VOTE | 405 fans

#209 : La Triangulation des Asperges

 

Résumé : Sheldon est absolument irritant à souligner que la nouvelle petite-amie de Leonard remplit ses hautes exigences pour son ami.

Popularité


4.67 - 3 votes

Titre VO
The White Asparagus Triangulation

Titre VF
La Triangulation des Asperges

Première diffusion
14.11.2008

Première diffusion en France
25.04.2009

Vidéos

Sheldon essaie d'ouvrir une boite de conserve

Sheldon essaie d'ouvrir une boite de conserve

  

Leonard est dérangé par Sheldon au cinéma

Leonard est dérangé par Sheldon au cinéma

  

Sheldon pose une question indiscrète à Penny

Sheldon pose une question indiscrète à Penny

  

Plus de détails

Scenario : Richard Rosenstock, Stephen Engel, David Goetsch & Steven Molaro
Réalisation :
Mark Cendrowski


Guests : 
Sara Rue (Dr Stephanie Barnett)

Sheldon et Penny sont au rez-de-chaussée ; Penny ramasse son courrier. Sheldon commence alors, tandis qu’ils commencent à monter, à « parler de banalités », avec même quelques expressions d’argot. Lorsque Penny lui demande d’arrêter, il lui répond qu’il est souvent préférable d’introduire un sujet gênant avec des banalités, et enchaîne sur la relation de Leonard avec Stephanie Barnet et combien elle est importante à ses propres yeux car, dit-il, c’est la première femme que fréquente Leonard qu’il trouve tolérable, et il maintient sa position même quand Penny lui rappelle qu’elle aussi est sortie avec Leonard. Sheldon lui demande alors de bien vouloir veiller à ne plus jamais être attirée par Leonard, et si jamais cela se produisait, à savoir s’abstenir. Elle lui promet que si cela arrive, elle pensera à lui, et ils se quittent lorsqu’elle entre chez elle.

Sheldon, Leonard et Stephanie sont tous les trois assis sur le canapé et dînent. Des bougies sont allumées, Leonard et Stephanie sont bien habillés, ils boivent du vin… mais Sheldon est là. Il qualifie même la soirée de « plaisante », et enchaîne sur la cuisson des pâtes en Italie, ce que Stephanie trouve intéressant, mais Leonard fait remarquer à Sheldon qu’elle ne fait qu’être polie et il s’en va à la cuisine. Sheldon fait mine de ne pas avoir entendu et tâche de reprendre en main la conversation en bombardant Stephanie de questions n’ayant aucun rapport entre elles, jusqu’à ce qu’ils découvrent qu’elle a fait son internat de médecine dans la ville où Sheldon est né. Il enchaîne alors sur tout le temps qu’il a passé dans cet hôpital et le jour où il a construit son propre scanner. Pendant qu’ils discutent, Leonard vient souffler les bougies et repart à la cuisine, puis appelle Sheldon pour qu’il le rejoigne. C’est seulement à ce moment-là qu’il lui fait remarquer que cette soirée était censée être un rendez-vous et qu’il aurait préféré que Sheldon n’en fasse pas partie. Ce dernier lui expose alors son point de vue, comme quoi il ne veut pas que la relation de Leonard avec Stephanie échoue car sinon ils n’auront plus de médecin dans leur groupe (mais bien sûr il le dit en faisant référence à Star Trek).

Leonard et Stephanie sont au cinéma et discutent de Stephanie et de la fois où elle a fait tomber une de ses boucles d’oreilles dans la poitrine d’un de ses patients. Sheldon arrive alors et s’installe à côté de Leonard, en lui faisant remarquer que son message «  Nous allons voir un film » n’était pas assez explicite et qu’il avait passé du temps à chercher dans l’historique de Leonard la séance à laquelle ils étaient allés. Il s’en va ensuite chercher de «bonnes places», celles qui sont situé à l’endroit de la salle où il considère y avoir la meilleure acoustique : il s’assoit à différents endroits de la salle et chaque fois émet une interjection qui fait se retourner toutes les têtes. Il revient finalement vers Stsphanie et Lsonard en les félicitant de s’être déjà assis à la bonne place. Le film commence.

Sheldon est en robe de chambre, il a son ordinateur portable à la main, il fait sombre et toque (trois coup par trois, comme à son habitude) à la porte de la chambre de Leonard. Lorsque ce dernier sort de la pièce, Sheldon lui montre la page Facebook de Stephanie et lui fait remarquer qu’au lieu d’être marquée « en couple » elle est notée célibataire. Il s’en inquiète et dit à Leonard qu’il pense être en train de perdre Stephanie, ce à quoi Leonard répond que lui seul fait partie de cette relation et que Sheldon non. Finalement, il lui claque la porte au nez après que Sheldon a cité Star Trek et l’un de ses codes.

Sheldon est dans le couloir, avec son ordinateur et un pain à la banane dans une main, de l’autre il frappe à la porte de Penny. Quand celle-ci ouvre, Sheldon lui présente le pain à la banane en lui expliquant que c’est un prétexte pour se faire inviter chez elle. Il entre donc et s’étonne du désordre, en demandant à Penny si elle a été cambriolée et comment elle peut être sûre que non. Il va ensuite s’assoir sur le canapé en lui exposant la situation de l’ « échec de la relation de Leonard », et lui posant des questions sur leur précédente relation amoureuse, ce à quoi Penny répond en se moquant de lui.

Sheldon arrive à la table de la cafétéria où sont assis Rajesh et Howard, et leur demande comment il serait possible de faire en sorte que Leonard et Stephanie restent ensemble. Howard lui répond que c’est impossible et énumère alors toutes les (trois) relations que Leonard a eues et leurs courtes durées, Rajesh rajoutant des détails. Ils finissent par conclure que les seules chances de Leonard pour rester avec Stéphanie sont de tuer les autres hommes de la planète.

Sheldon frappe à nouveau à la porte de Penny, avec cette fois un pain aux courgettes. Elle lui ouvre, prend le pain et refuse qu’il entre. Sheldon s’excuse alors pour ses questions indiscrètes de la fois précédente, et Penny accepte donc de ne plus faire la tête. C’est alors que Sheldon lui pose de nouvelles questions sur son cycle menstruel, qui pourrait faire en sorte qu’elle trouve Leonard attirant. Penny lui claque la porte au nez.

Leonard et Stephanie sont sur le canapé en train de dîner et Leonard se plaint de son intolérance au lactose. Sheldon entre et se dirige vers la cuisine pendant que Stephanie décide de rester chez eux pour la nuit. On entend alors Sheldon faire d’étranges bruits en essayant d’ouvrir un bocal d’asperges, et Leonard est obligé de le rejoindre. Sheldon lui explique qu’il essaie de l’aider avec Stephanie, en faisant passer Leonard pour viril s’il arrive à ouvrir le bocal quand Sheldon a échoué (il lui a même desserré le couvercle pour que ce soit plus simple). Mais lorsque Léonard prend le bocal, il n’arrive pas à l’ouvrir. Stephanie leur propose de l’aide, il la refuse mais n’arrivant toujours pas à ouvrir le bocal, il commence à le frapper un peu contre le bord de la table, puis de plus en plus fort jusqu’à ce qu’il se brise et que Leonard se coupe le doigt. Stephanie regarde et annonce qu’il aura besoin de points de suture. Leonard, terrifié par les aiguilles, va vomir dans l’évier (dans lequel, Sheldon lui fait remarquer, était un steak à décongeler).

Leonard est assis sur un lit d’hôpital et Sheldon admire les points de suture sur sa main. Ce dernier fait remarquer que ses efforts pour établir Leonard comme viril ont été anéantis lorsque celui-ci s’est mis à pleurer. Stephanie tire un rideau et approche du lit, elle porte une blouse blanche. Leonard lui demande si elle compte toujours passer la nuit chez eux mais elle répond que non. Sheldon renchérit par l’une de ses remarques très indiscrètes, alors Leonard le remercie ironiquement, ce que Sheldon ne saisit pas. Stephanie part pour prendre les papiers de sortie, et Sheldon la regarde s’éloigner d’un air réprobateur. Leonard lui demande ce qui ne va pas, ce à quoi Sheldon répond que Leonard étant quelqu’un d’agréable, les femmes ne devraient pas avoir autant de mal à l’aimer.

Leonard, Sheldon, Rajesh et Howard sont dans le salon de Sheldon et Leonard et sont en train de déjeuner. Howard ouvre la bouteille d’eau de Léonard qui ne peut pas en raison de ses points de suture, que Rajesh demande à voir. Enlevant son bandage, Leonard se penche pour les lui montrer et Howard, apercevant la blessure, se sent mal, ce que Rajesh utilise comme évidence concernant l’incapacité d’Howard à devenir médecin. Penny rentre alors, son ordinateur à la main, et félicite Leonard pour son statut Facebook qui indique qu’il est en couple. Leonard s’en étonne, ce n’est pas lui qui a changé son statut, et Howard fait remarquer que ce sont aux femmes de changer leurs statuts avant les hommes. Ils se rendent alors compte que c’est Sheldon qui a changé ce statut, et il se justifie en disant qu’il n’avait pas le choix car Leonard avait pleuré devant elle. Leonard s’énerve alors contre lui, lui reprochant d’avoir détruit sa relation et de ne même pas s’en rendre compte. C’est alors que Rajesh montre l’écran de l’ordinateur : Stephanie a changé son statut pour indiquer qu’elle est en couple avec Leonard. Sheldon prouve alors qu’il « déchire tout ».

Le hall d’entrée.

Sheldon : Penny, bonjour.

Penny : Hey, Sheldon.

Sheldon : Ca roule?

Penny: Pardon?

Sheldon: C’est de l’argot, pour lancer la discussion. Alors, trouves-tu le temps satisfaisant ? Es-tu passionnée par la victoire d’une quelconque équipe de sport locale ?

Penny : Qu’est-ce qui t’arrive ? Tu me fais peur.

Sheldon : J’initie une discussion banale avec toi. Bien ou bien ?

Penny : S’il te plaît, ne fais pas ça.

Sheldon : D’accord, mais j’ai cru comprendre que lorsqu’on doit aborder un sujet gênant avec quelqu’un, il est préférable de l’introduire avec des banalités.

Penny : Alors, ce n’était pas la partie gênante ?

Sheldon : Non.

Penny : D’accord. Bien ou bien ?

Sheldon : Oh bien, je l’avais bien utilisé. Quoi qu’il en soit, tu dois savoir que Leonard a entamé une nouvelle relation sentimentale qui comprend une composante sexuelle ?

Penny : Ok, maintenant, je sens la partie gênante.

Sheldon : Son nom est Dr Stephanie Barnett, résidente renommée en chirurgie au Freemont Memorial.

Penny : Ouais, Leonard me l’a dit.

Sheldon : Bon, mais il a peut-être omis de dire combien cette relation est importante pour moi.

Penny : Pour toi ?

Sheldon : Oui, tu vois parmi les rares filles que Leonard a fréquentées, c’est la seule que je trouve tolérable.

Penny : Eh bien, et moi ?

Sheldon : Ma phrase parle d’elle-même.

Penny : Comme c’est gentil !

Sheldon : Bref, si jamais tu devais interagir avec elle, il serait d’une aide remarquable qu’elle ne te vois pas comme une rivale sexuelle.

Penny : Ouais, elle a pas de souci à se faire.

Sheldon : Tu dis ça maintenant, mais imagine le scénario suivant. Tu es assise dans ton appartement, il est tard, tu es seule. Ton hypothalamus nage dans une soupe d’œstrogènes et de progestérones et soudain, même Leonard apparaît comme un partenaire sexuel viable. Ou un »bon plan », comme le dirait la jeunesse urbaine d’aujourd’hui.

Penny : Vraiment ?

Sheldon : Oui. Maintenant, si c’est le cas, je te demanderais de trouver un moyen de réprimer ta libido.

Penny : Je pourrais penser à toi.

Sheldon : Bon, si ça marche.

Penny : C’st toujours un plaisir de bavarder avec toi, Sheldon.

Sheldon : Euh, Tchuss !

Générique.

L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Eh bien, c’est très agréable.

Leonard : Content que tu t’amuses.

Sheldon : Toi qui disais qu’il n’y aurait pas assez de pâtes pour trois !

Leonard : Je reconnais mon erreur.

Sheldon : Tu sais, les italiennes ont une méthode de dosage. Une poignée de pâtes sèches d’environ 2 cm de diamètre suffit pour une personne vu que le volume double pendant la cuisson.

Stephanie : Très intéressant.

Sheldon : Je te remercie.

Leonard : Elle le pense pas. Elle essaye d’être gentille.

Sheldon : Eh bien, Stephanie, comme Leonard semble se désintéresser de la conversation, j’image que je dois prendre le relais. As-tu déjà été témoin d’un crime violent ?

Stephanie : Non.

Sheldon : Bien. Quel est ton fruit préféré ?$

Stephanie : Euh, les fraises.

Sheldon : Hum, techniquement c’est pas des fruits, mais passons. Ou as-tu exercé ton internat ?

Stephanie : Au Lawrence Memorial à Galveston au Texas.

Sheldon : Vraiment, c’est là que je suis né !

Stephanie : Tu plaisantes !

Sheldon : J’ai passé toute mon enfance dans cet hôpital. Quand j’avais 12 ans, on m’y a emmené en hélicoptère.

Stephanie : Pourquoi, qu’est-ce qui s’est passé ?

Sheldon : Des brûlures par radiation. Un petit contretemps alors que je construisais mon scanner pour chat.

Stephanie : Pardon, tu as essayé de construire ton propre scanner pour chat ?

Sheldon : Non, je n’ai pas essayé, j’ai réussi. En fait, j’ai brièvement pu voir l’intérieur du cochon d’inde de ma sœur, Boule de Neige, avant qu’il prenne feu. Du coup, nous avions une expression chez nous, « fondre comme Boule de Neige au scanner ».

Leonard : Euh, Sheldon ?

Sheldon : Excuse-moi. A mon retour, juste pour le plaisir, le sujet sera l’uchronie. En particulier, comment se serait déroulée la guerre de Sécession, si Lincoln avait été un robot envoyé du futur ? (Pour Leonard). Regarde ça, il reste même des pâtes.

Leonard : Tu réalises que c’était censé être un repas en amoureux ?

Sheldon : Oui. Et toi ? Parce que franchement, tu es de mauvaise humeur depuis que je me suis assis.

Leonard : Ok, alors, voici ma question. Pourquoi t’es-tu assis ?

Sheldon : Pour aider. Si tu fais échouer cette relation, comme le suggère le passé, on risque de perdre l’officier médecin qui a toujours manqué à notre équipage.

Leonard : Quel équipage ?

Sheldon : Tu es Kirk, je suis Spock, Wolowitz est Scotty, Koothrappali est celui qui se fait toujours tuer, et maintenant nous avons McCoy.

Une salle de cinéma.

Stephanie : Donc, on était tous en train de regarder les radios post-op, et là, on voit, parfaitement visible, dans la poitrine du type, une de mes boucles d’oreille.

Leonard : Oh, mon Dieu, t’as fait quoi alors ?

Stephanie : Que penses-tu que j’ai fait ? J’ai discrètement enlevé l’autre boucle d’oreille, je l’ai mise dans ma poche et je me suis barrée.

Sheldon (arrivant) : J’ai un compte à régler avec vous, monsieur.

Leonard : Oo-oo-oh !

Stephanie : Salut, Sheldon.

Sheldon : Salut, Stephanie. Désolé pour le retard, mais l’invitation de ton compagnon était indéchiffrable.

Leonard : Quelle invitation ?

Sheldon : Nous allons au cinéma. Quel film ? Quel cinéma ? Quelle heure ? Si tu avais voulu rester introuvable, tu n’aurais pas pu faire mieux.

Leonard : Oh, bien j’aurais pu.

Sheldon : Ca m’a pris environ 20 minutes pour trouver dans l’historique de ton PC, quelles séances tu avais consultées. Je vais nous trouver des places.

Stephanie : Non, nous avons des sièges.

Leonard : Pas les bonnes places.

(Sheldon se déplace dans le cinéma, essaie différente place et crie « Ha ! »)

Stephanie : Que fait-il ?

Leonard : Il cherche la zone acoustique idéale.

Stephanie : Il fait toujours ça ?

Leonard : Parfois, il apporte un xylophone pour enfant. Je suis vraiment désolé.

Stephanie : Non, c’est bon. Il est gentil.

Sheldon : Je m’excuse, vous étiez déjà à la bonne place. Leonard, tu veux bien te décaler ?

Leonard : Non, assieds-toi ici.

Sheldon : Oh, oui ça y est.

Devant la chambre de Leonard.

Sheldon : (toc, toc, toc) Leonard, (toc toc toc) Leonard, (toc toc toc) Leonard.

Leonard: Quoi Sheldon ? Quoi Sheldon ? Quoi Sheldon ?

Sheldon (lui montrant son pc) : Dis-moi ce que tu vois ?

Leonard : L’objet contondant qui sera au cœur de mon procès pour meurtre ?

Sheldon : C’est la page Facebook de Stephanie. Maintenant, là où il devrait être écrit « en couple », qu’est-il écrit ?

Leonard : Stephanie Barnett est célibataire.

Sheldon : Oui, de plus, tout à l’heure, elle a jeté un mouton numérique sur un certain Mike. Qui est Mike ? Pourquoi a-t-il eu un mouton numérique et pas toi ?

Leonard : C’est juste sa page Facebook et ça fait que 2 semaines qu’on se voit.

Sheldon : Tu ne vois rien, n’est-ce pas ? Nous allons la perdre.

Leonard : Bon, je vais être très clair avec toi. Tu ne fais pas partie du couple. Moi, oui. Par conséquent, tu n’as pas ton mot à dire sur quoi que ce soit qui se passe entre Stephanie et moi.

Sheldon : Je crains de ne pas pouvoir permettre cela. En application du décret 104 de Starfleet, section A, tu es jugé inapte, et par la présente, je te relève de ton commandement.

Leonard : Le décret 104 section A ne s »applique pas dans cette situation.

Sheldon : Donne-moi une bonne raison ?

Leonard : Parce qu’on est pas dans Star Trek !

Devant la porte de Penny.

Sheldon : (toc toc toc) Penny, (toc toc toc) Penny, (toc toc toc) Penny.

Penny: Quoi?

Sheldon: C’est un pain à la banane.

Penny : C’est une poignée de porte.

Sheldon : Il me semble qu’offrir de la nourriture en cadeau peut être précurseur d’une invitation impromptue à entrer et discuter.

Penny : Sheldon, veux-tu entrer ?

Sheldon : Je suppose que j’ai bien quelques minutes à t’accorder. On t’a cambriolée ?

Penny : Non.

Sheldon : Comment peux-tu en être sûre ?

Penny : Sheldon, qu’est-ce que tu veux ?

Sheldon : Je suis certain que ça ne te surprendra pas, mais Leonard échoue encore une fois dans une relation amoureuse.

Penny : Il a des problèmes avec Stephanie ?

Sheldon : Elle envoie du bétail virtuel à n’importe qui sur Internet. Pour faire perdurer leur relation, j’ai besoin de données. Précisément, j’ai besoin de savoir ce qu’a fait Leonard pour que tu lui colles une balle émotionnelle dans le fion.

Penny : Quoi ?

Sheldon : Encore une fois, de l’argot. Que je commence à parler couramment. Alors, raconte-moi les ragots. Ne t’inquiète pas, tout cela est confidentiel, n’hésite donc pas à mentionner toute défaillance au lit.

Penny : On n’est jamais allés dans la chambre.

Sheldon : Parce que ?

Penny : Oh, d’accord, d’accord, tu sais quoi ? Je vais te dire ce qui s’est passé. On était jeunes, on était très amoureux, mais on ne pouvait communiquer que par la boîte à lettre temporelle de ma maison près du lac.

Sheldon : M’obliger à voir ce film ne t’a pas suffi,  tu t’en sers pour te moquer de moi ?

La cafétéria de l’université.

Sheldon : Messieurs, j’ai une question à propos des couples et des relations.

Raj : Tu m’as dit que tu allais aborder le sujet avec lui.

Howard : J’attendais que quelqu’un m’explique d’abord.

Sheldon : Plus précisément, comment Leonard peut garder Stephanie ?

Howard : Oh, tu ne peux rien y faire.

Sheldon : Eh bien, pourquoi pas ?

Howard : Regarde le passé de Leonard. 27 jours avec Joyce Kim.

Raj : Durant lesquels elle a émigré en Corée du Nord.

Howard : Deux aventures avec Leslie Winkle.

Raj : Qui lui on d’ailleurs valu le surnom de « Leonard vitesse de la lumière ».

Howard : Et un dîner de trois heures avec Penny.

Raj : Qui aurait duré 2 h 30 s’ils avaient commandé le soufflé dès leur arrivée.

Howard : D’après sa progression géométrique, sa relation avec Stephanie n’aurait pas dû dépasser 20 minutes.

Sheldon : Oui, je connais l’équation. Y est égal à 27 jours sur 12 puissance n. Le problème persiste. Comment peut-on empêcher l’inévitable rejet ?

Raj : Eh bien, pour que Stephanie soit toujours attirée par lui, tu devrais tuer tous les autres hommes de la planète.

Howard : Je vais te dire ce que tu ne dois pas faire. T’asperger avec le déodorant de la pub où les femmes se déshabillent quand elles le sentent, ça marche pas du tout. Peu importe la quantité.

Sheldon : Donc, c’est tout ce que vous avez ? Un génocide apocalyptique et un « vas- y mollo sur le parfum » ?

Howard : Oui.

Raj : Ouais.

Devant la porte de Penny.

Sheldon : (toc toc toc) Penny, (toc toc toc) Penny.

Penny: Quoi?

Sheldon: (toc toc toc) Penny. Pain aux courgettes.

Penny: Oh, merci.

Sheldon : Je peux entrer ?

Penny : Non.

Sheldon : Je vois. Apparemment, mes questions sur Leonard et toi semblent avoir dépassé les bornes. Je m’excuse.

Penny : Et bien, je te remercie.

Sheldon : Alors, sommes-nous revenus à un équilibre social ?

Penny : Oui.

Sheldon : Super. Nouveau sujet. Où en es-tu dans ton cycle menstruel ?

Penny : Quoi ?

Sheldon : J’ai fait des recherches sur Internet, et apparemment, les primates femelles comme les singes, les chimpanzés, toi… Leur partenaire leur semble plus désirable s’il est courtisé par une autre. Maintenant, cet effet est intensifié si la femelle rivale sécrète les phéromones associées à l’ovulation. Ce qui m’amène à ma question. Où en es-tu…(Penny claque la porte). De toute évidence, j’ai 14jours d’avance.

L’appartement de Leonard et Sheldon.

Leonard : Tout ce que je veux dire, c’est qu’ils ont trouvé un remède à la fièvre et à la malaria, alors que font-ils pour l’intolérance au lactose ?

Stephanie : Leonard, tu vas devoir laisser tomber. T’as pris un peu de sauce au fromage, t’as pété. J’ai trouvé ça mignon.

Sheldon : Oh, salut Stephanie.

Stephanie : Salut.

Leonard : Tu veux un peu plus de vin ?

Stephanie : Oui, je suppose que je ne conduis pas ce soir. (Sheldon laisse échapper un bruit fort).

Leonard : Que fais-tu ?

Sheldon : J’ai une envie d’asperges blanches qui est destinée à rester insatisfaite.

Leonard : Excuse-moi. Qu’est-ce qui ne va pas avec toi ?

Sheldon : Je t’aide avec Stephanie.

Leonard : En imitant un élan constipé ?

Sheldon : En réussissant à ouvrir ce bocal, tu seras défini comme le mâle alpha. Tu vois, quand une femelle voit une manifestation de domination physique, elle produit de l’ocytocine. Si vous entamez un rapport sexuel, cela créera la réaction biochimique cérébrale que les profanes interprètent comme « tomber amoureux ».

Leonard : Hein ? Ca marcherait si je te frappais au visage ?

Sheldon : Oui, mais commençons par ce couvercle. Je ne suis pas assez fort Leonard, tu vas devoir le faire.

Leonard : Oh, pour l’amour de Dieu.

Sheldon : Vas-y, il est pré-desserré.

Stephanie : T’as besoin d’aide avec ça ?

Leonard : Non, non, non, je l’ai eu.

Sheldon : Ouais, il a l’eu et ça n’a rien de surprenant. Je me suis fait il y a longtemps à mon rôle de mâle « bêta ». ouvre-le. (Leonard essaie à nouveau).

Stephanie : Oh mon Dieu, tu vas bien ?

Leonard : Non, je saigne.

Sheldon : Tel un gladiateur.

Stephanie : Oh, chérie, tu as besoin de points de suture.

Leonard : Des points ? Avec une aiguille ?

Stephanie : Eh bien, oui, je veux dire quelques-unes.

Leonard : Oh d’accord, oui, attends une seconde.

Sheldon : Pour info, j’ai décongelé un steak là-dedans.

L’hôpital.

Sheldon : Stephanie a fait un beau travail. J’aurais plutôt choisi les points de Blair Donati, mais ses résultats sont discutables. C’est une honte, il n’y aura pas de cicatrice. La blessure de guerre est un insigne de masculinité vénérable.

Leonard : Les moments où tu te taisais étaient vénérables aussi.

Sheldon : Pour la petite histoire, tu n’as pas aidé mes efforts pour te définir comme mâle « alpha » ente mettant à pleurer.

Leonard : Je n’ai pas fondu en larmes, j’avais juste les yeux brillants.

Sheldon : Brillant ?

Leonard : Elle m’a planté une aiguille dans la main !

Stephanie : Hey, comment va mon petit pleurnichard ?

Leonard : Je n’ai pas pleuré.

Stephanie : Hey, c’était pour te taquiner. Mais oui, tu l’as fait. C’est parfait. On te ramène à la maison et on te met au lit ?

Leonard : Oh, tu restes dormir ?

Stephanie : Euh non, je pense que tu vas avoir besoin de te reposer.

Sheldon : Elle a raison. Tant que tu vomis, le coït est contre-indiqué.

Leonard : Merci, Dr Cooper.

Sheldon : De rien, Dr Hofstadter.

Stephanie : Bon, je vais chercher ton autorisation de sortie.

Leonard : Quoi ?

Sheldon : Eh bien, tu s l’air d’un homme parfaitement agréable. Je n’arrive pas à comprendre pourquoi les femmes ont tant de mal à t’aimer.

L’appartement de Leonard et Sheldon.

Leonard : Hey, tu peux ouvrir ça pour moi ?

Raj : Puis-je voir tes points de suture ?

Leonard : Bien sûr. (Il tend la main, Howard commence à vomir).

Raj : On sait une bonne fois pour toutes pourquoi Wolowitz a abandonné l’école de médecine.

Penny (entrant) : Leonard, félicitations.

Leonard : Pour quoi ?

Penny : Ton nouveau statut Facebook. Leonard Hofstadter est en couple.

Leonard : Quoi ? Non, c’est pas normal.

Howard : Oh, mec, t’as changé ton statu avant elle ? Je parle en tant qu’expert, t’as vraiment l’air en manque.

Penny : Sérieusement ? Tu l’as fait en premier, au bout de 2 semaines ? C’est audacieux…

Leonard : Ce n’est pas audacieux, c’est une erreur. Je n’ai pas changé mon statut.

Penny : Eh bien, qui l’a fait ?

Sheldon : Je n’avais pas le choix. Il a pleuré devant elle.

Leonard : Tu as piraté mon compte Facebook ?

Sheldon : Oh, ce n’est pas du piratage si tu utilises le même mot de passe partout, « Kal-El ».

Leonard : Es-tu fou ? Maintenant, elle va penser que je suis désespéré. Tu as détruit cette relation. Et tu sais le pire ? Tune comprends même pas ce que tu as fait de mal parce que tu ne peux pas concevoir de pas être un expert en tout !

Sheldon : Dans quoi, je ne suis pas un expert.

Leonard : Commence pas. Je ne veux pas entendre un mot de toi.

(Raj laisse échapper un bruit).

Penny : Qu’est-ce qui ne vas pas, Lassie ? Timmy est tombé dans le puits ? (Raj lui montre). Oh, wow. Elle a mis à jour son statut Facebook.

Howard : Stephanie Barnett est en couple avec Leonard Hofstadter.

Leonard : Vraiment. ? Oh regardez ça, j’ai une petite amie.

Sheldon : Si vous m’autorisez à parler à nouveau, le Dr Sheldon Cooper déchire tout.

Fin de l’épisode.

Scene: The lobby.

Sheldon: Penny, hello.

Penny: Hey, Sheldon.

Sheldon: What is shaking?

Penny: I’m sorry?

Sheldon: It’s colloquial, a conversation opener. So, do you find the weather satisfying? Are you currently sharing in the triumph of some local sports team?

Penny: What’s wrong with you? you’re freaking me out.

Sheldon: I’m striking up a casual conversation with you. S’u’up?

Penny: Please don’t do that.

Sheldon: All right, But I’m given to understand that when you have something awkward to discuss with someone, it’s more palatable to preface it with banal chit chat.

Penny: So, this wasn’t the awkward part?

Sheldon: No.

Penny: Oh, all right. S’u’up?

Sheldon: Oh, good, I used that right. Anyway, you’re aware that Leonard has entered into a new romantic relationship which includes a sexual component?

Penny: Okay, feeling the awkward now.

Sheldon: Her name is Dr. Stephanie Barnett and she is a highly distinguished surgical resident at Freemont Memorial.

Penny: Yeah, Leonard told me.

Sheldon: Good. What he may have left out is how important this relationship is to me.

Penny: To you?

Sheldon: Yes, see, of the handful of women Leonard’s been involved with, she’s the only one I have ever found tolerable.

Penny: Well, what about me?

Sheldon: The statement stands for itself.

Penny: Well, aren’t you sweet?

Sheldon: Anyway, should you have any interaction with her, it would be most helpful that she not see you as a sexual rival.

Penny: Yeah, I think she’s pretty safe.

Sheldon: You say that now, but consider the following scenario, you’re sitting in your apartment, it’s late, you’re alone, your hypothalamus is swimming in a soup of estrogen and progesterone and suddenly even Leonard seems like a viable sexual candidate, or a, uh, hookup as it’s referred to by today’s urban youth.

Penny: Really?

Sheldon: Yes. Now, should that happen, I would ask you to find some way to suppress your libido.

Penny: I could think about you.

Sheldon: Fine, whatever works.

Penny: Always nice talking to you, Sheldon.

Sheldon: Uh, peace out!

Credits sequence.

 

Scene: The apartment.

 

Sheldon: Well, this is very pleasant.

Leonard: I’m glad you’re enjoying yourself.

Sheldon: And you said there’d never be enough pasta for the three of us.

Leonard: I stand corrected.

Sheldon: You know, Italian housewives have a rule of thumb. A handful of dry pasta about an inch in diameter is sufficient for each person as it doubles in volume when cooked.

Steph: That’s very interesting.

Sheldon: Thank you.

Leonard: She doesn’t mean it. She’s just being nice.

Sheldon: Well, Stephanie, since Leonard seems to be dropping the conversational ball, I guess I’ll just have to pick it up. Have you ever witnessed a violent crime?

Steph: No.

Sheldon: Good. What’s your favourite fruit?

Steph: Ih-uh, strawberries.

Sheldon: Hmm, technically not a fruit, but all right. Where did you do your medical internship?

Steph: Uh, Lawrence Memorial in Galveston, Texas.

Sheldon: Really? That’s where I was born!

Steph: You’re kidding!

Sheldon: I spent so much of my childhood at that hospital. When I was 12, I got to ride there in a helicopter.

Steph: Why, what-what-what happened?

Sheldon: Radiation burns. A little mishap while I was building my own cat scanner.

Steph: I’m sorry, you tried to build your own cat scanner?

Sheldon: No, I didn’t try, I succeeded. In fact, I was briefly able to see the inside of my sister’s guinea pig, Snowball, before he caught fire. It led to an interesting expression in our house, not a snowball’s chance in a cat scanner.

Leonard: Uh, Sheldon?

Sheldon: Excuse me. When I come back, just for fun, the subject will be alternative history. Specifically, how would the civil war have gone differently if Lincoln had been a robot sent from the future? (To Leonard) Look at that, there’s even pasta left over.

Leonard: Do you understand that this was supposed to be a date?

Sheldon: I do. Do you? Because frankly, you’ve been in a foul mood since I sat down.

Leonard: Okay, here’s my question, why did you sit down?

Sheldon: To help. Look, if you fail at this relationship, and history suggests you will, then we risk losing the medical officer that our landing party has always needed.

Leonard: What landing party?

Sheldon: You’re Kirk, I’m Spock, Wolowitz is Scotty, Koothrappali is the guy who always gets killed, and now we’ve got McCoy.

Scene: A cinema.

Steph: So, we’re all standing around looking at the post-op x ray and there it is, clear as day, right in the guy’s chest cavity, one of my earrings.

Leonard: Oh, my god, what did you do?

Steph: What do you think I did? I discreetly slipped off the other earring, put it in my pocket and then got the hell out of there!

Sheldon (arriving): I have a bone to pick with you, sir.

Leonard: Oo-oo-oh!

Steph: Hi, Sheldon.

Sheldon: Hi, Stephanie. I’m sorry I’m late, but your companion left the most indecipherable invitation.

Leonard: What invitation?

Sheldon: We’re going to the movies. What movie? What theatre? What time? If you were trying to make it impossible to locate you, you couldn’t have done a better job.

Leonard: Oh, clearly I could have.

Sheldon: It took me nearly 20 minutes to go through the browser history on your computer to see what movie times you looked up. Wait here, I’ll find us seats.

Steph: No, no, we have seats.

Leonard: Not the right seats. (Sheldon moves around the theatre sitting in various seats and shouting “Ha!”)

Steph: What is he doing?

Leonard: He’s finding the acoustic sweet spot.

Steph: Does he always do this?

Leonard: Sometimes he brings a toy xylophone. I am really sorry about this.

Steph: No, it’s fine. you know, he’s sweet.

Sheldon: My apologies, you’ve been sitting in it all along. Leonard, you want to slide over one?

Leonard: No, just sit here.

Sheldon: Oh, yeah, this is it.

Scene: Outside Leonard’s bedroom.

Sheldon (Knock, knock, knock) : Leonard (knock, knock, knock) Leonard (knock, knock, knock) Leonard.

Leonard: What, Sheldon? What, Sheldon? What, Sheldon?

Sheldon (showing him laptop): Tell me what you see here.

Leonard: The blunt instrument that will be the focus of my murder trial?

Sheldon: This is Stephanie’s facebook page. Now, where it should say in a relationship, what does it say?

Leonard: Stephanie Barnett is single.

Sheldon: Yeah, furthermore, earlier this evening, she threw a digital sheep at some guy named Mike. Who’s Mike? Why does he get a digital sheep and not you?

Leonard: It’s just her facebook page and we’ve only been going out a couple of weeks.

Sheldon: You don’t see it, do you? We’re losing her.

Leonard: Okay, I’m going to make this very simple for you. You are not in this relationship, I am. Ergo, you have no say in anything that happens between me and Stephanie.

Sheldon: I’m afraid I can’t allow that. Pursuant to Starfleet General Order 104 Section A, you are deemed unfit and I hereby relieve you of your command.

Leonard: General Order 104, Section A does not apply in this situation.

Sheldon: Give me one good reason why not.

Leonard: Because this is not Star Trek

Scene: Outside Penny’s door.

 

Sheldon (Knock, knock, knock) : Penny (knock, knock, knock) Penny (knock, knock, knock) Penny.

Penny: What?

Sheldon: This is banana bread.

Penny: This is a door knob.

Sheldon: It’s my understanding that an unsolicited gift of food can be a precursor to an impromptu invitation to come in and chat.

Penny: Sheldon, would you like to come in?

Sheldon: I suppose I could spare a few minutes. Were you robbed?

Penny: No.

Sheldon: How can you be sure?

Penny: Sheldon, what do you want?

Sheldon: I’m certain this will come as no surprise to you, but Leonard is failing in yet another relationship.

Penny: He’s having problems with Stephanie?

Sheldon: She’s sending virtual livestock to random men on the internet. If I have any hope of keeping them together, I need data. Specifically, I need to know exactly what Leonard did that caused you to pop an emotional cap in his buttocks.

Penny: What?

Sheldon: Again, urban slang. In which, I believe I’m gaining remarkable fluency. So, what is the down and the low? And don’t worry, this is all entirely confidential, so, you feel free to include any and all shortcomings in the bedroom.

Penny: We never got to the bedroom.

Sheldon: Because?

Penny: Oh, okay, all right, you know what? I’ll tell you what happened. We were young, we were very much in love, but we could only communicate through a time-traveling mailbox at my lake house.

Sheldon: It’s not enough that you made me watch that movie, but now you mock me with it?

Scene: The university cafeteria.

Sheldon: Gentlemen, I have a question about dating and relationships.

Raj: You told me you were going to have the talk with him.

Howard: I’ve been waiting for someone to have the talk with me.

Sheldon: More to the point, it’s about finding a way to keep Leonard and Stephanie together.

Howard: Oh, I don’t think you can.

Sheldon: Well, why not?

Howard: Look at Leonard’s record. 27 days with Joyce Kim.

Raj: During which she defected to North Korea.

Howard: Two booty calls with Leslie Winkle.

Raj: For which she awarded him the nickname “speed of light Leonard.”

Howard: And a three hour dinner with Penny.

Raj: Which would have been two and a half if they ordered the souffle when they sat down.

Howard: Based on the geometric progression, his relationship with Stephanie should have ended after 20 minutes.

Sheldon: Yes, I’m aware of the math, Y equals 27 days over 12 to the nth, the issue remains, how do we circumvent his inevitable rejection?

Raj: Well, if you want to guarantee his appeal to Stephanie, your best bet would be to kill all the other men on the planet.

Howard: I’ll tell you what you shouldn’t do. Don’t spritz him with that body spray from the commercial where the women undress when they smell it, that doesn’t work at all, no matter how much you put on.

Sheldon: So, that’s all you’ve got? Apocalyptic genocide and go easy on the cologne?

Howard: Yes.

Raj: Yeah.

Scene: Outside Penny’s door.

 

Sheldon (Knock, knock, knock) : Penny (knock, knock, knock) Penny.

Penny: What?

Sheldon (Knock, knock, knock) : Penny. Zucchini bread.

Penny: Oh, thank you.

Sheldon: May I come in?

Penny: No.

Sheldon: I see. Apparently my earlier inquiry regarding you and Leonard crossed some sort of line. I apologize.

Penny: Well, thank you.

Sheldon: So, have you and I returned to a social equilibrium?

Penny: Yes.

Sheldon: Great. New topic. Where are you in your menstrual cycle?

Penny: What?

Sheldon: I’ve been doing some research online, and apparently female primates, you know, uh, apes, chimpanzees, you, they find their mate more desirable when he’s being courted by another female. Now, this effect is intensified when the rival female is secreting the pheromones associated with ovulation. Which brings me back to my question, where are you in (Penny slams door). Clearly, I’m 14 days too early.

Scene: The apartment.

Leonard: All I’m saying is if they can cure yellow fever and malaria, why can’t they do something about lactose intolerance?

Steph: Leonard, you’re going to have to let this go. You had a little cheese dip, you farted, I thought it was cute.

Sheldon: Oh, hi Stephanie.

Steph: Hi.

Leonard: Want some more wine?

Steph: Yeah, I assume I’m not driving anywhere tonight. (Sheldon lets out a loud noise).

Leonard: What are you doing?

Sheldon: I have a craving for white asparagus that apparently is destined to go unsatisfied.

Leonard: Excuse me. What the hell is wrong with you?

Sheldon: I’m helping you with Stephanie.

Leonard: By making constipated moose sounds?

Sheldon: When I fail to open this jar and you succeed it will establish you as the alpha male. You see, when a female witnesses an exhibition of physical domination she produces the hormone oxytocin. If the two of you then engage in intercourse this will create the biochemical reaction in the brain which lay people naively interpret as falling in love.

Leonard: Huh? Would it work if I just punched you in the face?

Sheldon: Yes, actually it would, but let’s see how the lid goes. I’m not strong enough, Leonard, you’ll have to do it.

Leonard: Oh, for god’s sakes.

Sheldon: Go ahead, it’s pre-loosened.

Steph: Do you want some help with that?

Leonard: No, no, no, I got it.

Sheldon: No, yeah, yeah, he’s got it, and that’s not surprising. This is something I long ago came to peace with in my role as the beta male. Open it. (Leonard tries again. Then taps jar on counter. Jar breaks.)

Steph: Oh my god, are you okay?

Leonard: No, I’m not. I’m bleeding.

Sheldon: Like a gladiator!

Steph: Oh, honey, you’re going to need stitches.

Leonard: Stitches? With a needle?

Steph: Well, yeah, I mean, just a few.

Leonard: Oh, okay, yeah, hang on a sec. (Throws up in sink)

Sheldon: FYI, I was defrosting a steak in there.

Scene: The hospital.

Sheldon: What a beautiful job Stephanie did. I might have gone with a mattress suture instead of a blanket stitch, but you can’t argue with her results. It’s a shame it won’t scar, the war wound is a time-honoured badge of masculinity.

Leonard: I can’t remember a time when you weren’t talking.

Sheldon: Just for the record, my efforts to establish you as the alpha male were not aided by you bursting into tears.

Leonard: I did not burst into tears, my eyes just got a little watery.

Sheldon: Watery?

Leonard: She stuck a needle into my hand!

Steph: Hey, how’s my big cry baby?

Leonard: I didn’t cry.

Steph: Okay, I’m just teasing you. But, yeah, you did. Alright, it’s all good. what do you say we get you home and put you to bed?

Leonard: Oh, are you still going to spend the night?

Steph: Uh, no, I think that you probably need to rest.

Sheldon: She’s right, as long as you’re vomiting, coitus is contra-indicated.

Leonard: Thank you, Dr. Cooper.

Sheldon: You’re welcome, Dr. Hofstadter.

Steph: Okay, I’m going to go get your discharge papers.

Leonard (after Sheldon tuts): What?

Sheldon: Well, you seem like a perfectly pleasant person. I just can’t understand why women have such a hard time loving you.

Scene: The Apartment.

 

Leonard: Hey, can you open this for me?

Raj: Can I see your stitches?

Leonard: Sure. (Holds out hand. Howard starts to retch).

Raj: Answering the question once and for all why Wolowitz bailed out of medical school.

Penny (entering): Leonard, congratulations.

Leonard: What for?

Penny: Your facebook status update. Leonard Hofstadter is in a relationship.

Leonard: What? no. no, that’s not right.

Howard: Oh, man, did you switch your status before she did? Speaking as an expert, way to look needy.

Penny: Seriously? You went first, after only two weeks? That’s bold.

Leonard: It’s not bold, it’s a mistake. I didn’t change my status.

Penny: Well, then who did?

Sheldon: I had no choice, he cried in front of her.

Leonard: You hacked my facebook account?

Sheldon: Oh, it’s hardly hacking when you use the same password for everything, Kal-el.

Leonard: Are you insane? Now she’s going to think I’m desperate. You’ve destroyed this relationship! And you want to know what the worst part is? You don’t even understand what you did wrong because you can’t conceive of something that you are not an expert in!

Sheldon: In which I am not an expert.

Leonard: Don’t even! I don’t want to hear another word out of you.

Penny (after Raj lets out a noise): What’s wrong, Lassie? Timmy fall down the well? (He points) Oh, wow. She just updated her facebook status.

Howard: Stephanie Barnett is in a relationship with Leonard Hofstadter.”

Leonard: Really? Oh, look at that, I have a girlfriend.

Sheldon: If I am permitted to speak again, Dr. Sheldon Cooper for the win.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 98 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

DrumLiet 
29.09.2019 vers 18h

Juju1299 
26.08.2019 vers 11h

pilato 
18.08.2019 vers 14h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

stella 
31.12.2018 vers 13h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 5 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Saison 11 sur Netflix !

Saison 11 sur Netflix !
La série continue sur Netflix  A partir du 01 septembre 2019, la saison 11 de The Big Bang Theory...

HypnoAwards 2019

HypnoAwards 2019
Dans la catégorie Meilleure comédie du network, The Big Bang Theory ressort grande gagnante. Elle...

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

langedu74, 18.10.2019 à 18:35

HypnoClap : il reste 4 chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards ! Et toujours les jeux d'Halloween

pretty31, Avant-hier à 12:46

Plus que deux chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

juju93, Avant-hier à 17:48

Encore 3 jours pour voter à la 3ème catégorie des L d'or (awards) de The L Word : personnage secondaire masculin. Oui nous avons aussi des hommes !

ophjus, Avant-hier à 19:50

Bonsoir, un nouveau sondage est sur le quartier Reign, pas besoin de connaître la série !

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site