VOTE | 407 fans

#415 : Le Facteur bienfaisant

Résumé : Un riche donateur de l'université demande à Leonard d'analyser jusqu'où il serait disposé à aller pour la science.

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
The Benefactor Factor

Titre VF
Le Facteur bienfaisant

Première diffusion
10.02.2011

Première diffusion en France
01.06.2011

Vidéos

Plus de détails

Scenario: Bill Prady, Lee Aronsohn & Dave Goetsch - Réalisation: Mark Cendrowski
Guests : Mayim Bialik (Amy Fowler), Jessica Walter (Mrs. Latham), Joshua Malina (President Siebert)

Sheldon, Leonard, Raj et Howard sont à la cafétéria de Cal-Tech, débattant sur les zombies, quand le doyen vient les voir pour leur proposer de venir à la soirée qui permettra de lever des fonds pour la recherche de l'université. Sheldon refuse catégoriquement de jouer au jeu qui consiste à lécher les bottes de riches clients, mais le doyen ne lui laisse pas le choix. Aussi, le samedi soir venu, Leonard, Howard et Raj sont prêts à se rendre à la soirée. Sheldon refuse de les accompagner.

Ils arrivent à la soirée luxueuse, et le doyen les emmène à la rencontre de l'une des plus importantes donatrices de l'université. Elle demande à savoir en quoi consiste leurs recherches. Howard, mis hors course pour cause de manque de doctorat, préfère aller au bar. Raj reste coit, et Leonard bégaye au lieu de parler intelligiblement. De nouveau la donatrice se tourne vers Raj, mais celui-ci paniqué, s'éclipse aux toilettes. Il ne reste plus que Leonard pour sauver l'honneur. Pendant ce temps, Sheldon, fier de lui, explique la situation à Amy, qui a une réaction inattendue. Elle fait prendre conscience à Sheldon que les fonds sont nécessaires afin de faire progresser la science, et qu'elle-même a du se plier à cette règle. Elle insiste sur le fait que si Leonard et Rajesh ne se montrent pas convaincants, les fonds seront accordés à d'autres départements, beaucoup moins important que celui des sciences physiques. Sheldon est choqué par cette révélation.

A la soirée, Leonard et Howard se lamentent de leur pitoyable prestation, tandis que Rajesh profite des crevettes à la taille monumentale. La donatrice spectatrice rassure Leonard en lui disant qu'elle est juste là pour rendre inconfortable les scientifiques, par simple amusement. Pendant ce temps, Sheldon se voit confronter aux conventions sociales, qui le rendent très mal à l'aise. Le lendemain matin, Sheldon tente de comprendre la logique du doyen lorsque celui l'appelle pour lui demander de ne plus jamais se rendre aux soirées de collecte de fonds. Il reçoit ensuite un appel de la donatrice Mme. Lathem, qui demande à parler à Leonard. Ce dernier apprend ensuite à Sheldon que la donatrice l'a invité à dîner afin de parler de ses recherches. Sheldon prétend qu'elle est juste intimidée par son intelligence, et un débat sur qui est le meilleur scientifique s'engage alors entre lui et Leonard.

Leonard se retrouve dans la limousine avec Mme. Lathem, après leur dîner. Celle-ci s'est montrée intéressée par les recherches, et semble d'accord pour faire un don, mais elle a très vite une autre idée en tête. Un peu gêné, Leonard n'est pas certain de comprendre. Mais il n'y a plus de place au doute lorsque la donatrice l'attrape et l'embrasse. Plus tard, Leonard rentre alors que les gars accompagnés de Penny regardent un film de Sandra Bullock. Penny voit très vite que quelque chose tracasse Leonard. Celui-ci leur explique alors que Mme. Lathem accepte de donner de l'argent contre une nuit avec lui. Sheldon est extatique et pousse Leonard à accepter, mais Leonard refuse, et confus, se réfugie dans sa chambre.

Leonard a accepté de revoir Lathem, mais il refuse toujours de coucher avec elle, malgré les efforts de Sheldon pour l'en persuader. Leonard, effroyablement gêné, monte dans la limousine. Etonnament, Lathem s'excuse pour son comportement et lui annonce qu'elle fera un don au département des sciences physiques, quoiqu'il puisse arriver. Elle tente tout de même de séduire Leonard, et finalement, celui-ci se laisse tenter.

Leonard ne rentre que le lendemain matin, et croise Penny sur le pallier, qui se moque ouvertement de lui. Sheldon lui, se montre très fier des exploits de son colocataire. Leonard tente d'explique que ce n'est pas l'argent qui l'a motivé, mais épuisé, il préfère aller se coucher. De retour à Cal-Tech, toute la cafétéria applaudit Leonard lorsqu'il pénètre dans la salle de restaurant, bien qu'il hurle qu'il ne l'a pas fait pour l'argent. Peu importe, c'est tout de même son heure de gloire.

               SCENE : Le restaurant universitaire.

Raj : Je me demande, pour les zombies … Il se passe quoi s’ils trouvent rien à manger ? Ils peuvent mourir de faim.

Howard : C’est ton tour. J’ai passé une heure hier sur « comment les vampires se rasent, s’ils n’ont pas de reflet ? ».

Sheldon : Ils se rasent entre eux. Problème résolu.

Raj : Oui, mais pour les zombies ?

Leonard : Ça dépend des zombies, Raj. Tu parles de zombies lents ? Ceux de 28 jours en sursis meurent de faim.

Howard : C’est 28 jours plus tard. Dans 28 jours en sursis, Bullock arrête l’alcool. Une torture.

Raj : Critique pas Sandra Bullock ! Tu penses avoir l’air cultivé, mais t’as juste l’air amer.

Leonard : Le Dr Siebert arrive.

Howard : Pourquoi le président de la fac traîne à la cafétéria ?

Sheldon : Il veut peut-être imiter le Henry V de Shakespeare, qui s’est même à ses sujets pour voir ce qu’ils pensaient de lui. Mais s’il avait lu mes 1300 mails sur son administration, il aurait pu s’en passer.

Raj : Ou pour le dessert. Je suis là pour ça.

Dr Siebert : Voilà mes génies préférés ! Comment allez-vous aujourd’hui ?

Sheldon : Ça dépend. Vous allez toucher mon épaule encore longtemps ?

Dr Siebert : Désolé Dr Cooper. J’avais oublié votre phobie du toucher.

Sheldon : Non, c’est une mysophobie. Enfilez une paire de gants et vous pourrez m’ausculter.

Dr Siebert : Qui veut faire la fête, samedi soir ? Open-bar, buffet à volonté, peut-être même des jolies filles.

Raj et Howard : Super !

Sheldon : Attendez. Le monsieur offre des bonbons, mais ce n’est pas une raison pour sauter dans son van. Quelle fête ?

Dr Siebert : Une petite collecte de fonds pour l’université.

Sheldon : Ah ah. Voilà le matelas crasseux de l’arrière du van !

Dr Siebert : Je comprends votre réticence, et je compatis, mais on doit parfois serrer quelques mains et lécher quelques culs pour de l’argent.

Sheldon : Je m’en moque. C’est rabaissant. Je refuse d’être exposé comme le trophée d’une foire. D’ailleurs, je vous déconseille d’aller à la foire déguisé en officier de Star Trek.

Dr Siebert : D’accord. Je vais reformuler. Vous allez mettre un costume, venir à la soirée et expliquer vos travaux à des personnes âgées ou je vous rends aveugle avec une cuillère comme dans Slumdog Millionaire.

Raj : Vaut mieux éviter ça.

Dr Siebert : Samedi soir, donc ! Ça va être super ! C’est rien !

Raj : Dis donc. Un super dessert et une fête. Quelle journée !

 

Générique.

 

SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Penny : Voilà.

Leonard : T’es sûre que c’est bien ?

Penny : Mets ça dans ton pantalon et ça ira.

Howard : Ok. Allons séduire des vieilles riches.

Penny : Oh, Howard. Bernadette te laisse sortir avec un col roulé ?

Howard : Excuse-moi. C’est pas ma petite copine qui choisit mes vêtements. C’est ma mère.

Leonard : On devrait y aller.

Howard : Et Sheldon ?

Sheldon : Sheldon ne vient pas.

Leonard : Vraiment ? Et on dit quoi à Siebert ?

Sheldon : Dis-lui que le Dr Cooper préfère passer son temps à se servir des ses précieuses facultés pour contempler Dieu à travers la nature.

Penny : Sheldon, on est samedi soir, tu vas faire ta lessive.

Sheldon : Oui, mais dites-lui le truc de Dieu.

 

                SCENE : Le lieu du gala.

Howard : Range ta cravate dans ton pantalon.

Leonard : Merci.

Raj : C’est sympa. On dirait la maison des mes parents à New Delhi.

Howard : Tu rigoles ?

Raj : Non, on est très riches. Mais on a plus de servants.

Leonard : Plus que ça ?

Raj : On en a trop. En Inde, on ne les laisses pas avoir des rêves.

Dr Siebert : Voilà mes petits génies. Où est le Dr Cooper ?

Leonard : Il contemple Dieu à travers la nature.

Dr Siebert : On m’a dit que c’est un génie, mais pour moi, il est taré. Allez. Je vais vous présenter à une de nos plus grandes donatrices.

Raj : Il nous a arnaqués pour les jolies filles.

Dr Siebert : Mme Latham, voici trois de nos remarquables chercheurs. Le Dr Leonard Hofstadter, le Dr Rajesh Koothrappali, et Howard Wolowitz.

Mme Latham : Alors, Wolowitz, pas assez tenace pour un doctorat ?

Howard : Je suis ingénieur, pas besoin d’un doctorat. Mais j’ai contribué pour la NASA au traitement des déchets sans gravité.

Mme Latham : Vous êtes un plombier de l’espace.

Howard : Je vais boire un coup.

Mme Latham : Et ces deux ?

Raj : Lui d’abord.

Dr Siebert : Dr Hofstadter représente l’unité de physique expérimentale. Vous allez adorer ses travaux captivants.

Mme Latham : Vrai. Captivez-moi. Ils sont mignons quand ils sont terrorisés, non ? Plus facile. Quelle machine allumez-vous quand vous arrivez, le matin ?

Leonard : La cafetière ?

Mme Latham : D’accord. Le Dr Kooth… je ne sais quoi, c’est à votre tour !

Raj : C’est Koothrappali. Je dois faire pipi.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Au lieu de céder et d’aller à cette soirée, je suis resté ici pour faire une machine de blanc.

Amy : J’ai tendance à respecter ta rébellion envers « l’Homme », mais dans ce cas, je crois que tu as fais une erreur.

Sheldon : J’en doute. Mais je t’écoute. Mais sache que tes critiques ruinent notre samedi soir et je pourrais minimiser ta fenêtre.

Amy : Sheldon, que tu le veuilles ou non, tant que tu ne pourras pas passer ton intelligence sur un satellite autonome avec Internet et l’invisibilité, tu dépendras d’autres humains.

Sheldon : Je vais te minimiser.

Amy : Je n’ai pas fini. Tout scientifique doit collecter des fonds. Tu crois que j’ai fait comment ? J’ai trouvé un prince en Arabie Saoudite intéressé par la neurobiologie.

Sheldon : Ton labo est financé par un dilettante arabe ?

Amy : Techniquement, Faisal est mon fiancé. Mais j’ai un microscope biphotonique et un hébergement à Riyad pour l’hiver.

Sheldon : Ça explique tes photos de chameau sur Facebook.

Amy : Et en plus, si tu n’es pas là pour représenter l’unité, il ne restera que des gens comme Leonard et Rajesh.

Sheldon : Tu essaies de me faire peur ? C’est réussi.

Amy : Alors, tu vas être terrifié. S’ils ne sont pas à la hauteur, l’argent pourrait aller à l’unité de géologie, par exemple.

Sheldon : Oh, mon Dieu, non. Pas les mains sales !

Amy : Ou pire encore … l’argent pourrait aller … aux arts libéraux.

Sheldon : Non.

Amy : Des millions pour la littérature, la poésie et l’étude du genre sexuel.

Sheldon : Pas les lettres classiques !

 

                SCENE : Le Gala.

Leonard : Au moins, Siebert nous oubliera pour les collectes de fonds.

Howard : Ma Bar Mitzvah était plus facile. Les vieux venaient me pincer la joue et me donner un chèque.

Raj : Oh. Arrête de râler. Regarde la taille de cette crevette ! On dirait presque un homard !

Leonard : Admets-le Raj. On s’est planté ce soir.

Mme Latham : Mais c’était beau à voir.

Leonard : Mme Latham, j’allume le laser hélium néon en premier le matin pour le préchauffer.

Mme Latham : Ça ne m’intéresse plus. Mais ne vous inquiétez pas, j’ai apprécié notre rencontre.

Leonard : Sans blague ? C’était bien pour vous. Je transpirais comme un fou.

Mme Latham : Parfait ! J’adore mettre les gens intelligents mal à l’aise.

Leonard : pourquoi ?

Mme Latham : Je ne sais pas. C’est un bon passe-temps quand on a plein d’argent. Regardez. Hey, de quel droit vous mangez cette crevette ? Vous voyez ? C’est marrant.

Sheldon : Non, non, non. Je suis là pour votre argent, pas pour vos poignets de mains contaminées. Expliquez-leurs, Dr Siebert.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Je ne vous comprends pas Président Siebert. Vous me demandez de venir aux collectes de fonds. Et maintenant, je dois à tout prix m’en tenir éloigné. Je suis désolé mais c’est contradictoire. Et voilà. Si on ne peut pas parler avec moi, pourquoi m’avoir appelé ? Désolé, j’ai un autre appel. Mettez vos idées en ordre et nous en reparlerons. Résidence Cooper-Hofstadter. Ici Cooper. Bonjour, Mme Latham. Je me souviens de vous. Une femme d’un certain âge, qui veut améliorer son statut social en distribuant l’argent de son mari. Vous m’en donnez combien ? Je ne suis pas fou, ma mère m’a fait passer des tests. Si vous ne me donnez rien, pourquoi appeler ? Elle veut te parler. Qui est fou maintenant.

Leonard : Bonjour, Mme Latham. Oui, on habite ensemble. Je ne sais vraiment pas pourquoi. Ce soir ? Avec plaisir. D’accord, à ce soir. Au revoir. Elle veut parler de mes travaux autour d’un dîner.

Sheldon : Tout un dîner pour tes travaux ? Vous prenez à emporter ?

Leonard : En tout cas, elle m’envoie une voiture.

Sheldon : Ok, je vois ce qui se passe.

Leonard : Quoi ?

Sheldon : Je l’intimide. Donc elle se sert de toi pour m’atteindre. Rusée, la vieille.

Leonard : Excuse-moi. Tu n’es pas le seul bon scientifique dans cet appartement. J’ai été publié, j’ai été récompensé pour mon travail sur la physique des particules.

Sheldon : Ça ne peut pas être ça. Et on habite ensemble parce qu’on est meilleurs amis. J’assure tes arrières.

 

                SCENE : La voiture de Mme Latham.

Leonard : Ce dîner était excellent.

Mme Latham : J’en suis ravie.

Leonard : La dernière fois, c’est ma mère qui m’a invité.

Mme Latham : Vraiment ?

Leonard : Vous me rappelez ma mère. Elle aime mettre les gens mal à l’aise.

Mme Latham : Vous me rappelez un amant de ma jeunesse.

Leonard : Vous plaisantez ?

Mme Latham : Un amour, très intelligent. Mais il n’était pas riche.

Leonard : Hey, en parlant d’argent, vous voulez aider le département à acheter une pompe centrifuge cryogénique et un tamis moléculaire ?

Mme Latham : Vous êtes très convaincant.

Leonard : Oh bien. Bien.

Mme Latham : Et je songe à passer à l’étape suivante.

Leonard : Super. C’est génial. Quelle étape ? Ok, maintenant, vous ne me rappelez plus ma mère.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Désolé, alors, les zombies pourraient attaquer le centre de désintoxication de Sandra Bullock ?

Penny : Oui, Sheldon. Continue de regarder.

Sheldon : Elle se démène pour arrêter l’alcool, tout ça pour finir dévorée.

Howard : Alors, ce dîner ?

Leonard : Chic. Il me faut un verre. On a de l’alcool ?

Sheldon : Non. On a des pommes de terre, je peux faire de la vodka. Ça prend deux semaines.

Penny : Leonard, ça va ?

Leonard : Je ne sais pas trop.

Howard : Qu’est ce qui se passe ?

Leonard : Eh bien, Mme Latham a dit qu’elle envisageait de nous donner de l’argent pour la pompe centrifuge cryogénique …

Tous : Oh, oui.

Leonard : Et elle m’a embrassé.

Sheldon : Pourquoi ?

Penny : Il faut toujours tout t’expliquer ? Lis le livre qu’on t’a offert.

Leonard : Elle m’a dragué.

Howard : Attends. La vieille voulait coucher avec toi en échange de millions au département ?

Leonard : Je crois.

Howard : Petit chanceux.

Penny : T’as vraiment un problème, toi.

Leonard : J’ai réussi à m’échapper, mais elle veut me revoir demain.

Sheldon : Excellent ! Que vas-tu porter ?

Leonard : Quoi ?

Sheldon : Penny, tu es experte dans l’échange de biens contre des faveurs sexuelles. Tu peux lui expliquer ?

Leonard : Attendez une seconde, je ne vais pas coucher avec elle.

Sheldon : Mais il nous faut cette pompe centrifuge cryogénique.

Leonard : oublie-la. Ça n’arrivera pas.

Sheldon : Allons, Leonard. C’est peut-être ta seule chance pour contribuer à la science.

Leonard : Je le répète, ça n’arrivera pas.

Penny : J’échange des faveurs sexuelles contre des biens ?

Sheldon : C’était un compliment. Je ne complimente que ce qui mérite de l’être.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : D’accord, je lui dirai. Leonard, la voiture de Mme Latham t’attend.

Leonard : Je rentre tôt. Je lui parle de l’unité et je rentre.

Sheldon : J’ai quelque chose pour toi.

Leonard : C’est quoi ?

Sheldon : Quelques trucs pour ce soir. Du lubrifiant, des préservatifs … et un petit quelque chose de l’unité de pharmacologie. C’est du Viagra dans un M&M vert.

Leonard : Je ne coucherai pas avec elle.

Sheldon : J’ai de quoi te faire changer d’avis. J’ai trouvé sur Internet sa photo à 25 ans, pour enfler ta libido. Regarde ces sandales !

Leonard : T’es fou ? Je ne vais pas me prostituer pour du nouvel équipement.

Sheldon : Allez. Pourquoi pas ?

Leonard : Bonne nuit, Sheldon.

Sheldon : Vu le temps que tu passes pour tes plaisirs solitaires, tu pourrais, pour une fois, utiliser tes organes génitaux pour accomplir quelque chose !

Penny : Il veut toujours pas se la faire ?

Sheldon : Non. Merci de t’en soucier.

 

                SCENE : La voiture de Mme Latham.

Leonard : Salut.

Mme Latham : Bonjour Leonard. J’espère que tu as faim.

Leonard : Je suis affamé. On parle bien de nourriture ?

Mme Latham : Je t’ai mis mal à l’aise, hier. Je suis désolée.

Leonard : C’est bon.

Mme Latham : J’en doute. Leonard, je donnerai l’argent au département, peu importe ce qui se passe entre nous.

Leonard : Vraiment ?

Mme Latham : Bien sûr ! Je n’attends rien en retour. Ton département fait du très bon travail, l’argent est mérité.

Leonard : Oh. Pourquoi m’avoir embrassé, hier soir ?

Mme Latham : J’ai tenté ma chance. Tu es très séduisant.

Leonard : Merci.

Mme Latham : Je n’aurais jamais dû penser que tu voudrais de moi.

Leonard : Ne dites pas ça. Vous êtes très séduisante.

Mme Latham : Allons.

Leonard : C’est vrai.

Mme Latham : Tu es gentil. En tout cas, sache que tu n’oublierais jamais une nuit avec moi.

Leonard : J’en suis sûr. Mais pourquoi exactement ?

Mme Latham : Tu es très intelligent. A ton avis, comment j’ai fini avec un mari si riche ?

Leonard : Je n’y ai pas réfléchi.

Mme Latham : Pense- y.

Leonard : Vous …

Mme Latham : Yep. Je suis douée.

Leonard : Soyons fou.

 

                SCENE : Le palier.

Penny : Salut, trainée !

Leonard : Quoi ?

Penny : Oh, s’il te plaît. Je sais reconnaître la marche de la honte quand je la voie. Il te manque juste du mascara qui a coulé et un sac à main avec ta culotte qui dépasse.

Sheldon : Que se passe-t-il ?

Leonard : Rien.

Sheldon : Tu viens de rentrer ?

Leonard : Ouais.

Sheldon : C’est bon signe, non ?

Penny : Oh, oui.

Sheldon : Je suis si fier de toi ! Tu t’es vendu comme une fille de joie.

Leonard : Je ne l’ai pas fait pour l’argent !

Sheldon : Elle t’a roulé ?

Leonard : Je crois que c’est lui qui lui a roulé une pelle.

Sheldon : Quoi ?

Penny : Encore, lis le livre qu’on t’a offert.

Leonard : Non, j’ai eu l’argent avant.

Sheldon : Bien, faire payer avant. Tu as toutes les qualités pour être gigolo.

Leonard : Je vais me coucher.

Sheldon : Bonne idée ! Repose-toi. Il y a plein de vieilles riches. Papa veut un accélérateur de particules. Et je croyais qu’il n’avait rien appris avec toi. Encore un compliment. Apprends à les reconnaître.

 

                SCENE : Le restaurant universitaire.

Dr Siebert : Le voilà. Notre héros. Il s’est sacrifié pour l’équipe !

Leonard : Je ne l’ai pas fait pour l’argent.

Dr Siebert : C’est plus facile à encaisser en se disant ça. Croyez moi, j’ai connu ça.

Raj : Super. C’est génial.

Howard : C’était comment ?

 

Fin de l’épisode.

Scene: The University cafeteria

Raj: Here’s what I wonder about zombies. (Others all groan) What happens if they can’t get any human flesh to eat? They can’t starve to death, they’re already dead.

Howard: You take this one. I spent an hour last night on how do vampires shave when they can’t see themselves in the mirror?

Sheldon: Well-groomed vampires meet in pairs and shave each other. Case closed.

Raj: Yeah, okay, so, zombies.

Leonard: I guess it depends on the zombies, Raj. Are we talking slow zombies, fast zombies? Like, in 28 Days, if those zombies didn’t eat, they starved.

Howard: You’re thinking of 28 Days Later. 28 Days is where Sandra Bullock goes to rehab and puts the audience into an undead state

Raj: Hey, don’t bag on Sandra Bullock! You think it makes you look cultured, but you just come off as bitter.

Leonard: Oh, Dr. Siebert, twelve o’clock.

Howard: Why’s the president of the university slumming in the cafeteria?

Sheldon: Perhaps he’s emulating Shakespeare’s Henry V, who dressed as a commoner and mingled among them, to find out how he was being perceived by his subjects. Course, if he’d have read any of the thirteen hundred e-mails I’ve sent him on the subject of his administration, he could have saved himself the trouble.

Raj: Or maybe he heard it’s Tator Tot Tuesday. That’s why I’m here.

Dr. Seibert: Hey, there’s my favorite geniuses! How are we doing today?

Sheldon: That depends, how much longer do you plan on fondling my shoulder?

Seibert: Sorry, Dr. Cooper, I forgot you have a touch phobia.

Sheldon: It’s not a touch phobia, it’s a germ phobia. If you’d like to go put on a pair of latex gloves,

I’ll let you check me for a hernia.

Seibert: Yeah. So, listen, fellas, who’s up for a little party this Saturday night? Open bar, good eats, might even be a few pretty girls.

Raj: Sounds great!

Howard: I’m in!

Sheldon: Hold on. Just because the nice man is offering you candy, doesn’t mean you should jump into his windowless van. What’s the occasion?

Seibert: Just a little fund-raiser for the university.

Sheldon: Aha! The tear-stained air mattress in the back of the van.

Seibert: I understand your reticence, Dr. Cooper, and I sympathize, but the hard facts are, occasionally, we have to shake a few hands and kiss a few butts to raise money for our research.

Sheldon: I don’t care, it’s demeaning. And I refuse to be trotted out and shown off like a prize hog at the Texas State Fair. Which, by the way, is something you don’t want to attend wearing a Star Trek ensign’s uniform.

Seibert: All right, let me put it this way. You’re gonna put on a suit, you’re gonna come to this party, and you’re gonna explain your research to a bunch of old people, or I swear to God, I’ll blind you with a hot spoon, like they did to that little boy in Slumdog Millionaire.

Raj: Oh, you don’t want that.

Seibert: So, Saturday night! It’s gonna be off the hook.

Sheldon: Ugh!

Seibert: Get over it.

Raj: Oh, boy! Tator tots and a party invitation? What a great day!

Credits sequence.

 

Scene: The apartment.

Penny: There you go.

Leonard: Are you sure this is right?

Penny: Yeah, just tuck that part in your pants;  you’ll be fine.

Howard: Okay, let’s go smooch some rich, wrinkled tuckus.

Penny: Oh, Howard, I can’t believe Bernadette let you go to a fancy party wearing a dickey.

Howard: Excuse me, my girlfriend doesn’t pick out my clothes. My mother does.

Leonard: Oh. We should get going.

Howard: What about Sheldon?

Sheldon: Sheldon is not going.

Leonard: Really? What do we tell Siebert?

Sheldon: Tell him Dr. Cooper feels that the best use of his time is to employ his rare and precious mental faculties to tear the mask off nature and stare at the face of God.

Penny: Sheldon, it’s Saturday night, you’ll be doing laundry.

Sheldon: Don’t tell him that, tell him the mask thing.

Scene: The party.

Howard: Hey, put your tie back in your pants.

Leonard: Thanks.

Raj: Nice place. Reminds me of my parents’ house back in New Delhi.

Howard: You’re kidding.

Raj: No. We are very wealthy. But the only difference is, we have more servants.

Leonard: More than this?

Raj: More than we can use. You see, in India, we don’t make the mistake of letting our poor people have dreams.

Seibert: Ah. There’s my band of brainiacs. Where’s Dr. Cooper?

Leonard: He’s tearing the mask off nature to look at the face of God.

Seibert: The board of directors insists he has a beautiful mind. I think he’s just bananas. Come on, let me introduce you to one of the university’s leading donors.

Raj: I think we were misled about the cute girls.

Seibert: Mrs. Latham, I’d like you to meet three of our outstanding young researchers. This is Dr. Leonard Hofstadter, Dr. Rajesh Koothrappali and Howard Wolowitz.

Mrs Latham: Well, what happened to you, Wolowitz, couldn’t stick with it long enough to get your PhD?

Howard: I’m an engineer. Most engineers don’t bother with a PhD. But you may be interested to know I designed the zero-gravity waste-disposal system for NASA.

Mrs Latham: Got it, you’re a space plumber.

Howard: I’m gonna go hit the bar.

Mrs Latham: Tell me about these two.

Raj: Do him first.

Seibert: Dr. Hofstadter is representing our experimental physics program tonight. I think you’ll really enjoy hearing about his fascinating work.

Mrs Latham: Right. Fascinate me.

Leonard: Uh.. b.. d.. uh.. uh..

Mrs Latham: They’re cute when they’re about to wet themselves, aren’t they? I’ll make it easy for you. When you arrive at the lab in the morning, what sort of machine do you turn on?

Leonard: Coffee maker?

Mrs Latham: All right, Dr. Kooth… uh, whatever it is, you’re up.

Raj: It’s Koothrappali. I have to tinkle.

Scene: The apartment.

Sheldon: And so, instead of bowing to pressure, and going to that pointless soiree, I stayed right here and did a load of whites.

Amy (on webcam): Well, normally I respect your macho rebellious attitude toward The Man, but, in this case, I think you’ve made a foolish mistake.

Sheldon: Unlikely. But make your case. Keeping in mind that your critical attitude is ruining our Saturday night together, and I’m not above minimizing your window.

Amy: Sheldon, like it or not, until you manage to upload your intelligence into a self-sustaining orbiting satellite, equipped with high-speed Internet and a cloaking device, you will be dependent on other members of the human race.

Sheldon: That’s it. Prepare to be minimized.

Amy: I’m not finished. All scientists have to fund-raise, Sheldon. How do you think I paid for my lab?

I went to Saudi Arabia and met with a prince who had an interest in neurobiology.

Sheldon: Your lab is funded by some Middle-Eastern dilettante?

Amy: Technically, Faisal is my fiance. But I do have a state-of-the-art two-photon microscope and a place to stay in Riyadh for the winter.

Sheldon: Well, that explains those puzzling camel race photos on your Facebook page.

Amy: And consider this, without you to make the case for the physics department, the task will fall to people like Leonard and Rajesh.

Sheldon: Are you trying to scare me? ‘Cause you’re succeeding.

Amy: Well, then prepare to be terrified. If your friends are unconvincing, this year’s donations might go to, say, the geology department.

Sheldon: Oh, dear,not, not the dirt people!

Amy: Or worse, it could go to the liberal arts.

Sheldon: No!

Amy: Millions of dollars being showered on poets, literary theorists and students of gender studies.

Sheldon: Oh, the humanities!

Scene: The party.

Leonard: On the bright side, I don’t think President Siebert will be making us go to any more fund-raisers.

Howard: It was so much easier at my bar mitzvah. The old people just came up to you, pinched your cheek and handed you a savings bond.

Raj: Oh, don’t be such gloomy Gusses. Look at the size of these shrimp! At what point do we start calling them lobsters?

Leonard: Face it, Raj, we crashed and burned tonight.

Mrs Latham: Oh, you didn’t do that badly.

Leonard: Mrs. Latham, the first machine I turn on in the morning is the helium-neon laser, ’cause it needs to warm up.

Mrs Latham: I no longer care, dear. But don’t worry, I really enjoyed meeting you this evening.

Leonard: You’re kidding. That was good for you? ‘Cause I was sweating through my T-shirt.

Mrs Latham: Excellent! There’s nothing I like better than making smart people feel ill at ease.

Leonard: Why?

Mrs Latham: Oh, I don’t know, it’s one of the fun things you get to do when you have lots of money. Watch. Hey! Who said you could eat that shrimp? See? Fun.

Sheldon (behind them): No, no, no, I’m just here for your money. I don’t want to shake anyone’s germy hands. Explain it to them, Siebert.

Scene: The apartment.

Sheldon (on phone): I must confess I don’t understand you, President Siebert. First you say you want me to appear at your fund-raisers, but now you say you never want me to go anywhere near your fund-raisers. Forgive me, but that sounds like a mixed message. Here we go again. If there’s simply no talking to me, why did you call? I’m sorry, someone’s on the other line. Why don’t you see if you can organize your thoughts, and we’ll try again later. Cooper-Hofstadter residence. Go for Cooper.

Good morning, Mrs. Latham. Well, yes, of course I remember you. A woman well past her prime seeking to augment her social status by doling out her late husband’s ill-gotten gains. So, how much money are you going to give me? I’m not crazy, my mother had me tested. Well, if you’re not going to give me money, then why are you calling? She wants to talk to you. Who’s crazy now?

Leonard: Hello, Mrs. Latham. Yes, I live with him. I don’t, I, I really don’t know why. Tonight? Sure, that’d be great. Okay, I’ll, I’ll see you then. Bye. She wants to have dinner and talk about my research.

Sheldon: An entire dinner to talk about your research? Where you going, the drive-thru at Jack in the Box?

Leonard: Well, wherever we’re going, she’s sending a car to pick me up.

Sheldon: Okay, I see what’s happening.

Leonard: What?

Sheldon: My stature intimidates her, so she’s using you to get to me. Crafty old gal.

Leonard: Excuse me, but you are not the only distinguished scientist in this apartment. I’ve been published in peer-reviewed journals, I received a Dissertation of the Year award for experimental particle physics.

Sheldon: No, that can’t be it. And since you seem to have forgotten, the reason we live together is we’re best friends. And I got your back, Jack.

Secne: Mrs Latham’s car.

Leonard: That was a great meal.

Mrs Latham: I’m glad you enjoyed it.

Leonard: The only time I eat this well is when my mom’s in town and she takes me out to dinner.

Mrs Latham: Is that so?

Leonard: You kind of remind me of her. She enjoys making people uncomfortable, too.

Mrs Latham: Well, you remind me of a boy I dated in college.

Leonard: No kidding.

Mrs Latham: Sweet boy. Very smart. If only he’d had money.

Leonard: Yeah, um, so, hey, speaking of money, how are you feeling about helping the physics department get a cryogenic centrifugal pump and molecular sieve?

Mrs Latham: Well, I must say, you make a very persuasive case for it.

Leonard: Oh, good, good.

Mrs Latham: And I’m seriously considering taking it to the next level.

Leonard: Terrific. Great. What level is that? (She grabs him and kisses him) Okay, now you don’t remind me of my mom.

Scene: The apartment.

 

Sheldon: I’m sorry, so, eventually, zombies are going to attack the rehab facility where Sandra Bullock is?

Penny: Yes, Sheldon. Keep watching.

Sheldon: You know, it’s a shame, all that work she’s doing to get sober, only to be torn apart and eaten alive.

Howard: Hey. How was dinner?

Leonard: Swell. I need a drink. Do we have any alcohol?

Sheldon: No. But we have potatoes, I could make you vodka. It’ll take two weeks.

Penny: Leonard, are you okay?

Leonard: Um, I’m not sure.

Howard: What’s going on?

Leonard: Well, Mrs. Latham said she was seriously considering donating money so we could get a cryogenic centrifugal pump.

Sheldon: Oh, wow!

Howard: Yes!

Leonard: Then she stuck her tongue down my throat.

Sheldon: Why?

Penny: Okay, we can’t keep explaining everything. Read that book we got you.

Leonard: She hit on me.

Howard: Wait-wait-wait. Are you telling us that old lady wanted to have sex with you in exchange for giving your department millions of dollars?

Leonard: I think so.

Howard: You lucky duck.

Penny: You’re really a broken toy, aren’t you?

Leonard: I was able to get out of there before anything else happened, but she wants to see me again tomorrow night.

Sheldon: Excellent! What are you planning to wear?

Leonard: What?

Sheldon: Penny, you’re an expert on trading sexual favours for material gain, walk him through this.

Leonard: Well, n-no, hold on a second, I’m not going to sleep with her.

Sheldon: But we need a cryogenic centrifugal pump.

Leonard: Well, forget it! It’s not gonna happen.

Sheldon: Well, come now, Leonard, this may be your only chance to make a real contribution to science!

Leonard: I repeat, not gonna happen.

Penny: What was all that about me trading sexual favours for material gain?

Sheldon: It was a compliment. I believe in giving credit where credit is due.

Scene: The apartment, the following night.

Sheldon (on phone): Okay, fine. I’ll tell him. Leonard, Mrs. Latham’s car is here for you.

Leonard: I won’t be too late. I’m just gonna make a final pitch for the funding and then say good night.

Sheldon: Hold on, I have something for you.

Leonard: What’s this?

Sheldon: Just a few things you may need tonight. There’s, uh, baby oil, condoms and, uh, a little something I procured from the school of pharmacology. They say it is to Viagra as Viagra is to a green M&M.

Leonard: I am not going to have sex with her.

Sheldon: Maybe this will overcome your reluctance. I went on the Internet and found a photograph of a 25-year-old Mrs. Latham to get your libido humming. Check out those saddle shoes. Rar!

Leonard: Are you insane? I’m not going to prostitute myself just so we can get some new equipment.

Sheldon: Oh, come on! Why not?

Leonard: Good night, Sheldon.

Sheldon: Given how much time you spend engaging in pointless self-abuse, you might consider, just this once, using your genitalia to actually accomplish something!

Penny: He still won’t shag the old lady, huh?

Sheldon: No. But thank you for asking.

Scene: Mrs Latham’s car.

Leonard: Hey. Hi.

Mrs Latham: Hello, Leonard. I hope you’re hungry.

Leonard: I’m very hungry. For food, right?

Mrs Latham: Oh, I made you uncomfortable last night. I’m so sorry.

Leonard: No, that’s okay.

Mrs Latham: No, it most certainly is not. Leonard, I’m making the donation to your department regardless of what happens between us.

Leonard: Really?

Mrs Latham: Well, of course. There’s no quid pro quo here. You and your colleagues are doing remarkable research, and you deserve the money.

Leonard: Oh. Then what was last night about?

Mrs Latham: I took a shot, sue me.

Leonard: Oh.

Mrs Latham: You’re a very handsome man, Leonard.

Leonard: Thank you.

Mrs Latham: It was foolish of me to think someone your age might ever be interested in someone like me.

Leonard: Oh, don’t say that. You’re a very attractive woman.

Mrs Latham: Oh, please.

Leonard: No, it’s true.

Mrs Latham: Well, aren’t you sweet. Just for the record, you’d remember a night with me for the rest of your life.

Leonard: I’m sure I would. But why, why, exactly?

Mrs Latham: You’re a very smart man. How do you think I landed such a rich husband?

Leonard: I hadn’t really given it much thought.

Mrs Latham: Well, think about it.

Leonard: Do you mean?

Mrs Latham: Yep. I’m that good.

Leonard: Oh, what the hell.

Scene: The stairwell. Leonard is returning home looking dishevelled.

Penny: Good morning, slut.

Leonard: What?

Penny: Oh, please, I recognize the walk of shame when I see it. All you’re missing is a little smeared mascara and a purse with panties wadded up in it.

Sheldon: What’s going on?

Leonard: Oh, nothing’s going on. Excuse me.

Sheldon: Are you just getting home?

Leonard: Yeah.

Sheldon: That’s a good sign, right?

Penny: Oh, yeah.

Sheldon: I’m so proud of you! You sold yourself out like a common streetwalker!

Leonard: No, I didn’t do it for the money.

Sheldon: She stiffed you?

Penny: I believe that’s what your roommate did to her.

Sheldon: What?

Penny: Again, read the book we gave you.

Leonard: No, I mean, I, I, I got the money first.

Sheldon: Smart. Get paid up front. Yeah, I think you have a real knack for gigolo work, Leonard.

Leonard: Uh, I’m gonna go lie down.

Sheldon: That’s a good idea, get your rest. There are a lot more rich old ladies out there, and Daddy needs a new linear accelerator. And I thought he didn’t learn anything from his relationship with you.

Penny: Hey!

Sheldon: Another compliment! Learn to recognize them.

Scene: The cafeteria.

Seibert: Ah, there he is! The man of the hour! He took one for the team!

Leonard: I didn’t do it for the money!

Seibert: Keep telling yourself that, it makes it easier. Trust me, I know.

Raj: Cool, buddy! That’s awesome!

Howard: How was she?

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 96 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

DrumLiet 
08.01.2020 vers 22h

Gwenyfar 
02.01.2020 vers 20h

pilato 
30.08.2019 vers 18h

stella 
01.03.2019 vers 13h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

HypnoCup

Quel est ton personnage préféré ?

Clique ici pour voter

Ne manque pas...

HypnoChannel fête la Saint Valentin avec un bouquet de vidéos !
Notre cadeau | Un bouquet de vidéos !

HypnoCup 2020: La Finale!
La Finale | Teaser YouTube

Activité récente
Prochaines diffusions
Logo de la chaîne NRJ 12

12.13 : L'Asymétrie du prix Nobel (inédit)
Samedi 29 février à 21:05

12.15 : Semence-abstinence (inédit) à 21:55

Logo de la chaîne NRJ 12

12.16 : Spécial Donjons et Dragons (inédit)
Samedi 7 mars à 21:05

Dernières audiences
Logo de la chaîne NRJ 12

12.10 : Magnéto Sheldon ! (inédit)
Samedi 22 février à 21:05
0.29m / 1.4% (Part)

Logo de la chaîne NRJ 12

12.07 : La Dérivation des subventions (inédit)
Samedi 15 février à 21:05
0.25m / 1.2% (Part)

Logo de la chaîne NRJ 12

12.04 : La trahison de Tam (inédit)
Samedi 8 février à 21:05
0.48m / 2.3% (Part)

Logo de la chaîne NRJ 12

12.01 : Configuration matrimoniale (inédit)
Samedi 1 février à 21:05
0.39m / 1.8% (Part)

Toutes les audiences

Actualités
Kaley Cuoco a fait un caméo dans Young Sheldon

Kaley Cuoco a fait un caméo dans Young Sheldon
Vous ne l'avez peut-être pas remarqué... mais en décembre dernier, Kaley Cuoco a rendu visite à...

Kaley Cuoco en tournage de la série The Flight Attendant

Kaley Cuoco en tournage de la série The Flight Attendant
Kaley Cuoco est actuellement en tournage de la série The Flight Attendant créée par Steve Yockey....

Johnny Galecki est papa

Johnny Galecki est papa
Johnny Galecki, l'interprête de Leonard, est devenu papa pour pour la première fois le 4 décembre...

People's Choice Awards 2019 : la série récompensée !

People's Choice Awards 2019 : la série récompensée !
A l'occasion de la 45e cérémonie des People's Choice Awards qui s'est tenue ce 11 novembre 2019, The...

Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

pretty31, Avant-hier à 19:03

Nouveau duel sur Haven, A travers la faille : Wisteria Lane (Desperate Housewives) vs Stars Hollow (Gilmore Girls)

ShanInXYZ, Hier à 17:18

Derniers jours pour voter pour le concours de wallpapers sur le Quartier Doctor Who, n'oubliez pas de passer jetez un coup d'oeil

cinto, Aujourd'hui à 18:33

Vous pouvez encore voter aux sondages "Ma sorcière Bien aimée" et "The Tudors"...Merci.

SeySey, Aujourd'hui à 20:03

Bonsoir! Je cherche 1 ou 2 volontaires pour les calendrier mars des quartiers Outlander & Suits ^^

SeySey, Aujourd'hui à 20:03

Merci d'avance

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site

Retrouvez la chaine Hypnoweb.net
sur Blasting News