VOTE | 402 fans

#309 : La Formule de la vengeance

Résumé : Après qu'il se soit fait humilié sur la National Public Radio, Sheldon jure de détruire Kripke, tandis que Wolowitz essaie de ne pas détruire sa nouvelle relation avec Bernadette. Katee Sackhoff, actrice de "Battlestar Galactica", se voit donner quelques conseils à Wolowitz sur les relations.

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
The Vengeance Formulation

Titre VF
La Formule de la vengeance

Première diffusion
23.11.2009

Première diffusion en France
10.11.2010

Vidéos

Dans la salle de bain d'Howard

Dans la salle de bain d'Howard

  

Plus de détails

Scenario: Chuck Lorre et Maria Ferrari - Réalisation: Mark Cendrowski
Guests : John Ross Bowie (Kripke), Carol Ann Susi (Mrs. Wolowitz), Melissa Rauch (Bernadette), Katee Sackhoff (Elle-même), Ira Flatow (Lui-même)

Howard raccompagne Bernadette chez elle au terme d'un rendez-vous en lui racontant une blague qu'elle ne comprend pas. Pour l'arrêter de parler, elle l'embrasse, puis lui demande ce qu'il pense de leur relation. Comme il ne sait pas quoi répondre, elle lui laisse le temps de réfléchir.
Il se rend ensuite chez Leonard et Sheldon, où les quatre autres regardent un film.
A la cafétéria, Howard demande à Leonard et Raj ce qu'il doit faire pour son couple, mais avant qu'ils n'aient pu répondre, Sheldon arrive avec une annonce. C'est néanmoins Kripke, qui passe à côté, qui leur dit que Sheldon va passer à la radio. Il continue d'embêter Sheldon, puis s'en va.
 
Dans son salon, Sheldon demande à Howard de relire ses notes pour l'emission de radio, afin de savoir si un public moins éduqué pourra comprendre. Penny entre et parle à Howard de Bernadette, qui s'attendait à un coup de fil de sa part. Mais Howard hésite toujours à s'engager dans une vraie relation avec elle, car il veut toujours réaliser ses fantasmes, c'est-à-dire se marier avec une célèbre et très belle actrice.
 
Kripke, dans un placard à balais adjacent au bureau de Sheldon, fait passer à travers un conduit d'aération de l'hélium; il a à côté de lui un poste de radio sur la station sur laquelle Sheldon est interviewé. Lorsqu'il répond aux questions du présentateur, Sheldon se met à avoir la voix de plus en plus haut perché. Kripke fait pendant ce temps écouter l'émission à tous les gens de la cafétéria, et lève les bras en signe de victoire lorsque Sheldon dit avoir trouvé l'hélium.
 
Howard, dans sa baignoire, a un fantasme où Katee Sackhoff, actrice de Battlestar Galactica, est avec lui. Elle lui demande alors pourquoi il ressent le besoin de l'imaginer alors qu'il pourrait être avec Bernadette.
Sheldon est allongé sur son lit lorsque Leonard et Raj entrent. Leonard essaie de le convaincre de sortir de sa chambre en lui proposant de se venger de Kripke. Même si les premières idées de Sheldon ne sont pas géniales, cela lui donne l'envie de se relever.
 
Howard veut aller parler à Bernadette à la Cheesecake Factory. Il la croise, mais elle n'a pas envie de lui parler. Il la force quand même à l'écouter, et lui annonce qu'il a pensé à leur relation. Il se met sur un genou et lui propose de l'épouser. Bernadette, effrayée, s'enfuit.   
 
Sheldon, dans sa cuisine, s'emploie à une expérience chimique qui se termine en mousse. Il se dirige ensuite à son ordinateur pour montrer à Leonard et Raj la vidéo d'une caméra installée dans le bureau de Kripke et leur explique son plan: il a placé la substance mousseuse au plafond du bureau qui, grâce à des capteurs de mouvement, va être déversée sur Kripke lorsqu'il atteindra le centre de la pièce. Leonard est très impressioné par ce système de revanche, mais va s'assoir sur un coussin péteur placé là par Sheldon. Pendant ce temps, Kripke entre dans son bureau avec des gens importants, dont le directeur de l'université. Ils atteignent le centre de la pièce et se font arroser. Quand Leonard fait remarquer qu'au moins, ils ne savent pas de qui il s'agissait, une vidéo apparaît sur l'écran de Kripke où Sheldon cite son nom ainsi que ceux de Leonard et de Raj en tant qu'auteurs du méfait.
 
Penny et Bernadette, à la Cheesecake Factory, assistent à une chanson chantée par Howard pour Bernadette, ce qui lui plaît beaucoup.

                SCENE : Devant un immeuble.

Howard : Deux ans plus tard, on frape à la porte. Le gars ouvre, et c’est l’escargot qui dit : « Pourquoi t’as fait ça ? »

Bernadette : Je n’ai pas vraiment compris.

Howard : Tu vois, l’escargot a mis deux ans à … (Elle l’embrasse). C’est pas important.

Bernadette : Je peux te poser une question ?

Howard : Bien sûr.

Bernadette : Où va notre relation ?

Howard : Pour être honnête, j’espérais qu’on aille jusqu’au pelotage.

Bernadette : Tu es si drôle. Comme un humoriste.

Howard : Un humoriste juif, ce serait nouveau !

Bernadette : En fait, je pense que beaucoup d’entre eux sont juifs.

Howard : Non, c’était de … On s’en fiche.

Bernadette : Ecoute, Howard, c’est notre troisième rencard et on sait tous les deux ce que ça implique.

Howard : Ah bon ?

Bernadette : Du sexe.

Howard : Tu plaisantes.

Bernadette : Mais je dois savoir si tu recherches une relation ou un coup d’un soir.

Howard : D’accord, juste pour être clair. Il n’y a qu’une seule bonne réponse, n’est-ce pas ? C’est pas comme poulet ou poisson dans l’avion ?

Bernadette : Peut-être que tu dois y réfléchir un peu.

Howard : Tu sais, on a déjà vu un coup d’un soir se transformer en relation.

Bernadette : Appelle-moi quand tu auras la réponse.

Howard : Trois rencards signifient sexe ? Qui l’eût cru ?

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Howard : Salut, les potos. Potesse.

Penny : Pourquoi tu rentres si tôt de ton rencard ?

Howard : En amour, comme à la scène, il faut se faire désirer.

Penny : Ca veut dire quoi ?

Leonard : Il a merdé.

 

Générique.

 

                SCENE : Le restaurant universitaire.

Howard : Hey, vous saviez que c’est au bout de trois rencards qu’on couche avec une fille ?

Raj : En fait, je n’ai jamais eu trois rencards avec la même fille.

Leonard : Penny et moi, il nous a fallu deux ans. Maintenant que j’y pense, ça faisait trois rencards.

Howard : Bon, eh bien, avant de conclure avec Penny, elle a parlé d’engagement ?

Leonard : Non, elle voulait clairement se garder une porte de sortie.

Sheldon (arrivant) : J’ai quelque chose à annoncer, mais par respect des conventions, j’attendrai la fin de cette conversation. De quoi parlez-vous ?

Leonard : Du paradigme culturel impliquant l’acte sexuel après trois rencards.

Sheldon : Je vois. On parle, de rencard, synonyme d’interaction sociale, ou synonyme de renseignement confidentiel ?

Leonard : Peu importe. Tu veux nous annoncer quoi ?

Sheldon : Oh, bon, à mon tour. C’est très palpitant. Je veux que vous soyez les premiers à savoir …

Kripke : Hey, Cooper, j’ai entendu dire que tu allais passer à la radio avec Ira Flatow de Science Friday, la semaine prochaine ?

Sheldon : Merci, Kripke, de me priver de la chance d’annoncer ma nouvelle à mes amis.

Kripke : Avec plaisir.

Sheldon : Mon remerciement n’était pas sincère.

Kripke : Mais mon plaisir, si. J’ai une question, depuis quand la National Public Radio racle les fonds de tiroirs pour trouver des invités ? Ne réponds pas. C’est rhétorique.

Sheldon : Pourquoi es-tu si bête ? C’est aussi rhétorique. Désolé de vous avoir infligé ça.

Leonard : Tu vas passer sur NPR ?

Sheldon : Oui, c’est un entretien téléphonique depuis mon bureau à propos de la prétendue « découverte » des monopôles magnétiques des glaces de spin. C’est la semaine des dons et ils veulent doper l’audimat avec de la polémique.

Leonard : Très cool. Félicitations.

Sheldon : Merci. Ma mère est très excitée. Elle a invité son groupe d’étude biblique à écouter, puis à prier pour mon âme.

Raj : Je suis passé à la radio. J’ai appelé Fever 104 FM New Delhi et j’ai été le quatrième à dire la phrase qui rapporte : « Fever 104, aajke naye acchha sangeetka ghar. » Ca veut dire : « Fever 104, c’est ici la bonne musique actuelle. » Ca sonne mieux en hindi.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Très bien. Voilà les sujets que j’aborderai pendant mon entretien sur NPR demain. Je dois m’assurer que c’est compréhensible pour les auditeurs les moins instruits. Howard, jette un œil et dis-moi ce qui t’échappe.

Howard : Excuse-moi, j’ai un master en ingénierie du Massachusetts Institute of Technology. Il nécessite la validation de 144 unités et une thèse originale.

Sheldon : Oui. Jette un œil et dis-moi ce qui t’échappe.

Leonard : Quand Sheldon te donne des devoirs, t’es pas obligé de les faire.

Raj : En fait, c’est mieux si tu les fais pas, sinon on a l’air paresseux.

Penny : Salut, les gars.

Leonard : Hey.

Sheldon : Bonjour.

Penny : Yo, Raj, parle-moi. Je suis désolée, je te taquine. Hé, Howard,  pourquoi t’as pas appelé Bernadette ?

Howard : Elle a dit quelque chose ?

Penny : Oui, elle a dit que tu ne l’avais pas appelé depuis une semaine. Elle te plaît pas ?

Howard : Si, si, mais elle veut un engagement de ma part et je suis pas sûr qu’elle soit mon genre.

Penny : Elle sort avec toi gratuitement. Tu veux quoi de plus ?

Howard : Ecoute, Bernadette est vraiment sympa. Mais je pensais que, quand je me rangerais, ce serait pour sortir avec quelqu’un de … tu sais différent.

Penny : Comment ça ?

Howard : Eh bien, tu sais, plus comme Megan Fox de Transformers, ou Katee Sackhoff de Battlestar Galactica.

Penny : T’as fumé ?

Leonard : Vise plutôt la martienne à trois
seins du film Total Recall.

Howard : Ca, c’est pas très réaliste. En plus, il a 20 ans, ce film. Elle a sûrement les seins qui tombent.

Penny : Howard, tu vas jeter une chic fille comme Bernadette parce que tu t’accroches à un fantasme ridicule ?

Howard : Tu t’es peut-être rabattue sur lui, mais rien ne m’y oblige, moi.

Leonard : Pardon, je suis là.

Penny : Je me suis pas rabattue sur Leonard. Bon, j’ai pas l’habitude de sortir avec ce genre de mecs … physiquement parlant.

Leonard : Encore une fois, je suis là.

Penny : L’habit ne fait pas le moine. Je m’intéresse à la beauté intérieure.

Leonard : Je suis là, non ? Tu me vois ?

Howard : Moi aussi, je m’intéresse à la beauté intérieure, mais quel mal y a-t-il à vouloir enrober cette beauté dans un délicieux caramel, comme Halle Berry ? (Pour Raj). Oui, toi aussi, t’es un délicieux caramel.

Penny : Très bien, tu sais quoi, ce qui cloche …

Sheldon : Excusez-moi, puis-je intervenir ?

Penny : Quoi ?

Sheldon : Sur le plan biologique, Howard a toutes les raisons de chercher une partenaire optimale pour la propagation de sa lignée génétique.

Howard : Merci, Sheldon.

Sheldon : En revanche, on peut se demander si c’est dans l’intérêt de l’humanité.

 

                SCENE : Kripke est dans un placard. Il passe un tube relié à de l’hélium à travers le mur.

Radio : Vous écoutez l’émission Science Friday animée par Ira Flatow, sur NPR. Nous accueillons par téléphone, en direct de son bureau à Pasadena, en Californie, le Dr Sheldon Cooper.

Kripke : Oh, on va bien se marrer !

                SCENE : Le bureau de Sheldon. L’hélium se répand dans son bureau.

Radio : Merci d’être avec nous aujourd’hui, Dr Cooper.

Sheldon : Tout le plaisir est pour moi, Ira.

Ira : Maintenant, parlons un peu des monopôles magnétiques. Pouvez-vous expliquer à nos auditeurs ce qu’est un monopôle ?

Sheldon : Bien sûr. Examinons tout d’abord un aimant ordinaire qui a, comme même les moins instruits doivent savoir, deux pôles. (Sa voix change). Un pôle nord et un pôle sud. Si vous le coupez en deux, vous obtiendrez deux aimants, possédant chacun ses propres pôles nord et sud.

Ira : Euh, Dr Cooper, je crois que nous avons un problème technique.

Sheldon (avec la voix plus élevé) : Non, je vous entends très bien. Comme je le disais, un aimant ordinaire possède deux pôles. La caractéristique principale d’un monopôle est de ne posséder qu’un seul pôle, d’où son nom de monopôle.

               

                SCENE : Le restaurant universitaire. Tout le monde écoute la radio.

Sheldon : La théorie des cordes, ou la théorie M, si vous préférez, est fondée sur l’existence de ces monopôles. J’ai mené une expédition au cercle arctique pour chercher ces particules … Kripke, j’ai trouvé le tuyau ! Je vais te tuer.

 

                SCENE : La salle de bain d’Howard. Il prend un bain.

Howard : Merci d’avoir pu te joindre à moi. Tu es ravissante, comme toujours.

Katee Sackhoff : Merci, Howard. C’est toujours un plaisir d’être dans ton fantasme masturbatoire.

Howard : Arrête, Katee. Ce n’est pas si dégradant que ça.

Katee : Désolé, c’est très classe de se tripoter dans sa baignoire.

Howard : Merci. Alors on commence ?

Katee : Bien sûr. Je peux te poser une question ?

Howard : Tu veux jouer au Cylon et au colon ?

Katee : Non, je veux savoir pourquoi tu rêves de moi au lieu de sortir avec une vraie femme, ce soir ?

Howard : Tu veux dire, Bernadette ?

Katee : Non, je veux dire la princesse Leia. Bien sûr, Bernadette. Elle est formidable et elle tient à toi.

Howard : Je sais, mais elle n’est pas toi.

Katee : Je ne suis pas vraiment là. Je suis à Beverly Hills avec un homme beau, grand et riche.

Howard : Vraiment ? Grand ?

Katee : 1m95.

Howard: Aïe.

Katee: Le fait est que tu connais cette fille merveilleuse et tu l’ignores pour passer des soirées dans ton bain avec un fantasme et un gant de toilette.

Mme Wolowitz : Howard ! Qu’est-ce que tu fiches là-dedans ?

Howard : Je prends un bain !

Mme Wolowitz : J’espère que c’est tout ! On la partage, cette baignoire.

Howard : Merci de me le rappeler. (Katee a disparu). Oh, mec. Je suis tout savonneux et ça me sert à rien.

 

                SCENE : La chambre de Sheldon.

Leonard : Comment ça va, mon pote ?

Sheldon : On m’a humilié sur une radio nationale. Comment tu crois que je vais ?

Leonard : Allez, c’était pas si terrible.

Sheldon : Vous voulez quoi ?

Raj (en modifiant sa voix) : On représente la ligue des vendeurs d’hélium, on passe te dire bonjour !

Leonard : Bon, Kripke t’a fait une farce, et alors ?

Sheldon : Ce n’était pas drôle.

Raj : Moi, j’ai trouvé ça drôle.

Leonard: Raj.

Raj: T’as rigolé.

Sheldon: Tu as ri?

Leonard: A en tomber par terre. Très bien, il t’a joué un tour. Tu peux lui rendre la pareille.

Sheldon : Je refuse de m’abaisser à son niveau.

Raj : T’abaisser ? Avec tout cet hélium, t’as de la chance de pas t’envoler.

Leonard : Tu vas vraiment admettre ta défaite ?

Sheldon : Jamais je n’admettrais ma défaite.

Leonard : Bon.

Sheldon : Cependant, sur un tout autre sujet, je ne quitterai plus jamais mon lit.

Leonard : Et si tu pouvais ridiculiser Kripke bien plus qu’il ne t’a ridiculisé ?

Raj : Je ne pense pas que se soit possible, mec.

Leonard : Tu m’aides pas, là.

Raj : Je ne suis pas venu pour aider, je suis venu me moquer.

Leonard : Sheldon, tu dois trouver un moyen de te venger de Kripke. Comme le Joker se venge de Batman parce qu’il l’avait enfermé dans l’asile d’Arkham.

Raj : C’est vrai. Il est pas resté planté là à papoter avec les autres méchants. Il s’est évadé pour empoisonner l’eau de Gotham.

Sheldon : Je suppose que je pourrais empoisonner Kripke.

Leonard : Non, non.

Sheldon : Il existe des composés chimiques indétectables lors d’une autopsie.

Leonard : Bon, euh, t’as compris l’idée, mais tâchons de trouver une vengeance moins mortelle.

Sheldon : Oh ! On pourrait mettre un coussin péteur sur sa chaise de bureau. Il aura l’air d’avoir des flatulences, alors que ce n’est pas le cas.

Leonard : Réfléchissons encore.

 

          SCENE : Le Cheesecake Factory.

Penny : Oh, eh bien, tu arrives trop tard. Scarlett Johansson et Wonder Woman cherchaient justement une petite fouine.

Howard : Je suis venu pour parler à Bernadette. Elle travaille aujourd’hui, non ?

Penny : Oui, mais elle veut pas te voir.

Howard : Pourquoi ?

Penny : Allez, Howard. Tu l’as blessé en ne la rappelant pas de toute la semaine. En plus, j’ai di du mal de toi.

Bernadette : Bonjour, Howard.

Howard : Bernadette, attends. J’ai besoin de te parler.

Bernadette : Je ne peux pas maintenant, je travaille.

Howard : J’en ai pour une minute. Comme tu le voulais, j’ai réfléchi à notre avenir. Bernadette ? Veux-tu m’épouser ?

Bernadette : C’est encore de l’humour que je ne comprends pas ?

Howard : Non, je suis sérieux. Je ne trouverai jamais une autre fille comme toi, qui m’apprécie et qui … est réelle.

Bernadette : Donc, ce n’est pas une blague ?

Howard : Non.

Bernadette : Alors, tu es fou.

Howard : Je préfère penser que je suis bizarre.

Bernadette : Howard, on est sortis ensemble trois fois. On n’a même pas encore fait l’amour.

Howard : C’est vrai. C’est quand, ta pause ?

Bernadette : Wow.

Howard : C’est la honte quand ça arrive, hein ?

Penny : Wow.

 

               SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Très bien, que pensez-vous de ma vengeance ? Une solution de peroxyde d’hydrogène et une autre d’iodure de potassium saturée.

Raj : C’est quoi, ça ?

Sheldon : Un soda. Ah, rafraîchissant. Maintenant, nous allons mélanger ces solutions à du savon ordinaire, afin de créer une réaction exothermique.

Raj : Une vengeance mousseuse.

Sheldon : Oui, exactement.

Leonard : C’est génial, Sheldon. Comment déployer ça dans le bureau de Kripke ?

Sheldon : C’est déjà fait. Observez. Nous sommes en direct de son labo grâce à une mini webcam installé grâce à un dollar placé dans la poche du concierge de nuit. J’ai également placé quelques litres de ces solutions dans le faux plafond.

Raj : Sheldon, tu me rappelles Lex Luthor, dans sa jeunesse.

Sheldon : Vous me flattez, mon cher.

Leonard : Laisse-moi deviner, détecteurs de mouvements ?

Sheldon : Oui, le processus se déclenchera quand Kripke se trouvera au centre de la pièce. Mwah, ha, ha.

Leonard : Je dois dire que je suis vraiment impressionné. Voilà une vengeance à la Sheldon.

Sheldon : C’est peut-être archaïque, mais je soutiens la valeur comique du coussin péteur.

Raj : Voilà Kripke.

Leonard : Qui est avec lui ?

Raj : Je crois que c’est le président de l’université.

Leonard : Et le conseil d’administration. Abandonnez la mission !

Sheldon : Impossible.

Raj : Y a pas moyen d’abandonner ?

Sheldon : J’ai fait une bévue, d’accord ?

Kripke : Le comité devrait apprécier la façon dont nous avons utilisé les fonds de la NSA, M. Seibert. Et ici, l’onde plasma …

Raj : Wow. On dirait le Gange, un jour de lessive.

Leonard : Au moins, ils savent pas que c’est toi.

Sheldon (sur l’ordinateur de Kripke) : Bonjour, Kripke. Cette farce est l’œuvre de l’esprit diabolique de Sheldon Cooper. Si tu veux voir à quoi tu ressembles, cette vidéo est envoyée instantanément sur Youtube. Et merci à Leonard Hofstadter et Raj Koothrappali qui m’ont soutenu et encouragé dans cette entreprise.

Raj : Eh bien, je vais retourner en Inde. Quel est ton plan ?

 

                SCENE : Le Cheesecake Factory.

Penny : Hey, le pourboire de la table sept.

Bernadette : Oh, merci.

Penny : Mm-hmm.

Howard (sur scène): Test. Un. Deux.

Bernadette : Oh, quoi encore ?

Penny : Tu veux que le jette dehors ?

Bernadette : Non, ça ira.

Penny : Tu es sûre ? il est petit. Je peux le mettre K.O en lui lançant un projectile.

Howard : J’aimerais dédicacer cette chanson à une chouette fille que j’ai blessée. (Il chante). Bernadette, je suis désolé d’avoir demandé ta main. Bernadette, ça t’a fait flipper mais je suis comme ça, j’y peux rien. Il est trop tôt pour parler d’amour, poussin. C’était une idée saugrenue qui m’est venue dans mon bain. Mais laisse-moi une autre chance, je le mérite bien. Douce Bernadette. Un jour, c’est sûr, je prendrai le coup de main, Douce Bernadette. Laisse-moi t’embrasser, tes lèvres sont un tel délice, Douce Bernadette. Cordialement, Howard Wolowitz, Bernadette …

Penny : Oh, je suis tellement désolé.

Bernadette : Tu plaisantes ? C’est la chose la plus romantique que personne ait jamais faite pour moi.

Howard (chantant) : Bernadette ! Merci, Cheesecake Factory !

 

Fin de l’épisode.

 

Scene: Outside an apartment building.

Howard: So two years later, there’s a knock on the door, guy opens it, and there on his porch is the snail, who says, “What the heck was all that about?”

Bernadette: I don’t really get it.

Howard: Well, see, it took two years for the snail to… (she kisses him) not important.

Bernadette: Can I ask you a question?

Howard: Sure.

Bernadette: Where do you think this is going?

Howard: To be honest, I was hoping at least second base.

Bernadette: You’re so funny. You’re like a stand-up comedian.

Howard: A Jewish stand-up comedian, that’d be new.

Bernadette: Actually, I think a lot of them are Jewish.

Howard: No, I was just… never mind.

Bernadette: Look, Howard, this is our third date and we both know what that means.

Howard: We do?

Bernadette: Sex.

Howard: You’re kidding.

Bernadette: But I need to know whether you’re looking for a relationship or a one-night stand.

Howard: Okay, just to be clear, there’s only one correct answer, right? It’s not like chicken or fish on an airplane?

Bernadette: Maybe you need to think about it a little.

Howard: You know, it’s not unheard of for a one-night stand to turn into a relationship.

Bernadette: Call me when you figure it out.

Howard: Three dates means sex? Who knew?

Scene: The apartment.

Howard: Greetings, homies, homette.

Penny: Why are you back from your date so early?

Howard: In romance, as in show business, always leave them wanting more.

Penny: What exactly does that mean?

Leonard: He struck out.

Credits sequence.

 

Scene: The university cafeteria.

Howard: Hey, did either of you guys know that three dates with the same woman is the threshold for sex?

Raj: Actually, I’ve never had three dates with the same woman.

Leonard: With Penny and me, it took two years. Now that I think about it, that was three dates.

Howard: Okay, well, before you and Penny hooked up, did she ask for any kind of commitment?

Leonard: No, she was pretty clear about wanting to keep her options open.

Sheldon (arriving): I have something to announce, but out of respect for convention, I will wait for you to finish your current conversation. What are you talking about?

Leonard: The cultural paradigm in which people have sex after three dates.

Sheldon: I see. Now, are we talking date, the social interaction, or date, the dried fruit?

Leonard: Never mind, what’s your announcement?

Sheldon: Oh, good, my turn. Well, this is very exciting and I wanted you to be among the first to know…

Kripke: Hey, Cooper, I hear you’re going to be on the wadio with Ira Fwatow from Science Fwiday next week.

Sheldon: Thank you, Kripke, for depriving me of the opportunity to share my news with my friends.

Kripke: My pweasure.

Sheldon: My thank you was not sincere.

Kripke: But my pweasure is. Let me ask you a question, at what point did National Public Wadio have to start scwaping the bottom of the bawwel for its guests? Eh, don’t answer, it’s wetowical.

Sheldon: Why are you such a stupid head? That is also rhetorical. I’m sorry you had to hear that.

Leonard: Are you really going to be on NPR?

Sheldon: Yes, they’re interviewing me by phone from my office, regarding the recent so-called discovery of magnetic monopoles in spin-ices. It’s pledge week and they’re trying to goose the ratings with a little controversy.

Leonard: Very cool, congratulations.

Sheldon: Thank you. My mother is very excited. She’s convening her Bible study group to listen in, and then pray for my soul.

Raj: I was on the radio once. I called in to Fever 104 FM New Delhi and was the fourth person to say the phrase that pays, “Fever 104, बहुत अच्छा संगीत के मौजूदा घर.” That means: “Fever 104, home of the really good current music.” It’s much catchier in Hindi.

Scene: The apartment.

Sheldon: All right. These are the talking points for my NPR interview tomorrow. I need to make sure that they’re simple enough for the less educated in the audience to understand. Howard, look this over and tell me what’s unclear to you.

Howard: Excuse me, I have a master’s degree in engineering from the Massachusetts Institute of Technology. It required the completion of 144 units of grad work and an original thesis.

Sheldon: Yes. Look this over and tell me what’s unclear to you.

Leonard: You know, when Sheldon gives you homework, you don’t have to do it.

Raj: In fact, it’s better if you don’t, otherwise it makes the rest of us look bad.

Penny: Hi, guys.

Leonard: Hey.

Sheldon: Hello.

Penny: Yo, Raj, talk to me. I’m sorry, just screwing with you. Hey, Howard, why haven’t you called Bernadette?

Howard: Did she say something?

Penny: Yeah, she said she hasn’t heard from you in a week. I thought you liked her?

Howard: I do, yeah, but she wants a commitment and I’m not sure she’s my type.

Penny: She agreed to go out with you for free. What more do you need?

Howard: Look, Bernadette is really nice. I just always thought when I finally settle down into a relationship, it would be with someone, you know, different.

Penny: Different how?

Howard: Well, you know, more like Megan Fox from Transformers, or Katee Sackhoff from Battlestar Galactica.

Penny: Are you high?

Leonard: You’d have a better shot with the three-breasted Martian hooker from Total Recall.

Howard: Okay, now you’re just being unrealistic. Anyway, that movie was like 20 years ago, imagine how saggy those things would be.

Penny: Howard, you’re going to throw away a great girl like Bernadette because you’re holding out for some ridiculous fantasy?

Howard: Hey, just because you settled doesn’t mean I have to.

Leonard: Excuse me, I’m sitting here.

Penny: Hey, I did not settle for Leonard. I mean, obviously, he isn’t the kind of guy I usually go out with, you know, physically.

Leonard: Again, I’m right here.

Penny: My point is, I do not judge a book by its cover. I am interested in the person underneath.

Leonard: I am here, right? You see me.

Howard: Hey, I’m interested in what’s inside people, too, but why is it wrong to want those insides wrapped up in, say, the delicious caramel that is Halle Berry? (To Raj) Yes, you’re delicious caramel, too.

Penny: All right, you know what, I will tell you why it’s wrong…

Sheldon: Excuse me, may I interject?

Penny: What?

Sheldon: Biologically speaking, Howard is perfectly justified in seeking out the optimum mate for the propagation of his genetic line.

Howard: Thank you, Sheldon.

Sheldon: Now, whether that propagation is in the interest of humanity is, of course, an entirely different question.

Scene: Kripke is in a storage cupboard of some kind. He has tubes rigged up through the roof attached to helium tanks which he is turning on. The radio is playing.

Radio: This is Ira Flatow and you’re listening to NPR’s Science Friday. Joining us today by phone from his office in Pasadena, California is Dr. Sheldon Cooper.

Kripke: Oh, this is going to be a wiot.

Scene switches to Sheldon’s office, where the end of the tubing can be seen coming through the wall. Hissing can be heard.

Radio: Thanks for being with us today, Dr. Cooper.

Sheldon: My pleasure, Ira.

Ira: Now, let’s talk about magnetic monopoles. Can you explain to our audience just what a monopole is?

Sheldon: Of course. First, consider an ordinary magnet which has, (the pitch of his voice begins to rise) as even the most uneducated in your audience must know, two poles, (pitch rises further) a north and south pole. If you cut that in half, you have two smaller magnets, each with its own north and south pole.

Ira: Uh, Dr. Cooper, I think there might be something wrong with our connection.

Sheldon (even higher pitch): No, I hear you fine. As I was saying, an ordinary magnet has two poles. The primary characteristic of a monopole is that it has only one pole, hence, monopole.

Scene cuts to university cafeteria where Kripke is holding up the radio for all to listen.

Sheldon: A requirement for string theory, or M-theory, if you will, is the existence of such monopoles. I, myself, led an expedition to the Arctic Circle in search of said particles. Kripke, I found the nozzle! I’m going to kill you!

Scene: Howard’s bathroom. He is in the bath.

Howard: So nice you could join me this evening. You’re looking lovely as always.

Katee Sackhoff: Thanks, Howard. Always nice to be part of your masturbatory fantasies.

Howard: Come on, Katee, don’t make it sound so cheap.

Katee: I’m sorry, fiddling with yourself in the bathtub is a real class act.

Howard: Thank you. So, shall we get started?

Katee: Sure. But can I ask you a question first?

Howard: You want to play Cylon and colonist?

Katee: No. I want to know why you’re playing make-believe with me when you could be out with a real woman tonight.

Howard: You mean, Bernadette?

Katee: No, I mean Princess Leia. Of course I mean Bernadette. She’s a wonderful girl and she really likes you.

Howard: I know, but she’s not you.

Katee: I’m not me. The real me is in Beverly Hills going out with a tall, handsome, rich guy.

Howard: Really? Tall?

Katee: Six-four.

Howard: Ouch.

Katee: The point is, you’ve got a wonderful girl in your life, and you’re ignoring her in order to spend your nights in the bathtub with a mental image and a wash cloth.

Howard’s Mother: Howard! What are you doing in there?

Howard: I’m taking a bath!

Howard’s Mother: I hope that’s all you’re doing! We share that tub!

Howard: Don’t remind me! (Katee has vanished) Oh, man. All soaped up and no place to go.

Scene: Sheldon’s bedroom.

Leonard: How ya doin’, buddy?

Sheldon: I was humiliated on national radio. How do you think I’m doing?

Leonard: Come on, it wasn’t that bad.

Sheldon: What do you want?

Raj (in a munchkin voice): We represent the Lollipop Guild, and we want you.

Leonard: Okay, so Kripke played a joke on you.

Sheldon: It wasn’t funny.

Raj: I thought it was funny.

Leonard: Raj.

Raj: You laughed.

Sheldon: Did you laugh?

Leonard: I fell on the floor. All right, he got you, you can get him back.

Sheldon: I refuse to sink to his level.

Raj: You can’t sink. With all that helium in you, you’re lucky you don’t float away.

Leonard: Are you really admitting defeat?

Sheldon: I never admit defeat.

Leonard: Good.

Sheldon: However, on an unrelated topic, I am never getting out of this bed again.

Leonard: What if you could make Kripke look even sillier than he made you look?

Raj: I don’t think that’s possible, dude.

Leonard: You’re not helping.

Raj: I didn’t come to help, I came to mock.

Leonard: Sheldon, what you need to do is figure out a way to exact vengeance on Kripke, like, uh, like, how the Joker got back at Batman for putting him in the Arkham Asylum for the Criminally Insane.

Raj: That’s true. He didn’t just stay there and talk about his feelings with the other psychotic villains. He, he broke out and poisoned Gotham’s water supply.

Sheldon: Well, I suppose I could poison Kripke.

Leonard: No, no.

Sheldon: It’s a simple matter. There are several toxic chemicals that’d be untraceable in an autopsy.

Leonard: Okay, uh, that’s the spirit, but, um, let’s dial it back to a non-lethal form of vengeance.

Sheldon: Oh! How about we put awhoopee cushion on his office chair? He’ll sit down, it’ll sound like he’s flatulent, even though he’s not.

Leonard: Let’s keep thinking.

Scene: The Cheesecake Factory. Howard enters.

Penny: Oh, gee, you’re too late. Scarlett Johansson and Wonder Woman were just in here trolling around for neurotic, little weasels.

Howard: Yeah, I came to talk to Bernadette. She’s working today, right?

Penny: Yes, but I don’t think she wants to see you.

Howard: Why not?

Penny: Come on, Howard. You hurt her feelings by not calling her all week. Plus, I’ve kind of been talkin’ some smack about ya.

Bernadette: Hello, Howard.

Howard: Wait, Bernadette, I need to talk to you.

Bernadette: I can’t now, I’m working.

Howard: This will only take a second. You asked me to think about where our relationship was going, and I did. Bernadette? Will you marry me?

Bernadette: Is this more comedy that I don’t understand?

Howard: No. I’m serious. I’m never going to find another girl like you who likes me and is, you know, real.

Bernadette: So, this isn’t a joke?

Howard: No.

Bernadette: Then you’re insane.

Howard: I prefer to think of myself as quirky.

Bernadette: Howard, we’ve only been on three dates. We haven’t even had sex yet.

Howard: Fair enough. When’s your break?

Bernadette: Wow. (Walks away)

Howard: Don’t you just hate when this happens?

Penny: Wow.

Scene: The apartment kitchen.

Sheldon: All right, how’s this for revenge? A solution of hydrogen peroxide, and one of saturated potassium iodide.

Raj: What’s this?

Sheldon: Mountain Dew. Ah, refreshing. Now, we’re going to combine these chemicals with ordinary dish soap, creating a little exothermic release of oxygen.

Raj: Foamy vengeance.

Sheldon: Yes, exactly.

Leonard: This is brilliant, Sheldon. How are we going to deploy it in Kripke’s office?

Sheldon: Already taken care of. Observe. This is a live shot of Kripke’s lab via a mini webcam I was able to install, thanks to a dollar bill discreetly placed in the night janitor’s shirt pocket. At the same time, I also secured large quantities of these chemicals above the tiles in the drop ceiling.

Raj: Oh, Sheldon, you remind me of a young Lex Luthor.

Sheldon: You flatter me, sir.

Leonard: Let me guess, motion sensors?

Sheldon: The reaction will be triggered when Kripke reaches the center of the room. Mwah, ha, ha.

Leonard: I gotta say, I am really impressed. This is truly the Sheldon Cooper way to get even. (Sits down. There is a flatulent noise)

Sheldon: It may be low-tech, but I still maintain the whoopee cushion has comic validity.

Raj: Here comes Kripke!

Leonard: Who is that with him?

Raj: I believe that’s the president of the university.

Leonard: And the board of directors. Abort! Abort!

Sheldon: There is no abort.

Raj: Well, how could you not put in an abort?

Sheldon: I made a boo-boo, all right?

Kripke: I think the board will weally appweciate how well we’re using that NSA gwant, Pwesident Seibert. Wight here we have a micwo-contwolled pwasma… (foam falls from the ceiling soaking everyone)

Raj: Wow. Looks like the Ganges on laundry day.

Leonard: At least they don’t know it was you.

Sheldon (on Kripke’s computer in the lab): Hello, Kripke. This classic prank comes to you from the malevolent mind of Sheldon Cooper. If you’d like to see the look on your stupid face, this video is being instantly uploaded to YouTube. Oh, and a hat tip to Leonard Hofstadter and Raj Koothrappali for their support and encouragement in this enterprise.

Raj: Well, I’m going back to India. What’s your plan?

Scene: The Cheesecake Factory.

 

Penny: Hey, here’s your tip from table seven.

Bernadette: Oh, thanks.

Penny: Mm-hmm.

Howard (on the stage, into a microphone): Testing. Check. Check two.

Bernadette: Oh, now what?

Penny: You want me to throw him out?

Bernadette: No, that’s okay.

Penny: Are you sure? He’s small. I bet I can get a nice, tight spiral on him.

Howard: I want to dedicate this number to a great gal who I’ve done wrong. (To the tune of the Four Tops song Bernadette) Bernadette, I am so sorry for trying to propose to you, Bernadette, you found it creepy but that’s just the kind of thing I do. I know now it was too soon to talk of love. It was just a crazy idea that came to me in my tub. But, Bernadette, give me one more chance, sweet Bernadette, I’ll get the hang of this thing they call romance, sweet Bernadette, I dream to once again kiss your lips, sweet Bernadette. Sincerely yours, Howard Wolowitz, Bernadette…

Penny: Oh, I am so sorry.

Bernadette: Are you kidding? That’s the most romantic thing anyone’s ever done for me.

Howard (still singing): …Bernadette! Thank you, Cheesecake Factory!

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 92 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

stella 
25.01.2019 vers 12h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
01.09.2018 vers 19h

caskett64 
25.02.2018 vers 10h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Le quartier The Bold Type est ouvert sur Hypnoweb !
Nouveau quartier ! | The Bold Type

Découvre le 10ème numéro de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive de l'actrice Lisa O'Hare.
HypnoMag | Découvre le numéro 10 !

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne CBS

12.24 : Clap de fin ! (inédit)
Jeudi 16 mai à 20:30
18.52m / 3.2% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.23 : Le constant change (inédit)
Jeudi 16 mai à 20:00
18.52m / 3.2% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.22 : Coup de foudre à Beverly Hill (inédit)
Jeudi 9 mai à 20:00
12.59m / 2.0% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.21 : Les Preuves du plagiat (inédit)
Jeudi 2 mai à 20:00
12.48m / 1.9% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.20 : Leonard se rebelle (inédit)
Jeudi 25 avril à 20:00
11.84m / 1.8% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

The Big Bang Theory sur Netflix !

The Big Bang Theory sur Netflix !
Excellente nouvelle pour les fans de la série ! A partir du 01 juillet 2019, les épisodes de la 1ère...

Johnny Galecki bientôt père !

Johnny Galecki bientôt père !
L'interprète de Léonard, Johnny Galecki, a annoncé via les réseaux sociaux une heureuse nouvelle :...

La fin approche, les acteurs laissent leurs empreintes

La fin approche, les acteurs laissent leurs empreintes
Préparez vos mouchoirs, la fin de The Big Bang Theory sera diffusée le 16 mai 2019. Après avoir...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

mnoandco, Hier à 19:41

Il est encore temps de voter au sondage Blacklist afin de départager 5 créations de qualités. Merci

Fiona51092, Hier à 21:56

New sondage sur le quartier Shadowhunters.Qu'avez-vous pensez du final de la série ?

ophjus, Aujourd'hui à 09:13

3 animations et 3 jeux vous attendent sur The Bold Type !

mnoandco, Aujourd'hui à 13:13

L'animation wallpapers New Amsterdam/Doctor Who cherche encore quelques participants pour pimenter le concours.

mnoandco, Aujourd'hui à 13:13

Toutes les instructions sur l'un ou l'autre des quartiers et pas besoin de connaître les séries. Merci !

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site