLiet 
19.02.2020 vers 22h

Gwenyfar 
02.01.2020 vers 20h

pilato 
30.08.2019 vers 18h

stella 
05.03.2019 vers 12h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

HypnoChannel fête la Saint Valentin avec un bouquet de vidéos !
Notre cadeau | Un bouquet de vidéos !

HypnoCup 2020: La Finale!
La Finale | Teaser YouTube

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne NRJ 12

12.13 : L'Asymétrie du prix Nobel (inédit)
Samedi 29 février à 21:05

12.15 : Semence-abstinence (inédit) à 21:55

Logo de la chaîne NRJ 12

12.16 : Spécial Donjons et Dragons (inédit)
Samedi 7 mars à 21:05

Dernières audiences
Logo de la chaîne NRJ 12

12.10 : Magnéto Sheldon ! (inédit)
Samedi 22 février à 21:05
0.29m / 1.4% (Part)

Logo de la chaîne NRJ 12

12.07 : La Dérivation des subventions (inédit)
Samedi 15 février à 21:05
0.25m / 1.2% (Part)

Logo de la chaîne NRJ 12

12.04 : La trahison de Tam (inédit)
Samedi 8 février à 21:05
0.48m / 2.3% (Part)

Logo de la chaîne NRJ 12

12.01 : Configuration matrimoniale (inédit)
Samedi 1 février à 21:05
0.39m / 1.8% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Kaley Cuoco a fait un caméo dans Young Sheldon

Kaley Cuoco a fait un caméo dans Young Sheldon
Vous ne l'avez peut-être pas remarqué... mais en décembre dernier, Kaley Cuoco a rendu visite à...

Kaley Cuoco en tournage de la série The Flight Attendant

Kaley Cuoco en tournage de la série The Flight Attendant
Kaley Cuoco est actuellement en tournage de la série The Flight Attendant créée par Steve Yockey....

Johnny Galecki est papa

Johnny Galecki est papa
Johnny Galecki, l'interprête de Leonard, est devenu papa pour pour la première fois le 4 décembre...

People's Choice Awards 2019 : la série récompensée !

People's Choice Awards 2019 : la série récompensée !
A l'occasion de la 45e cérémonie des People's Choice Awards qui s'est tenue ce 11 novembre 2019, The...

Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

EBishop, Avant-hier à 11:24

Hello ;-) Un nouveau sondage est disponible sur le quartier Profilage ! A très vite !

Miniheart, Avant-hier à 13:42

Nouvelle photos du mois sur le quartier Heartland.

pretty31, Avant-hier à 19:03

Nouveau duel sur Haven, A travers la faille : Wisteria Lane (Desperate Housewives) vs Stars Hollow (Gilmore Girls)

ShanInXYZ, Hier à 17:18

Derniers jours pour voter pour le concours de wallpapers sur le Quartier Doctor Who, n'oubliez pas de passer jetez un coup d'oeil

cinto, Aujourd'hui à 18:33

Vous pouvez encore voter aux sondages "Ma sorcière Bien aimée" et "The Tudors"...Merci.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News