VOTE | 395 fans

Le cartel Hypnoweb a besoin de toi !
Rejoins-nous sans attendre

The Big Bang Theory
#306 : Le Vortex du Nebraska

Résumé : Sheldon enseigne à Leonard comment comprendre le football pendant qu'un incident de cerf-volant menace l'amitié de Howard et Rajesh.

Titre VO
The Cornhusker Vortex

Titre VF
Le Vortex du Nebraska

Première diffusion
02.11.2009

Première diffusion en France
03.11.2010

Promo
Promo

  

Preview
Preview

  

Diffusions

Logo de la chaîne MTV

Etats-Unis (redif)
Lundi 23.10.2017 à 20:15

Plus de détails

Scenario: David Goetsch & Richard Rosenstock - Réalisation: Mark Cendrowski
Guests : Zachary Abel (Todd), Jason Mesches (Denny)

Les garçons descendent les escaliers avec chacun un cerf-volant dans la main. Ils croisent Penny qui refuse leur proposition de les rejoindre car elle a invité des amis pour un match de football américain, ce qui contrarie Leonard.

Dans un parc, Leonard et Sheldon combattent Howard et Raj dans un combat de cerfs-volants. Leonard n'est pas concentré à cause de Penny et Howard abandonne Raj au moment où une jolie fille passe à côté.
Sur le chemin du retour, dans la voiture, Howard et Raj se disputent, car ils ont tous les deux perdus leur cerf-volant à cause de l'abandon d'Howard. De son coté Leonard continue de se demander si Penny n'a pas voulu l'éloigner de ses amis car elle a honte de lui.

Leonard décide d'aller retrouver Penny dans son appartement, et finit par lui poser la question directement. Elle est en réalité embarassée par ses amis, qui ne sont pas des génies.
Dans son salon Leonard regarde un match de football avec Raj en prenant des notes sur ce qu'il en comprend. C'est à ce moment qu'Howard entre et continue sa dispute avec Raj qui ne veut plus être son ami. Celui-ci sort furieux, et Howard s'assoit à côté de Leonard pour regarder le match avec lui. Le commentateur utilise alors un terme qu'ils ne comprennent pas, et à la surprise générale, c'est Sheldon qui le leur explique. Alors Leonard lui demande de lui apprendre les règles, ce qu'il accepte.

Sheldon fait griller des toasts dans sa cuisine, et Leonard le rejoint dans un maillot de foot trop long. Il sort pour rejoindre Penny.
Howard rentre chez Raj avec un cerf-volant pour se réconcilier avec lui. Raj lui refuse cette réconciliation et ils continuent de se disputer. Howard lui propose de passer la journée ensemble, et Raj finit par accepter.
Dans l'appartement de Penny, où beaucoup de ses amis regardent le match de football, Leonard n'arrive pas à s'intégrer facilement. Sheldon arrive pour emprunter du pain, et propose à Leonard une échapatoire à ce match, ce que Leonard accepte avec l'insistance de Penny.

Howard et Raj sont assis sur un banc, réconciliés. Lorsqu'une fille passe devant eux et sourit à Howard, Raj l'encourage à aller la voir. Howard refuse au début, puis court après elle.

                SCENE : La cage d’escalier. Les gars descendent avec des cerfs-volants.

Leonard : Cerfs-volants en vue !

Howard : Cerfs-volants, en vue !

Raj : Cerfs-volants, en vue !

Tous les trois : Cerfs-volants, en vue !

Sheldon : Excusez-moi. « En vue » n’a pas ce sens. On l’utilise pour attirer l’attention sur une destination, pas sur un objet. Comme dans « Terre en vue ! ».

Tous les trois : Cerfs-volants, en vue !

Penny : Salut, le s gars. Qu’est-ce que vous faites ? Vous partez découvrir l’électricité ?

Sheldon : Si tu penses à Benjamin Franklin, il n’a pas découvert l’électricité. Il a simplement déterminé qu’un éclair est fait d’électricité. Il a aussi inventé le poêle à bois, les lunettes à double foyer et le cathéter urinaire. Cerfs-volants, en vue !

Leonard : Combat de cerfs-volants au programme.

Penny : Combat de cerfs-volants ?

Leonard : Oh, oui. C’est un sport très compétitif et sanguinaire.

Sheldon : Eh bien, en fait, le risque de verser le sang est très faible. Mais les brûlures de ficelle sont un danger réel et constant.

Leonard : Tu veux venir voir ?

Penny : Oh, eh bien, ça à l’air super génial. Mais j’ai des amis qui viennent. On va regarder un match de l’équipe du Nebraska.

Leonard : Oh, football, bien sûr.

Howard: Bien vu.

Penny: Je t’aurais bien invite, mais t’aimes pas le foot.

Leonard : Non, non, c’est vrai. Super. Tu vas faire un truc que tu aimes, je vais faire un truc que j’aime, donc c’est bon.

Penny : Eh bien, on se verra plus tard, quand ils seront partis.

Leonard : Oui, très bien.

Penny : A plus.

Leonard : C’est naze.

Sheldon : Désolé, j’ai arrêté d’écouter. Quelle partie de l’interaction était « naze » ?

Raj : Leonard viens de réaliser que Penny le cachait à ses amis parce que c’est un nain qui joue au cerf-volant.

Sheldon : Oh, en effet, c’est naze.

 

Générique.

 

                SCENE : Le parc.

Sheldon : Wolowitz veut nous prendre à revers. Prends de l’altitude et j’essaierai de trancher sa ficelle.

Leonard : Pourquoi Penny veut pas que ses amies me voient ?

Sheldon : Concentre-toi Leonard, concentre-toi ! La bataille fait rage. Les chiens sont lâchés.

Leonard : Koothrappali a peut-être raison. Je dois lui faire honte.

Sheldon : Tu me fais honte en ce moment. Un adulte qui se préoccupe de telles sottises alors qu’il joue au cerf-volant.

Leonard : Désolé.

Sheldon : Ce n’est pas en étant désolé qu’on les vaincra. Ow ! Brûlure ! Brûlure !

Raj : Ils pensent qu’on les prend à revers. Ils sont tombés dans le panneau. A trois, on exécute les ciseaux volants. Un ,deux, …

Howard : Waouh ! T’as vu ça ?

Raj : Vu quoi ?

Howard : Cette fille, elle m’a souri.

Raj : Mais non.

Howard : Si, elle l’a fait.

Raj : Allez, les ciseaux !

Howard : Tiens ma ficelle.

Raj : Attends, tu fais quoi ? Je peux pas le faire seul ! Ciseaux, Howard !

Sheldon : Victoire !

Raj : Sale enfoiré.

 

                SCENE : La voiture de Leonard.

Raj : T’es nul comme ami, tu le sais ? Un ami hyper nul.

Howard : Tu voulais que je fasse quoi ? Son regard me disait « drague-moi ».

Raj : Son regard te disait plutôt « t’es nul ».

Howard : Je l’aurais rattrapée si je m’étais pas fait mal au tendon.

Raj : Je t’en prie, tu pèses 40 kg. T’as pas de tendons.

Leonard : Donc, Penny veut pas que je voie ses amis. Je l’embarrasse, voilà.

Sheldon : Eh bien, elle essaie peut-être de ne pas te blesser. Elle t’exclut peut-être de ces réunions pour ne pas chercher sous tes yeux un nouveau partenaire.

Leonard: Oh, trop aimable.

Sheldon: D’accord. La plupart des primates n’ont pas cette considération. Un bonobo femelle peut copuler avec un nouveau mâle devant l’ancien sans même se fendre d’un comment vas-tu.

Raj : Tu fais toujours ça, tu sais ? Tu me lâches toujours pour des filles avec qui t’as aucune chance.

Howard : J’avais ma chance !

Raj : Tu lui courais littéralement après. C’est ce qu’on appelle un délit. Le pire c’est que ça m’a coûté mon cerf-volant patang. Sheldon, tu voudrais pas me le rendre, par hasard ?

Sheldon : Désolé Raj, mais selon les règles du combat aérien, le cerf-volant déchu revient au vainqueur. Sans les règles, la compétition ne signifie rien. Et dans ce cas, ce qui va suivre serait vide de sens. (Il chante). J’ai ton cerf-volant. J’ai ton cerf-volant !

 

                SCENE : L’appartement de Penny.

Leonard : Hey.

Penny : Salut.

Leonard : Comment c’était le football ?

Penny : Super, on a gagné.

Leonard : Oh, c’est excellent. Drôle de figure de style. Tu dos « on a gagné » alors que tu ne participais pas. Devant Star Wars, on ne dit pas « on a vaincu l’empire ».

Penny : Ravie de le savoir.

Leonard : Oh, hey, est-ce que tu as honte de moi devant tes amis ?

Penny : Oh, mon Dieu, non. Pourquoi tu me demandes ça ?

Leonard : Eh bien, j’ai remarqué que j’avais rencontré aucun de tes amis.

Penny : Bien sûr que si.

Leonard : Oui, non, j’ai rencontré ton gigantesque petit ami et l’autre, plus petit, mais toujours plus grand que moi. Ils étaient là, aujourd’hui ?

Penny : Bien sûr que non.

Leonard : Bien sûr que non. Pourquoi j’ai demandé ça ? Pourquoi je radote ? Arrête-moi !

Penny : Leonard, je serais ravie que tu rencontres mes amis. Ca serait génial. Je voulais pas que tu t’ennuies.

Leonard : Pourquoi je m’ennuierais ?

Penny : Eh bien, parce que c’est pas des génies.

Leonard : Penny, j’aime toute sorte de gens. Certains de mes meilleurs amis ne sont pas des génies.

Penny : Comme qui ?

Leonard : Certains de mes amis sur Facebook ne sont pas des génies. Mais bref, comme on est en couple, je devrais connaître tes amis.

Penny : Très bien. T’as qu’à venir samedi prochain pour voir le match avec nous.

Leonard : Encore un ?

Penny : Y en a chaque semaine.

Leonard : Je savais pas ça.

Penny : Tu veux voir mes amis ?

Leonard : Oui.oui, c’est juste que j’y connais pas grand-chose en football.

Penny : Oh, c’est pas grave, beaucoup des petites amies n’y connaissent rien non plus. Elles boivent et discutent dans la cuisine.

Leonard : Très bien.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon. Leonard et Raj regardent un match de football à la télévision.

Leonard : D’accord, une passe réussie. Premier down pour la Nouvelle-Angleterre.  Je commence à comprendre.

Raj : Vraiment ? J’ai seulement appris que les Américains aiment la bière, pissent trop souvent et ont des problèmes érectiles.

Leonard : C’est le jeu qu’il faut suivre, pas les pubs, Raj.

Raj : Je dis juste que si vous arrêtiez la bière, vous pourriez sortir des chiottes et satisfaire vos femmes sans médicaments.

Howard (arrivant) : Raj, tu fais quoi ici ? Tu devais m’aider à tuner ma Vespa.

 Raj : Désolé, tu croyais qu’on était toujours amis ?

Howard : Oh, allez, tu m’en veux toujours pour le cerf-volant ?

Raj : C’est pas que le cerf-volant. A chaque fois qu’on va quelque part, tu m’abandonnes pour une jolie fille même si tu n’as aucune chance.

Howard : J’avais une touche avec la joggeuse.

Raj : Bien. Alors, va peindre des flammes vertes sur ton petit scooter avec elle. (Il sort).

Howard : C’est pas un petit scooter. C’est la deuxième plus grosse Vespa ! Tu regardes du football ?

Leonard : On peut rien te cacher. C’est quoi, le nombre de « sacks » qu’ils affichent à l’écran ?

Howard : Je connais que les sacs de courses de ma mère.

Leonard : Sacks, sacks…

Sheldon : C’est la nomenclature de football pour décrire un tacle sur le quaterback derrière la ligne de mêlée.

Leonard : Euh … mêlée…

Sheldon : La ligne de mêlée est la ligne imaginaire transversale qui sépare l’attaque de la défense.

Leonard: Oh.

Howard: Sheldon connait le football?

Leonard: Apparemment.

Howard: Le Quidditch, oui. Mais le football ?

Leonard : Sheldon, comment tu connais tout ça ?

Sheldon : J’ai grandi au Texas. Le football y est omniprésent au Texas. Professionnel, académique, lycéen, poussin … On les pratique tous, sauf le football européen. Que les Texans estiment être un complot communiste.

Leonard : Incroyable.

Sheldon : Si vous êtes intéressé, je sais tout sur les viandes panées autres que le poulet.

Leonard : Donc, tu pourrais m’apprendre ?

Sheldon : Le football ou la viande panée ?

Leonard : Football. Je vais chez Penny samedi, pour regarder un match avec ses amis et je veux pas ressembler à un idiot. Je veux m’intégrer. .

Sheldon : Si tu veux t’intégrer, avoir l’air idiot est la stratégie à adopter.

Leonard : Allez, Sheldon, s’il te plaît, apprends-moi le football. On va s’amuser.

Sheldon : C’est exactement ce que disait mon père. Viens au match. Regarde me match. Semaine après semaine, depuis mes 5 ans jusqu’à l’université. Les années les plus longues de ma vie.

Leonard : S’il te plaît, fais-le pour un ami.

Sheldon : Est-ce une requête d’amitié de niveau un ?

Leonard : Oui.

Sheldon : Bien.

Leonard : J’apprécie vraiment.

Sheldon : Ouais, ouais. Très bien. Assis, ferme-la et écoute, tête d’œuf.

Leonard : Pardon.

Sheldon : Mon père commençait comme ça quand on parlait football. Si tu veux après le match, on ira dehors pour tirer si près des ratons laveurs qu’ils se chient dessus.

 

                SCENE : La cuisine. Sheldon se fait griller du pain.

Leonard : Quand vas-tu arrêter de faire des toasts Cylon ?

Sheldon : Quand j’en aurais assez pour détruire les tranches humaines sur le vaisseau Battlestar nommé Galactica. Tu vas porter ça pour regarder le match avec Penny ?

Leonard : Qu’est-ce qui ne vas pas avec mon maillot de football ?

Sheldon : Rien. Mais cela ressemble plus à une robe de soirée de football.

Leonard : C’est le plus petit disponible, à part ceux pour les chiens. Dire qu’ils en font pour les chiens.

Sheldon : Les chiens supporters sont monnaie courante au Texas. Mais les chats refusent de porter tout article de sport. Ma sœur l’a appris à ses dépens.

Leonard : Quoi qu’il en soit, souhaite-moi bonne chance.

Sheldon : Leonard, attends. Est-ce que tes efforts pour être accepté par les pairs de Penny sont basés sur ton désir d’assurer la pérennité de vos actes d’accouplement ?

Leonard : Eh bien, je dirais pas ça comme ça.

Sheldon : Et comment tu veux le dire ?

Leonard : Oui, d’accord, comme t’as dit.

Sheldon : Huh. C’est se donner beaucoup de mal pour des rapports sexuels. Tu n’as pas accès à des femmes qui accepteront contre rétribution ? D’ailleurs, comme elles font le trottoir, elles sont bien « en vue », elles.

Leonard : Au revoir, Sheldon.

Sheldon : Attends. Selon la convention sociale, tu ne dois pas arriver les mains vides. Veux-tu apporter du pain grillé Cylon ?

Leonard : Oui, non. J’essaie de m’intégrer, pas de me ridiculiser.

Sheldon : Qu’est-ce que ça a de ridicule ?

 

                SCENE : L’appartement de Raj. Il regarde un film de Bollywood. On frappe à la porte.

Raj : C’est ouvert.

Howard : Salut, mon pote.

Raj : Tu veux quoi ?

Howard : J’ai apporté un petit cadeau. Un nouveau cerf-volant.

Raj : Le cerf-volant qu’on a perdu était un patang authentique conçu pour les combats et envoyé de New Delhi par mon frère. J’ai mis un jour à le monter et deux à le peindre. C’est un Hello Kitty.

Howard : Y a un porte-monnaie gratuit. Y en avait un avec ton patang ?

Raj : Wow. Tu ne comprends pas, hein ? C’est pas en me faisant des cadeaux que tu vas résoudre nos problèmes.

Howard : J’avoue, je ne suis pas le copain idéal.

Raj : Tu es un copain nul. Hyper nul.

Howard : C’est noté.

Raj : Et tu le fais tout le temps. La semaine dernière, on cherchait un portable pour ta mère avec des grosses touches, et tout à coup, t’as disparu.

Howard : Je sais, je sais.

Raj : Et t’étais où ?

Howard : Je me faisais rembarrer par la fille du stand de hot-dogs. A ma décharge, elle était sublime. Le presse-agrumes la faisait sautiller de haut en bas, de haut en bas. On aurait dit un club de strip-tease au milieu du centre commercial.

Raj : Tu es impossible.

Howard : Au moins, j’ai pas besoin d’être saoul pour parler aux femmes.

Raj : Excuse-moi. Je souffre de mutisme sélectif, une vraie maladie. Toi, t’es un connard.

Howard : Tu sais quoi ? J’ai enfin compris. T’en as pas après moi, mais après toi.

Raj : Non, je t’en veux. E me déteste, mais c’est à toi que j’ne veux.

Howard : Bien. Tu m’en veux, j’ai compris. Et si on passait la journée ensemble ? Rien que tous les deux. On va où tu veux.

Raj : Je sais pas.

Howard : Allez. Je t’emmène dans un petit coin sympa.

Raj : J’aime bien le gisement de fossiles.

Howard : Vraiment ? Maintenant ? Avec les bouchons, le stationnement. D’accord, très bien. En route.

Raj : Oh, pourquoi j’arrive pas à t’en vouloir.

 

                SCENE : L’appartement de Penny. Tout le monde regarde le football.

Leonard : Go ! Go ! Go ! Go ! … Oui. Vous avez vu? Quelle action de malade !

Penny : Chéri, c’est les meilleurs moments de la finale 1998.

Leonard : Oh. J’avais pas vu.

Penny : T’as bu combien de bières ?

Leonard : Aucune. Pourquoi ?

Penny : Oh. J’espérais juste que tu sois bourré. Maintenant, on est de retour au direct.

Leonard : D’accord, ouais. Je peux voir la différence.

Ami de Penny : Où est le drapeau ? C’était un intentional grounding.

Deuxième ami : Carrément.

Leonard : Oui, c’était une passe en avant qu’il a envoyé exprès en touche pour éviter de perdre du terrain ou pour jouer la montre. On devrait les pénaliser en leur supprimant un down et en déplaçant la ligne de mêlée au niveau de la faute.

Penny : Tiens, prends une part de pizza, chéri.

Leonard : Penny, tu sais que je ne digère pas le lactose.

Penny : Je sais. J’ai juste besoin que tu arrêtes de parler.

Sheldon : (Toc, toc, toc) Penny, (Toc, toc, toc) Penny, (Toc, toc, toc) Penny.

Penny: Sheldon, entre.

Sheldon: Merci. J’aimerais me faire un sandwich, mais je n’ai plus de pain.

Penny : Il y en a dans le frigo.

Sheldon : Tu ne devrais pas garder ton pain dans le frigo. La moisissure résulte de la cristallisation de l’amidon, qui est accélérée par le froid.

Penny : Sur Terre, on dit merci.

Sheldon : Leonard, comment se présente le mimétisme ?

Leonard : Mimétisme ?

Sheldon : Tu sais bien … Le mimétisme. Action pendant laquelle l’imitateur endosse les propriétés d’un objet spécifique. Mimétisme.

Leonard : De quoi tu parles ?

Sheldon : J’essaie de communiquer avec toi sans éveiller les soupçons de ceux qui t’entourent. Je vais essayer de nouveau. Est-ce que la faune indigène t’a accepté au sein du troupeau ? Coup de coude, clin d’œil.

Leonard : Oh, je pense que oui.

Sheldon : Bon. Pour info, après mon sandwich, je vais tester le cerf-volant patang de Koothrappali. Tu veux prendre ton raptor et te joindre à moi ?

Leonard : Je veux pas faire de cerf-volant, Sheldon. On regarde le football.

Sheldon : Je vois bien. Je te proposais une alternative. Un geste de courtoisie qu’on ne m’a jamais offert.

Leonard : Oh, regardez ça. L’entraineur d’Oklahoma a jeté le drapeau rouge pour indiquer qu’il conteste la décision arbitrale. S’il a tort, ça lui coûtera un de ses trois temps morts.

Penny : Tu sais, Leonard, chéri, je ne t’en voudrais pas si tu partais faire du cerf-volant avec Sheldon.

Leonard : Non, je vais regarder la fin, il reste que trois minutes.

Penny : Jusqu’à la mi-temps.

Leonard : Seulement la moitié ? Ca fait des heures qu’on est là.

Penny : Et il en reste deux.

Leonard : Oh, tu te moques de moi.

Penny : Non.

Leonard : Ravi de vous avoir rencontrés.

Penny : Voilà, c’était mon copain. Il est vraiment intelligent.

 

                SCENE : Un parc.

Raj : J’aime beaucoup mon tigre à dents de sabre. Merci.

Howard : Je t’en prie. Après le déjeuner, on pourrait s’offrir une part de tarte.

Raj : D’accord. C’est un samedi parfait.

Howard : Bon. Je suis heureux. Oh, mec. T’as vu comme elle m’a souri ?

Raj : Bien. Vas-y.

Howard : Non, c’est notre journée.

Raj : Si tu veux courir après elle, cours après elle.

Howard : Ah, de qui je me moque ? J’ai aucune chance avec ce genre de fille.

Raj : Ne te rabaisse pas. Tu es très séduisant.

Howard : Tu crois ?

Raj : Ouais. Un cours de Pilates de temps en temps te ferait pas de mal mais t’es pas mal dans le genre fil de fer.

Howard : Oui, eh bien, peu importe, vu que ce sourire était sûrement pas pour moi.

Raj : En fait, dans ce cas, je crois que si.

Howard : Vraiment ?

Raj : Ouais.

Howard : Au revoir.

Raj : Quel connard.

 

Fin de l’épisode.

Scene: The stairwell. The guys are carrying kites.

Leonard: Kites, ho!

Howard: Kites ho!

Raj: Kites ho!

All three: Kites, ho!

Sheldon: Excuse me. You’re misusing the word ho. It’s an interjection used to call attention to a destination, not an object, as in, uh, Land, ho! Or, uh, Westward, ho!

The three guys: Kites, ho!

Penny: Hey, guys. What you doing? Going out to discover electricity?

Leonard: If you’re referring to the work of Benjamin Franklin, he did not discover electricity, he merely used a kite to determine that lightning consists of electricity. He also invented the Franklin stove, bifocals and the flexible urinary catheter. Kites, ho.

Leonard: We’re heading out for some kite fighting.

Penny: Kite fighting?

Leonard: Oh, yeah. It’s an extremely competitive, cutthroat sport.

Sheldon: Well, actually, the risk of throat cutting is very low. On the other hand, severe string burn is a real and ever-Present danger.

Leonard: You want to come watch?

Penny: Oh, gee, sounds amazing, but, um, I’ve got some friends coming over. Not a big thing, we’re just gonna watch the Nebraska game.

Leonard: Oh. Football, sure.

Howard: Good guess.

Penny: I would’ve invited you, but I know you’re not a football fan.

Leonard: No, no, I’m not, so, great. You’ve got plans doing something you like, I’ve got plans doing something I like, so it’s good.

Penny: Well, maybe we’ll hang out later, you know, after everybody’s gone.

Leonard: Yeah, great.

Penny: See ya.

Leonard: Well, this sucks.

Sheldon: I’m sorry, I got bored and drifted off. Where exactly in the interaction did the sucking lie?

Raj: Leonard just realized that Penny’s been hiding him from her friends because he’s a tiny, little man who flies kites.

Sheldon: Oh, that certainly would suck.

Credits sequence.

 

Scene: The park.

Sheldon: Wolowitz is trying to outflank us. Let out some string, add altitude and I’ll go under and cut his line.

Leonard: Why wouldn’t Penny want her friends to meet me?

Sheldon: Focus, Leonard, focus! The heat of battle is upon us, the dogs of war are unleashed.

Leonard: Maybe Koothrappali’s right, maybe I embarrass her.

Sheldon: You’re embarrassing me right now, a grown man worrying about such nonsense when in the middle of flying kites.

Leonard: Sorry.

Sheldon: Sorry won’t bring their kites down. Ow! String burn! String burn!

Raj: Oh, they think we’re flanking, they’re playing right into our hands. On the count of three, we execute the flying scissor. One, two…

Howard: Whoa! Did you see that?

Raj: See what?

Howard: That chick, she smiled at me.

Raj: No, she didn’t.

Howard: Yes, she did.

Raj: Come on, scissors, scissors!

Howard: Hold my line.

Raj: Wait, what are you doing? I can’t scissors by myself! Howard! Come back!

Sheldon: Victory!

Raj: Son of a bitch.

Scene: Leonard’s car.

Raj: You’re a sucky friend, you know that? A sucky, sucky friend.

Howard: What was I supposed to do? She gave me that come-hither look.

Raj: If she gave you any look at l. It was a you suck look.

Howard: I would’ve caught up to her if I hadn’t pulled a hammy.

Raj: Oh, please, you weigh 80 pounds. You don’t have a hammy.

Leonard: So, Penny doesn’t want me around her friends, I embarrass her. What else could it be?

Sheldon: Well, her actions could be out of concern for your feelings. Perhaps she’s excluded you from these gatherings because she’s scouting for a new mate and doesn’t want to do it in front of you.

Leonard: Oh, how kind of her.

Sheldon: Agreed. Most primates don’t show that sort of discretion. A female bonobo will copulate with a new male in front of the old one without so much as a how do you do?

Raj: You always do this, you know? You ditch me for a woman you don’t have a shot with.

Howard: I totally had a shot.

Raj: With a woman you were chasing through a park? That’s not a shot, that’s a felony. What’s worse, it cost me my prized Patang fighting kite. Sheldon, I don’t suppose there’s any chance you could give me my kite back?

Sheldon: I’m sorry, Raj, but the rules of aerial warfare dictate at the fallen kite go to the victor. And without rules, the competition has no meaning. And without meaning, the following would be an empty gesture. (Sings) I have your kite. I have your kite.

Scene: Penny’s apartment.

Leonard: Hey.

Penny: Hi.

Leonard: How was your football party?

Penny: It was pretty good. We won.

Leonard: Oh, that’s excellent. It’s a weird figure of speech, isn’t it, we won when you weren’t

actually playing. When we watch Star Wars, we don’t say, we defeated the Empire.

Penny: I’m glad to hear it.

Leonard: Oh, hey, on a related subject, are you embarrassed to have me around your friends?

Penny: Oh, my god, no. Why would you ask that?

Leonard: Well, you know, I just noticed I haven’t really met any of them.

Penny: Sure you have.

Leonard: Well, yeah, no, I met the huge ex-boyfriend and the smaller yet still larger than me ex-boyfriend. Were they here today?

Penny: Of course not.

Leonard: Of course not. Why would they be? Why would I ask? Why am I rambling? Why don’t you stop me?

Penny: Leonard, look, if you want to meet my friends, that would be great. I just, you know, I didn’t want you to be bored.

Leonard: I wouldn’t be bored. Why would I be bored?

Penny: Well, ’cause they’re not genius scientists.

Leonard: Penny, I like all sorts of people. In fact, some of my best friends aren’t geniuses.

Penny: Like who?

Leonard: Okay, some of my Facebook friends aren’t geniuses. My point is, if we’re going to be a couple, I should be friends with your friends.

Penny: Okay, great. Well, then why don’t you come over next Saturday and watch the game with us.

Leonard: Another football game?

Penny: They have them every week.

Leonard: Did not know that.

Penny: You wanted to meet my friends.

Leonard: Sure, sure, just I don’t know much about football.

Penny: Oh, that’s okay, a lot of the guys’ girlfriends don’t know football. They just kind of drink and talk in the kitchen.

Leonard: Great.

Scene: The apartment. Leonard and Raj are watching a football game on the television.

Leonard: Okay, a complete pass. First down, New England. I think I’m starting to get this.

Raj: Really? The only thing I’ve learned in the last two hours is that American men love drinking beer, pee too often and have trouble getting erections.

Leonard: Focus on the game, not the commercials, Raj.

Raj: I’m just saying, maybe if you people cut back on the beer, you could get out of the bathroom and satisfy your women without pharmaceutical help.

Howard (arriving): Raj, what are you doing here? You were supposed to help me pimp out my Vespa.

Raj: I’m sorry, are you under the impression that we’re still friends?

Howard: Oh come on, you’re not still grinding on the kite thing, are you?

Raj: It’s not just the kite thing. Every time we go some place, you think you can just dump me whenever someone prettier comes along, even though you don’t have a shot with them.

Howard: But I had a shot with that jogger.

Raj: Fine. Paint green flames on your little scooter with her. (Leaves)

Howard: It’s not a little scooter. It’s the second biggest Vespa they make! Are you watching football?

Leonard: There’s no fooling you. Now, what is this sacks statistic they put up there?

Howard: All I know about Saks is, my mother shops there.

Leonard: Sacks, sacks…

Sheldon: It’s football nomenclature for when a quarterback is tackled behind the line of scrimmage.

Leonard: Huh… Scrimmage…

Sheldon: The line of scrimmage is the imaginary transverse line separating the offence from the defence.

Leonard: Oh.

Howard: Sheldon knows football?

Leonard: Apparently.

Howard: I mean, Quidditch, sure. But football?

Leonard: Sheldon, how do you know this stuff?

Sheldon: I grew up in Texas. Football is ubiquitous in Texas. Pro football, college football, high school football, peewee football, in fact, every form of football except the original, European football, which most Texans believe to be a Commie plot.

Leonard: Unbelievable.

Sheldon: If you’re interested, I also know all about frying meat that isn’t chicken as if it were chicken.

Leonard: So you could teach me?

Sheldon: Football or chicken-fried meats?

Leonard: Football. I’m going to Penny’s on Saturday to watch a game with her friends and I don’t want to look like an idiot. I want to blend in.

Sheldon: If you want to blend in with Penny’s friends, I’d think looking like an idiot would be the perfect camouflage.

Leonard: Come on, Sheldon, please teach me about football. It’ll be fun.

Sheldon: That’s exactly what my father said. Come to the games, watch the games, week in and week out from the time I was five until I went off to college. Longest seven years of my life.

Leonard: Please, I’m asking you as a friend.

Sheldon: Are you making this a tier one friendship request?

Leonard: Yes.

Sheldon: Fine.

Leonard: I really appreciate this.

Sheldon: Yeah, yeah. All right, Poindexter, sit down, shut up and listen.

Leonard: I’m sorry?

Sheldon: That’s how my father always began our football conversations. And if you’d like, after the game, I’ll take you outside and teach you how to shoot close enough to a racoon that it craps itself.

Scene: The kitchen. Sheldon is making toast in a cylon toaster which burns an image of a cylon onto the toast.

 

Leonard: When are you going to stop making Cylon toast?

Sheldon: When I have enough to destroy all the human toast on the battlestar known as Galactica. Is that what you’re wearing to watch football at Penny’s?

Leonard: What’s wrong with a football jersey?

Sheldon: Nothing. That, however, appears to be a football cocktail dress.

Leonard: I’s the smallest size they had, except the one for dogs. I can’t believe they had one for dogs.

Sheldon: Oh, yes. Canine football fans are a common sight in Texas. Cats, however, refuse to wear sporting apparel. My sister found that out the hard way.

Leonard: Anyway, wish me luck.

Sheldon: Leonard, wait. Am I correct in assuming that your attempt to be accepted by Penny’s peers is based on your desire to ensure your continuing mating privileges with her?

Leonard: Well, I wouldn’t put it exactly that way.

Sheldon: How would you put it?

Leonard: Yeah, okay, like you said.

Sheldon: Huh. Seems like an awful lot of trouble to go through for intercourse. Don’t you have access to women who will do it for money? By the way, another accepted usage for the term ho.

Leonard: Good-Bye, Sheldon.

Sheldon: Hold on I believe that social convention dictate you not arrive empty-Handed. Would you like to bring some Cylon toast?

Leonard: Yeah, no, I’m trying to fit in, not get laughed at.

Sheldon: What’s funny about Cylon toast?

Scene: Raj’s apartment. Raj is watching a Bollywood movie. There is a knock on the door.

Raj: It’s open.

Howard: Hey, pal.

Raj: What do you want?

Howard: I brought you a little gift. New kite.

Raj: The kite you made me lose was an authentic Patang, an Indian fighting kite that my brother sent to me from New Delhi. It took me a day to put together and two days to paint. This is Hello Kitty.

Howard: Yeah, but it comes with a little coin purse. Does a Patang?

Raj: Wow, you just don’t get it, do you? Buying me something pretty isn’t going to make our problem just go away.

Howard: Look, I admit I haven’t always been the best friend I could be.

Raj: You’ve been a sucky friend, a sucky, sucky friend.

Howard: Stipulated.

Raj: And you do it all the time. Last week in the mall at Radio Shack, we were looking for a phone with giant numbers for your mother, and I suddenly realize you’re not even there.

Howard: I know, I know.

Raj: And where were you?

Howard: Getting shot down by the girl at Hot Dog on a Stick. But in my defence, she was gorgeous, and working that squeezer to make the lemonade, going up and down and up and down. It was like a free pole dance right in the middle of the food court.

Raj: You’re impossible.

Howard: Hey, at least I can talk to women without being drunk.

Raj: Excuse me, I have selective mutism, a recognized medical disorder. You’re just a douche.

Howard: No. You know what? Maybe that’s what this whole thing’s about. You’re not mad at me, you’re mad at yourself.

Raj: No, I’m mad at you. I hate myself, but I’m mad at you.

Howard: Fine. You’re mad at me. I get it. Now, how about we go spend the day together? Just the two of us. We’ll go anywhere you want.

Raj: I don’t know.

Howard: Come on. Let me take you someplace nice.

Raj: I… I do enjoy the La Brea Tar Pits.

Howard: Really, now? With the traffic and the parking, it’s… okay, fine. The Tar Pits. Let’s go.

Raj: Oh, why can’t I stay mad at you?

Scene: Penny’s apartment. Everyone is watching football.

Leonard: Go! Go! Go! Go-Go-Go-Go! Yes! Are you people watching this? Is this amazing or what?

Penny: Sweetie, that’s a highlight from the ‘98 championship game.

Leonard: Oh. Did not know that.

Penny: How much beer have you had?

Leonard: None, why?

Penny: Oh. I was just kind of hoping you were drunk. Now we’re back live.

Leonard: Okay, yeah. I can see the difference.

Guy in baseball hat: Oh, where’s the flag, that’s intentional grounding.

Second guy: Totally.

Leonard: That completely was a forward pass, which they threw intentionally incomplete to avoid loss of yardage or to conserve time. I can’t believe they’re not being penalized with the loss of a down and by having to move the line of scrimmage back to the spot of the foul.

Penny: Here, have some pizza, sweetie.

Leonard: Penny, you know I’m lactose intolerant.

Penny: I know. I just need you stop talking.

Sheldon: (Knock, knock, knock) Penny. (Knock, knock, knock) Penny. (Knock, knock, knock) Penny.

Penny: Sheldon, come in.

Sheldon: Thank you. I’d like to make a sandwich, but I’m out of bread.

Penny: There’s some in the fridge.

Sheldon: You shouldn’t keep your bread in the refrigerator. Staleness is caused by crystallization of the starch molecules, which occurs faster at cool temperatures.

Penny: On Earth, we say thank you.

Sheldon: So Leonard, how goes the mimesis?

Leonard: Mimesis?

Sheldon: You know. Mimesis. An action in which the mimic takes on the properties of a specific object or organism. Mimesis.

Leonard: What the hell are you talking about?

Sheldon: I’m attempting to communicate with you without my meaning becoming apparent to those around you. Let me try again. Have the indigenous fauna accepted you as one of their own? Nudge, nudge, wink, wink.

Leonard: Oh, I guess so.

Sheldon: Good. Oh, FYI. After I eat my sandwich, I’m taking Koothrappali’s Patang kite out for a test run. Would you like to get your delta-wing raptor and join me?

Leonard: I don’t want to fly kites, Sheldon. We’re watching football here.

Sheldon: I can see that. I was providing you with an alternative. A courtesy I was never offered in similar circumstances.

Leonard: Oh, look at that. The Oklahoma coach has thrown down a red flag indicating he’s challenging the ruling on the field. I hope he’s right, ’cause if he’s not, it’ll cost him one of his three time-Outs.

Penny: You know, Leonard, honey, I wouldn’t mind if you wanted to go fly kites with Sheldon.

Leonard: No, I’ll watch the end of the game. Besides, there’s only three minutes left.

Penny: Until half time.

Leonard: This is just half? We’ve been here for hours.

Penny: And you’re gonna be here for a couple more.

Leonard: Oh, you’re kidding me.

Penny: No.

Leonard: Nice meeting all of you.

Penny: So, yeah, anyway, that’s my boyfriend. He is really smart.

Scene: The Le Brea Tar Pits.

Raj: I really like my saber-toothed cat. Thank you.

Howard: My pleasure. Maybe after lunch, we can go to Marie Callender’s and have some pie.

Raj: I’d like that. This is turning out to be a perfect Saturday.

Howard: Good. I’m glad. Oh, man. Did you see the way she smiled at me?

Raj: Fine. Go ahead.

Howard: No. This is our day.

Raj: If you want to chase after her, chase after her.

Howard: Ah, who am I kidding? I wouldn’t have a shot with a girl like that.

Raj: Don’t put yourself down. You’re a very attractive man.

Howard: You think so?

Raj: Yeah. Absolutely. It wouldn’t kill you to take a Pilates class with me now and then, but you have a certain wiry appeal.

Howard: Yeah, well, it doesn’t matter ‘cause she wasn’t really smiling at me.

Raj: Actually, in this case, I think she was.

Howard: Really?

Raj: Yeah.

Howard: Bye.

Raj: What a douche.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 61 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

poupette67 
Aujourd'hui vers 22h

Valerie42 
08.10.2017 vers 00h

Sakasen 
06.09.2017 vers 17h

Kiraven 
31.08.2017 vers 19h

carameason 
19.07.2017 vers 15h

MissChoupi 
11.07.2017 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Illustration pour le sixième numéro d'HypnoMag avec Graham Patrick Martin en couverture.
HypnoMag | Découvre le numéro 6 !

Le quartier The Good Doctor ouvre ses portes sur HypnoSeries
Nouveau quartier | Vidéo d'ouverture

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne CBS

Young Sheldon, S01E04 (inédit)
Jeudi 16 novembre à 20:30
11.83m / 2.0% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

The Big Bang Theory, S11E08 (inédit)
Jeudi 16 novembre à 20:00
13.44m / 2.6% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

Young Sheldon, S01E03 (inédit)
Jeudi 9 novembre à 20:30
12.39m / 2.2% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

The Big Bang Theory, S11E07 (inédit)
Jeudi 9 novembre à 20:00
13.80m / 2.8% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

Young Sheldon, S01E02 (inédit)
Jeudi 2 novembre à 20:30
12.66m / 2.2% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

The Big Bang Theory, S11E06 (inédit)
Jeudi 2 novembre à 20:00
14.14m / 2.7% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Jim Parsons au théâtre dans The Boys in The Band à Broadway

Jim Parsons au théâtre dans The Boys in The Band à Broadway
Ryan Murphy a rejoint David Stone pour la production d'un revival de la pièce The Boys In The Band...

Episode 1102 : Ce soir !

Episode 1102 : Ce soir !
L'épisode 1102 "The Retraction Reaction" sera diffusé, ce soir sur la chaîne CBS à partir de 20h. En...

Episode 1104 : Résumé et photos

Episode 1104 : Résumé et photos
Le résumé ainsi que les photos de l'épisode 1104 "The Explosion Implosion" ont été dévoilés. Résumé...

Episode 1103 : Résumé et photos

Episode 1103 : Résumé et photos
Le résumé ainsi que les photos de l'épisode 1103 "The Relaxation Integration" ont été...

Une saison complète pour

Une saison complète pour "Young Sheldon"
Suite au succès du lancement de l'épisode "Pilot" de "Young Sheldon" réunissant  le lundi 25...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Téléchargement
Partenaires premium
HypnoPromo

choup37, Aujourd'hui à 14:36

Sondage, photo du mois et animations spécial Moffat sur Doctor Who^^

CastleBeck, Aujourd'hui à 15:46

Deux quartiers attendent vos votes dans les préférences! SVP et merci pour eux

CastleBeck, Aujourd'hui à 15:47

Vous voulez voir un spin-off de Castle? Venez-nous dire qui en serait la vedette en votant au nouveau sondage du quartier. Merci!

CastleBeck, Aujourd'hui à 15:48

Et quant à être ici, je vous informe que photos du mois attendent vos votes du côté de This Is Us et Lethal Weapon!

ellielove, Aujourd'hui à 16:09

Photo du mois sur HIMYM! Venenz voter pour le sondage en cours et commenter le calendrier de choup37^^

HypnoBlabla

Supersympa, Aujourd'hui à 18:28

Ce site est fait par et pour les fans qui veulent des renseignements sur leurs séries favorites ainsi que sur les acteurs.

ccilette13, Aujourd'hui à 18:29

ok merci beaucoup

Supersympa, Aujourd'hui à 18:29

De rien.

Supersympa, Aujourd'hui à 18:30

Tu peux aussi participer si tu le souhaites.

Supersympa, Aujourd'hui à 18:31

C'est bon, j'ai bien résumé cobrate ?^^

Viens chatter !