VOTE | 405 fans

#313 : Exode dans le Montana

Résumé : Après le cambriolage de leur appartement, Leonard et Sheldon se tournent vers leurs amis pour créer un système de sécurité dernier cri.

Popularité


4.33 - 3 votes

Titre VO
The Bozeman Reaction

Titre VF
Exode dans le Montana

Première diffusion
18.01.2010

Première diffusion en France
24.11.2010

Plus de détails

Scenario: Bill Prady, Lee Aronsohn et Jim Reynolds - Réalisation: Mark Cendrowski
Guests : Julio Oscar Mechoso (Officier Hackett), Artie O'Daly (Jeune Homme)

Les garçons sortent tous les 4 ensemble pour diner au restaurant chinois. Howard en profite pour rappeler qu'il a une petite amie ce qui rend jaloux Raj. Lorsque Sheldon voit que le menu a changé il en fait tellement un drâme qu'ils décident tous d'aller manger une pizza.
Sheldon et Leonard montent les escaliers afin de rentrer chez eux. En arrivant à la porte, ils découvrent qu'ils ont été combriolés. Ils font le point de ce qui a disparu et Sheldon file dans sa chambre et revient rassuré car ses comics n'ont pas été volé.

Sheldon énumère un à un les objets qui ont été volés, diverses consoles, les jeux,... Il donne ensuite une canette et ses empreintes afin de les donner à la police scientifique. Excédé, le policier propose à Leonard de mettre son ami en observation psychiatrique mais Sheldon affirme qu'il n'est pas fou. Le policier donne la paperasse à Leonard pour l'assurance et quitte l'appartement en ne prêtant pas attention à Sheldon. Une fois seuls, Sheldon s'installe pour regarder la télé sur son téléphone et Leonard se demande comment ils vont faire.

Sheldon est couché mais ne dort pas. Il est apparemment toujours perturbé par le vol car il se relève pour s'enfermer à clé. Il va même jusqu'à mettre sa commode devant la porte seulement, une fois au lit, il a envie d'aller aux toilettes.
Leonard est dans l'appartement de Penny à discuter  de ce qui s'est passé mais ils sont dérangés par Sheldon. Il dit d'abord ne venir que pour voir s'ils vont bien mais après quelques minutes il avoue qu'il a peur d'être seul dans l'appartement.
Alors qu'ils sont en plein milieu de la nuit, Sheldon joue au devinette mais Penny ne semble pas comprendre et Leonard dort. Penny finit par le supplier d'aller se coucher, Sheldon accepte et leur annonce qu'il prend le premier tour de garde.

Le lendemain, Howard installe un système de sécurité à la porte de l'appartement des garçons et à l'intérieur. Leonard le remercie pour tout ce matériel mais Penny entre et est prise au piège dans le filet. Sheldon et Howard voient alors ensemble d'autres détails dans le système.

Sheldon est couché dans son lit et ecrit dans son journal. Il semble toujours tourmenté. Lorsqu'il entend un bruit de l'autre coté de la porte, il n'ose pas sortir de sa chambre par la porte. Il passe alors par la fenêtre pour rejoindre la chambre de Leonard. Sheldon interrompt Penny et Leonard alors qu'ils s'embrassaient. Leonard lui explique que le bruit venait de sa chambre. Rassuré, Sheldon les quitte mais vérifie que tout fonctionne avant de se coucher. Alors que le couple reprend son activité, ils sont interrompu par le bruit de l'alarme et le cri de Sheldon. Ils accourent dans le salon et découvrent Sheldon pris dans le filet electrifié.

Sheldon est à son bureau sur son nouvel ordinateur où il y fait des recherches, la nouvelle ville dans lequel il va vivre. Leonard et Penny tente de l'en dissuader mais en vain.
Sheldon a préparé ses valises et est prêt à partir. Ses amis essaient à nouveau de le faire renoncer mais mal à l'aise avec les adieux, il lance une vidéo d'adieux ridicule. Alors qu'ils la visionnent tous, Sheldon a quitté l'appartement.
Une fois arrivé à destination, Sheldon se fait arnaquer par l'accueil d'un homme dans la gare et se fait voler ses valises.

De retour à l'appartement, Sheldon est accueilli par les garçons. 

                SCENE : Dans un restaurant.

Howard : Ca fait longtemps qu’on n’avait pas mangé tous les quatre. Entre mecs.

Raj : Oh, on a compris que t’as une copine maintenant !

Howard : On est jaloux ?

Raj : Non, je ne suis pas jaloux. Je tuerais un clodo pour tirer un coup. On peut commander ?

Sheldon : Grand Dieu, ils ont refait la carte.

Leonard : Et alors, c’est les mêmes plats.

Sheldon : Oh, vraiment ? Regarde ça. Le poulet du général Tso n’est plus une spécialité, il est classé dans « poulet ».

Raj : Génial.

Sheldon : Non, général.

Raj : Mon génial était ironique ! Et alors ?

Sheldon : Pourquoi n’est-ce plus une spécialité ? Le chef n’a plus confiance en lui ou en son plat ? Et regardez ça. « Conard laqué ». Qu’est-ce que ça signifie ?

Leonard : C’est une erreur de frappe.

Sheldon : C’est certain ! Et ce restaurant est devenu bien vulgaire. Voire cannibale ! Ils peuvent parler de vrais « connards ».

Raj : Non, non, non, non. Ca veut juste dire que les connards aiment ce plat.

Howard : C’est rien de tout ça ! C’est juste une coquille.

Leonard : Allons prendre une pizza.

Sheldon : Bonne idée. Allons chez Corleone.

Howard : Y en a des connards là-bas.

 

                SCENE : La cage d’escalier.

Sheldon : En y repensant, ces « conards laqués » ne pouvaient pas être de la viande humaine.

Leonard : Pourquoi ça ?

Sheldon : C’était sous « volaille ».

Leonard : Et si ces connards étaient des poules mouillées ?

Sheldon : Leonard, tu veux bien rester sérieux ?

Leonard : C’est quoi ?

Sheldon : La télé a disparu.

Leonard : Nos ordis aussi.

Sheldon : Oh Dieu. C’est bon. Ils n’ont pas pris mes comics.

 

Générique.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Ils ont pris la télé, deux ordis, quatre disques durs, la PS2, la PS3, la Xbox, la Xbox 360, la Nintendo, la Super Nintendo, la Nintendo 64 et la Wii.

Leonard : On aime les jeux.

Sheldon : Ah oui, les jeux ! Halo 1, Halo 2, Halo 3, Call of Duty 1, Call of Duty 2, Call of Duty 3, Rock Band 1, Rock Band 2, Final Fantasy 1 à 9, La legend de Zelda, Zelda: Ocarina of Time, Zelda: Twilight Princess, Super Mario Bros, Super Mario Galaxy, Mario & Sonic aux Jeux Olympiques d’hiver … et Miss Pac-Man.

Policier: Jeux vidéos.

Sheldon: Les experts scientifiques arrivent quand?

Policier : Quoi ?

Sheldon : Pour leur faciliter la tâche, j’ai relevé des preuves. Un brigand a eu le culot d’étancher sa soif en nous dévalisant. Les empreintes devraient être lisibles. Et voici mes empreintes pour me disculper.

Leonard : Et moi ?

Sheldon : Navré, Leonard. Il est trop tôt pour écarter l’hypothèse d’une taupe.

Leonard : Puis-je vous demander de lui tirer dessus ?

Policier : Je pourrais le mettre en observation psychiatrique.

Sheldon : Je ne suis pas fou. Ma mère m’a fait examiner.

Policier : On a fini. Appelez ce numéro et on vous faxera une copie du procès verbal pour votre assurance.

Sheldon : Mes excuses. Est-ce la fin de votre enquête ?

Policier : Vous avez d’autres informations pertinentes ?

Sheldon : Mon Dieu, par où commencer ? Mon portable contenait quatre des cinq Gedankenexperimente nécessaires pour réévaluer le problème de la mesure quantique.

Leonard : En quoi ça va les aider ?

Sheldon : En surveillant les revues scientifiques, ils verront si quelqu’un publie une telle réévaluation. Les auteurs seraient sûrement les voleurs de mon ordinateur.

Policier : Bonsoir, les gars. Viens, Bochco.

Leonard : On fait quoi, maintenant ?

Sheldon : On n’a qu’une seule chose à faire. Regarder la télé sur le téléphone en attendant que les criminels reviennent nous massacrer dans notre sommeil.

Leonard : Tu ne me suspectes plus ?

Sheldon : Si seulement !

               

                SCENE : La chambre de Sheldon.

Sheldon : Je n’ai pas besoin d’uriner. Je suis maître de ma propre vessie. Crotte.

 

                SCENE : L’appartement de Penny.

Penny : J’en reviens pas. Si j’avais pas bossé, je me serais retrouvée nez à nez avec les voleurs.

Leonard : Aucune raison d’avoir peur.

Penny : J’ai pas peur. Je leur aurais montré comment on fait au Nebraska. (Sheldon frappe à la porte).

Leonard : Donne moi la batte.

Sheldon : Un délit vient d’être commis ici et tu ouvres à n’importe qui ?

Penny : Ca n’arrivera plus. Qu’est-ce que tu veux ?

Sheldon : Rien. Je venais voir si vous alliez bien.

Leonard : On va bien, Sheldon.

Sheldon : Très bien, alors. Bonne nuit. 

Penny : Bonne nuit. C’était bizarre, même de sa part. (Sheldon frappe à nouveau).

Penny : C’est qui ?

Sheldon : Sheldon. Sheldon Cooper.

Penny : Oui ?

Sheldon : Je peux entrer ? Vous buvez du vin.

Leonard : Oui, et on va bientôt se coucher.

Penny : Sheldon, tu veux dormir ici cette nuit ?

Sheldon : Oh, Leonard est certes petit, mais vous ne seriez pas à l’aise sur le canapé.

Leonard : Tu veux quoi ?

Sheldon : Ce n’est pas ce que je veux, mais ce que veut l’évolution. Les humains sont des primates qui vivent en groupe pour se protéger et s’entraider.

Leonard : Mais tu n’aimes pas les autres.

Sheldon : Ce soir, si. J’ai peur là-bas.

Leonard : Je commence à avoir peur ici.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Penny : Trois chatons ? Trois petits cochons ? J’en sais rien … Star Wars ?

Leonard : On a gagné? On va au lit?

Sheldon : C’est on ne peut plus simple. L’atome de l’hydrogène : H. des cochons qui ne font pas la circulation : l’IGS. Higgs. Beau ! Le général Zod coincé dans la zone fantôme. Beau-zone. Partie de poire. Cul. Partie-cul. Particule de boson de Higgs. C’était si facile !

Leonard : il a raison, Penny, c’état évident.

Penny : Sheldon, chéri, je sais que tu as peur, mais il faut qu’on aille au lit.

Sheldon : D’accord. Je prends le premier tour de garde. Je vous réveillerai à 0400.

Leonard : Super. Bonne nuit.

Penny : Attends, c’est quoi 0400 ?

Leonard : 4 h du matin.

Penny : C’est dans 45 min.

Leonard : Avance.

Sheldon : (voix sur son téléphone) c’est calme, ici. Peut-être un peu trop. Où vas-tu ? Je vais jeter un œil derrière. Mauvaise idée. Non, Jim, n’ouvre pas la porte. Ecoute-la, Jim. Ne t’en fais pas, il n’y a personne … (Il va frapper à la porte de Leonard).

Leonard : C’est qui ?

               

                SCENE : Le palier. Devant la porte de l’appartement.

Howard : Alors, on a un verrou en titane et un montant renforcé contrôlé par un système d’accès électronique.

Sheldon : Et s’ils coupent le courant ?

Raj : Il y a un générateur de secours.

Sheldon : Et si on vole mes clés ?

Raj : Deux scanners indépendants : vocal et digital.

Sheldon : Et si quelqu’un enregistre ma voix et me tranche les pouces ?

Leonard : Je lui enverrai des muffins.

Howard : Maintenant, à l’intérieur, nous avons des détecteurs de mouvements, des capteurs infrarouges et des caméras connectées à un serveur avec un logiciel de reconnaissance faciale.

Leonard : Où t’as trouvé ça ?

Howard : J’ai un pote à la Défense.

Leonard : Il t’a filé ça ?

Howard : Il l’aurait fait si j’avais demandé. C’est ironique, leur sécurité est pas géniale.

Penny (arrivant) : Votre voiture …

Alarme : Intrus, alerte intrus !

Penny : C’est quoi ?

Leonard : Désolé, je vais t’aider.

Sheldon : Merveilleux système de sécurité, si on est attaqué par un banc de thons.

Howard : Ne t’inquiète pas, il sera électrifié. Imagine-la par terre, avec des spasmes incontrôlables.

Sheldon : C’est mieux.

 

                SCENE : La chambre de Sheldon.

Sheldon : Journal de Sheldon. Système de sécurité en place. Mais le sommeil continue de me fuir. J’ai vu la face sombre de Pasadena. Cette prétendue cité des roses. Et cela me hante. Quelle injustice ! Je suis allongé dans mon lit, tourmenté, tandis que le Mal rôde dehors et joue sûrement à Donkey Kong sur ma Nintendo. (Il entend du bruit et décide de passer par la fenêtre pour sortir de sa chambre). Seigneur ! Je suis maître de ma propre vessie. (Il arrive au niveau de la chambre de Leonard, il toque à la vitre).

Leonard : Au mon Dieu, Sheldon. Qu’est-ce que tu fiches dehors ?

Sheldon : J’ai entendu un bruit.

Leonard : C’était nous, on a renversé une lampe.

Sheldon : Pourquoi vous avez fait ça ?

Leonard : On allait …

Penny : Il n’a pas besoin de savoir, Leonard !

Sheldon : Oh. Elle a raison, je n’ai pas besoin de savoir. Continuez.

Leonard : Qu’est-ce que tu fais ? Passe par la porte !

Sheldon : Bien vu. Je vais vérifier le périmètre et me faire un lait chaud.

Leonard : Super, vas-y.

Sheldon : Veux-tu que je t’apporte un lait chaud ?

Leonard : Je suis allergique au lactose.

Sheldon : Et tu ne vaux pas m’effrayer avec d’autres bruits forts.  Un lait chaud, Penny ?

Penny : Non, merci.

Sheldon : Entendu. Bonne nuit, monsieur. Mademoiselle.

Leonard : Désolé pour ça.

Penny : Tu n’y peux rien. 

Voix : Alerte, intrus ! Alerte, intrus ! (On entend Sheldon crié).

Leonard : Wolowitz a électrifié le filet, on dirait.

Penny : Sheldon, tout va bien ?

Sheldon : Ca va. Même si je ne suis plus maître de ma propre vessie.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Mon nouvel ordinateur est équipé de Windows 7. Windows 7est bien plus convivial que Windows Vista. Je n’aime pas ça.

Leonard : Déménager dans une autre ville, c’est pas un peu exagéré ?

Sheldon : Notre appartement a été cambriolé, le système de sécurité a attenté à ma vie, donc je quitte Pasadena à tout jamais. Dis-moi que j’exagère ?

Penny : Tu peux pas déménager, Sheldon. Comment fera le vaisseau mère pour te retrouver, à son retour ?

Sheldon : Si seulement c’était vrai ! Mais je suis coincé sur Terre dans l’immédiat, alors je dois trouver un refuge plus hospitalier que les rues de Pasadena comme … Enid, dans l’Oklahoma. Faible taux de criminalité, connexion Internet haut débit … Mais pas de magasin de trains miniatures. Navré, Enid.

Penny : Il va démissionner ?

Leonard : Non, il va travailler à distance. Tout le monde est aux anges.

Sheldon : Boone, Caroline du Nord. « Chaque été depuis 1952, Boone tient une représentation en plein air de la vie de son homonyme, le trappeur Danny Boone ». Cela ne m’inspire rien qui vaille. Penny, tu viens du Nebraska ?

Penny : Oui !

 

                SCENE : La chambre de Sheldon.

Sheldon : J’ai besoin de quelques jours pour m’installer. Je t’enverrai alors par e-mail des PDF détaillés contenant des instructions qui t’indiqueront comment m’envoyer mes affaires à Bozeman, Montana. Fais suivre mon courrier.

Leonard : Où ça ? A l’asile de fous de Bozeman ?

Sheldon : Tu fais une blague. Mais il y a un théâtre comique qui porte ce nom. Ne fais pas suivre mon courrier là-bas.

Howard : D’accord, tu as été une victime ! Mais c’est la vie. Quand mon arrière-grand-père a immigré ici, il a placé tous ses espoirs et tous ses rêves dans une boucherie de New York. Et devine ! Chaque client qui entrait dans sa boutique et demandait du foie, se faisait arnaquer. Mais ils sont allés de l’avant ! Fais de même !

Sheldon : Je vais de l’avant. Je vais devenir un Bozite.

Leonard : Ils s’appellent comme ça ?

Sheldon : C’est une des premières choses que j’espère instaurer.

Penny : Sheldon, j’en reviens pas de dire ça … tu vas me manquer !

Sheldon : S’il te plaît, Penny. Comme vous le savez, je n’apprécie guère les adieux et les démonstrations d’affection. Alors, j’ai préparé une vidéo. (Voix de Sheldon sur l’ordinateur). Bonjour. Comme vous le savez, je n’apprécie guère les adieux et les démonstrations d’affection. Alors, j’ai préparé une vidéo. Parmi vous, il y a trois de mes plus proches amis et une connaissance précieuse. Je ne peux pas affirmer que ma vie sera moins intéressante sans votre présence, mais vous pouvez choisir de le croire. Puisque vous comptez rester dans cette métropole anarchique, les statistiques suggèrent que vous subirez une mort horrible avant qu’on se revoie. Je vous souhaite une longue vie prospère.

Penny : Sheldon, c’est trop …

Sheldon : Vous devriez fermer à clé derrière moi. Ce n’est pas Bozeman, ici.

Howard : Je sais pas moi, qui sont les amis et qui est la simple connaissance.

 

                SCENE : Une gare routière à Bozeman.

Sheldon : C’est un froid vivifiant, un froid revigorant. Quel froid de canard !

Jeune homme : Je peux vous aider avec vos bagages, monsieur ?

Sheldon : Merci, très cher concitoyen. Vous êtes vraiment l’incarnation de toutes les promesses de notre belle chambre du commerce. Attendez ! Attendez ! Excusez-moi ! Un billet pour Pasadena, en Californie.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.  Sheldon est de retour.

Howard : Regardez qui est de retour.

Sheldon : Intéressant. C’est la connaissance qui me salue en premier.

 

Fin de l’épisode.

 

Scene: A Chinese restaurant.

Howard: Boy, seems like forever since the four of us have been out to eat, you know? Just the guys.

Raj: Oh, God! Yes, we get it. You have a girlfriend now.

Howard: A little jealous, are we?

Raj: No, I’m not jealous. All right, I’d kill a hobo if it’ll get me laid. Now, can we order?

Sheldon: Oh, dear Lord, they re-did the menu.

Leonard: So what? It’s the same food.

Sheldon: Oh, is it? Look at this. General Tso’s Chicken is no longer listed under specialties. It’s now under chicken.

Raj: So?

Sheldon: Yes, General Tso.

Raj: Not Tso the chicken, so the question. So?

Sheldon: So, why is it no longer a specialty? Did the chef lose confidence in the dish or himself? And look over here, shrimp in mobster sauce. What is mobster sauce?

Leonard: It’s obviously a typo.

Sheldon: Perhaps. Perhaps this restaurant’s now a front for organized crime. For all we know, the mobster sauce contains actual chunks of deceased mobsters.

Raj: No, no, no, no, I think it just means it’s the kind of sauce that mobsters like.

Howard: It doesn’t mean any of that! It’s a typo.

Leonard: You know what? Let’s just get a pizza.

Sheldon: Good idea. We’ll go to Corleone’s.

Howard: Sure, no mobsters there.

Scene: The stairwell.

Sheldon: You know, the more I think about it, the mobster sauce couldn’t possibly contain chunks of mobster.

Leonard: And why is that?

Sheldon: It was listed under seafood.

Leonard: What if they were mobsters who slept with the fishes?

Sheldon: Leonard, are we having a serious conversation or not?

Leonard (noticing their door has been broken open): What the…?

Sheldon: The TV is gone.

Leonard: So are our laptops.

Sheldon: Oh God, oh God, oh, God! It’s all right. They didn’t take my comic books.

Credits sequence.

 

Scene: The apartment.

Sheldon: They took our TV, two laptops, four external hard-drives, our PS2, our PS3, our X-Box, our X-Box 360, our classic Nintendo, our Super Nintendo, our Nintendo 64 and our Wii.

Leonard: We like games.

Sheldon: Right, games. They took Halo 1, Halo 2, Halo 3, Call of Duty 1, Call of Duty 2, Call of Duty 3, Rock Band, Rock Band 2, Final Fantasy 1 thru 9, The Legend of Zelda, The Legend of Zelda: Ocarina of Time, The Legend of Zelda: Twilight Princess, Super Mario Brothers, Super Mario Galaxy, Mario and Sonic at the Winter Olympics and Ms. Pacman.

Policeman: Assorted video games.

Sheldon: When does the CSI team get here?

Policeman: What?

Sheldon: In anticipation of their arrival, I’ve bagged some evidence. One of the thieves had the audacity to quench his thirst while ransacking our home. You should be able to pull some good prints off this. And now, here are my prints so you can rule me out as a suspect.

Leonard: What about me?

Sheldon: I’m sorry, Leonard. It’s too early to discount the possibility of this being an inside job.

Leonard: Would I be completely out of line to ask you to shoot him?

Policeman: I’d be happy to put him under a 72-hour psychiatric hold.

Sheldon: I’m not crazy. My mother had me tested.

Policeman: We’re done here. Call this number, and we’ll fax you a copy of the report so you can submit it to your insurance company.

Sheldon: I’m sorry, that’s the end of your inquiry?

Policeman: Do you have any more information that might be relevant?

Sheldon: Oh, my goodness. Where do I begin? For instance, my laptop contained four out of the five gedanken experiments necessary for a cogent restatement of the quantum measurement problem.

Leonard: How is that going to help them?

Sheldon: Well, they could monitor scientific publications and see if anyone posts such a cogent restatement in the next couple of months. If so, the authors are most likely in possession of my stolen laptop.

Policeman: Good night, fellas. Come on, Bochco.

Leonard: What are we supposed to do now?

Sheldon: The only thing we can do. Watch TV on our phones until the criminals return and bludgeon us to death in our sleep.

Leonard: Does that mean you’ve ruled me out as a suspect?

Sheldon: Oh, how I wish I could.

Scene: Sheldon’s bedroom. Sheldon is restless. He gets up and checks the door is locked. He then moves his chest of drawers in front of the door. Goes back to bed.

 

Sheldon: I do not have to urinate. I am the master of my own bladder. Drat.

Scene: Penny’s apartment.

Penny: I can’t believe it. If I hadn’t been working the dinner shift, I would’ve run

right into the robbers.

Leonard: Hey, there’s no reason for you to be scared.

Penny: I’m not scared. I would’ve gone all Nebraska on their asses.

Sheldon: (Knock, knock, knock) Leonard and Penny. (Knock, knock, knock) Leonard and Penny. (Knock, knock, knock) Leonard and Penny.

Leonard: Hand me the bat.

Sheldon: We just had a major crime in the building, and you open the door without asking who it is?

Penny: It won’t happen again, what’s up?

Sheldon: Nothing. Just wanted to see if you were both okay.

Leonard: We’re fine, Sheldon.

Sheldon: All right, then. Good night.

Penny: Good night. That was weird, even for him.

Leonard: Mm-hmm.

Sheldon: (Knock, knock, knock) Leonard and Penny. (Knock, knock, knock) Leonard and Penny. (Knock, knock, knock) Leonard and Penny.

Penny: Who is it?

Sheldon: Sheldon. Sheldon Cooper.

Penny: Yes?

Sheldon: May I come in?

Penny: Yeah.

Sheldon: I see you’re drinking wine.

Leonard: Yes, we are. And we’re about to go to bed.

Sheldon: Uh-huh.

Penny: Sheldon, do you want to sleep here tonight?

Sheldon: Oh, as small as Leonard is, I don’t think the two of you’d be comfortable on the couch.

Leonard: What do you want?

Sheldon: It’s not what I want, it’s what evolution wants. Human beings are primates. Primates have evolved to live in groups, both for protection and support.

Leonard: But you don’t like other people.

Sheldon: I do tonight. It’s scary over there.

Leonard: It’s getting scary here, too.

Scene: The apartment. Sheldon is drawing picture clues on his whiteboard.

Penny: Um… three little kittens? Three little pigs? God, I don’t know. Star Wars?

Leonard: Did we win? Can we go to bed?

Sheldon: Good Lord, I could not have made this easier. Hydrogen atom, H, plus pigs minus pea, Higgs. Bow, General Zod trapped in the Phantom Zone. Bow-zone. Pear. Tickle. Pear-tickle. Higgs Boson Particle. How could you not get that?

Leonard: He’s right, Penny. It’s all there.

Penny: Look, Sheldon, sweetie, I know you’re feeling insecure, but we’ve really got to go to sleep.

Sheldon: All right. I’ll take the first watch and wake you at 0400.

Leonard: Great. Good night.

Penny: Wait, wait, what’s 0400?

Leonard: 4am.

Penny: That’s, like, in 45 minutes.

Leonard: Just keep walking. (Sheldon checks door then puts TV on his phone)

Woman on TV: It’s quiet out there.

Man on TV: Maybe a little too quiet.

Woman on TV: Where are you going?

Man on TV: Just gonna take a look around outside.

Sheldon: Bad idea.

Woman on TV: No, Jim, don’t open the door!

Sheldon: Listen to her, Jim.

Man on TV: Don’t worry, there’s no one out here. (Sound of woman screaming. Sheldon nods, and turns off TV. Walks down to Leonard’s room.)

Sheldon: (Knock, knock, knock) Leonard and Penny! (Knock, knock, knock) Leonard and Penny! (Knock, knock, knock) Leonard and Penny!

Leonard: Who is it?

Scene: Outside the apartment.

Howard: All right, we’ve got a titanium dead bolt and a reinforced jamb controlled by a state-of-the-art electronic access system.

Sheldon: What if they cut the power?

Raj: There’s a 200-watt uninterruptible backup power supply.

Sheldon: What if someone steals my keys?

Raj: There are independent voice and fingerprint scanners.

Sheldon: What if someone kidnaps me, forces me to record my voice, and then cuts off my thumb?

Leonard: I’ll send them a basket of muffins.

Howard: Now, inside, we’ve got motion detectors, infrared sensors, and cameras connected to a server running state-of-the-art facial recognition software.

Leonard: Where did you get all this stuff?

Howard: I got a buddy over at the Department of Defence.

Leonard: He just gave it to you?

Howard: I’m sure he would have if I had asked. Ironically, their security isn’t all that good.

Penny (entering): Raj, your car is blocking me… (A wire net falls on her, while a computer voice repeats the words “Intruder Alert”) What the hell?

Leonard: Sorry, let me help you.

Sheldon: Wonderful security system if we’re attacked by a school of tuna.

Howard: Don’t worry, the net’s going to be electrified. Picture her on the floor, spasming uncontrollably.

Sheldon: Better.

Scene: Sheldon’s bedroom.

Sheldon: Sheldon’s journal. Security system in place. However, sleep continues to elude me. I’ve seen the underbelly of Pasadena, this so-called City of Roses, and it haunts me. Ah, the injustice, I lie here awake, tormented, while out there evil lurks, probably playing Donkey Kong on my classic Nintendo. (Hears a noise. Goes to check, then panics and climbs out window onto ledge.) Oh, dear. I am the master of my own bladder. (Crawls along to Leonard’s window, where Leonard and Penny are inside being intimate. Knock, knock, knock) Leonard and Penny. (Knock, knock, knock) Leonard and Penny. (Knock, knock, knock) Leonard and Penny.

Penny: Oh, my…

Leonard: God, Sheldon. What the hell are you doing out there?

Sheldon: I heard a noise.

Leonard: It was us. We knocked over a lamp.

Sheldon: Why would you knock over a lamp?

Leonard: We were going to have…

Penny: He doesn’t need to know what we were doing, Leonard.

Sheldon: Oh! No, she’s right, I don’t need to know what you were doing. Carry on. (Starts to climb back out of window)

Leonard: What are you doing? Use the door.

Sheldon: Good thinking. Perhaps I’ll check the perimeter and make some warm milk.

Leonard: Great, you do that.

Sheldon: Would you like me to bring you some warm milk?

Leonard: I’m lactose intolerant.

Sheldon: And you don’t wish to alarm me with any more loud noises, very thoughtful. Warm milk, Penny?

Penny: No, thanks.

Sheldon: Fine. Good night to you, sir. Miss.

Leonard: Sorry about that.

Penny: Ugh, what can you do? Here. (From outside there is the sound of the net falling and computer voice saying “Intruder alert.” Then Sheldon screaming. They run out to find Sheldon convulsing under the net.)

Leonard: Looks like Wolowitz got the net electrified.

Penny: Sheldon, are you okay?

Sheldon: I’m fine. Although I’m no longer the master of my own bladder.

Scene: The apartment.

Sheldon: My new computer came with Windows 7. Windows 7 is much more user-friendly than Windows Vista. I don’t like that.

Leonard: Don’t you think looking for a new city to live in is a bit of an overreaction?

Sheldon: Our apartment was broken into, our security system tried to kill me, and as a result, I’m leaving Pasadena forever. Tell me how that’s overreacting.

Penny: Come on, Sheldon, you can’t move. Don’t you need to stay in one place so the mother ship can find you when it returns?

Sheldon: Oh, if that were only true. Unfortunately, as I’m earthbound for the foreseeable future, I need to find a location that’s more hospitable than the mean streets of Pasadena. Like Enid, Oklahoma. Low crime rate and high-speed Internet connectivity, but no model train shops. Sorry, Enid.

Penny: Is he quitting his job at the university?

Leonard: Oh, no, he’s going to telecommute. Everybody’s really excited about it.

Sheldon: All right. Boone, North Carolina. Every summer since 1952, Boone has hosted an outdoor amphitheater portrayal of the life and times of its namesake, Dan’l Boone. Sounds like something that would attract the wrong crowd. Penny, you’re from Nebraska, correct?

Penny: Born and raised. (Sheldon crosses Nebraska off his map)

Scene: Sheldon’s bedroom. Sheldon is packing.

Sheldon: It will take me a few days to get settled. After I do, I will e-mail you detailed PDFs containing diagrams and instructions that will guide you through packing and shipping the rest of my possessions to Bozeman, Montana. In the meantime, please forward my mail.

Leonard: Any place specific or just the Bozeman, Montana Loony Bin?

Sheldon: I sense you’re making a joke, but Bozeman does have a comedy club called The Loony Bin, so do not forward my mail there.

Howard: Oh, come on. So you were the victim of a crime. That’s part of life. When my great-grandfather first came to this country, he put all his hopes and dreams into this little butcher shop he ran on the Lower East Side of New York. You know what happened? Every customer who walked into that butcher shop and asked for a pound of liver, got ripped off. But, those people moved on, and so should you.

Sheldon: I am moving on. I’m going to be a Bozite.

Leonard: They call themselves Bozites?

Sheldon: They should. It’s one of the first things I plan to bring up upon arrival.

Penny: Sheldon, I can’t believe I’m saying this, but I’m going to miss you.

Sheldon: Please, Penny, as you know, I’m not comfortable with prolonged good-byes and maudlin displays of emotion, so I prepared a short video.

Sheldon on laptop screen: Greetings. As you know, I’m not comfortable with prolonged good-byes and maudlin displays of emotion, so I prepared this short video. The four of you are three of my closest friends and one treasured acquaintance. Though I cannot state categorically that my life will be diminished by not having you in it, I am comfortable if you choose to believe that. Since you intend to remain in this lawless metropolitan area, statistics suggest that you will succumb to tragic and gruesome ends before we meet again. Live long and prosper.

Penny: Sheldon, that’s so… (Turns to find he has gone.)

Sheldon (entering again): You might want to lock the door behind me. This isn’t Bozeman.

Howard (after Raj whispers to him): How the hell do I know who’s the friend and who’s the acquaintance?

Scene: Bozeman, Montana bus depot.

Sheldon: That is a bracing cold, an invigorating cold. Lord, is it cold!

Man: Help you with your bags, sir?

Sheldon: Thank you, fellow Bozite. And may I say, you are the living embodiment of all the promises made by our lovely town’s Chamber of Commerce. (Man picks up bags and starts running.) Wait! Wait! Excuse me! (At ticket desk) One ticket to Pasadena, California, please.

Scene: The apartment. Sheldon enters.

Howard: Hey, look who’s back!

Sheldon: Interesting. The acquaintance is the first to greet me.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 94 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Juju1299 
14.09.2019 vers 23h

pilato 
24.08.2019 vers 17h

stella 
31.01.2019 vers 12h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvre le hors-série de notre magazine HypnoMag, consacré à la série Roswell qui fête ses 20 ans !
HypnoMag | Hors-série 20 ans Roswell

Tentez de gagner une HypnoCard Collector Roswell grâce à notre jeu HypnoChance !
Tirage au sort le 15/10 | Collector Roswell !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Saison 11 sur Netflix !

Saison 11 sur Netflix !
La série continue sur Netflix  A partir du 01 septembre 2019, la saison 11 de The Big Bang Theory...

HypnoAwards 2019

HypnoAwards 2019
Dans la catégorie Meilleure comédie du network, The Big Bang Theory ressort grande gagnante. Elle...

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

quimper, Hier à 20:45

Les quartiers Sherlock et Rizzoli & Isles proposent de nouvelles PDM. N'hésitez pas à passer

pretty31, Hier à 21:26

Les jeux d'Halloween vous attendent sur HypnoClap, et quelques chapeaux de sorcières sont encore disponibles pour "Un bonbon ou une cards ?"

pretty31, Hier à 21:26

qui vous permettra peut être de gagner ... Une HypnoCard ^^

Locksley, Aujourd'hui à 11:26

Dernier jour pour vous inscrire au tirage au sort permettant de gagner une HypnoCard Collector Roswell Bonne chance !

serieserie, Aujourd'hui à 15:31

Sortez votre plus belle Plume! L'HypnoPlume vous attend

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site