VOTE | 397 fans

#217 : Terminator Dans Le Train

Résumé : Le groupe est ravi quand ils apprennent que l'actrice de 'Terminator: The Sarah Connor Chronicles', Summer Glau, est aussi à bord de leur train pour San Francisco.

Popularité


5 - 2 votes

Titre VO
The Terminator Decoupling

Titre VF
Terminator Dans Le Train

Première diffusion
09.03.2009

Première diffusion en France
06.06.2009

Vidéos

Sheldon oublie sa flashdrive

Sheldon oublie sa flashdrive

  

Sheldon appelle Penny

Sheldon appelle Penny

  

Penny dans la chambre de Sheldon

Penny dans la chambre de Sheldon

  

Sheldon explique comment ouvrir la boite

Sheldon explique comment ouvrir la boite

  

Plus de détails

Scenario: Stephen Engel, Tim Doyle, David Goetsch & Bill Prady - Réalisation: Mark Cendrowski
Guests: George Smoot (lui-même) & Summer Glau (elle-même)

Dans l'appartement de Sheldon et Leonard, Sheldon est devant un dilemne : Soit il supprime la première saison de Battlestar Galactica soit il décide d'ouvrir son disque dur afin d'en augmenter la capacité, mais dans ce cas la garantie du disque dur deviendra caduque. Il décide alors de devenir un "Hors-la-loi" et d'ouvrir le disque dur. Il pourra alors enregistrer ses émissions préférées le temps de son absence. Penny rejoint le groupe en apportant à Leonard une petite valisette rose, qu'Howard s'empresse de se moquer. La belle regrette de ne pouvoir les accompagner à San Franscico et Sheldon enchérit en expliquant qu'elle loupera un colloque extarodinaire.
Leonard prend le relai en disant qu'il est pressé de voir le discours d'ouverture fait par le prix nobel George Smoot. Penny, ne le connaissant pas, se moque de son nom de famille mais Sheldon part une nouvelle fois dans des explications imcompréhensible pour la jeune femme. En partant Penny leur souhaite un bon vol, mais les garçons à leur grand désarroi partent en train, decision ravissant seulement Sheldon.

Leonard rejoint Sheldon et le previent qu'il s'absente mais Sheldon ne peut pas l'accompagner. Il est trop occupé à mettre une puce RFID sur chacun de ses vêtements. De ce fait, il pourra alors référencer tous ses vêtements sur son ordiateur, les classer et les choisir selon son planning. Leonard, ne voyant pas l'interêt, préfère alors le laisser terminé et aller se moquer du service après vente.

Les garçons s'installent dans le train. Sheldon donne encore et toujours toutes les directives à tenir pour passer un voyage agréable. Déjà énervé par le fait de ne pas avoir pris l'avion, Leonard ne peut s'empêcher de lui faire comprendre qu'il est ennuyeux. Raj est plutôt content d'être dans ce train disant que les commodités des trains en Inde sont loin d'être aussi modernes. Sheldon part alors dans de nouvelles explications.
A ce moment, Raj, Howard et Leonard sont surpris par l'arrivée de Summer Glau, héroîne que The Sarah Connor Chronicles, dans leur wagon. Howard en devient fou et souhaite à tout prix se rapprocher d'elle. Pour cela, il a 11h de train pour pouvoir la faire succomber à son charme. Raj proteste en disant qu'il a vu l'actrice en premier. Howard lui explique qu'il est incapable de parler aux femmes et donc qu'il ne peut pas y aller. C'est au tour de Leonard de protester mais il revient tout de suite sur sa décision m'étant en priorité la réussite de ses tentatives avec Penny. Howard cherche alors une approche appropriée pendant que Raj part chercher de l'alcool afin d'arriver à discuter avec la jeune femme.
Sheldon s'apercoit qu'il a oublié sa clé USB et qu'il faut impérativement retourner à l'appartement. Il explique à Leonard qu'il y a un papier qu'il souhaitait remettre à George Smoot. Bloqué dans le train, Leonard se moque en lui disant qu'il ne peut rien faire à part profiter du cliquetis régulier des roues sur les rails polis.

Howard tente une première tentative pour aborder l'actrice mais se ravise. En même temps, Sheldon essaie de trouver une solution afin de récupérer sa clé USB. Leonard lui propose de demander à Penny de s'en charger mais Sheldon s'y refuse. Il ne veut pas que Penny entre dans sa chambre. Raj revient une bière à la main et devance Howard. Il accoste la jeune femme avec succés et discute avec elle.

Penny, assis sur le canapé dans son appartement, prend l'appel de Sheldon. Alors qu'elle a loupé la presque totalité de la conversation, Sheldon s'énerve en s'apercevant qu'elle n'a rien écouté des directives qu'il était en train de lui donner. Leonard vient au secours de la belle mais Sheldon reprend le téléphone. Ennuyée par les ordres de Sheldon, elle le met à nouveau en attente, ce qui énerve encore plus le jeune homme.

Raj, en pleine conversation avec Summer Glau, demande à Howard d'aller lui chercher une autre bière. De son coté, Sheldon tente toujours de donner les consignes à Penny qui s'acharne à le faire enrager. Howard rejoint les garçons et exprime son mécontentement mais Leonard se rend compte que la bière qu'il a bu est une bière sans alcool. Howard se rejouit de l'erreur de son ami.
Raj continue à utiliser son humour afin de charmer la jeune fille. Howard rejoint le couple et se délecte lorsque Raj découvre qu'il s'agit d'une bière sans alcool. Son mutisme revient immédiatement et le jeune homme retourne à son siège.

Penny est dans la chambre de Sheldon et pense avoir trouvé la boite dans laquelle se trouve la clé USB, mais elle tombe en fait sur des lettres intimes écrites entre le jeune homme et sa grand-mère. La belle se moque alors du petit nom donné à Sheldon par sa grand-mère.

Howard raconte une histoire invraissemblable à Summer Glau, qui paraît pour le moins bouche bée. voir choquée par ce qu'elle entend. Sheldon explique minutieusement à Penny comment elle doit faire pour ouvrir la fameuse boite. Elle lui demande s'il tient vraiment à cette boite et finit par l'écraser avec son pied.
Howard, toujours absorbé par ce qu'il dit, ne s'aperçoit pas à quel point il ennuie la jeune actrice. Il finit par se lancer, il lui dire qu'elle lui plait et qu'il souhaiterait sortir avec elle. Celle-ci refuse évidemment mais accepte tout de même de faire une photo avec le garçon. Sheldon est toujours au téléphone avec Penny tandis qu'Howard revient auprès des garçons. Leonard prend son courage à deux mains et décide alors d'aller parler à l'actrice. Il sort un monologue de quelques secondes mais le conducteur annonce le prochain arrêt et la jeune femme fille comme une flèche laissant Leonard en plan.

Sheldon est en pleine conversation avec le prix Nobel George Smoot. Il lui propose de continuer ses recherches au nom de Cooper-Smoot et que s'ils gagnent le prix nobel ils corrigeront en Smoot-Copper. Monsieur Smoot n'est pas dupe et demande alors à Sheldon s'il prend du crack.

            L’appartement de Leonard et Sheldon.

Howard : D’accord, Raj passe-moi le tournevis dynamométrique numéro 6.

Sheldon : Arrête. On peut pas faire ça, c’est mal.

Raj : Sheldon, tu as deux choix. Soit on change le disque dur du TIVO, soit tu effaces des émissions.

Sheldon : Mais dés qu’on ouvre la boîte, on rend la garantie caduque. La garantie est un engagement sacré passé avec le fabricant. Il assure le fonctionnement de son produit et ne échange, nous acceptons de ne pas en violer l’intégrité. Ce petit autocollant orange est la seule barrière qui nous sépare de l’anarchie.

Leonard : Très bien, on ne touche pas au disque dur. On va effacer la saison 1 de Battlestar.

Sheldon (arrachant l’autocollant) : Voilà. Nous sommes des hors-la-loi.

Penny (entrant avec une valise rose) : Leonard, ce sera assez grand ?

Leonard : C’est parfait.

Howard : Pour offrir des jonquilles à ta licorne.

Leonard : C’est pour mes carnets. Merci, Penny.

Penny : Oh, j’adore San Francisco. Je regrette de ne pas venir avec vous.

Sheldon : Je comprends ton envie. C’est un symposium à ne pas manquer. Il y aura des colloques sur les ordinateurs bio organiques, sur les dernières avancées concernant les processus multitâches et une table ronde sur l’approche de la fonction de Green hors équilibre du procédé de photo-ionisation des atomes.

Penny : Quand j’y vais, je me bourre la gueule et je prends les cable cars.

Leonard : Cette conférence est importante. C’est Georges Smoot qui fait le discours d’ouverture.

Penny : Oh, mon Dieu, « le » George Smoot ?

Leonard : T’as entendu parler de lui ?

Penny : Bien sûr que non.

Sheldon : George Smoot est lauréat du prix Nobel de physique, l’un des grands cerveaux actuels. Ses travaux sur la forme des corps noirs et sur l’anisotropie du fond diffus cosmologique ont renforcé notre compréhension de l’origine du monde.

Penny : C’est marrant comme nom…. « Smoot ».

Sheldon : C’est comme parler à un singe.

Penny : Maintenant que je suis complètement insultée, bon vol.

Leonard : Si seulement.

Sheldon : On ne prend pas l’avion, mais le train.

Penny : Oh, cool.

Howard : Ouais, cool. Sept fois plus long que l’avion et Presque deux fois plus cher.

Penny : Pourquoi vous le prenez alors ?

Leonard : Eh bien, on a voté. Trois voix pour l’avion. Sheldon a voté pour le train. Donc, on prend le train.

Sheldon : Ne le dis pas comme ça. Dis plutôt : « On prend le train ! »

 

Générique.

 

                La chambre de Sheldon.

Leonard : Hé, on va à l’Apple Store pour se moquer du SAV. Tu veux venir ?

Sheldon : Oh, j’adore ça, mais je suis un peu occupé.

Leonard : Qu’est-ce que tu fais ?

Sheldon : Je simplifie ma façon de faire les valises. En mettant une radio-étiquette sur mes vêtements, mon ordinateur pourra identifier les articles avec ce lecteur. Je pourrai alors croiser destination, spectre d’activité, météo, durée du voyage, etc.

Leonard : Eh bien ça paraît vraiment plus simple. Combien de temps ça va te prendre ?

Sheldon : En continuant à ce rythme,  3 h et 11  min. Plus le temps qu’il faudra pour terminer cette conversation sans intérêt.

Leonard : Wow. Se moquer des mecs de l’Apple Store, ça a l’air un peu redondant maintenant.

Sheldon : Je ne comprends pas.

Leonard : Normal. A plus tard.

Sheldon : Chaussettes, une paire, coton, à carreaux, bleu. Chaussettes, une paire, coton, à carreaux, bleu.

                Dans le train.

Sheldon : Mais qu’est-ce que vous faites ?

Raj : Je sais pas, mais j’imagine qu’on le fait mal.

Sheldon : Messieurs, le Coast Starlight longe la côte. C’est l’un des grands trains américains qi dessert un itinéraire typiquement américain. De ce côté, vous aurez une vue panoramique sur l’océan inaccessible à toute autre forme de transport, alors que de ce côté, vous aurez droit à 550 km de stations-service et de maisons en béton avec piscine hors sol.

Howard : Viens, Raj.

Raj : C’est pas bien, les stations-service ?

Sheldon : Non.

Leonard : Pourquoi ?

Sheldon : C’est au-dessus d’une roue. Es-tu étranger aux caractéristiques des suspensions d’une banquette d’un train Pullman Superliner Deluxe d’avant 1980 ?

Leonard : Sheldon, on est là depuis 90 secondes et t’as déjà prononcé 1 000 mots. Dis-nous où on se met et ferme-la.

Sheldon : Ici. J’espère qu’une fois bercés par le cliquètement régulier des roues en acier sur les rails polis, votre mauvaise humeur aura disparu.

Leonard : Oui, peut-être. Retour au XXIe siècle où les gens relèvent leur tablette et redressent leur siège, car l’avion atterrit à San Francisco.

Raj : C’est pas si mal, vraiment. Au moins, la plomberie est moderne. En Inde, il faut s’accroupir au-dessus d’un trou et exposer son cul nu à l’air frais du Rajasthan.

Sheldon : Il parle, bien évidemment, des wagons de 3e classe du merveilleux Ranakpur Express et de son trajet de 1 200 kilomètres entre Maharashtra et la gare de Bïkaner.

Leonard : Et voilà, maintenant, il est ennuyeux à l’échelle internationale.

Raj : Bon sang ! Regardez !

Leonard : C’est vraiment elle ?

Howard : Impossible. Pourquoi Summer Glau prendrait le train ?

Leonard : Peut-être que John Connor est à bord et qu’elle le protège d’un Terminator.

Sheldon : Improbable. C’est une série télévisée, Leonard.

Leonard : Merci.

Sheldon : Mais si Skynet existait réellement dans l’avenir, un moyen d’infiltration parfait pour détruire l’humanité serait d’envoyer des Terminators déguisés en acteurs qui ont joué des Terminators dans des films et des séries, nous donnant un faux sentiment de sécurité : « C’est Summer Glau de The Sarah Connor Chronicles. Ne me tue pas, Summer ! Je suis pro-robot ».

Leonard : Au moins, il parle plus des trains.

Sheldon : Youpi !

Howard : Sheldon, je te dois des excuses. Le train, c’était un coup de génie. J’ai réellement ma chance avec un Terminator.

Raj : Oh, s’il te plaît. Niveau Terminator, t’as plus de chances de sortir avec Arnold Schwarzenegger.

Howard : Tu oublies un truc. Je vais passer 11 heures avec elle dans un espace confiné. A moins qu’elle saute d’un train en marche et roule en bas du talus, elle finira par succomber à ce mets raffiné qu’est Howard Wolowitz.

Leonard : Je parie qu’elle va sauter du train.

Sheldon : Je suis confus. Je te croyais impliquer dans une sorte de relation sociale intime avec Leslie Winkle.

Howard : Sheldon, je vais t’expliquer comment ça marche.

Sheldon : Très bien.

Howard : C’est Summer Glau.

Sheldon : Oui.

Howard : C’est tout.

Raj: Attends une seconde. Pourquoi ce serait toi ?

Howard : J’ai deux raisons. D’abord, je l’ai vue en premier.

Raj : Non, c’est moi.

Howard : Je veux bien. Mais passons à la deuxième raison. Contrairement à toi, même sobre, je parle aux femmes.

Raj : Tu oublies, que même muet, je suis étranger et exotique, alors que toi, t’es frêle et blanc comme un cul.

Howard : Eh bine, tu sais ce qu’on dit ? « Blanc comme u cul et frêle, ça charme les belles ».

Leonard : Excusez-moi, mais et moi ? Pourquoi je pourrais pas tenter ?

Howard : Très bien, vas-y. Essaie.

Leonard : Il y a déjà une belle blonde chez nous que je n’arrive pas à draguer. Je vais vous laisser celle-là.

Raj : Sheldon, on peut trouver de l’alcool dans ce train ?

Sheldon : Question intéressante. Le Coast Starlight a récemment retrouvé son wagon Pacific Parlour construit en 1956 et appelé au départ Santa Fe Lounge, comportant un cinéma en bas et un bar à l’étage…

Raj : Ouais, ouais, quelle direction ?

Sheldon : qui offre des dégustations de vins si on reste jusqu’à Portland.

Leonard : Alors, tu vas pas lui parler ?

Howard : Si, si. Je réfléchis à ce que je vais dire.

Leonard : Elle a déjà dû tout entendre. Essaie un simple, Salut.

Howard : Non, non, non, ça fait peur aux filles, ça. Je dois trouver un truc drôle, intelligent et qui suggère que je suis doté d’un organe inversement proportionnel à ma sature.

Leonard : Tu vas avoir besoin de plus de onze heures.

Sheldon : Oh, non.

Leonard : Quel est le problème ?

Sheldon : J’ai oublié ma clé USB.

Leonard : Et ?

Sheldon : On doit rebrousser chemin.

Leonard : D’accord, Sheldon, je vais demander pourquoi, et ta réponse ne peut pas être « parce ce que j’ai oublié ma clé USB ».

Sheldon : Tu ne comprends pas. Ma clé USB contient mon article sur les sondes astrophysiques des effets de la théorie M de l’univers primordial que je voulais donner à George Smoot, à la conférence.

Leonard : Pourquoi tu dois le donner à George Smoot ?

Sheldon : Il est génial, il faut qu’il le lise.

Leonard : Tu lui enverras par e-mail à notre retour.

Sheldon : Je ne verrai pas son visage s’illuminer quand il le lira.

Leonard : C’est vrai. Bien sûr.

Sheldon : Oh, c’est un désastre total.

Leonard : Eh bien, il n’y a rien que tu puisses faire, alors calme-toi. Assieds-toi et profite du cliquètement des roues en acier sur les rails polis.

Sheldon : T’as oublié ta clé USB, t’as oublié ta clé USB…. (répétés plusieurs fois au rythme du train)

Leonard : Plus que 10 h et 55 min.

                Même scène plus tard dans le temps.

Howard (se préparant à parler à Summer) : Par cette chaleur, tout le monde se meurt, Summer. Alors, vous allez où, les filles ?

Sheldon : Ok, j’ai la solution parfaite. On descend au prochain arrêt, à Oxnard. Puis, on prend le train de 13 h 13 vers Union Station. On rentre en taxi, je prends ma clé USB et on va à San Luis Obispo. Si la circulation est fluide, on rattrapera le train.

Leonard : J’ai une meilleure idée.

Sheldon : Vas-tu être sarcastique ?

Leonard : C’est même plus drôle. Penny est à la maison. On peut lui demander d’aller chez nous, prendre ta clé et t’envoyer l’article.

Sheldon : Mais la clé USB est dans mon tiroir, fermé à clé.

Leonard : Et ?

Sheldon : La clé est cachée dans ma chambre.

Leonard : Et ?

Sheldon : Penny doit entrer dans ma chambre.

Leonard : Et ?

Sheldon : Les gens ne vont pas dans ma chambre.

Leonard : Je vois. On dirait qu’encore une fois, tu es coincé entre le marteau et l’enclume.

Sheldon : Oh, je déteste quand ça arrive.

Howard (pour lui-même) : Par cette chaleur, tout le monde se meurt, Summer.

Raj (passant à côté) : Par cette chaleur, tout le monde se meurt, Summer.

Summer : C’est mignon.

Raj : Vraiment ? Je viens de l’inventer. Avez-vous vu Slumdog Millionnaire ?

Summer : Oh, oui, j’ai adoré.

Raj : C’est une adaptation de ma vie.

                L’appartement de Penny. Elle est au téléphone.

Penny : Ouais, on joue une pièce pour un soir dans une salle de 99 places. Tu peux venir ? Super. Tu connaîtrais pas 98 autres personnes qui voudraient venir ? Oh, attends. (Elle passe sur une autre ligne). Bonjour ?

Sheldon (au téléphone) : Ecoute attentivement. Je vais te donner une série d’instructions que tu dois suivre à la lettre.

Penny : Juste une seconde. (Retour à la première ligne). La salle est au-dessus d’un bowling, donc il y a un peu de bruit, mais c’est sûrement ma seule chance de jouer Anne Frank. Le metteur en scène est génial. Il fait passer les bruits du bowling pour l’artillerie nazie. Super, on se voit là-bas. (Retour avec Sheldon). Allo ?

Sheldon : Ok, étape quatre. Vois-tu la boîte en plastique sur ma commode ?

Penny : Ta commode ? Qui me parle ?

Sheldon : C’est Sheldon.

Penny : Oh, hey, Sheldon. Comment ça va à San Francisco?

Sheldon : Je ne suis pas à San Francisco. Je suis dans un train. Tu ne m’écoutais pas ?

Penny : Euh, non, je parlais à mon ami, mais quoi de neuf ?

Sheldon : Quoi de neuf ? Je vais te dire ce qui se passe. Je suis en situation de crise. Je veux que tu rassembles tes facultés de concentration, aussi limitées soient-elles.

Leonard : Donne-moi le téléphone. Salut, Penny. C’est Leonard.

Penny : Hey, Leonard. Il se passe quoi avec le professeur Frappadingue?

Leonard : Il appelle pour te demander un service. T’as pas dû comprendre parce qu’il a pas dit les mots Penny, Sheldon, s’il te plaît ou servie.

Sheldon : Très bien. Assez bavardé. Bon, première étape, trouve la clé de secours de notre appartement. Deuxième étape, entre chez nous. Troisième étape, entre dans ma chambre. Etape quatre…

Penny : Oh, attends, j’ai un autre appel.

Sheldon : Non ! Leonard, laisse-moi te dire quelque chose, j’attends avec impatience les robots assistants.

Raj : Et cette étoile brillante qui montre son nez si tôt… c’est Vénus.

Summer : C’est trop cool. Tu sais beaucoup de choses sur l’espace.

Raj : Allons. Quand t’as joué dans la série Firefly, toi, tu étais dans l’espace.

Summer : Tu fais pas partie de ceux qui y croient, si ?

Raj : Tu parles de ces geeks pitoyables ? Ils sont tarés. Howard, sois gentil, et va m’en chercher une autre. Lui, c’est un de ces geeks.

Sheldon : Très bien, maintenant, avant que tu entres seule dans ma chambre, comprends bien que cette autorisation ponctuelle ne crée pas une servitude permanente. Servitude. Un droit de passage légal. Mon Dieu. Quoi ? Non, ne me mets pas en attente. Oh !

Howard : T’as vu ça ? Normalement, avec les femmes, il a autant de personnalité qu’une pomme de terre. Mais donnez-lui une bière et il devient M. Night Charmalarmalon.

Leonard : Il a bu ça ? C’est même pas de la bière.

Howard : Quoi ?

Leonard : Regarde. Bière sans alcool.

Howard : Comment ça se fait ?

Leonard : Je ne sais pas. Un effet placebo, j’imagine.

Howard : Placebo, tu dis. Intéressant.

Sheldon : Oui, je suis toujours là. Je ne peux pas bouger du train. Maintenant, tu cherches une petite boîte en bois entre une sphère de Hoberman et un morceau de quartz moucheté de pyrite. Une sphère de Hoberman. Un icosidodécaèdre pliable. Non, le truc qui donne l’heure, c’est mon réveil.

Raj : En fait, en Inde, les noms des constellations sont différents. Vous, vous avez la Grande Casserole, nous, on a le Grand Pot de Curry.

Summer : Tu inventes.

Raj : Tu m’as eu. Maintenant, que vas-tu faire de moi ?

Howard : Raj.

Raj : Oui ?

Howard : Regarde.

Raj : Je regarde quoi ?

Howard : Dis-le-moi.

Raj : « Bière sans alcool ».

Howard : Salut, je suis un adepte du proverbe, l’habit ne fait pas l’étalon fougueux.

Penny : D’accord, j’ai une boîte, mais il n’y a pas de clé. Que des lettres.

Sheldon : Ce n’est pas la bonne, range-la.

Penny : Oh, Sheldon, ces lettres viennent de ta grand-mère ?

Sheldon : Ne les lis pas !

Penny : Oh, elle t’appelle Petit Prince. C’est trop mignon.

Sheldon : Repose ces lettres !

Leonard : Hey, Penny. C’est Leonard.

Penny: Hey, Leonard. Alors, ce voyage en train?

Leonard : Un vrai rêve. Ecoute, je sais pas ce que tu fais, mais il y a des bulles qui se forment au coin de la bouche de Sheldon.

Penny : Ok, j’ai dépassé les bornes. Repasse-le moi.

Leonard : Je te remercie.

Sheldon : Je suis de retour.

Penny : Quoi de neuf, Petit Prince ?

Sheldon : Personne ne m’appelle Petit Prince à part maminette !

Leonard : Hey, Penny. Leonard de nouveau.

                Avance dans le temps.

Howard : Dans ce rêve, on, faisait tous les deux du patin à glace. Et là, je vous ai attrapée par les chevilles et je vous ai fait tourbillonner jusqu’à ce que vos jambes se détachent. J’ai essayé de les remettre, mais j’ai pas eu le temps, vous vous êtes transformée en miche de pain pumpernickel. Ca veut dire quoi ?

Summer (mal à l’aise) : J’en sais vraiment rien.

Howard : Je vais vous donner un petit indice. Mon sandwich préféré ? Salami sur du pain pumpernickel.

Summer : Tiens donc.

Howard : Savez-vous que pumpernickel vient de l’allemand pumper et nickel, qu’on peut traduire par gobelin péteur ?

Summer : Je  ne savais pas.

Penny : D’accord, j’ai trouvé la boîte. Je fais quoi ?

Sheldon : Tu tiens une boîte secrète japonaise qu’on ne peut ouvrir qu’en réalisant dix mouvements précis. Premièrement, repère le panneau avec le motif de carreau et fais glisser la portion du centre d’un millimètre à gauche. Ensuite, sur le côté opposé, fais glisser le panneau entier de deux millimètres vers le bas. Tu entendras un léger clic.

Penny : Attends, Sheldon. Cette boîte a une valeur sentimentale ?

Sheldon : Non, je viens de l’acheter sur Internet. Tu as entendu le clic ?

Penny : Pas encore. (Elle met la boîte par terre, et la piétine). Ca y est.

Howard : D’accord, en voilà une autre. Si vous épousiez le célèbre guitariste Johnny Winter, vous vous appelleriez Summer Winter.

Summer : Hum hum.

Howard : D’accord, je vais tenter le tout pour le tout. Vous me plaisez.

Summer : Ouais ?

Howard : Alors, voici ma question, est-ce que vous pouvez imaginer que la conversation évoluera de façon à ce que vous acceptiez de sortir avec moi ?

Summer : Non.

Howard : D’accord. Je vous laisse tranquille.

Summer : Merci.

Howard : Mais avant que je parte, vous accepteriez que je prenne une photo de nous pour mon profil Facebook ?

Summer : Bien sûr.

Howard : Super. Je peux en prendre une où on a l’air de se tripoter ?

Sheldon : Bon, maintenant, tu vas insérer la clé USB dans le port USB… Elle m’appelle Petit Prince parce qu’elle me trouve mignon à croquer. Maintenant, mets la clé dans le port USB, s’il te plaît. Celui qui ressemble à un petit bec de canard.

Leonard : Hey, comment ça s’est passé ?

Howard : Terminator a cassé mon portable.

Leonard : Excusez-moi. (Il va voir Summer). Je vais être honnête avec vous. Je viens de passer deux heures à imaginer toutes sortes de scénarios, à essayer de trouver une phrase intelligente. Mais après tout, vous êtes un être humain. Moi aussi ! Il me suffit de dire…

Voix : Prochain arrêt, Santa Barbara.

Summer : Désolée, je descends là.

Leonard : Bonjour, je m’appelle Leonard.

                La conférence.

Sheldon : Donc, je réfléchissais…. Votre prix Nobel remonte à 3 ans. Vous devez entendre souvent « Qu’est-ce que Smoot a fait récemment ? » Nous pourrions faire équipe pour poursuivre ma recherche… Cooper-Smoot, par ordre alphabétique… Et quand on remportera le prix Nobel, vous serez à nouveau au sommet.

George Smoot : Avec tout mon respect, Dr Cooper, vous avez fumé ?

Sheldon : Très bien. Smoot-Cooper. Wow, quelle diva.

 

Fin de l’épisode.

Scene: The Apartment

Howard: Okay, Raj, hand me the number six torque screwdriver.

Sheldon: Stop. We can’t do this, it’s not right.

Raj: Sheldon, you have two choices. Either you let him put a bigger hard drive in the TiVo, or you delete stuff before we go out of town.

Sheldon: But once you open the box, you’ve voided the warranty. The warranty is a sacred covenant we’ve entered into with the manufacturer. He offers to stand by his equipment, and we in return agree not to violate the integrity of the internal hardware. This little orange sticker is all that stands between us and anarchy.

Leonard: Okay, then we won’t touch the hard drive. We’ll just erase the first season of Battlestar.

Sheldon (ripping off sticker): There. We’re outlaws.

Penny (entering with a pink suitcase): Here you go, Leonard. Is this going to be big enough?

Leonard: It’s perfect.

Howard: For taking daffodils to your unicorn.

Leonard: It’s just for my notebooks. Thanks, Penny.

Penny: Oh, I love San Francisco. I wish I was going with you.

Sheldon: I understand your envy. This is a can’t-miss symposium. There are going to be discussions on bioorganic cellular computer devices, the advancements in multi-threaded task completion, plus a roundtable on the nonequilibrium Green’s function approach to the photoionization process in atoms.

Penny: When I go, I usually just get hammered and ride the cable cars.

Leonard: This conference is kind of a big thing. The keynote address is being delivered by George Smoot.

Penny: Oh, my God, the George Smoot?

Leonard: You’ve heard of him?

Penny: Of course I haven’t.

Sheldon: George Smoot is a Nobel Prize-winning physicist, one of the great minds of our time. His work in black body form and anisotropy of the cosmic microwave background radiation cemented our understanding of the origin of the universe.

Penny: It’s kind of a funny name, though, Smoot.

Sheldon: It’s like talking to a chimp.

Penny: Okay, now that I’ve been completely insulted, have a good flight.

Leonard: Yeah, I wish.

Sheldon: We’re not flying, we’re taking the train.

Penny: Oh, cool.

Howard: Yeah, cool. Seven times as long as flying, and costs almost twice as much.

Penny: Well, then why are you doing it?

Leonard: Well, we had a vote. Three of us voted for airplane, Sheldon voted for train, so we’re taking the train.

Sheldon: Don’t say it like that, Leonard, say it like: we’re taking the train!

Credits sequence.

 

Scene: Sheldon’s bedroom.

Leonard: Hey, we’re all going over to the Apple store to make fun of the guys at the Genius Bar. You want to come?

Sheldon: Oh, I always enjoy that, but I’m a little busy.

Leonard: What are you doing?

Sheldon: I’m simplifying the task of packing for our trip. See, by attaching RFID tags to my clothing, it will enable my laptop to read and identify the items with this wand. I will then cross-reference them against destination, anticipated activity spectrum, weather conditions, duration of trip, et cetera.

Leonard: Well, that does sound much simpler. How long is this going to take?

Sheldon: Assuming I can keep up this pace, three hours, 11 minutes, and plus however long it takes to conclude this fairly pointless conversation.

Leonard: Wow. Teasing the guys at the Apple store seems a little redundant now.

Sheldon: I don’t follow.

Leonard: I wouldn’t expect you to. I’ll see you later.

Sheldon: Socks, one pair, cotton, argyle, blue. Socks, one pair, cotton, argyle, blue.

Scene: On the train.

Sheldon: What on earth are you doing?

Raj: Whatever it is, I’m guessing we’re doing it wrong.

Sheldon: Gentlemen, this is the Coast Starlight, one of the great American trains operating on one of the classic American routes. On this side, you’ll see panoramic ocean vistas inaccessible to any other form of transportation, while on your side, you’ll be treated to 350 miles of CostCos, Jiffy Lubes, and cinderblock homes with above-ground pools.

Howard: Come on, Raj.

Raj: What’s wrong with Jiffy Lubes?

Sheldon: No.

Leonard: Why not?

Sheldon: That’s over the wheelbase. Are you completely unfamiliar with the suspension characteristics of a pre-1980 Pullman-built Superliner Deluxe passenger coach?

Leonard: Sheldon, we’ve been on this train 90 seconds, and you’ve already said a thousand words. Just tell us where to sit and shut up.

Sheldon: Here. I’m hoping once you reap the endorphic rewards of the steady clickety-clack of steel wheels on polished rails, your sour disposition will abate.

Leonard: Yeah, maybe. Meanwhile back in the 21st century, people are raising their tray tables and putting their seat-backs in an upright position ’cause it’s time to land in San Francisco.

Raj: It’s not so bad, really. At least these trains have modern plumbing. In India, you squat over a hole in the train and expose your naked buttocks to the chilly air of Rajasthan.

Sheldon: He is referring, of course, to third class on Indian Railways’ magnificent Ranakpur Express and its twelve hundred kilometer journey from Maharashtra to the Bikaner Junction.

Leonard: Oh, look, now he’s boring on an international scale.

Raj: Holy crap! Look!

Leonard: Is that who I think it is?

Howard: It can’t be. What would Summer Glau be doing riding the train?

Leonard: Maybe John Connor’s aboard and she’s protecting him from an evil Terminator.

Sheldon: Unlikely. That’s a television show, Leonard.

Leonard: Thank you.

Sheldon: Of course, if SkyNet actually did exist in the future, a perfect way to infiltrate and destroy mankind would be to send Terminators back posing as actors who have played Terminators in popular films and television series, lulling us into a false sense of security, i.e., that’s Summer Glau from The Sarah Connor Chronicles. No, Summer, don’t kill me! I’m pro-robot! Ahh!

Leonard: At least he’s off the train crap.

Sheldon: Whee!

Howard: Sheldon, I owe you an apology. Taking the train was a stroke of brilliance! I’ve actually got a shot at a Terminator.

Raj: Oh, please.When it comes to Terminators, you’ve got a better shot of scoring with Arnold Schwarzenegger.

Howard: You’re overlooking something. I have 11 hours with her in a confined space. Unless she’s willing to jump off a moving train, tuck and roll down the side of a hill, she will eventually succumb to the acquired taste that is Howard Wolowitz.

Leonard: My money’s on tuck and roll.

Sheldon: I’m confused. I thought you were involved in some sort of socially intimate pairing with Leslie Winkle.

Howard: Sheldon, let me explain to you how this works.

Sheldon: All right.

Howard: That’s Summer Glau.

Sheldon: Yes.

Howard: That’s it.

Raj: Hang on a sec. Why do you get first crack at her?

Howard: Um, well, let’s see, couple reasons. One, I saw her first.

Raj: No, you didn’t. I did.

Howard: Fair enough. But then let me move on to number two, unlike you, I can actually talk to women when I’m sober.

Raj: You fail to take into account that even mute, I am foreign and exotic, while you, on the other hand, are frail and pasty.

Howard: Well, you know the old saying, pasty and frail never fail.

Leonard: Excuse me, but what about me? Why don’t I get a shot?

Howard: Fine, go ahead. Take a shot.

Leonard: You know, I’ve already got a gorgeous blonde back home at I can’t score with. I think I’ll let you two take this one.

Raj: Sheldon, is there a place on this train to get alcohol?

Sheldon: Interesting that you ask. The Coast Starlight recently added the refurbished Pacific Parlour Car. Built in 1956 and originally known as the Santa Fe Lounge Car, the lower level is a theatre…

Raj: Yeah-yeah, which way?

Sheldon: and the upper level is a bar that offers wine tastings if you’re going as far as Portland.

Leonard: So aren’t you going to go talk to her?

Howard: I will, I’m just working on my opening line.

Leonard: She’s probably heard every possible line, Howard. Why don’t you just try hello?

Howard: No, no, no, that always creeps girls out. I need to come up with something that’s funny, smart and delicately suggests that my sexual endowment is disproportionate to my physical stature.

Leonard: You’re going to need more than 11 hours.

Sheldon: Oh, no.

Leonard: What’s the matter?

Sheldon: I forgot my flash drive.

Leonard: So?

Sheldon: So we have to go back.

Leonard: Okay, Sheldon, I’m going to say why and your answer cannot be because I forgot my flash drive.

Sheldon: You don’t understand. My flash drive has my paper on astrophysical probes of M-theory effects in the early universe that I was going to give to George Smoot at the conference.

Leonard: Why do you have to give your paper to George Smoot?

Sheldon: It’s brilliant. He needs to read it.

Leonard: So you’ll send him an e-mail when we get back.

Sheldon: Then I won’t get to see his face light up as he reads it.

Leonard: Right. Of course.

Sheldon: Oh, this is an unmitigated disaster.

Leonard: Well, there’s nothing you can do about it, so relax, sit back, enjoy the clickety-clack of the steel wheels on the polished rails.

Sheldon: You forgot your flash drive, You forgot your flash drive (repeated over and over in time to the sound of the train)

Leonard: Only ten hours, 55 minutes to go.

Time Shift.

 

Howard (steeling himself to talk to Summer Glau, to himself): It’s hot in here. Must be Summer. (Walks towards her, then walks straight past. Returns, makes to talk to her, then turns to two nuns over the other side of the corridor) So, where you gals headed?

Sheldon: Okay, I’ve found the perfect solution. We get off the train at the next stop in Oxnard. We then take the 1:13 train back to Union Station. We take a cab back to the apartment, get my flash drive, and then race to San Luis Obispo, where, assuming the lights are with us and minimal traffic, we’ll meet the train.

Leonard: I’ve got a better idea.

Sheldon: Are you going to be sarcastic?

Leonard: Boy, you take all the fun out of it for me.  But look, Penny’s home. Why don’t we just call her, have her go in the apartment, get your flash drive and e-mail you the paper?

Sheldon: But the flash drive is in a locked drawer in my desk.

Leonard: So?

Sheldon: The key is hidden in my room.

Leonard: So?

Sheldon: Penny would have to go into my room.

Leonard: So?

Sheldon: People don’t go in my room!

Leonard: I see. Well, it seems once again, you’re caught between a rock and a crazy place.

Sheldon: Oh, I hate when that happens.

Howard (to self): It’s hot in here. It must be Summer. It’s hot in here. Must be Summer. It’s hot in here. Must be Summer.

Raj (walking past and straight up to Summer Glau): It’s hot in here. Must be Summer.

Summer: That’s cute.

Raj: Really? I just made it up. Have you seen Slumdog Millionaire?

Summer: Oh, yeah, I loved it.

Raj: It’s loosely based on my life.

Scene: Penny’s apartment. Penny is on the phone.

Penny: Yeah, we’re putting the play on for one night in this little 99-seat theatre. Can you come? Oh, great. Do you know 98 other people that might want to come? Oh, hang on. (Switches to another line) Hello?

Sheldon (on phone): Listen carefully. I’m about to give you a set of instructions, which you must follow to the letter.

Penny: Just a sec. (Switches back to first line) The theatre is above a bowling alley, so it’s a little noisy, but it might be the only chance I’ll ever get to play Anne Frank. And the director is brilliant. He uses the bowling sounds as, like, Nazi artillery. Okay, great, I’ll see you then. (Switches line again) Hello?

Sheldon: Okay, step four. Do you see that small plastic case on my dresser?

Penny: Your dresser? Who is this?

Sheldon: It’s Sheldon.

Penny: Oh, hey, Sheldon! How is San Francisco?

Sheldon: I’m not in San Francisco. I’m on a train. Were you even listening to me?

Penny: Uh, no, I was talking to my friend, but what’s up?

Sheldon: What’s up? I’ll tell you what’s up. I’m in a crisis situation, and I need you to marshal your powers of concentration, limited as they may be…

Leonard: Give me the phone. Hi, Penny. It’s Leonard.

Penny: Hey, Leonard. What’s going on with Dr. Wackadoodle?

Leonard: He’s calling to ask you a favour. You might be confused because he didn’t use the words, Penny, Sheldon, please or favour.

Sheldon: Okay. Enough chitchat. Okay, step one, locate your emergency key to our apartment. Step two, enter our apartment. Step three, enter my bedroom.

Penny: Oh, hang on, Sheldon, getting another call.

Sheldon: No! Leonard, let me tell you something. Personal robots cannot get here soon enough.

Raj: And that bright little star peeking her head out early today, that’s Venus.

Summer: That is so cool. You really know a lot about space.

Raj: Come on. When you were on TV in Firefly, you were actually in space.

Summer: You’re not one of those guys who really believe that, are you?

Raj: You mean one of the hopeless geeks? No. Those are crazy people. Howard, be a dear and get me another one of these. Now, him, he’s one of those geeks.

Sheldon: All right, now, before you enter my bedroom unescorted, I need you to understand that this onetime grant of access does not create a permanent easement. Easement. It’s a legal right

of access. Good grief. What? No, don’t put me on hold. Oh!

Howard: Do you believe him? Normally around women, he has the personality of a boiled potato. Put one beer in him, and he’s M. Night Charmalarmalon.

Leonard: Is that what he’s drinking? It’s not even real beer.

Howard: What?

Leonard: Look at it. Non-alcoholic beer.

Howard: What’s going on?

Leonard: I don’t know. Some sort of placebo effect, I guess.

Howard: Placebo, you say. Interesting.

Sheldon: Yes, I’m still here. Where am I going? I’m on a train. Now, what you’ll be looking for is a small wooden box located between a Hoberman’s sphere and a sample of quartz flecked with pyrite. Hoberman’s Sphere. It’s a collapsible icosidodecahedron. No, the thing with the time on it is my alarm clock.

Raj: Actually, in India, the names of constellations are different. Where you have the Big Dipper, we have the Big Curry Pot.

Summer: You’re making that up.

Raj: You got me. Now what are you going to do with me?

Howard: Raj.

Raj: Yes?

Howard: Look.

Raj: What am I looking at?

Howard: You tell me.

Raj: Non-alcoholic bee-ee-eeuh (Runs off)

Howard: Hi, I’m the small package good things come in.

Penny: Okay, I got a box, but there’s no key in here. Just letters.

Sheldon: That’s the wrong box. Put it back.

Penny: Oh, Sheldon, are these letters from your grandmother?

Sheldon: Don’t read those letters!

Penny: Oh, look, she calls you Moon Pie. That is so cute.

Sheldon: Put down the letters!

Leonard: Hey, Penny. It’s Leonard.

Penny: Hey, Leonard. How’s the train ride?

Leonard: Delightful. Listen, I don’t know what you’re doing right now, but there are little bubbles forming on the corners of Sheldon’s mouth.

Penny: Okay, yeah, I kind of crossed a line. Put him back on.

Leonard: Thank you.

Sheldon: I’m back.

Penny: What up, Moon Pie?

Sheldon: Nobody calls me Moon Pie but Meemaw!

Leonard: Hey, Penny. Leonard again.

Howard: So anyway, in the dream, you and I were ice skating, just the two of us. And then, I picked you up by your ankles and twirled you round and round until your legs tore off. I tried to stick them back on, but before I could, you turned into a giant loaf of pumpernickel bread. What do you think that means?

Summer (uncomfortable): I really don’t know.

Howard: I’ll give you a little clue. My favourite sandwich? Salami on pumpernickel.

Summer: Is that so?

Howard: And did you know the word “pumpernickel” comes from the German words pumper and nickel, which loosely translates to fart goblin?

Summer: No. I didn’t.

Penny: Okay, I found the box. Now what?

Sheldon: You’re holding a Japanese puzzle box, which takes ten precise moves to open. First, locate the panel with the diamond pattern and slide the centre portion one millimetre to the left. Then, on the opposite end of the box, slide the entire panel down two millimetres. You’ll hear a slight click.

Penny: Hang on. Sheldon, do you have any emotional attachment to this box?

Sheldon: No, it’s a novelty I ordered off the Internet. Now, did you hear the click?

Penny: Not yet. (Puts box on ground and stomps on it)There it is.

Howard: Okay, here’s another one. If you married the famous rock guitarist Johnny Winter, you’d be Summer Winter.

Summer: Uh-huh.

Howard: Okay, I’m going to just go for broke here and say I like you.

Summer: Yeah?

Howard: So here’s my question, do you realistically see any conversational path that would take me from where we are right now to a place where I could ask you out and you’d say yes?

Summer: No.

Howard: Fair enough. I’ll leave you in peace.

Summer: Thank you.

Howard: But before I go, would you mind if I just take one picture of us together for my Facebook page?

Summer: Sure.

Howard: Okay. Great. Now, can I take one where it looks like we’re making out?

Sheldon: Okay, now you’re going to insert the flash drive into the USB port. She calls me Moon Pie because I’m nummy-nummy and she could just eat me up, now, please put the flash drive in the USB port. The one that looks like a little duck’s mouth.

Leonard: Hey, how’d it go?

Howard: Terminator broke my phone.

Leonard: Excuse me. (Goes down to Summer) Okay, I’ll be honest with you. I’ve just spent the last two hours imagining various scenarios in my head, trying to come up with some clever line to say to you. But then I finally realized you’re a human being; I’m a human being. I could just say to you…

Announcer: Next stop: Santa Barbara.

Summer: I’m sorry. This is me.

Leonard: Hi, my name’s Leonard.

Scene: The conference.

Sheldon: So, I’m thinking, you won the Nobel Prize what, three years ago? So you must deal with a whole lot of what has Smoot done lately? My thought is we continue my research as a team, you know, Cooper-Smoot, alphabetical, and when we win the Nobel Prize, you’ll be back on top.

George Smoot: With all due respect, Dr. Cooper, are you on crack?

Sheldon: Fine! Smoot-Cooper. Wow, what a diva.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 89 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

s1988 
01.09.2018 vers 11h

LaFriteFan 
04.02.2018 vers 17h

324B21 
03.02.2018 vers 19h

caskett64 
15.01.2018 vers 17h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Activité récente
Dernières audiences
Logo de la chaîne CBS

12.10 : The VCR Illumination (inédit)
Jeudi 6 décembre à 20:00
12.52m / 2.1% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.09 : The Citation Negation (inédit)
Jeudi 15 novembre à 20:00
12.56m / 2.3% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.08 : The Consummation Deviation (inédit)
Jeudi 8 novembre à 20:00
12.85m / 2.3% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.07 : The Grant Allocation Derivation (inédit)
Jeudi 1 novembre à 20:00
12.64m / 2.1% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.06 : The Imitation Perturbation (inédit)
Jeudi 25 octobre à 20:00
13.00m / 2.3% (18-49)

Logo de la chaîne CBS

12.05 : The Planetarium Collision (inédit)
Jeudi 18 octobre à 20:00
11.22m / 2.1% (18-49)

Toutes les audiences

Actualités
Lindsey Kraft et Brian Thomas Smith au casting

Lindsey Kraft et Brian Thomas Smith au casting
Brian Thomas Smith revient dans The Big Bang Theory où il reprend le rôle de Zack, l'ex-mari de...

Nominations aux Critics' Choice Awards

Nominations aux Critics' Choice Awards
Les nominations des Critics' Choice Awards viennent d'être révélées. Une nomination pour The Big...

Cross-over TBBT & Young Sheldon

Cross-over TBBT & Young Sheldon
On en sait un peu plus sur le cross-over qui aura lieu entre les séries The Big Bang Theory et Young...

Renov'Hypno

Renov'Hypno
Bonjour aux rénovateurs et bienvenue ! Durant 7 jours, tu aideras à la reconstruction de ce quartier...

Retour sur les dernières sorties de Kaley Cuoco

Retour sur les dernières sorties de Kaley Cuoco
Kaley Cuoco s'est rendue à la neuvième édition de l'évènement Veuve Clicquot Polo Classic. Cet...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

cinto, Avant-hier à 17:40

Fait! voté!

Sonmi451, Hier à 14:27

Un petit cadeau pour noël pour les quartiers? Vous ne savez pas comment leurs faire plaisir?

Sonmi451, Hier à 14:27

Facile, il suffit de voter dans préférence pour qu'ils fassent peau neuve pour 2019!

pretty31, Hier à 21:32

Hal Mason (Falling Skies) et Joe McAlister (Under the Dome) s'affrontent dans les forums du quartier Skins ! A vos votes

pretty31, Hier à 21:34

et un nouveau thème pour HypnoClap, le quartier du cinéma, en vote dans les Préférences ! Avec de nombreux autres thèmes qui attendent vos votes

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site