VOTE | 413 fans
Rejoins notre web-communauté pour une expérience sans pubs ! C'est fun et gratuit ;-) Inscription

#413 : L’amour de la voiture en déplacement

Résumé : La tension monte en flêche quand chacun reste au même hôtel pour un événement de science et Bernadette se heurte à son ex-petit-ami.

Popularité


4.8 - 5 votes

Titre VO
The Love Car Displacement

Titre VF
L’amour de la voiture en déplacement

Première diffusion
20.01.2011

Première diffusion en France
25.05.2011

Vidéos

Promo

Promo

  

Plus de détails

Scénario : Chuck Lorre, Bill Prady & Dave Goetsch

Réalisation : Mark Cendrowski

Guests : Melissa Rauch (Bernadette), Mayim Bialik (Amy Fowler) et Rick Fox (Glenn)

Sheldon, Leonard et Amy déjeunent au Cheesecake Factory. Penny vient prendre leur commande, et se voit offrir une invitation par Amy à la conférence scientifique à laquelle elle et les garçons se rendront durant le weekend. Penny refuse aimablement d'abord, mais ensuite, lorsqu'elle apprend qu'il y aura un spa dans l'hôtel, elle assure qu'elle pourra s'arranger pour se libérer.

Le groupe se prépare au voyage. Evidemment, c'est Sheldon qui s'est chargé d'organiser le tout, et de placer chaque membre dans les deux voitures. Penny se trouvera donc accompagnée d'Amy, de Leonard et de Sheldon, tandis que Howard et Rajesh partageront la voiture avec Bernadette. Sur la route, Sheldon demande des nouvelles à Howard via son talkie-walkie. Puis Penny, voulant faire la conversation, demande à Amy si elle a l'intention de partager la chambre avec Sheldon. Ceux à quoi les deux répondent qu'ils ne veulent pas gâcher leur relation en se connaissant trop bien. Du coup, Amy partagera la chambre de Penny, ce qui a l'air de plaire à la jeune femme.

Dans la voiture numéro deux, Howard tente de faire comprendre à Bernadette qu'il espère pouvoir partager une "sieste" avec elle une fois arrivés à l'hôtel. La jeune femme ne comprend pas l'allusion au sexe, aussi Raj' envoie un texto à Leonard, qui appelle Bernadette pour expliquer. De retour dans la voiture numéro une, ils jouent au jeu des devinettes. Penny répond à côté, et tente de se rebeller contre Sheldon qui a pris le contrôle du voyage. La sentence ne se fait pas attendre, et Penny se retrouve obligée de changer de voiture. Elle doit assister au pénible chant de Bernadette et Howard, et supplie alors Sheldon de la reprendre avec eux.

Enfin arrivés à l'hôtel, Penny rejoind le premier groupe. Bernadette et Howard arrivent derrière, et ils rencontrent Glen, qui n'est autre qu'un ancien professeur de Bernadette, mais aussi son ex petit-ami. Glen est grand, beau et musclé, ce qui donne vite quelques complexes à Howard, qui, une fois arrivé dans la chambre, expose ses soucis à sa petite amie. Très vite, il fait une gaffe en disant qu'une fille comme Bernadette ne pouvait pas sortir avec un homme comme Glen dans son esprit. Une remarque que la jeune femme ne prend pas très bien.

Dans la chambre de Penny et d'Amy, cette dernière propose une conversation sur un sujet très spécifique : imaginer ce que ce serait que d'avoir un pénis à la place d'un vagin. Penny se sent soulagé quand elle entend frapper à la porte. Elle ouvre et tombe sur Bernadette, qui demande à partager la chambre à cause du comportement d'Howard. Penny se voit alors obligé de partager le lit d'Amy, qui la prévient qu'elle est sujette à des terreurs nocturnes. Du coup, Penny passe une nuit terrible, et finit par demander l'asile à Leonard. Ils partagent donc le lit, tandis que Sheldon dort, et Leonard tente d'obtenir quelques "faveurs" de la part de Penny, qui fait bien comprendre qu'elle a seulement l'intention de dormir. Sheldon se réveille et souhaite s'assurer qu'ils ne feront rien durant la nuit.

Peu convaincu, Sheldon trouve refuge dans la chambre de Rajesh, qui regardait tranquillement le Journal de Bridget Jones. Mais il se voit virer de sa propre chambre et s'incruste dans celle de Leonard, qui avait enfin obtenu l'accord de Penny pour une activité plus intense que le sommeil. Le lendemain, la conférence tenue par le groupe a lieu. Mais les choses tournent très vite au réglement de compte entre Howard et Bernadette, Rajesh et Leonard, et Penny, qui est dans le public. Sans compter que Rajesh, afin de pouvoir parler, a bu, mais un peu trop. Sheldon tente de ramener tout le monde sur le droit chemin, mais sans succès. Penny demande à ce que quelqu'un la raccompagne à Los Angeles, et ce n'est autre que Glen qui se propose, au grand dam de Leonard.

Sur le chemin du retour, le silence le plus complet s'est installé dans la voiture numéro deux, et il est seulement rompu par Rajesh vomissant dans un sac. Dans la voiture numéro une, Amy fait remarquer à Leonard qu'il doit sûrement être énervé d'avoir vu Penny partir avec un bel homme, vu la vitesse à laquelle il roule. Sheldon révèle alors que ce à quoi il pensait, pour les devinettes, était la lumière du gyrophare de la police qui suit derrière.

                SCENE: Le Cheesecake Factory.

Penny : Hé. Prêt pour commander?

Sheldon : Vu que nous venons tous les mardis à 18h00, que nous commandons toujours la même chose, et qu’il est 18h08, je crois que la question ne mérite aucune réponse. Mais elle fait partie des demandes qui n’ont pas de sens. Comme « qui a laissé le chient dehors ? » ou « comment sont-ils suspendus ? ».

Penny : Ok. Donc, comme d’habitude, avec un extrait de crachas sur le hamburger de Sheldon.

Amy : Penny, un instant ? As-tu prévus quelque chose ce week-end ?

Penny : Oh, zut, Amy, je suis désolée, je suis très occupée ce week-end.

Sheldon : Probablement à servir les plats commandés aujourd’hui.

Amy : Vraiment dommage. J’espérais que tu pourrais être mon « invitée », à l’institut d’études interdisciplinaires, un colloque sur l’impact des recherches scientifiques sur les interactions sociales.

Penny : Le quoi ?

Leonard : C’est une conférence scientifique annuelle. On a été invité comme intervenant.

Penny : Oh, ok, hé bien, vous savez, comme j’ai dit, j’ai des projets, alors …

Amy : Dommage. Comme tu es ma meilleure amie, j’avais pensé que ce serait l’occasion de renforcer nos liens.

Penny : Je suis ta meilleure amie ?

Amy : Tu ne lis pas mon blog ?

Penny : Oh, le prend pas mal. Je n’ai jamais lu celui de Leonard, quand je couchais avec lui.

Amy : Est-ce que tu connais quelqu’un d’autre qui apprécierait un week-end en SPA tous frais payés dans un hôtel quatre étoiles à Big Sur ?

Penny : Non, vraiment … Je suis désolée, sans quoi ? Désolée, quoi, quoi ?

Leonard : Je crois que son week-end vient de se libérer.

Penny : Attends, juste pour être clair, lorsque tu dis SPA, est-ce que ça veut dire la même chose que pour les gens normaux ?

Leonard : A peu près. Sauf qu’on garde nos t-shirts dans le sauna.

Penny : Vous savez, ça va être un peu difficile, mais je vais annuler mes projets pour faire ça avec ma copine.

Amy : S’il te plaît. Ne touche pas mes seins.

Penny : Je … Je n’allais pas y toucher.

Amy : Très bien. Je voulais juste poser une limite.

Penny : C’est génial. Je n’ai pas prit de vacances depuis un bout de temps.

Sheldon : Pour pouvoir prendre des vacances, il faut commencer par travailler.

Penny : Tu sais, pour un gars intelligent, tu as du mal à comprendre la notion de « ne pas faire chier les gens qui prépare ton repas ».

Amy : Cela me semble être un principe valable.

Sheldon : Je crois que Penny va adhérer à l’Office des salariés de la restauration de Californie et à son serment solennel pour l’éthique et la propreté.

Amy : Je ne crois pas qu’une telle chose existe.

Sheldon : Tu m’as menti ?

 

Générique.

 

SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Bonjour. Je peux avoir l’attention de tout le monde, s’il vous plaît ? Je sais que nous sommes tous impatients de prendre la route pour Big Sur. Donc, si vous me prêter un peu d’attention, je suis sûr qu’on peut finir cette planification dans une demie heure. Ensuite, c’est juste des QCM, quiz, exercices de sécurité, pause pour une photo de groupe commémorative, et on aura fini.

Leonard : T’en fais pas. Reste à côté de moi pendant le quiz, tu pourras copier mes réponses …

Sheldon : Raj ? Qu’est-ce que tu fais ? Je ne crois pas. Tu en as déjà bu un. La première pause pipi n’est qu’après Denny près de Bakersfield, qui est à environ 2h30 d’ici. Rappelez-vous, nous sommes aussi forts que les vessies sont faibles.

Howard : Personnes ne s’intéresse à tes exercices de Kegel.

Sheldon : Très bien. On a sept personnes, et deux voitures. Dans la voiture de tête, conduite par Leonard, il y aura … moi-même, Amy Farrah Fowler, et Penny.

Amy : Oui ! Il t’avait mis dans l’autre voiture, mais je l’ai fait changer.

Sheldon : Elle a dit que tu serais utile si on tombait en panne au milieu de nulle part, tes compétences nébraskiennes et tes mains musclées seront nos meilleures chances de survivre dans la brousse.

Penny : Musclées ?

Leonard : Elles sont plus grosses que les miennes.

 

                SCENE : La voiture de Leonard.

Sheldon : Leader rouge à rouge 5, répondez. Leader rouge à rouge 5, répondez. Howard, tu as promis.

Howard : Très bien. Rouge 5 à Leader rouge. Qu’est-ce que tu veux ?

Sheldon : Il est 11h15. Je demande la mise à jour de ta localisation.

Howard : Toujours derrière toi.

Sheldon : Bien reçus, rouge 5. Le contact radio est suffisant. Pas besoin de soulever ton majeur.

Penny : Amy, je me demandais, est-ce que toi et Sheldon allez partager une chambre ?

Amy : Non, nous en avons parlé. On a décidé qu’on ne voulait pas compromettre notre relation en se rapprochant trop.

Sheldon : En effet. Rien n’éloigne plus une amitié que la toilette habituelle d’une personne.

Leonard : Je peux confirmer cela.

Penny : Hé.

Leonard : Pas toi. Lui.

Penny : Oh. Merci.

Leonard : Bien que tu as été une inspiration.

Amy : Ne t’inquiète pas, Penny. Tu es mon invité. Tu reste avec moi. Et pour info, voyager me constipe. Donc, je suis la voisine de chambre d’hôtel idéale.

Penny : Excellent. On arrive quand déjà ?

 

                SCENE : La voiture de Bernadette.

Bernadette : J’espère qu’on va arriver à temps pour assister au discours d’ouverture.

Howard : Vraiment ? Tu veux assister au discours d’ouverture ?

Bernadette : Ouais, ça semble amusant. « Super bactérie : une apocalypse mondiale ou une excitante possibilité de recherche ? ».

Howard : En fait, je pensais qu’on irait directement à la chambre et … faire une petite sieste.

Bernadette : Vraiment ? Et rater l’ouverture ?

Howard : On peut le regarder plus tard sur c-span. Je suis impatient que toi et moi … dormions ensemble à l’hôtel.

Bernadette : Chéri, si tu es aussi fatigué, pourquoi tu ne fais pas une sieste dans la voiture ?

Howard : Non, tu vois, c’est pas …

Bernadette : Attends. C’est Leonard. Salut, Leonard.

Leonard : Oui, salut. Ecoute, j’ai eu un SMS de Raj. Il veut que je te dise que quand Howard dit « sieste », il veut dire « sexe ».

Bernadette : Merci, Raj.

 

                SCENE : La voiture de Leonard.

Leonard : Es-tu un élément de la série des actinides ?

Sheldon : Non. Amy ?

Amy : Es-tu généralement radioactif à l’état naturel ?

Sheldon : Non.

Amy : Es-tu de la famille des lantanoides ?

Sheldon : Amy, c’est au tour de Penny. Penny ?

Penny : Je… je ne sais pas. Es-tu de la nourriture ?

Sheldon : Ce n’est pas approprié. On a déjà établie que je suis dans le tableau périodique.

Penny : Et bien, c’est une table, non ? Je veux dire, pourquoi il ne peut y avoir de nourriture dessus ?

Sheldon : Je savais qu’elle ne devait pas venir dans la voiture de tête.

Penny : Qui t’a élus Dieu du voyage ?

Sheldon : Leonard.

Leonard : C’était un vote de fin de soirée. On était à bout de force et il devenait désagréable. Techniquement, il n’est pas Dieu du voyage, il supervise les voyages.

Sheldon : Bien qu’un Dieu du voyage doit certainement faire la même chose.

Penny : Je ne comprends pas pourquoi vous le laissez vous intimider comme ça … Quelqu’un devrait lui tenir tête. Qu’est-ce qu’il va faire ?

(Penny passe dans la voiture de Bernadette).

Penny : J’arrive pas à croire que vous l’avez laissez me virer de la voiture.

Howard : Qu’est-ce qu’on pouvait faire ? Il supervise le voyage.

Bernadette : T’en fait pas Penny. De toute façon, c’est la meilleure voiture.

Howard : Ouais. La voiture de l’amour.

Penny : Est-ce que je dois demander ?

Bernadette et Howard se mettent à chanter.

Penny : Leader rouge, je suis vraiment désolée.

 

                SCENE : Le hall de l’hôtel.

Amy : Tu m’as manqué.

Penny : Tu sais quoi ? Tu m’as manqué aussi.

Glenn : Bernadette ?

Bernadette : Oh, mon Dieu, Glenn !

Glenn : Content de te revoir !            

Bernadette : Tu es là pour la conférence ?

Glenn : Oui, je fais un débat sur le réchauffement global.

Bernadette : Oh, c’est bien pour toi. Glenn, c’est mon petit copain Howard.

Glenn : Content de te rencontrer.

Howard : Salut.

Glenn : Vous êtes un homme chanceux. Bernie est une fille vraiment bien.

Howard : Oui. Bernie est une fille bien.

Glenn : Bien, je dois y aller. Le débat est demain. Ca s’appelle, « Se souvenir de la neige, un regard en arrière ».

Bernadette : Je vais essayer d’y être.

Glenn : Oh, génial. Bye.

Bernadette : Bye.

Howard : Hé … Bernie ?

Bernadette : Oui ?

Howard : S’il te plait, dit moi que c’est ton cousin gay.

Bernadette : Non. C’était un de mes profs au collège.

Howard : Oh ! C’est un soulagement.

Bernadette : Et après, on est sorti ensemble pendant un an. Viens, on va voir si on peut faire cette petite sieste.

Howard : Non, ce n’est pas forcément proportionnelle… La ferme !

 

                SCENE : La chambre de Bernadette et d’Howard.

Howard : Ce sac vert est au Dr Cooper. Et cinq de plus. Faites-le attendre. Direct la sieste, hein, ok. Donc ce gars, Glenn, t’as dis que vous êtes sortie pendant, quoi, un an.

Bernadette : Nous avons besoin de parler de mon ex copain, maintenant ?

Howard : Non. Je ne pense pas. Il fait quoi, 1m95 ? 1m98 ?

Bernadette : 2m05.

Howard : Il a probablement des difficultés pour trouver des costumes qui lui convient.

Bernadette : Il y a quelque chose qui te dérange ?

Howard : Non, c’est juste …

Bernadette : Quoi ?

Howard : Je pensais seulement, si tu as couché avec ce gars, il n’y a rien que je puisse faire ici qui puisse causer quelque … impact.

Bernadette : Howard, ce n’est pas un concours. Je t’aime. Je veux être avec toi.

Howard : Oui, génial, je t’aime aussi, mais … S’il s’agissait d’un concours, je n’aurai aucune chance, non ?

Bernadette : Tu ne peux pas penser ça.

Howard : Loser.

Bernadette : Howard, arrêtes.

Howard : Désolé, c’est juste que je n’ais jamais pensé qu’un gars comme moi qui sort avec une fille comme toi, aurait à concourir avec un gars comme ça.

Bernadette : Attends une minute, « une fille comme moi » ? Ca veut dire quoi ?

Howard : Je… Je …

Bernadette : Veux-tu dire que je ne suis pas assez bonne pour sortir avec un gars comme Glenn ?

Howard : Non ! Non, je dis exactement le contraire.

Bernadette : Que je suis trop bonne pour sortir avec un gars comme Glenn ?

Howard : Ouais, et bien, je prends ça …

 

                SCENE : La chambre d’Amy et Penny.

Amy : Toujours rien. Rappelle-moi d’essayer à nouveau dans une heure.

Penny : Je le ferai.

Amy : Donc … Conversation de fille ?

Penny : Oh, bien sûr. Qu’est-ce que tu as en tête ?

Amy : Souscris-tu à la théorie de Freud sur l’envi d’avoir un pénis ?

Penny : Oh, je n’y ai jamais vraiment pensé. Pourquoi ?

Amy : Des fois, je pense que ça serait sympa d’en avoir un.

Penny : Vraiment ?

Amy : Pas pour le sexe, mais par commodité. Tu ne peux pas nier que, en comparaison, notre plomberie interne demande beaucoup d’entretien.

Penny : Encore une fois, je n’y ai jamais vraiment pensé.

Amy : On a du temps maintenant. Penses-y.

Penny : Oh, génial.

Bernadette : Je peux rester ici cette nuit ?

Penny : Oui. Pourquoi, qu’est-ce qui se passe ?

Bernadette : Howard est un vrai trou du cul.

Penny : Oh, oui, ça ! Entre.

Bernadette : Merci. Je vais dormir par terre.

Amy : Pas besoin. Penny et moi sommes assez à l’aise pour partager un lit.

Penny : Nous le sommes ?

Amy : Bien sûr, on est de bonnes amies.

Penny : Bien sûr, ouais, le blog.

Amy : Une mise en garde cependant. Je suis enclin à des terreurs nocturnes. Alors, si je me réveille en me débattant et en criant, pas de panique. Plaque-moi seulement au sol et caresse-moi les cheveux, et ça ira mieux.

 

                SCENE : La chambre de Leonard et Sheldon.

Penny : Hé. Je peux rester ici cette nuit ?

Leonard : Chut. Sheldon dort. Qu’est-ce qui se passe ?

Penny : Et bien, Howard est un vrai trou du cul. Bernadette est dans mon lit, et pas moyen de caresser les cheveux d’Amy, elle mord.

Leonard : Quoi ?

Penny : Oublie. Je peux rester ici ou pas ?

Leonard : Bien sûr.

Penny : Super.

Leonard : Alors, comment on va faire ça ?

Penny : Et bien, je ne vais pas dormir dans le même lit que lui.

Leonard : Ouais, ça serait comme entrer dans le cercueil de Dracula.

Penny : On va juste faire le mieux que nous pourrons.

Leonard : Ok, quand tu dis « faire le mieux …

Penny : Dors.

Leonard : Très bien. Alors, on va appeler le milieu ici, la zone neutre.

Penny : La quoi ?

Leonard : Star Trek. Tu sais, la zone neutre entre la Fédération et l’Empire Romuléen.

Penny : Oh, ok. Juste comme avant.

Leonard : Bien sûr, parfois, la Fédération et les Romuléens pénètrent dans la zone neutre pour négocier une trêve temporaire.

Penny : Hé chéri, je vais t’expliquer pour que tu comprennes. En dessous de ma taille, mes boucliers sont levés.

Leonard : Compris. Compris. On peut faire plein de choses au-dessus de la taille, tu sais ?

Penny : Dors.

Leonard : Bonne nuit.

Sheldon : S’il vous plaît, dites-moi que vous n’allez pas avoir de coït ?

Penny : On ne va pas avoir de coït.

Sheldon : Tu me garanties que ça n’arrivera à aucun moment de la nuit ?

Leonard : Non.

Penny : Oui.

 

                SCENE : La chambre de Raj.

Télé : A suivre sur Tuner Classic Movies, Le Journal de Bridget Jones.

Raj : Oh, mon Dieu, je pleure déjà.

Sheldon : Raj ? Raj ? Raj ? J’ai besoin de dormir ici cette nuit.

Raj : Pourquoi ?

Sheldon : Howard est un vrai trou du cul. Bernadette est dans le lit de Penny, Amy mord. Et Penny va, ou ne va pas avoir de coït avec Leonard.

Raj : Ok. Tu peux entrer.

 

                SCENE : La chambre de Leonard.

Penny : Leonard, tu dors ?

Leonard : Non.

Penny : J’apprécie vraiment que tu me laisses dormir ici cette nuit.

Leonard : Bien sûr. Pas de problème.

Penny : Je sais que c’est un peu bizarre.

Leonard : Ben vrai.

Penny : Ben vrai ?

Leonard : J’ai appris la langue de la rue depuis qu’on a rompu.

Penny : Bien. Toujours en colère contre moi à ce sujet ?

Leonard : Non. Non, je comprends. J’ai été trop intense, j’aurais dû faire marche arrière.

Penny : Merci.

Leonard : Je me suis beaucoup amélioré là-dessus, tu sais. J’ai flirté avec 4 femmes différentes depuis qu’on a rompu, et je n’ai dit à aucune d’elles que je les aimais, et que je voulais des enfants.

Penny : Bonne chose pour toi.

Leonard : Ok, bonne nuit.

Penny : Bonne nuit. Tu sais, ça ne peut pas être la pire idée au monde que de violer la zone neutre pour une seule nuit.

Raj (arrive) : Hé, Leonard, Sheldon m’a viré de ma chambre, passe-moi tes clefs.

Leonard : Penny est ici. Non, on ne veut pas voir Le Journal de Bridget Jones.

 

                SCENE : La conférence.

Sheldon : Bonjour et bienvenue à Science et Société. Je suis le Dr Sheldon Cooper, bs, ms, ma, phd, et scd. Omg, n’est-ce pas ? Peut-être que cette blague fait un peu trop hippie fofolle pour cette salle. Très bien, nous allons commencer avec le discours d’ouverture. Mlle Rostenkowski, voulez-vous commencer en nous parlant de votre évaluation de la responsabilité de la science sur notre société ?

Bernadette : Certainement. Je pense que tous les domaines de la science doivent faire preuve de prudence aujourd’hui. Il ne s’agit pas simplement d’armes nucléaires géantes qui peuvent détruire le monde. En tant que microbiologiste, je peux vous dire que même les organismes les plus minuscules peuvent faire le mal.

Howard : Intéressant. Je pense que vous pourriez avoir besoin de connaître ma collègue. Bien qu’elle prétende que son champ d’intérêt est les micro-organismes, elle a clairement passé une partie de son temps à côté de ce que l’on, peut appeler un armement assez massif.

Bernadette : Je pense que Mr Wolowitz devrait garder à l’esprit que le passé est le passé. Mais il doit savoir que je suis le genre de fille qui peut avoir tous les missiles qu’elle veut.

Amy : Est-ce que tu parles des femmes qui veulent un pénis ? Parce que j’en voudrais un.

Sheldon : Dr Koothrappali, voulez-vous vous joindre à la conversation ?

Raj : Certainement. Je voudrais soulever deux points. N°1, je pense qu’elles sont bien en train de parler de pénis. N°2, ces mimosas sont en train de me botter mon petit cul brun.

Leonard : J’aimerai bien botter ton cul brun.

Raj : Qu’est-ce que j’ai fait ?

Leonard : Oh, je ne sais pas. Peut-être que quand tu entres dans une chambre d’hôtel et que tu vois un gars se remettre avec sa petite amie, tu pourrais envisager de faire autre chose que te fourrer dans le lit d’à côté.

Raj : Je l’ai fait. T’as dis, pas de Bridget Jones.

Penny : On ne se remettait pas ensemble ! C’était juste un truc comme ça !

Sheldon : Excusez-moi. Nous ne prenons pas de commentaires ou de questions de l’auditoire pour l’instant.

Penny : Oh, la ferme, Sheldon !

Amy : Salut, ma copine.

Penny : Salut.

Sheldon : Très bien, pourquoi ne pas voir si on peut revenir à notre sujet.

Howard : Laisse-moi te demander quelque chose, Bernie.

Sheldon : Je ne crois pas.

Howard : Comment tu te sentirais si tu rencontrais mon ex petite copine et qu’elle ressemblait à Angelina Jolie ?

Bernadette : Oh, voyons, Howard, soit réaliste.

Howard : Quoi, je ne suis pas assez chaud pour Angelina Jolie ?

Raj : Je voudrai dire un mot. Non.

Sheldon : Très bien, pourquoi ne pas ouvrir ces questions à l’auditoire ?

Penny : Oui, j’ai une question. Y-a-t-il quelqu’un qui peut me faire sortir d’ici et me ramener à Los Angeles ce soir ?

Glenn : Je pars pour L.A. ce soir.

Bernadette : Penny, voici Glenn. Glenn, voici Penny.

Leonard : NON.

 

                SCENE : La voiture de Bernadette.

Sheldon : Leader rouge à rouge 5. Y-a-t-il quelqu’un pour un petit jeu ? J’espionne de mon petit œil … un métal non ferreux.

               

                SCENE : La voiture de Leonard.

Sheldon : Ils doivent être hors de portée.

Amy : Leonard, je peux te poser une question ?

Leonard : Bien sûr.

Amy : Es-tu gêné par le fait que ton ex-petite amie ai quitté le symposium avec ce qui est probablement le plus bel homme que j’ai vu de ma vie ?

Leonard : Non. Pourquoi tu me demandes ça ?

Amy : Parce que tu vas à 170 km/h.

Sheldon : Très bien, si personne ne veut deviner …. J’étais les jantes chromées de la voiture de police qu’on a croisé quelques kilomètres plus tôt.

Fin de l’épisode.

Scene: The Cheesecake Factory

Penny: Hey. So you guys ready to order?

Sheldon: Since we come in every Tuesday night at six o’clock and order the same exact thing, and it’s now six oh eight, I believe your question not only answers itself but also stands alongside such other nonsensical queries as who let the dogs out? and, uh, How are they hanging?

Penny: Okay. So, the usual, with extra spit on Sheldon’s hamburger.

Amy: Penny, a moment? Do you have plans this weekend?

Penny: Oh, gee, Amy, I’m sorry, I’m actually pretty busy this weekend.

Sheldon: Probably serving food that was ordered today.

Amy: That’s too bad. I was hoping you could be my plus-one at the Institute of Interdisciplinary Studies’ symposium on the impact of current scientific research on societal interactions.

Penny: The what?

Leonard: It’s an annual science conference. We’ve all been invited to speak.

Penny: Oh. Oh, okay, well, you know, like I said, I have plans, so.

Amy: Shame. Since you’re my best friend, I thought it would be a good bonding opportunity.

Penny: I’m your best friend?

Amy: Don’t you read my blog?

Penny: Oh, don’t feel bad. I never read Leonard’s, and I used to sleep with him.

Amy: Do you know anybody else who would appreciate an all-expense-paid spa weekend at a four-star resort in Big Sur?

Penny: No, I really, I’m sorry, free what? Sorry, what, what?

Leonard: I think her weekend just opened up.

Penny: Wait, wait, just to be clear, when you guys say spa, does that mean the same thing as when regular people say it?

Leonard: Pretty much. Except we keep our shirts on in the sauna.

Penny: You know, it is going to be difficult, but I’m going to cancel my plans so I can do this for my bestie.

Amy: Please don’t touch my breasts.

Penny: I, I wasn’t going to.

Amy: All right. I just want to establish boundaries.

Penny: Boy, this is great. I haven’t had a vacation in ages.

Sheldon: In order to take a vacation, one first has to work.

Penny: You know, for a smart guy, you really seem to have a hard time grasping the concept, don’t piss off the people who handle the things you eat.

Amy: That does seem to be a valid principle.

Sheldon: I trust Penny will adhere to the Official California Restaurant Workers’ Solemn Oath of Ethics and Cleanliness.”

Amy: I don’t believe there’s any such thing.

Sheldon: You lied to me?

Credits sequence.

 

Scene: The apartment.

 

Sheldon: Good morning. If I could have everyone’s attention, please? I know we’re all eager to get on the road to Big Sur, so if we focus, I’m sure we can get through this orientation in under a half an hour. Then it’s just Q&A, quiz, safety drills, pose for commemorative group photo and we’re off.

Leonard: Don’t worry. Just sit next to me during the quiz, and you can copy my answers.

Sheldon: Raj? What are you doing? I don’t think so. You’ve had your allotted six ounces. The first bathroom break isn’t until the Denny’s located near Bakersfield, which is approximately two and half hours away. Remember, people, we’re only as strong as our weakest bladder.

Howard (after Raj whispers to him): Nobody cares about your Kegel exercises.

Sheldon: All right. We have seven people, and two cars. In the lead car, driven by Leonard, will be myself, Amy Farrah Fowler and Penny.

Amy: Yes! He had you in the other car, but I got you upgraded.

Penny: Yay!

Sheldon: She made the case that if we break down in the middle of nowhere, your Nebraska backwoods skills and brawny hands will give us the best chance to survive in the wild.

Penny: Brawny?

Leonard: They’re bigger than mine.

Scene: Leonard’s car.

Sheldon: Red Leader to Red Five, come in. Red Leader to Red Five, come in. Howard, you promised.

Howard (voice): Fine.  Red Five to Red Leader. What do you want now?

Sheldon: It’s eleven fifteen. I’m requesting your quarter-hourly location update.

Howard: Still right behind you.

Sheldon: Copy that, Red Five. Radio contact is sufficient. No need to extend your middle finger.

Penny: So, Amy, I’ve been wondering, are you and Sheldon going to be sharing a room?

Amy: No, we discussed it. We decided we didn’t want to jeopardize our relationship by getting to know each other too well.

Sheldon: Indeed. Nothing sours a friendship more than over-familiarity with someone’s toilet routine.

Leonard: I can vouch for that.

Penny: Hey.

Leonard: Not you, him.

Penny: Oh. Thanks.

Leonard: Although yours was an eye-opener.

Amy: Don’t worry, Penny. You’re my plus-one. You’ll bunk with me. And FYI, travel makes me constipated, so I’m the ideal hotel roommate.

Penny: Terrific. Are we there yet?

Scene: Bernadette’s car.

Bernadette: I hope we get there in time to see the keynote address.

Howard: Really? You want to see the keynote?

Bernadette: Yeah, it sounds fun. Super bacteria: global apocalypse or exciting research opportunity?

Howard: Actually, I was thinking we could go straight to the room and take a nap.

Bernadette: Really? And miss the keynote?

Howard: We can watch it later on C-SPAN. Besides, I was really looking forward to you and me napping together in the hotel.

Bernadette: Well honey, if you’re that tired, why don’t you just take a nap here in the car?

Howard: No, see, it’s not…

Bernadette: Hang on. It’s Leonard. Hi, Leonard.

Leonard (voice): Yeah, hi. Listen, I just got a text from Raj. He wanted me to tell you that when Howard says nap, he means sex.

Bernadette: Oh. Thank you, Raj.

Scene: Leonard’s car.

Leonard: Are you an element in the actinoid series?

Sheldon: No. Amy?

Amy: Are you usually radioactive when found in nature?

Sheldon: No.

Amy: Are you in the lanthanoid series?

Sheldon: Amy, it’s Penny’s turn. Penny?

Penny: Uh, I don’t know. Are you food?

Sheldon: That’s not apropos. We’ve already established I’m found in the periodic table.

Penny: Well, it’s a table, right? I mean, why can’t there be food on it?

Sheldon: I knew she wasn’t lead car material.

Penny: Who elected you Road Trip God?

Sheldon: Leonard.

Leonard: It was a late-night vote. We were all exhausted, and he was threatening to filibuster. It’s not technically Road Trip God, it’s Travel Supervisor.

Sheldon: Although Road Trip God does have a certain ring to it.

Penny: I don’t understand why you people just let him bully you like this. Someone should stand up to him. What’s he going to do?

Scene: Bernadette’s car.

Penny: I can’t believe you let him kick me out of the car.

Howard: What could we do? He’s the Travel Supervisor.

Bernadette: Don’t worry, Penny. This is a better car anyway.

Howard: Yeah. It’s the Love Car.

Penny: Should I ask?

Bernadette (singing): They say we’re young and we don’t know, we won’t find out until we grow.

Howard (singing): Well, I don’t know if all that’s true, ’cause you got me, and, baby, I got you.

Together (singing): Babe, mm da-da, da-da, da-da, I got you, babe, da-da, da-da, da-da, I got you, babe…

Penny: Red Leader, I’m really sorry.

Scene: The hotel.

Howard and Bernadette (singing): I got you, babe.

Amy: I missed you.

Penny: You know what? I missed you, too.

Very tall and powerfully built man: Bernadette?

Bernadette: Oh, my God, Glenn!

Glenn: Great to see you!

Bernadette: Are you here for the conference?

Glenn: Yeah, I’m doing a global warming panel.

Bernadette: Oh, good for you. Uh, Glenn, this is my boyfriend Howard.

Glenn: Oh. Nice to meet you.

Howard: Hi. Ow. Hi.

Glenn: You’re a lucky man. Bernie’s a great gal.

Howard: Yes. Bernie sure is.

Glenn: Well, I got to run. The panel’s tomorrow morning. It’s called, Remembering Snow: A Look Back.

Bernadette: I’ll try to catch it.

Glenn: Oh, great. Bye.

Bernadette: Bye.

Howard: Hey, Bernie?

Bernadette: Yeah?

Howard: Please tell me he’s your gay cousin.

Bernadette: No. He was one of my professors in college.

Howard: Oh! That’s a relief.

Bernadette: Then we went out for a year. Come on, let’s check in, so we can take that nap.

Howard (after Raj whispers to him): No, it’s not necessarily proportional. Shut up!

Scene: Howard’s hotel room.

Howard: That green bag is Dr. Cooper’s. Here’s an extra five. Make him wait. Oh. Right to the nap, huh? Okay? Uh, so, this Glenn guy. You say you went out with him for, like, a year.

Bernadette: Do we really need to talk about my old boyfriend now?

Howard: No. I guess not. What is he, like, six-four, six-five?

Bernadette: Six-seven.

Howard: Probably has a hard time finding a suit that fits.

Bernadette: Is something bothering you?

Howard: No. It’s just…

Bernadette: What?

Howard: I’m just thinking. If you had sex with that guy, I mean, there’s nothing I can do here that will make any kind of impact.

Bernadette: Howard, it’s not a contest. I love you. I want to be with you.

Howard: Yeah, great, love you, too, but, if it were a contest, I wouldn’t have a chance, right?

Bernadette: You can’t think that way.

Howard: Yep. Loser.

Bernadette: Howard, stop it.

Howard: Sorry. I just never figured that a guy like me going out with a girl like you would ever have to compete with a guy like that.

Bernadette: Wait a minute, a girl like me? What’s that mean?

Howard: I’m… I…

Bernadette: Are you saying you don’t think I’m hot enough to go out with a guy like Glenn?

Howard: No! No, I’m saying exactly the opposite.

Bernadette: I’m too hot to go out with a guy like Glenn?

Howard: Yeah, let’s go with that.

Scene: Amy’s hotel room.

Amy (exiting bathroom): Still nothing. Remind me to try again in an hour.

Penny: Will do.

Amy: So, girl talk?

Penny: Um, sure. What do you, what do you got in mind?

Amy: Do you subscribe to the Freudian theory of penis envy?

Penny: Um, I never really thought about it. Why?

Amy: Sometimes I think it might be nice to have one.

Penny: Really?

Amy: Not for sex, for convenience. You can’t deny that, by comparison, our internal plumbing is extremely high maintenance.

Penny: Again, I’ve never given it much thought.

Amy: We have time now. Think about it.

Penny (knock on door): Oh, good. Hey.

Bernadette: Can I stay here tonight?

Penny: Yeah. Why, what happened?

Bernadette: Howard’s a complete and total ass.

Penny: Oh, yeah, that. Come on in.

Bernadette: Thanks. I’ll sleep on the floor.

Amy: Not necessary. Penny and I are perfectly comfortable sharing a bed.

Penny: We are?

Amy: Of course, we’re best friends.

Penny: Oh, right, right, the blog.

Amy: Word of warning, though. I’m prone to night terrors, so if I wake up kicking and screaming, don’t panic. Just pin me down and stroke my hair, and I’ll be fine.

Scene: Leonard’s room.

Penny: Hey, can I stay here tonight?

Leonard: Shh-shh-shh-shh. Sheldon’s asleep. What’s going on?

Penny: Well, Howard’s a complete and total ass, Bernadette’s in my bed, and no matter how much you stroke Amy’s hair, she bites.

Leonard: What?

Penny: Never mind. Can I stay here or not?

Leonard: Uh, sure.

Penny: All right.

Leonard: So, how do you wanna do this?

Penny: Well, I’m not getting in bed with him.

Leonard: Yeah, it is a little like getting into Dracula’s coffin.

Penny: We’re just gonna have to make the best of this.

Leonard: Okay, when you say make the best of it.

Penny: Sleep.

Leonard: Right. So we’ll just call the middle here the Neutral Zone.

Penny: The what?

Leonard: Star Trek. You know, the Neutral Zone between the Federation and the Romulan Empire.

Penny: Oh, okay. Just like old times.

Leonard: Of course, sometimes the Federation and the Romulans would enter the Neutral Zone to negotiate a temporary truce.

Penny: Sweetie, let me put this in a way you’ll understand. From the waist down, my shields are up.

Leonard: Got it, got it. We can do all kinds of stuff from the waist up, you know?

Penny: Go to sleep.

Leonard: Good night.

Sheldon: Please tell me you’re not having coitus.

Penny: We are not having coitus.

Sheldon: Can you guarantee that it won’t happen at any time during the night?

Penny: Yes.

Leonard: No.

Scene: Raj’s room.

TV Announcer: Next on Turner Classic Movies, Bridget Jones’s Diary.

Raj: Oh, my God, I’m crying already.

Sheldon: (Knock, knock, knock) Raj? (Knock, knock, knock) Raj? (Knock, knock, knock) Raj? I need to sleep here tonight.

Raj: Why?

Sheldon: Howard is a complete and total ass, Bernadette is in Penny’s bed, Amy bites, and Penny may or may not have coitus with Leonard.

Raj: Okay. Come on in.

Scene: Leonard’s room.

Penny: Leonard, are you asleep?

Leonard: No.

Penny: I really appreciate you letting me stay here tonight.

Leonard: Sure, no problem.

Penny: I know it’s kinda weird.

Leonard: True dat.

Penny: True dat?

Leonard: I’ve gotten a lot more street since we broke up.

Penny: Right. Still mad at me about that?

Leonard: No. No, I understand. I got too intense, you had to back off.

Penny: Thank you.

Leonard: I’ve gotten a lot better at that, you know. I’ve dated four different women since we broke up and I didn’t tell any of them that I loved them and wanted to have their babies.

Penny: Good for you.

Leonard: Okay, good night.

Penny: Good night. You know, maybe it wouldn’t be the worst idea in the world to violate the Neutral Zone for just one night. Oh!

Raj: Hey, Leonard, Sheldon kicked me out of the room, gave me your key.

Leonard: Penny’s here. (Raj whispers to him) No, we don’t want to watch Bridget Jones’s Diary!

Scene: A conference room.

Sheldon: Good morning and welcome to Science and Society. I’m Dr. Sheldon Cooper, BS, MS, MA, PhD, and ScD. OMG, right? Perhaps that joke was a little too hippie-dippy for this crowd. All right then, we’ll begin with opening remarks. Miss Rostenkowski, would you like to start us off by discussing your assessment of science’s responsibility to society?

Bernadette: Sure. I think all branches of science have to move cautiously these days. It’s not just giant nuclear weapons that can destroy the world. As a microbiologist, I can tell you even the tiniest organisms can still tear you a new one.

Howard: Interesting. I think what you might need to know about my colleague is that though she claims her field of interest  is tiny organisms, she certainly has spent her fair share of time around what we can assume was pretty massive weaponry.

Bernadette: I think Mr. Wolowitz needs to keep in mind that the past is the past. But he should know that I am the kind of girl who could get all the giant missiles she wants.

Amy: Are we talking about women wanting penises? Because I’d like to weigh in.

Sheldon: Dr. Koothrappali, would you care to join the conversation?

Raj: Certainly. I’d like to raise two points. Number one, I think they are talking about penises. And number two, these mimosas are kicking my little brown ass.

Leonard: I’d like to kick your little brown ass.

Raj: What did I do?

Leonard: Oh, I don’t know. Maybe when you walk into a hotel room and you see a guy getting back together with his girlfriend, you should consider doing something other than crawling into the adjoining bed.

Raj: I did. You said no Bridget Jones.

Penny (voice): We weren’t getting back together! It was a one-time thing!

Sheldon: Excuse me. We’re not taking comments or questions from the audience just yet.

Penny(voice): Oh, shut up, Sheldon!

Amy: Hi, bestie.

Penny(voice): Yeah, hi.

Sheldon: All right, why don’t we see if we can bring this back to topic.

Howard: Let me ask you something, Bernie.

Sheldon: I guess not.

Howard: How would you feel if you met my ex-girlfriend and she was like Angelina Jolie?

Bernadette: Oh, come on, Howard, be realistic.

Howard: What, I’m not hot enough for Angelina Jolie?

Raj: I’d like to weigh in here. No.

Sheldon: All right, why don’t we open it up to Q&A from the audience?

Penny (voice): Yeah, I have a question. Is there anybody who can get me the hell out of here and back to Los Angeles tonight?

Glenn (voice): I’m driving back to L.A. tonight.

Bernadette: Um, Penny, that’s Glenn. Glenn, that’s Penny.

Leonard: No!

Scene: Bernadette’s car.

Sheldon (voice): Red Leader to Red Five. Red Leader to Red Five. Anybody up for a little game? I spy with my little eye, a nonferrous metal. (Howard throws walkie-talkie out of window)

Scene: Leonard’s car.

Sheldon: Must be out of range.

Amy: Leonard, can I ask you a question?

Leonard: Sure.

Amy: Are you bothered by the fact that your former girlfriend left the symposium with what is probably the most beautiful man I’ve ever seen in my life?

Leonard: No. Why do you ask?

Amy: Because we’re going 120 miles per hour.

Sheldon: All right, if no one’s going to guess, I was spying the aluminium rims on the police car we passed a few miles back.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 104 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Neelah 
19.02.2021 vers 18h

Juju1299 
06.02.2021 vers 19h

gleek59 
06.02.2021 vers 13h

vampire141 
15.11.2020 vers 12h

neko123 
30.06.2020 vers 09h

Shannah 
09.04.2020 vers 16h

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 6 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Actualités
La série disponible sur Salto

La série disponible sur Salto
La plateforme française Salto a mis en ligne l'intégralité de la série soit les 12 saisons depuis ce...

HypnoCup 2021 - Sheldon & Amy en 16ème de finale !

HypnoCup 2021 - Sheldon & Amy en 16ème de finale !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 4ème tour !

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 4ème tour !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 3ème tour !

HypnoCup 2021 - The Big Bang Theory au 3ème tour !
L'HypnoCup 2021 continue sur la citadelle ! Cette année 512 couples s'affrontent pour accéder au...

Jim Parsons et Kaley Cuoco nommés aux Golden Globes

Jim Parsons et Kaley Cuoco nommés aux Golden Globes
Deux acteurs de la série figurent parmi les nominations de la 78e cérémonie des Golden...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
HypnoRooms

langedu74, Avant-hier à 17:58

Qui de Bobby Nash (9-1-1) ou Matthew Casey (Chicago Fire) deviendra Membre des Peaky Blinders ? Venez voter dans le forum

sanct08, Hier à 12:23

Bonjour, la première question du nouveau quizz X-Files vient d'être posée

Sas1608, Hier à 12:49

Nouveau design sur le quartier de Once Upon A Time. Merci Sevnol !

pretty31, Hier à 16:35

Nouvelle manche pour The New Song chez Zoey's EP et ciné-émoji sur HypnoClap !

Supersympa, Hier à 16:36

Bonjour à tous. Nouveau mois sur les quartiers Alias, Dollhouse, The L Word et nouveau calendrier chez Angel.

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site