VOTE | 405 fans

#219 : La Juxtaposition De La Prostituée Morte

Résumé : Penny développe un sentiment de jalousie, lorsqu'une jeune femme sexy emménage dans le même immeuble. Elle pense que la nouvelle peut devenir la nouvelle "Penny".

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
The Dead Hooker Juxtaposition

Titre VF
La Juxtaposition De La Prostituée Morte

Première diffusion
30.03.2009

Première diffusion en France
13.06.2009

Vidéos

Promo

Promo

  

It's a trap

It's a trap

  

Penny est jalouse

Penny est jalouse

  

Plus de détails

Scenario: Steven Molaro

Réalisation: Mark Cendrowski

La bande d'amis dîne dans le salon de Leonard et Sheldon et ce dernier n'est pas content car son plat n'est pas comme il le souhaite. Le jeune homme ennuie déjà Leonard qui demande de changer sujet. Howard tente à nouveau de draguer Penny en vain comme toujours et la jeune femme enchaine en annoncant que les voisins du dessus déménagent. Leonard tente de dissimuler ce qu'elle a dit mais Sheldon l'a bien compris. Leonard aurait préféré qu'elle l'annonce autrement à Sheldon mais celui-ci est horrifié. Le changement est une catastrophe pour lui, il ne connaissait pas ses voisins et il en était satisfait, pas de bonjour géné, pas de bruits de talons sur le plancher. Penny tente de le rassurer mais ca n'arrange rien, du coup elle en profite pour se moquer grandement de la phobie du jeune homme. Raj souffle à l'oreille d'Howard qu'il pourait prendre l'appartement ce qui l'arrangerait sur plusieurs points mais cette fois-ci c'est Penny qui panique.

Alors que les garçons rejoignent Howard à son domicile, ils entendent du perron Howard s'énerver avec sa mère. Alors qu'elle fait tout pour que son fils parte, lui comprend le contraire et annonce qu'il ne quittera donc pas sa mère. Leonard appelle Penny afin de la rassurer et rentre.

A l'arrivée dans leur immeuble, les garçons voient les cartons des nouveaux locotaires dans le hall. Leonard lève les yeux au ciel et Sheldon rale. Il commence à regarder dans les cartons s'il peut trouver des choses suspectes. Une jeune femme descend des escaliers et se présente comme étant la nouvelle locataire. Leonard se présente également en baffouillant. Sheldon quant à lui se lance dans un interrogatoire très précis afin de savoir ce qu'il va subir. Mais les réponses semblent le satisfaire et il lui souhaite la bienvenue dans l'immeuble.

Leonard ne peut s'empêcher de donner un coup de main comme lorsque Penny avait emménagé. Dans les escaliers, ls croisent tous les 3 Penny sur le pallier et Leonard fait les présentations. Alors qu'elle est habillée en jogging la jeune femme la rassure en lui disant qu'elle est jolie et qu'elle aussi s'est habillée avec un vieux jean et une vieux haut chic. Ils se séparent mais Penny ne semble pas l'apprécier imitant la nouvelle loactaire. Sheldon prend ca pour un jeu et essaie également une imitation mais alors que Penny allait répliquer, elle se ravise et descend les escaliers.

Sheldon est assis dans son canapé et semble en pleine réflexion. Penny entre dans l'appartement après avoir frappé à la porte et demande si Leonard est présent car il devait installer son imprimante. Le garçon lui dit qu'ils sont  tous chez Alicia pour lui donner un coup de main. Penny ne semble pas surprise et dit que cela est typique des garçons. Sheldon part à nouveau dans des explications propres à lui ce qui exaspère Penny.

Howard tente de draguer la nouvelle locataire quand Penny vient habillée d'une robe bleue sexy et offre une bouteille de vin à la jeune femme. Alicia la complimente sur sa robe et explique que les garçons sont en train de l'aider à installer la stéréo. Leonard s'approche des filles et dit à Penny qu'Alicia est aussi actrice. Mais encore une fois, elle n'est pas ravie par la nouvelle, et encore moins lorsqu'elle découvre que la jeune femme a plusieurs rôles à son actif. Pour ne pas perdre la face, Penny lui explique qu'elle préfère travailler au CheeseCake Factory en attendant d'avoir un grand rôle. Leonard les interrompt pour avoir des précisions sur l'installation de la stéréo et Penny regarde d'un oeil mauvais la résidente jouer de ses charmes pour avoir ce qu'elle veut. Pour attirer l'attention, Penny tente de raconter une blague qu'elle pense drôle mais elle s'avère insultante envers les garçons et n'a pas l'effet escompté. Les garçons retournent à leurs moutons tandis que Penny essaie de récupérer l'attention de Leonard mais celui ci l'envoie sur les roses. Au même moment, Raj approche Alicia un verre de vin à la main et la salue.

Sheldon n'a toujours pas changé depuis que les autres sont montés à l'étage. Penny débarque dans l'appartement et s'avachie à ses cotés. Surpris par l'initiative de la belle, le garçon ironiquement l'autorise à entrer et à s'assoir, chose qu'elle a evidemment déjà fait. Elle est dérangée par le fait que les garçons n'aient d'yeux que pour Alicia. Pour faire la conversation, Sheldon tente d'expliquer à Penny le fonctionnement d'une ruche lorsqu'une nouvelle reine se présente. Offusquée, Penny s'énerve car d'après elle il insinuerait qu'elle se sent menacée par Alicia. Sheldon ne comprend pas le rapport et l'interroge. Mais Penny s'abstient et va dans son sens. Au même instant la belle comprend le sens de la blague qu'elle a raconté aux garçons.

Penny essaie de reprendre le dessus en offrant à diner aux garçons. Ayant respecté la commande de Sheldon à la lettre, celui-ci demande à Leonard de prendre exemple sur elle. La jeune femme en profite pour demander le programme de la soirée mais cela surprend les garçons. Ils sont interrompus par Alicia frappant à la porte. Elle demande de l'aide à Leonard car elle n'a pas de moyen de locomotion pour se rendre à une audition pour CSI. Pour les remercier de leur dévouement, elle les invite à diner chinois après l'audition ce qui ravient les garçons. Penny s'énerve de voir les garçons céder à tous les caprices de la nouvelle locataire mais Sheldon lui montre qu'elle a fait pareil à son arrivée.

Alicia retrouve Penny à la buanderie et discute. Alicia demande à Penny si un scientifique gagne beaucoup d'argent mais Penny pense que ce n'est pas le cas. Alicia se va mais Penny la retient. Elle lui demande de ne trop profiter d'eux car ce sont vraiment des gens bien. Alicia se vexe et ne comprend pas en quoi cela la dérange surtout qu'elle fait la même chose avec eux. Penny se vexe à son tour et elles commencent à s'insulter. 

Raj, Howard, Sheldon et Leonard entrent dans l'immeuble et sont interrompus par Penny et Alicia qui se battent.
Le groupe et Penny, pleines de bleues, se retrouvent dans le salon pour diner. Howard complimente Penny et elle le remercie. Entendant des bruits de l'appartement du dessus, ils regrettent tous d'avoir été abusés.

                L’appartement de Leonard et Sheldon.

Penny : Ok, voilà, c’est fait. Ecoutez, les gars, ça me dérange pas de tuer les grosses araignées, mais vous pourriez essayer de vous occuper des petites.

Sheldon : Penny, s’il te plaît, nous avons un problème autrement plus important qu’un arachnide égaré.

Leonard : Sheldon, c’est pas si grave.

Sheldon : Pas grave ? C’est horrible. Je veux dire, on pense toujours que ce genre de choses n’arrive qu’aux autres.

Leonard : Ils ont cuit tes boulettes à l’étouffée. C’est pas la mort. Nouveau sujet, s’il vous plaît.

Howard : Très bien, Penny, je vais en profiter pour te dire que tu es particulièrement ravissante aujourd’hui.

Penny : Même pas avec mille préservatifs, Howard.

Howard : Donc, il existe un nombre.

Penny : D’accord, nouveau sujet, s’il vous plaît. Hey, vous saviez que les voisins du 5A déménagent ?

Leonard : Chut, chut, chut.

Sheldon : Quoi ?

Penny : Les gens du dessus déménagent.

Leonard : Non !

Sheldon : L’horreur !

Leonard : Pourquoi t’as dit ça comme ça ?

Sheldon : Non, non, non, non, non, non.

Penny : J’étais censée le dire comment ?

Leonard : Lentement. Quand on achète un poisson, on le met pas dans un aquarium comme ça. On le laisse dans son sac un petit moment.

Sheldon : L’horreur.

Penny : Sheldon, je suis sûre que ça va bien se passer.

Sheldon : Non, ça ne va pas bien se passer. Un changement ne se passe jamais bien. On dit le contraire, mais c’est faux.

Penny : D’accord, trésor, est-ce que tu connaissais les gens qui s’en vont ?

Sheldon : Je ne les ai jamais vus. C’est pour ça qu’ils étaient parfaits. Pas de bonjour gêné dans les couloirs, pas de bruits de talons hauts sur les planchers. Ils auraient pu être une famille de chats qui sautaient de rideau en rideau. Sans la désagréable odeur d’urine ammoniaquée.

Penny : Je suis sûre que les nouveaux seront sûrement silencieux.

Sheldon : Tu n’en sais rien. Comment pourrais-tu le savoir ?

Penny : C’est vrai, t’as raison. N’importe qui pourrait emménager, un chanteur d’opéra, la troupe de Stomp. Un pirate danseur de claquettes avec une jambe de bois.

Leonard : Pourquoi tu en rajoutes ?

Penny : J’ai essayé de positiver, mais ça lui allait pas.

Howard (Raj lui a chuchoté à l’oreille) : Tu as raison. C’est une super idée.

Leonard : Quoi ?

Howard : Je vais prendre l’appartement. Je vais enfin quitter ma mère et on pourra passer plus de temps ensemble. Si tu vois ce que je veux dire.

Penny : L’horreur !

 

Générique.

 

                Devant la maison de Howard.

Sheldon : Un instant. Vous pensez que je vas croire que le protocole social nous force à nous briser le dos pour aider Wolowitz à déménager et qu’en échange, il ne nous offrira qu’une pizza ?

Leonard : Désolé, c’est vraiment comme ça que ça marche.

Sheldon : Tu me fais marcher. Dis-moi la vérité, on a quoi ?

Leonard : Raj, aide-moi.

Raj : T’as le choix entre un VTT et une PS3.

Sheldon : Je le savais ! Sans hésitation une PS3. Qui choisirait le VTT ?

Howard (de l’intérieur) : Arrête de me faire culpabiliser ! On continuera de se voir. Je viendrai manger avec toi tous les soirs.

Mère d’Howard (mère) : Même pas en rêve ! Tu te crois où ? Dans un restaurant trois étoiles ? Ca ressemble à l’Olive Garden ?

Howard (voix) : J’ai compris, t’es en colère, tu ne veux pas que ton petit oiseau quitte le nid.

Mère d’Howard (voix) : Petit oiseau ? T’as bientôt 30 ans ! Envole-toi, bon sang !

Howard (voix) : Bien, je reste. T’es heureuse, vieille folle ? J’espère bien. Parce que tu as ruiné ma vie !

Leonard (au téléphone) : Salut, Penny, c’est Leonard. Bonne nouvelle ! Tu peux sortir la tête du four.

Sheldon : Je suppose que je n’aurais plus besoin de ça.

                Le hall d’entrée de l’immeuble. 

Sheldon : Oh, non, les nouveaux, ils sont là.

Leonard : Reste calme. On ne sait rien d’eux. Que fais-tu ?

Sheldon : Je vérifie s’il y a des instruments de musique. Ca ressemble à des castagnettes pour toi ?

Leonard : La boîte indique « Cuisine ».

Sheldon : Et alors ? Les dealers de cocaïne écrivent « cocaïne » sur les cartons ?

Fille blonde (arrivant) : Bonjour !

Leonard : Bonjour.

Sheldon : Bonjour.

Fille blonde : Bonjour.

Leonard : Bonjour.

Sheldon : Bonjour.

Fille blonde : Je suis Alicia. J’emménage au-dessus.

Leonard : C’est génial. Oh, je suis Leonard, je vis en dessous. Au-dessus d’ici, mais sous toi. Pas sous toi, à proprement parler… en dessous de ton appartement.

Alicia : C’est chouette.

Leonard : Oui, c’est vrai.

Sheldon : Si ça conclut ta tentative ratée d’accouplement… Bonjour.

Alicia : Bonjour.

Sheldon : Bonjour. Sur une échelle de 1 à 10, comment est la légèreté de ton pas, si un signifie « pas du tout félin », et si dix signifie « monstrueusement félin » ?

Alicia : « Monstrueusement félin » ?

Sheldon : C’est ta réponse ou tu n’as pas compris la question ? On y reviendra.

Leonard : Sheldon …

Sheldon : Une seconde. Pratiques-tu ou as-tu pratiqué la salsa, la danse irlandaise ou le break-dance ?

Alicia : Non.

Leonard : Tu la mets mal à l’aise.

Sheldon : Oh, je suis désolé. Si ça peut te réconforter, tu t’en sors très bien pour l’instant. Question suivante : es-tu fertile ?

Alicia : Quoi ?

Sheldon : J’essaie de déterminer si des pleurs de bébés sont à envisager.

Alicia : C’est pas prévu pour le moment.

Sheldon : En cas de changement, préviens-moi. Et pour finir, les tapis, pour ou contre ?

Alicia : Pour ?

Sheldon : Alicia ?

Alicia : Oui.

Sheldon : Bienvenue dans l’immeuble.

                Les escaliers.

Alicia : Merci beaucoup pour ton aide, Leonard.

Leonard : Merci beaucoup de me donner l’occasion de t’aider.

Penny (sortant de son appartement) : Oh, hé, les gars.

Leonard : Hey, Penny. C’est Alicia, notre nouvelle voisine.

Penny : Salut.

Alicia : Salut.

Leonard : J’aide.

Penny : Je vois.

Sheldon : Alicia n’est pas musicienne, n’a pas d’enfant et aime les tapis. Elle est toujours en probation, mais je l’aime bien.

Alicia : Sympa le t-shirt.

Penny : Oh, je m’habille pas comme ça d’habitude. Je pars faire un footing.

Sheldon : Tu ne cours pas.

Penny : Je peux commercer.

Sheldon : C’est vrai, il est plus probable qu’encore une fois, tu n’as plus rien de propre.

Penny : Merci, Sheldon.

Sheldon : De rien, Penny.

Alicia : T’es très jolie comme ça. Moi aussi, j’ai enfilé un vieux truc.

Leonard : Je trouve que t’es superbe.

Alicia : C’est un dragueur, celui-là, hein ?

Penny : Oh, oui, sois prudente.

Alicia : Merci de m’avoir prévenue. A plus.

Penny : A plus tard. Moi aussi, j’ai enfilé un vieux truc aujourd’hui.

Sheldon : Oh, une imitation. J’aime les imitations. Je faisais l’amiral Ackbar dans le Retour du Jedi. « C’est un piège ». Imagine-moi avec une tête de calmar géant. « C’est un piège ».

                L’appartement de Leonard et Sheldon. Sheldon écrit sur un tableau imaginaire, on frappe à la porte.

Sheldon : Entrez.

Penny (entrant) : Salut.

Sheldon : Félicitations, je vois que tu as fais ta lessive.

Penny : Et bien, en quelque sorte.

Sheldon : Comment ça en quelque sorte….

Penny : J’ai acheté de nouveaux vêtements, d’accord. Leonard est là ?

Sheldon : Il est chez Alicia.

Penny : Oh. Tant pis, c’est pas grave. Il devait installer mon imprimante, mais je suppose que ça peut attendre. Il fait quoi là-haut ?

Sheldon : Bien que je le perçoive comme une tactique pour me détruire, Wolowitz, Koothrappali et lui installent sa stéréo.

Penny : Oh, ils sont tous là-haut. Typique.

Sheldon : C’est axiomatiquement atypique. Ils viennent à peine de rencontrer Alicia et ils n’étaient jamais allés chez elle. Ni chez les anciens locataires. Il est faux de définir leur comportement comme « typique ».

Penny : D’accord, là, je vois la tête de calmar géant.

Sheldon : Oh, super, maintenant, je dois tout recommencer à zéro.

                L’appartement d’Alicia.

Howard : Oui, j’avais envisagé de prendre cet appartement, mais mon genre, c’est plutôt les lofts en centre-ville.

Alicia : Cool. T’habites dans un loft ?

Howard : Oh, en fait je vis avec une femme à Altadena. Purement platonique. C’est aussi ma femme de ménage.

Alicia : Ca a l’air pas mal.

Howard : Je l’avoue, c’est cool.

Penny (arrivant) : Bonjour ?

Alicia : Oh, salut.

Penny : Hey, je voulais juste t’apporter un petit cadeau de pendaison de crémaillère.

Alicia : C’est trop mignon. Viens, on va l’ouvrir.

Penny : Super.

Alicia : Jolie robe.

Penny : Oh ça. J’ai enfilé un vieux truc.

Alicia : Les gars m’aident à installer ma chaîne hi-fi. J’ai jamais eu affaire à des techniciens aussi mignons.

Howard : Oh, tu me gênes. (Raj lui chuchote à l’oreille). Je ne sais pas, ça veut dire shucks. « Shucks », ça veut dire shucks. Laisses-en passer un, de temps à autres.

Leonard : Hey, euh, Penny, tu veux savoir un truc trop bien ?

Penny : Ouais.

Leonard : Alicia est une actrice, tout comme toi.

Penny : C’est vraiment génial.

Alicia : J’essaie, mais c’est difficile.

Penny : Oh, je sais, ne m’en parle pas.

Alicia : Je suis là depuis 3 mois et je n’ai décroché que deux publicités nationales et un rôle récurrent dans un soap.

Penny : Moi, je travaille au Cheesecake Factory pour me réserver pour le bon rôle.

Leonard : Alicia, quelle configuration par défaut pour les DVD, 5.1 Dolby ou DTS ?

Alicia : Je te fais confiance, mon mignon.

Leonard : Le DTS a plus de basses, alors… Ok.

Penny : Euh, h é, les gars, écoutez, ça va vous plaire. J’ai lu une blague de scientifiques su Internet. Alicia, tu pigeras pas, mais c’est leur rayon. Un physicien qui va chaque semaine chez un marchand de glace et commande un sundae pour lui et un autre pour le tabouret vide à côté de lui. Au bout d’un moment, le marchand lui demande pourquoi. Il répond : « Je suis physicien, et la mécanique quantique… nous apprend qu’il est possible que la matière au-dessus de ce tabouret se transforme spontanément en une belle jeune femme qui pourrait tomber amoureuse de moi. » Le marchand dit alors : « Il y a beaucoup de belles femmes ici. Payez une glace à l’une d’entre elles, elle pourrait tomber amoureuse. » Et le physicien répond : « Oui, mais quelle est la probabilité que ça arrive ? »

Leonard : C’est un peu insultant, tu ne crois pas ?

Penny : Comment je le saurais ? Je suis même pas sûre de comprendre.

Alicia : Hey, Leonard, si tu as fini avec le lecteur DVD, tu peux installer mon imprimante ?

Leonard : Euh, ouais, avec grand plaisir.

Penny : Euh, bon, quand tu auras fini, tu pourrais installer la mienne ? Tu me l’avais promis… il y a une semaine.

Leonard : Ca viendra. Arrête de me harceler.

Raj (boit un peu de vin) : Bonjour.

                L’appartement de Leonard et Sheldon. Penny entre sans frapper et s’effondre sur le canapé.

Sheldon : Qui est-ce ? Oh, bonjour, Penny, c’est ouvert, entre. C’est sarcastique.

Penny : Ils sont encore là-haut.

Sheldon : Je les entends. Ecoute ça : boum, boum, boum. C’est Wolowitz avec ses talonnettes qui ne trompent personne.

Penny : Je sais pas pourquoi ça me dérange. Je m’en fiche. Ca ne me dérange pas. Assez pour mémoriser cette blague, mais pas plus.

Sheldon : Tu sais, Penny, il existe au sein des ruches, un phénomène qui pourrait t’intéresser. De temps à autre, une nouvelle reine arrive pour remplacer l’ancienne. Quand cela se produit, l’ancienne reine doit soit trouver une nouvelle ruche, soit entamer un combat à mort jusqu’à ce qu’il ne reste qu’une reine.

Penny : Tu insinues que je me sens menacée par Alicia ? Je suis la vieille reine et il est temps que je m’en aille ?

Sheldon : Je parle seulement des abeilles. Elles passent sur la chaîne « découverte ». De quoi tu parles, toi ?

Penny : Des abeilles. Ah, je viens de comprendre la blague.

                L’appartement de Leonard et Sheldon.

Leonard : Penny, merci de nous offrir le dîner.

Howard : C’est en quel honneur ?

Penny : Y a pas d’honneur. J’avais juste envie de payer le chinois à mes potes.

Sheldon : Tu as demandé le poulet au brocoli en dés, pas râpé ?

Penny : Oui.

Sheldon : Même si le menu dit râpé ?

Penny : Oui.

Sheldon : Riz brun, pas blanc ?

Penny : Oui.

Sheldon : Tu as pris la moutarde chez le Coréen ?

Penny : Oui.

Sheldon : Et la sauce soja faible en sodium au marché ?

Penny : Oui.

Sheldon : C’est bien. Prends-en de la graine, Leonard.

Penny : Alors, c’est quoi, le programme ? On joue à Halo, on mate Battlestar, on lâche des Mentos dans du Coca light ?

Leonard : Tu veux regarder Battlestar ?

Penny : Que veux-tu ? Je suis en mode geek, les gars.

Howard (après chuchotement de Raj) : Non, non, le syndrome prémenstruel, c’est différent. (On frappe à la porte, Leonard répond).

Alicia : Oh, Dieu merci, tu es là. J’ai besoin d’aide.

Leonard : Qu’est-ce qui ne va pas ?

Alicia : Je dois auditionner pour les Experts, pour jouer une prostituée assassinée.

Leonard : Oh, je regarderais ça.

Alicia : Mais ma voiture est au garage et je dois être chez Universal dans 45 minutes.

Leonard : Bon, et bien, je te dépose.

Alicia : Oh, tu es mon sauveur.

Howard : Je te ferai réviser tes répliques dans la voiture.

Alicia : Super. Et après ça, je vous emmène manger chinois.

Penny : Oh en fait, pas la peine, on a déjà…

Howard : Je meurs de faim.

Penny : …des plats chinois, juste là.

Sheldon : Ils sont partis, Penny. Ils ne t’entendent plus.

Penny : Je ne peux pas croire qu’ils se laissent utiliser comme ça. Au moindre claquement de doigts, ils débarquent comme des toutous. La semaine dernière, elle a envoyé Howard chez son oncle jusqu’à Orange County, pour ramener sa télé !

Sheldon : Tu nous as envoyés, Leonard et moi, reprendre la tienne à ton ex-petit ami.

Penny : Ne mélange pas les torchons et les serviettes, Sheldon. Je te le dis, cette fille est une opportuniste qui profite de son physique pour abuser de faibles innocents et obtenir des auditions pour une célèbre série à la noix. Elle me court sur le haricot.

Sheldon : Pui-je faire une objection ?

Penny : Vas-y.

Sheldon : C’est la mauvaise moutarde.

                La buanderie.

Alicia : Salut.

Penny : Salut.

Alicia : Devine quoi ? J’ai eu le rôle dans les Experts.

Penny : Ca alors !

Alicia : Quelque chose ne vas pas ?

Penny : Euh, non, non, non, félicitations. Tu feras une super prostitué.

Alicia : Merci. J’ai une question. Ca gagne combien, un physicien ?

Penny : Euh, je ne sais pas. Je pense, pas beaucoup.

Alicia : Ouais, c’est ce que je pensais. Je dois filer. Les gars ont promis d’installer ma parabole et de peindre ma chambre. Yes.

Penny : Oh, hey, hey, je peux te parler de ça, une seconde ?

Alicia : De quoi ?

Penny : Et bien, tu sais, Leonard, Howard et Raj, ils ne sont pas comme tout le monde. Ils sont spéciaux.

Alicia : D’accord, ils sont spéciaux, et ?

Penny : Oh, voyons, comment t’expliquer ? Ils ne savent pas utiliser leur bouclier.

Alicia : Leur bouclier ?

Penny : Ouais, tu sais, comme dans Star Trek, pendant une bataille, tu actives ton bouclier de protection. D’où ça sort, ça ? Bref, tu connais ce genre de gars, donc… Ne profite pas d’eux, s’il te plaît.

Alicia : Qui a dit que je profitais d’eux ?

Penny : Allez. Ils font tout ce que tu veux, comme tu leur donnes de faux espoirs.

Alicia : Je les laisse me rendre service. Ils sont contents. Ca me rend service. Et alors ? C’est pas différent de ce que tu fais ?

Penny : Excuse-moi ?

Alicia : Je t’ai bien vue. Tu vas me faire croire que tu fais pas pareil ?

Penny : D’accord, madame, tu pousses le bouchon trop loin.

Alicia : Oh, trop loin ?

Penny : Ouais, trop loin.

Alicia : Et bien, tu vas faire quoi, salope ?

                Devant l’immeuble.

Raj : J’aime bien Green Lantern. Mais ça fait pitié qu’il soit vulnérable à la couleur jaune.

Sheldon : Ca concerne uniquement le Green Lantern moderne.

Leonard : Le Green Lantern de l’âge d’or était vulnérable au bois.

Raj : Très bien, donc je peux les battre avec un crayon de couleur ?

Howard : Oh, mon Dieu, un combat entre filles ! (Il attrape Leonard).

Leonard : Qu’est-ce que tu fais ?

Howard : Je te connais. T’es assez bête pour les séparer.

                L’appartement de Leonard et Sheldon. Penny a un œil au beurre noir.

Howard : Puis-je te dire que tu es très en beauté, ce soir ?

Penny : Merci.

Howard : Tu as raison, cette pouliche a été débourrée.

Sheldon (de la musique vient d’en haut) : Tu l’as réglé sur DTS, pas vrai ?

Leonard : J’ai pas eu le choix. elle m’a appelé, mon mignon.

Howard : A en croire le profil Facebook d’Alicia, elle est avec l’un des producteurs des Experts.

Penny : Prostitué tuée à la télé, prostitué vivante dans a vie.

Sheldon : Oh, super. Maintenant, elle saute sur son lit.

 

Fin de l’épisode.

Scene: The apartment.

Penny: Okay, it’s done. Look, guys, for the future, I don’t mind killing the big spiders, but you have to at least try with the little ones.

Sheldon: Penny, please, we’re facing a far more serious problem than stray arachnids.

Leonard: Sheldon, it’s not that bad.

Sheldon: Not bad? It’s horrible. I mean, you hear stories about this sort of thing, but you never think it’ll happen to you.

Leonard: So they steamed your dumplings, get over it. New topic, please.

Howard: All right, Penny, let me take this opportunity to point out that you are looking particularly ravishing today.

Penny: Not with a thousand condoms, Howard.

Howard: So, there is a number.

Penny: Okay, new topic, please. Hey, did you hear the people upstairs in 5A are moving out?

Leonard: Shh-shh-shh!

Sheldon: What?

Penny: The people upstairs are moving out.

Leonard: No!

Sheldon: The horror!

Leonard: Why would you just say something like that?

Sheldon: No, no, no, no, no, no, no…

Penny: How else was I supposed to say it?

Leonard: Slowly, like putting a new fish in a tank. You don’t just drop it in, you let the bag sit in the water a while.

Sheldon: The horror!

Penny: Sheldon, I’m sure it’s going to be fine.

Sheldon: No, it’s not going to be fine, change is never fine. They say it is, but it’s not.

Penny: Okay, honey, did you even know the people that are moving out?

Sheldon: I never met them. That’s what made them perfect, there were no awkward hellos in the halls, there was no clickety-clacking of high heel shoes on hardwood floors, they may as well have been a family of cats just jumping around from drape to drape without that annoying ammonia urine smell.

Penny: Well, I’m sure the new people will be just as quiet.

Sheldon: You can’t know that. How can you possibly know that?

Penny: You’re right, I can’t. You know what? Anyone could rent that apartment now, an opera singer, the cast of stomp, yeah, a tap-dancing pirate with a wooden leg.

Leonard: Why are you making it worse?

Penny: I tried making it better, he wouldn’t go for it.

Howard (after Raj whispers to him): You’re right, that’s a great idea.

Leonard: What?

Howard: I’ll take the apartment upstairs. I can finally get away from my mother, and we can all spend some more time together, if you catch my drift.

Penny: The horror!

Credits sequence.

Scene: Outside Howard’s house.

Sheldon: Hold on. You honestly expect me to believe that social protocol dictates we break our backs helping Wolowitz move, and then he only need buy us a pizza?

Leonard: I’m sorry, that really is how it works.

Sheldon: You’re tricking me. You tell me the truth, what do we get?

Leonard: Raj, help me out here.

Raj: You get to choose between a mountain bike or a PS3.

Sheldon: I knew it! PS3, definitely  PS3, who would pick a mountain bike?

Howard (voice from inside): Enough with the guilt, ma, we’ll still see each other. I’ll come over every night and have dinner with you.

Howard’s Mother (voice): The hell you will! What am I running here, a fancy restaurant? Does this look like Olive Garden?

Howard (voice): Okay, I get it, you’re angry. You don’t want to see your little bird leave the nest.

Howard’s Mother (voice): Little bird? You’re almost 30, fly, for god’s sake!

Howard (voice): Fine, I’ll stay! You happy, crazy lady? I sure as hell hope so, because you’re ruining my life!

Leonard (into phone): Hey, Penny, it’s Leonard. Good news, you can take your head out of the oven.

Sheldon (removing hernia support): I guess I won’t be needing this.

Scene: The lobby, there are boxes everywhere and removal men are carrying them up the stairs.

Sheldon: Oh, no, the new ones, they’re here.

Leonard: Stay calm, we don’t know anything about them yet. What are you doing?

Sheldon: I’m checking for musical instruments. Does that sound like castanets to you?

Leonard: The box says kitchen.

Sheldon: So? Do cocaine smugglers write cocaine on the box?

Blonde girl (arriving): Hello?

Leonard: Hello.

Sheldon: Hello.

Blonde Girl: Hello.

Leonard: Hello.

Sheldon: Hello.

Blonde Girl: I’m Alicia. I’m moving in upstairs.

Leonard: That is so great. Oh, I’m Leonard, I live downstairs. Upstairs from here, but under you. Not under you per se, but under your apartment.

Alicia: That’s nice.

Leonard: Yeah, it is.

Sheldon: If that concludes your faltering attempt to mate, hello.

Alicia: Hello.

Sheldon: Hello. On a scale of one to ten how light of foot would you describe yourself with one being not cat-like at all and ten being freakishly feline?

Alicia: Freakishly feline?

Sheldon: Is that your answer or do you not understand the question? We’ll come back to that one.

Leonard: Sheldon…

Sheldon: Hang on. Are you now or have you ever been a salsa, Irish folk or break-dancer?

Alicia: No.

Leonard: You’re making her uncomfortable.

Sheldon: Oh, I’m sorry. Well, if it helps you feel any better you’re doing very well so far. Next question, are you fertile?

Alicia: What?!

Sheldon: I’m trying to determine whether crying infants above my head are a possibility.

Alicia: I have no immediate plans.

Sheldon: If that changes, let me know. And finally, area rugs, pro or con?

Alicia: Pro?

Sheldon: Alicia?

Alicia: Yes?

Sheldon: Welcome to the building.

Scene: The stairs

Alicia:Thanks so much for helping me, Leonard.

Leonard: Thank you so much for giving me the opportunity to help.

Penny (exiting apartment): Oh, hey, guys.

Leonard: Hey, Penny. this is Alicia, our new neighbour.

Penny: Hi.

Alicia: Hi.

Leonard: I’m helping.

Penny: I can see.

Sheldon: Alicia’s non-musical, childless and pro-rug. She’s still on probation, of course, but I like her.

Alicia: Cool t-shirt.

Penny: Oh, yeah, I don’t usually dress like this. I’m going jogging.

Sheldon: You don’t jog.

Penny: I can start.

Sheldon: True, but the more likely explanation for your attire is that you’re out of clean clothes again.

Penny: Thank you, Sheldon.

Sheldon: You’re welcome, Penny.

Alicia: Please, you look cute. I’m dressed like a slob today, too.

Leonard: I think you look fantastic.

Alicia: This one’s a player, huh?

Penny: Oh, yeah, be careful.

Alicia: Thanks for the warning.

Penny: Okay.

Alicia: I’ll see you around.

Penny: See ya. I’m dressed like a slob today, too.

Sheldon: Oh, mimicry. I enjoy mimicry. I’ve been working on Admiral Ackbar from Return of the Jedi. “It’s a trap.” You have to imagine me with a giant squid head. “It’s a trap. It’s a trap. It’s a trap.”

Scene: The apartment. Sheldon is writing on an imaginary board. There is a knock on the door.

Sheldon: Come.

Penny (entering): Hey.

Sheldon: Congratulations, I see you did your laundry.

Penny: Well, sort of.

Sheldon: How does one sort of…

Penny: I bought new clothes, okay? Is Leonard around?

Sheldon: He’s upstairs at Alicia’s.

Penny: Oh. all right, that’s cool, no biggie. He said he’d help me set up my printer, but I guess I can wait. What exactly is he doing up there?

Sheldon: In what I can only perceive as a tactical move to destroy me, he is with Wolowitz and Koothrappali setting up her stereo.

Penny: Oh, they’re all up there, huh? Hmm, typical.

Sheldon: It’s axiomatically atypical. Up until recently, they did not know Alicia, and had no encounters with her in a previous location. They never went upstairs to visit the former tenants, so your characterization of their behaviour as typical Is demonstrably fallacious.

Penny: Okay, now I see the giant squid head. (Leaves)

Sheldon: Oh, great! now, I have to start all over again. (Rubs out imaginary workings)

Scene: Alicia’s apartment.

Howard: Yeah, I thought about renting this apartment, but I’m really more of a downtown loft kind of guy.

Alicia: Cool. so are you in a loft now?

Howard: Oh, actually I’m, uh, living with a woman in Altadena. Purely platonic, she’s also my maid.

Alicia: Sounds like a sweet deal.

Howard: I won’t lie, it’s pretty dope.

Penny (arriving): Hello?

Alicia: Oh, hey.

Penny: Hey, I just wanted to bring you a little housewarming gift.

Alicia: That is so sweet. Come on in, let’s open it.

Penny: Great.

Alicia: Nice dress.

Penny: Oh, this? I’m dressed like a slob today.

Alicia: The guys have been helping me set up my sound system. I’ve never had such good-looking technical support.

Howard: Oh, pish-posh. (Raj whispers to him) I don’t know, it means shucks. (Raj whispers again) Shucks means shucks. Let one go once in a while.

Leonard: Hey, uh, penny, you want to hear something awesome?

Penny: Yeah.

Leonard: Alicia is an actress, just like you.

Penny: That is so awesome.

Alicia: Well, trying to be, but it’s so hard.

Penny: Yeah, I know, tell me about it.

Alicia: I’ve been out here three months, and all I’ve gotten is a couple of national commercials and this recurring thing on a soap.

Penny: That’s why I work at the Cheesecake Factory, I’m holding out for the right part.

Leonard: Alicia, what do you want as your default setting for DVDs, 5.1 Dolby or DTS?

Alicia: Whatever you think is best, cutie.

Leonard: Well, DTS has more low end, so… okay.

Penny: Uh, hey, guys, guys, you will really appreciate this, I read the best science joke on the internet. Alicia, you won’t get it, but it’s right up their alley. Anyway, so, this physicist goes into an ice cream parlour every week and orders an ice cream sundae for himself, and then offers one to the empty stool sitting next to him. This goes on for a while until the owner finally asks him what he’s doing. The man says, “well, I’m a physicist, and quantum mechanics teaches us that it is possible for the matter above this stool to spontaneously turn into a beautiful woman who might accept my offer and fall in love with me.” The owner then says, “well, lots of single, beautiful women come in here every day, why don’t you buy an ice cream for one of them, and they might fall in love with you?” And the physicist says, “yeah, but what are the odds of that happening?”

Leonard: It’s a little insulting, don’t you think?

Penny: How would I know? I’m not even sure I get it.

Alicia: Hey, Leonard? If you’re done with the DVD player, can you set up my printer?

Leonard: Uh, yeah, I’d love to.

Penny: Uh, hey, maybe when you’re done with her printer, you could set up mine. You know, like you promised a week ago.

Leonard: Yeah, I’ll get to it, don’t nag me.

Raj (drinking some wine): Hello there

Scene: The apartment. Penny walks in without knocking and collapses on the sofa.

 

Sheldon: Who is it? Oh hello, Penny, it’s open, come in. Sarcasm.

Penny: Well, they’re all still up there.

Sheldon: You think I can’t hear them? Listen to that. Stomp, stomp, stomp. That’s Wolowitz in his stacked heels that fool no one.

Penny: I don’t even know why I care. I don’t care. All right, I cared enough to memorize that stupid joke, but that’s all I care.

Sheldon: You know, Penny, there’s something that occurs in beehives you might find interesting. Occasionally, a new queen will arrive while the old queen is still in power. When this happens, the old queen must either locate to a new hive or engage in a battle to the death until only one queen remains.

Penny: What are you saying, that I’m threatened by Alicia? That I’m like the old queen of the hive and it’s just time for me to go?

Sheldon: I’m just talking about bees. They’re on the discovery channel. What are you talking about?

Penny: Bees. Aaah! I just got that physicist joke.

Scene: The apartment.

 

Leonard: Gee, Penny, thanks for buying us dinner.

Howard: Yeah, what’s the occasion?

Penny: No, no occasion, just felt like getting some Chinese chow for my peeps.

Sheldon: Did you remember to ask for the chicken with broccoli to be diced, not shredded?

Penny: Yes.

Sheldon: Even though the menu description specifies shredded?

Penny: Yes.

Sheldon: Brown rice, not white?

Penny: Yes.

Sheldon: You stop at the Korean grocery and get the good hot mustard?

Penny: Yes.

Sheldon: Did you pick up the low-sodium soy sauce from the market?

Penny: Yes

Sheldon: Good. See how it’s done, Leonard?

Penny: So, what do we got going on tonight, huh? Playing Halo watching Battlestar, drop some mentos in diet coke?

Leonard: You want to watch Battlestar?

Penny: What can I say? I got my geek on, boys.

Howard (after Raj whispers to him): No, no, PMS is different. (There is a knock on the door. Leonard answers it.)

 

Alicia: Oh, thank God you’re home. I need help.

Leonard: What’s wrong?

Alicia: I just got a callback to audition for CSI to play a hooker who gets killed.

Leonard: Oh, I’d watch that.

Alicia: But my car is in the shop, and I have to be at Universal in forty-five minutes.

Leonard: Okay, well, I’ll take you.

Alicia: Oh, you’re a lifesaver.

Howard: I’ll run lines with you in the car.

Alicia: Great. And afterward, I’ll take you all out for Chinese.

Penny: Oh, actually, that’s okay. we already have…

Howard: Yum. Starving.

Penny: …chinese food right here.

Sheldon: They’re gone, Penny. They can’t hear you.

Penny: I cannot believe they’re letting her just use them like that. I mean, anything she wants, they go panting after her like trained dogs. You know that just last week, she had Howard drive all the way to her uncle’s house in Orange County to pick up her TV?

Sheldon: You once had Leonard and me get your television from your ex-boyfriend.

Penny: Apples and oranges here, Sheldon. I’m telling you, that girl is a user, iceskating through the life on her looks, taking advantage of innocent weak-willed men, getting auditions for stupid network shows. It creams my corn.

Sheldon: May I interject something here?

Penny: Please.

Sheldon: You got the wrong mustard.

Scene: The laundry room.

 

Alicia: Hi.

Penny:

Alicia: Guess what? I got the part on CSI.

Penny: Oh boy.

Alicia: Something wrong?

Penny: Uh, no. No, no, no, you know, congratulations, I think you’ll make a great hooker.

Alicia: Thank you. Hey, I got to ask you something, how much do physicists make?

Penny: Um, I don’t know, I don’t think a lot.

Alicia: Yeah, that’s what I figured. Well, got to run, the guys promised to set up my satellite dish and paint my bedroom. Yay!

Penny: Um, hey, hey, can I talk to you about that for a second?

Alicia: About what?

Penny: Well, you know, it’s just that Leonard and Howard and Raj, they aren’t like other guys. They’re special.

Alicia: Okay, they’re special, and?

Penny: Oh, let’s see, how can I explain this, um, they don’t know how to use their shields.

Alicia: Shields?

Penny: Yeah, you know, like in Star Trek, when you’re in battle and you raise the shields? Where the hell did that come from? Anyways, um, you know how guys like this are, so, please don’t take advantage of them.

Alicia: Who says I’m taking advantage of them?

Penny: Come on, they’re doing everything for you, because you’re leading them on.

Alicia: So I let them do stuff for me. They’re happy. I get stuff. Who cares? And how’s it any different from what you do?

Penny: Excuse me?

Alicia: I’ve seen you around them. Are you pretending like you don’t do the exact same thing?

Penny: Okay, lady, you are way out of line.

Alicia: Oh, I’m out of line?

Penny: Yeah, you’re out of line.

Alicia: Well, what are you going to do about it, bitch?

Scene: Outside the building.

Raj: I like green lantern, I’m just saying it’s pretty lame that He can be defeated by the colour yellow.

Sheldon: Only the modern green lantern is vulnerable to yellow.

Leonard: Golden age green lantern was vulnerable to wood.

Raj: Great, so I can take them both out with a number-two pencil?  

Howard: Oh, my God! Girl fight! (He grabs Leonard)

Leonard: What are you doing?

Howard: I know you. you’re stupid enough to break it up.

Scene: The apartment. Penny has a black eye.

 

Howard: May I say you look very comely tonight?

Penny: Thank you.

Howard: You’re right, this filly’s been broken.

Sheldon (as music comes down through ceiling): You set it on DTS, didn’t you?

Leonard: I had to, she called me cutie.

Howard: According to Alicia’s facebook page, she’s hooking up with one of the producers on CSI.

Penny: Well, dead whore on TV, live one in real life.

Sheldon: Oh, great now she’s jumping up and down on the bed.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 98 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

DrumLiet 
08.10.2019 vers 21h

Juju1299 
09.09.2019 vers 23h

pilato 
20.08.2019 vers 15h

TheFab 
04.07.2019 vers 23h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

stella 
10.01.2019 vers 13h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Saison 11 sur Netflix !

Saison 11 sur Netflix !
La série continue sur Netflix  A partir du 01 septembre 2019, la saison 11 de The Big Bang Theory...

HypnoAwards 2019

HypnoAwards 2019
Dans la catégorie Meilleure comédie du network, The Big Bang Theory ressort grande gagnante. Elle...

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

langedu74, 18.10.2019 à 18:35

HypnoClap : il reste 4 chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards ! Et toujours les jeux d'Halloween

pretty31, Avant-hier à 12:46

Plus que deux chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

juju93, Avant-hier à 17:48

Encore 3 jours pour voter à la 3ème catégorie des L d'or (awards) de The L Word : personnage secondaire masculin. Oui nous avons aussi des hommes !

ophjus, Avant-hier à 19:50

Bonsoir, un nouveau sondage est sur le quartier Reign, pas besoin de connaître la série !

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site