VOTE | 405 fans

#208 : L'Expansion Lézard-Spock

 

Résumé : Une fille qui plait beaucoup à Howard, tombe sous le charme de Leonard. Sheldon tente d'améliorer "pierre-papier-ciseaux".

Popularité


4.33 - 3 votes

Titre VO
The Lizard-Spock Expansion

Titre VF
L'Expansion Lézard-Spock

Première diffusion
17.11.2008

Première diffusion en France
25.04.2009

Vidéos

Débat sur StarTrek

Débat sur StarTrek

  

Pierre, Papier, Ciseaux

Pierre, Papier, Ciseaux

  

Plus de détails

Scenario : Jennifer Glickman, David Goetsch & Bill Prady
Réalisation :
Mark Cendrowski


Guests : 
Carol Ann Susi (Mme Wolowitz), Sara Rue (Dr Stephanie Barnett), Robert Clotworthy (Annonceur), Jennifer Hale (journaliste)

Sheldon et Raj sont assis sur le canapé à regarder la télé mais ils se disputent à propos d'un film. Leonard tente de faire de l'humour mais ça n'a pas l'effet escompté. Raj propose alors de départager les 2 films à "Pierre, papier, ciseaux" mais Sheldon préfère corser le jeu avec "Pierre, papier, ciseaux, Lézard et Spock". Il explique les règles et joue avec Raj.
Les garçons sont interrompus par Howard qui entre dans l'appartement déguisé avec une chemise ridicule et un cache-oeil. Il explique aux garçons qu'il s'agit d'une nouvelle technique de drague et il tente de leur montrer sur Penny qui vient d'entrer dans l'appartement. Seulement, Penny ne se fait pas avoir par Howard et lui claque son cache-oeil à la figure avant de retourner chez elle.

Sheldon, Raj et Leonard sont toujours attablés devant la télé. Sheldon refuse de regarder le programme mis par Leonard "The Clone Wars". Pour voter, Sheldon propose à nouveau de jouer à "Pierre, papier, ciseaux, Lézard et Spock" mais Leonard capitule en lui donnant la télécommande. C'est alors que le téléphone sonne. Howard demande de l'aide aux garçons. Mais une nouvelle dispute éclate entre Raj et Sheldon à propos de 2 autres films.

Rejoint par les garçons au labo, Howard explique qu'il a invité une fille dans la salle de contrôle secrète mais il a laissé le Rover Mars dans une crevasse. Il demande alors aux garçons d'arranger le problème et de faire sortir au plus vite Stephanie qui n'a aucune autorisation pour être ici.

Plus tard, Leonard a raccompagné Stephanie à son domicile et les 2 jeunes gens sont en train de s'embrasser fougueusement à l'avant de la voiture. Tandis que Leonard essaie de lui vanter les mérites de Howard, la jeune femme lui dit que son ami n'avait aucune chance. Pendant ce temps, Raj et Sheldon essaient d'aider Howard sans succès.

Howard suit l'actualité à la télé du Mars Rover et s'en veut pour ce qu'il a fait. Surprise, Penny lui demande s'il ne travaillait pas sur ce projet mais Howard nie immédiatement. Leonard apparait dans le couloir et tente de demander discrètement à Sheldon de venir lui parler en privé.
Dans la chambre, Leonard explique à Sheldon très maladroitement qu'il doit le couvrir sans lui donner d'autres détails. Mais pas convaincu, Sheldon tente de le troubler pendant que Leonard sort. Au moment de passer la porte, Leonard est surpris de voir que personne n'est intéressé de savoir où va le jeune homme.

Leonard dine avec Stephanie dans son appartement. Le diner à peine terminé, la jeune femme se précipite sur lui et le couvre de baisers. Cependant, ils sont interrompus par un appel de Howard, puis un second quelques temps plus tard.
Alors que le couple batifole dans la chambre, Howard appelle une troisième fois.

Leonard croise Penny dans la buanderie. En voyant les vétements de celui-ci, elle lui demande avec qui il sort. Leonard lui parle rapidement de Stephanie et en profite pour lui demander si sortir avec Stephanie, alors que Howard pense sortir avec elle, fait de lui quelqu'un de mauvais. Penny, n'appréciant guère le jeune homme, lui répond que non.

Pris de remorts, Leonard décide d'aller parler à Howard. Cependant, ils sont interrompus par un appel de Stephanie. La jeune femme annonce au téléphone qu'elle sort avec Leonard. En raccrochant, Howard claque la porte au nez de son ami en lui disant qu'il est mort pour lui.

Sheldon, Raj et Howard sont en train de diner. Ils jouent à "Pierre, papier, ciseaux, Lézard et Spock" pour savoir qui aura le dernier nems. Leonard entre dans l'appartement et tente de s'excuser auprès de son ami mais celui -i ne veut rien savoir. De même lorsque Stephanie les rejoint. Tous les 2 déçus, ils passent la porte en disant qu'ils dineront seulement tous les trois. En découvrant que Stephanie avait invité une amie pour Howard, celui-ci leur pardonne immédiatement et les prend dans ses bras.

Les garçons regardent les infos à la télévision. Ils apprennent qu'il ont retrouvé le Rover Mars. Le journaliste annonce également que d'après les dernières indications il a pu y avoir de la vie sur Mars. Les garçons et surtout Howard en restent bouche-bé.

Appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Oh regarde, Saturn 3 passe à la télé.

Raj : Je ne veux pas regarder Saturn 3. Deep Space Nine est meilleur.

Sheldon : En quoi Deep Space Nine serait meilleur que Saturn 3 ?

Raj : Une simple soustraction indique que c’est 6 le meilleur.

Leonard : Trouvez un compromis, regardez Babylon 5.

Sheldon : En quoi est-ce un compromis ?

Leonard : Eh bien, cinq est à mi-chemin entre le trois… laisse tomber.

Raj : Je vais vous dire, si on réglait ça à pierre, papier, ciseaux ?

Sheldon : Oh, je ne pense pas. Des preuves indiquent que dans pierre-papier-ciseaux, des joueurs qui se connaissent seront ex aequo 75 à 80 % du temps, à cause du nombre limité de solutions. Je propose pierre, papier, ciseaux, lézard, Spock.

Raj : Quoi ?

Sheldon : C’est très simple. Regarde, les ciseaux coupent le papier. Papier couvre pierre.  Pierre écrase lézard. Lézard empoisonne Spock. Spock détruit les ciseaux. Ciseaux décapitent lézard. Lézard mange le papier. Papier discrédite Spock. Spock vaporise pierre. Et comme toujours, la pierre détruit les ciseaux.

Raj : Ok, j’ai compris.

Raj et Sheldon : Pierre, papier, ciseaux, lézard, Spock ! Oh.

Howard : Salut les gars.

Leonard : Oh, copain.

Howard : T’as remarqué le cache-œil. Tout cela fait partie d’une technique que j’ai étudiée pour draguer les filles. Tu utilises un attribut visuel qui te rend distinctif et inoubliable.

Sheldon : Oh oui, comme le paon avec son plumage brillant ou le babouin en rut avec son postérieur coloré.

Leonard : Ou dans ton cas, le juif avec une conjonctivite.

Howard : Moque-toi si tu veux, mais ça marche. En discothèque, tu mets un truc voyant, tu repères ta cible, et tu balances des negs.

Raj : Des negs ?

Howard : Un neg est un compliment négatif qui déstabilise les jolies filles. Comme : « D’habitude, j’aime pas trop les grandes dents, mais ça rend bien sur toi ».  J’en ai toute une liste. Qui veut être mon coéquipier ?

Leonard : T’as pas besoin d’un coéquipier, t’as besoin d’un docteur.

Penny : Howard, ton scooter bloque ma voiture. Oh, tu as une conjonctivite à nouveau ?

Howard : Etape un : elle remarque le cache-œil. Penny, il y a peu de filles qui seraient aussi belles que toi avec des cheveux aussi gras.

Penny : Ouais, bouge ton stupide scooter avant que je le balance dans la benne à ordures.

Howard : Ow.

Générique.

Sheldon : Je suis désolé, mais je ne vais pas regarder la série The Clone Wars avant d’avoir vu le film. Je préfère que Georges Lucas me déçoive dans l’ordre qu’il a choisi.

Leonard : Eh bien, jeu veux la voir maintenant.

Sheldon : Nous faisons donc face à un différend solvable uniquement par pierre, papier, ciseaux, lézard, Spock.

Leonard : Regarde ce que tu veux.

Raj : J’ai vu ce que tu as fais là.

Sheldon : Qu’ai-je fait ?

Leonard (au téléphone) : Allo, hé Howard. Qu’est-ce qu’il y a ? Ok, on arrive tout de suite.

Sheldon : Qu’est-ce qui se passe ?

Leonard : Howard est au labo du Mars Rover. Il a des ennuis. Defcon 5.

Sheldon : Defcon 5 ? Pas besoin de se presser alors.

Leonard : Quoi ?

Sheldon : Defcon 5 signifie pas de danger. Defcon 1, c’est la crise.

Leonard : Comment 1 peut être pire que 5 ?

Raj : Oui, Star Trek V, pire que le I.

Sheldon : Bon, tout d’abord, tu compares la qualité au lieu de l’intensité. Deuxièmement, Star Trek I est pire que Star Trek V puissance dix mille.

Raj : Tu plaisantes ? Star Trek V est l’unité de mesure de la nullité.

Sheldon : Non, non, non. Star Trek V a des défauts dans le scénario et la réalisation, mais Star Trek I est un échec total : direction artistique, costumes, musique et son.

Leonard : Oubliez mon Defcon ! On y va.

Raj : Star Trek V !

Couloir de l’université.

Sheldon : Très bien. Admets au moins que Star Trek : Retour sur Terre est bien le meilleur ?

Raj : J’ai trois mots pour toi : Colère de Khan.

Howard : Oh, Dieu merci, vous êtes là.

Leonard : Quelle est l’urgence ?

Howard : J’ai planté le Mars Rover dans un fossé.

Sheldon : Où ?

Howard : Sur l’autoroute, en sortant de Bakersfield. Réfléchis ! Sur Mars !

Fille (ouvre la porte) : Howard, tout va bien ?

Howard : Oui bébé, j’arrive de suite.

Sheldon : Tu as amené une fille dans la salle de contrôle du Mars Rover ?

Howard : Oui, j l’ai draguée au bar. C’est un médecin.  Un lavement baryté gratos,  et ma mère se fichera de savoir si elle est juive.

Leonard : Attends une minute. Le cache-œil et les insultes ont marché ?

Howard : Non, Il y avait trois autres gars avec des caches-yeux. C’était un fiasco. Voilà ce qui a marché : « Tu veux visiter un labo gouvernemental secret ? »

Sheldon : Alors, qu’est-ce que tu veux qu’on fasse ?

Howard : J’ai besoin de toi et de Raj pour m’aider à sortir le Rover du fossé. Et toi, pour faire sortir Stephanie avant que quelqu’un la repère. Elle n’a pas d’autorisation.

Sheldon : Vraiment. Elle n’a pas d’autorisation. Les filles draguées dans des bars n’ont pas le droit de jouer avec des projets à 200 millions sur d’autres planètes ?

Howard : Oui, j’ai été mauvais. Elle me donnera peu- être la fessée. Peut-on passer, s’il te plait ?

Fille : Hé Howard, tu sais, il se fait tard, je peux conduire ce truc ou pas ?

Howard : Oui, non, je suis désolé, mais il y a un imprévu. Un petit pépin de Mars Rover…Mais…un Mars Rover, et ça repart ! Enfin bref. Donc, mon ami Leonard va te ramener chez toi.

Fille:  Oh d’accord, ami Leonard.

Leonard: Okay.

Howard: Je t’appelle.

Fille : Ouais. Alors tu es un scientifique comme Howard ?
Leonard : Personne n’est un scientifique comme Howard.

Howard : Ma mère va l’adorer.

Sheldon : Oh, c’st gentil. Elles pourront faire la route ensemble pour aller te voir en prison.

Voiture de Leonard.

Fille : Désolé, je t’ai interrompu, tu disais quoi ?

Leonard : Juste que Howard est un gars formidable. Il a un super sens de l’humour. Il aime sa mère, beaucoup, certains disent « trop ».

Fille :  Ca me plaît, que tu sois un ami si loyal.

Leonard : Oui, je suis loyal. Tu sais si tu regardes le tableau dans l’ensemble. Juste par curiosité, il avait une chance avec toi ?

Fille : T’es fou ? IL portait un cache-œil.

Leonard : Alors… pourquoi ?

Fille : Il a dit que je pourrai conduire une voiture sur Mars.

Leonard : Compris. Donc, je pourrai te revoir ?

Fille : On va pas faire que se revoir.

Leonard : Ooh, cool.

La salle de contrôle du Mars Rover.

Howard : Quelque chose ?

Raj : En fait, je vérifiais mes  e-mails. Mais, euh, non, le Rover ne répond pas.

Sheldon : Je crois que la métaphore appropriée à la situation implique d’être enfouis dans une mer d’excréments jusqu’aux cervicales.

Howard : Attendez. Il y a forcément d’autres possibilités.

Raj : Tu peux essayer d’appeler Triple-A, mais d’après le calendrier de la NASA, ils n’arriveront que dans 35 ans.

Sheldon : Et tu dois te trouver à proximité du véhicule quand ils arrivent.

Raj : Cassé !

Sheldon : Quoi donc ?

Howard : Ok, je crois qu’on doit se tourner vers le plan B.

Raj : Quel est le plan B ?

Howard : Effacer toutes les données et les vidéos, faire disparaître nos empreintes et nous enfuir.

Sheldon : Pourquoi c’était pas le plan A ?

Appartement de Leonard et Sheldon.

Journaliste à la télévision : Selon le porte-parole de la NASA, la perte des données empêchera très clairement de déterminer la cause de la panne du Mars Rover. Ce n’est pas la première fois qu’une mission exploratrice sur Mars se termine dans la déception.

Howard : Merci Dieu, pour le plan B.

Penny : Howard, tu ne m’avais pas dit que tu travaillais sur le Mars Rover ?

Howard : Non, tu te trompes.

Penny : Oui, quand on s’est rencontrés, t’as dit que si je sortais avec toi, je pourrais conduire sur Mars.

Howard : Je ne sais pas de quoi tu parles.

Leonard : Psst ! Psst !

Sheldon : Veuillez m’excuser. Leonard me fait subtilement savoir qu’il voudrait me parler en privé.

Penny : Non, je me souviens très bien que tu m’as demandé si j’étais martienne, vu qu’un cul pareil ne pouvait pas être de ce monde.

Howard : Ca me ressemble, mais non.

Chambre de Leonard.

Sheldon : Il y a un problème ?

Leonard : Oui. Ecoute, je dois m’éclipser pour un petit moment.

Sheldon : Très bien, au revoir.

Leonard : Non, attends ! Si on le demande, tu ne sais pas où je suis.

Sheldon : Tu vas où ?

Leonard : Je ne peux pas te le dire.

Sheldon : Qui me demanderait ça ?

Leonard : Je ne peux pas te le dire non plus.

Sheldon : Donc, tu m’as fait venir pour m’informer que tu ne peux pas me dire où tu vas, ni me dire qui pourrait poser la question ?

Leonard : Oui, j’ai pas vraiment réfléchi.

Sheldon : Leonard, un moment ;

Leonard : Quoi ?

Sheldon : Si quelqu’un… et bien sûr, on ne sait pas qui…demande où tu es, que dois-je répondre ?

Leonard : Je ne sais pas, dis-lui que je suis allé au bureau.

Sheldon : Tu vas au bureau ?

Leonard : Non.

Sheldon : Alors, comment puis-je le dire de façon convaincante ?

Leonard : Dis juste : « Leonard est parti au bureau ».

Sheldon : Très bien. Leonard est parti au bureau.

Leonard : Quoi ? Non, pas comme ça ! Juste : « Leonard est parti au bureau ».

Sheldon : Tu aurais dû simplement me dire que t’allais au bureau.

Leonard : Je vais au bureau.

Sheldon : Et voilà, je ne te crois pas.

Dans le salon.

Leonard : Je sors pendant un certain temps.

Howard : Très bien.

Sheldon : Personne ne veut savoir où il va ?

Penny : Bon, où est-ce qu’il va ?

Sheldon (exagérant) : Leonard est parti au bureau.

Appartement de la fille.

Leonard : Alors, comment c’était le boulot aujourd’hui ?

Fille : Occupé. Ablation d’un appendice, d’une vésicule, et de 45 cm d’intestins.

Leonard : J’espère que c’était 3 types différents.

Fille : Non, un seul. Il a pas survécu. Alors, et toi, ta journée ?

Leonard : Oh, tu sais, je suis un physicien… J’ai réfléchi à des trucs.

Fille : C’est tout ?

Leonard : Et bien, j’en ai écrit une partie.

Fille : Tu as fini de manger ?

Leonard : Euh, oui.

Fille : Oh, très bien. (Embrasse Leonard)

Leonard : Si j’avais su que tu attendais, j’aurais englouti ces lasagnes.

Répondeur : Ici le Dr Stephanie Barnett. Laissez un message.

Howard (voix) : Hey, Steph, c’est encore moi, Howard. Ecoute, si tu es libre vendredi, on pourrait se faire un petit dîner chez moi. Ma mère fait un gigot du tonnerre. Tiens-moi au courant. C’est Howard.

Leonard : J’ai goûté son gigot. Il fond dans la bouche.

Stephanie : On devrait peut-être envisager d’aller dans la chambre.

Leonard : C’est une bonne idée. Il ya un lit là-bas et j’aime vraiment beaucoup les lits.

Répondeur : Ici le Dr Stephanie Barnett. Laissez un message.

Howard (voix) : Salut, c’est encore moi. Je veux juste te prévenir que le nombre d’invités, pour le dîner de vendredi, a augmenté. Ma tante Betty et mon oncle Elliot arrivent de Palm Springs. Oh, si on te le demande, tu es juive du côté maternel. Bon appelle-moi. C’est Howard.

Leonard : On devrait lui dire qu’il ne t’intéresse pas, non ?

Stephanie : Tu veux arrêter pour que je le rappelle tout de suite ?

Leonard : Mon Dieu, non.

Stephanie (dans la chambre) : Oh, Leonard…

Répondeur : Ici le Dr Stephanie Barnett. Laissez un message.

Howard (voix) : Salut, c’est encore moi. Howard. Ecoute, mes cousins de Fort Lauderdale viennent en avion pour te rencontrer, donc on va devoir faire ce dîner dans un restaurant.

Mère d’Howard (voix) : Dis-lui qu’on va à l’Olive Garden ! J’ai eu une réduction dans le journal.

Howard (voix) : On n’ira pas à l’Olive Garden, m’man !

Mère d’Howard (voix) : Monsieur veut faire son snob en allant au Red Lobster.

Howard (voix) : Je te rappelle quand on aura fixé les détails. C’est Howard.

Buanderie.

Penny : Oh, hey.

Leonard: Hey.

Penny: Nouvelles chemises?

Leonard: Oui.

Penny : Jolies.

Leonard : Merci.

Penny : Alors, qui est la fille ?

Leonard : Pardon ?

Penny : Et bien, la dernière fois que tu as acheté une nouvelle chemise était quand on sortait ensemble.

Leonard : Alors, euh, on est bel et bien sortis ensemble ?

Penny : Eh bien, oui, on a eu un rendez-vous.

Leonard : Exactement. Merci. Rends-moi service, dis ça à Koothrappali la prochaine fois.

Penny : Alors, c’est qui ?

Leonard : Oh, elle est médecin.

Penny : Chouette. Un vrai docteur ou un docteur comme toi ?

Leonard : Un vrai docteur. Résident en chirurgie. Intelligente, jolie. Je peux te poser une question. Si ton ami s’imagine qu’il sort avec quelqu’un, alors que non, parce que c’est toi qui sors avec elle, a fait de toi une méchante personne ?

Penny : Eh bien, ça dépend.

Leonard : De quoi ?

Penny : Cet ami, c’est Wolowitz ?

Leonard : Oui.

Penny : Tant pis pour lui.

Leonard : Tu es sûre ?

Penny : Eh bien, t’as déjà couché avec elle ? Petit coquin ! Contente pour toi.

Leonard : Ca change quelque chose ?

Penny : Non.

Leonard : Alors, pourquoi t’as demandé ?

Penny : Je suis curieuse. A plus.

Porte d’entrée de Howard.

Mère d’Howard (voix) : Howard va ouvrir la porte.

Howard (voix) : Vraiment ? C’est ça qu’il faut faire quand quelqu’un frappe ? Merci, je ne savais pas ! (Ouvre la porte). Hey, mon pote. Qu’est-ce qui t’amène dans mon petit enfer personnel ?

Mère d’Howard (voix) : Qui est-ce ?

Howard : C’est Leonard.

Mère d’Howard (voix) : Vous allez devoir jouer dehors. Je ne suis pas habillée pour recevoir !

Howard : On s’en fout, M’man ! Alors, quoi de neuf?

Leonard : Ecoute, il faut que je te parle d’un truc.

Howard (son téléphone sonne) : Momentito. Yello. Oh, Stephanie, merci de me rappeler. J’étais inquiet… Oh…hum hum…hum hum… hum hum … Non, je comprends. Bien sûr, on peut être amis. Absolument. Merci d’avoir appelé. Bonne journée à toi aussi. (Pour Leonard). Tu es mort pour moi.

Appartement de Leonard et Sheldon.

Raj : D’accord, qui prend la dernière boulette ?

Tous : Pierre-papier-ciseaux-lézard-Spock.

Sheldon : D’accord, l’un de vous va devoir arrêter de choisir Spock.

Howard : Comment on décide ?

Tous : Pierre-papier-ciseaux-lézard-Spock. Oh !

Leonard : Oh, hé, les gars.

Sheldon :  Bonjour.

Raj: Hey.

Leonard :  Salut, Howard. Howard?

Howard: Sheldon.

Sheldon: Howard emploie un paradigme de cour de récréation dans lequel tu es, pour ainsi dire, décédé. Il te le signifie en ne t’adressant plus la parole, prétendant ne pas t’entendre quand tu parles et en refusant de reconnaître ton existence.

Leonard : C’est tout simplement ridicule. Pourquoi tu coopères avec lui ?

Sheldon : Je ne fais pas les règles, Leonard.

Leonard : Arrête , Howard. C’était pas intentionnel. Ce genre de chose arrive. Généralement pas à moi, mais ça arrive.

Howard : Quelqu’un a senti un courant d’air ?

Sheldon : Ce doit être une extension de la métaphore de la mort. Le courant d’air froid est la manifestation ectoplasmique d’un esprit désincarné qui passe par là.

Raj : Et puis zut, je vais prendre la dernière boulette.

Leonard (ouvre la porte) : Oh, salut, Steph, entre.

Stephanie : Je tombe mal ?

Leonard : Oui, mais tu tomberas jamais bien, alors…

Howard : Oh, voilà Mme la morte.

Stephanie : Bonjour, Howard.

Howard : Sheldon ?

Sheldon: Ecoute, désolé, tu as violé les termes de ta métaphore en admettant son existence. J’arrête là.

Leonard : Il ne veut pas m’écouter.

Stephanie : Bon, je suppose qu’on sera que tous les trois.

Leonard : Hmm. Lisa va être déçu.

Stephanie : Oui.

Howard : Lisa ?

Stephanie : Ouais, ma colocataire. Elle vient de traverser une rupture difficile, je me disais qu’elle aimerait rencontrer un type drôle comme toi.

Howard : Leonard, Stephanie, vous êtes vivants ! C’est un miracle !

Howard (au téléphone) : Bref, Lisa, je voulais te dire à nouveau que j’ai passé une très bonne soirée, et encore une fois, désolé pour la tournure que ça a prie. Mais tiens-moi au courant, pour vendredi. M mère veut savoir combien on sera pour choisir la taille du gigot.

Leonard : Howard, Howard, regarde ça.

Howard : Quoi qu’il en soit, appelle-moi. C’est Howard.

Voix de la télévision : La possibilité de la vie sur Mars a longtemps fasciné les scientifiques et les profanes. On ignore comment le Mars Rover s’est retrouvé dans cette crevasse, mais une chose est certaine : les données qu’il a envoyé, contiennent les premières indications qu’il a pu y avoir de la vie sur Mars. C’est une découverte scientifique qui a des implications renversantes pour l’humanité. Malheureusement, nous ne saurons jamais qui en est le responsable.

Howard : Fils de p*** !

Fin de l’épisode.

Scene: The apartment.

Sheldon: Oh look, Saturn 3 is on.

Raj: I don’t want to watch Saturn 3. Deep Space Nine is better.

Sheldon: How is Deep Space Nine better than Saturn 3?

Raj: Simple subtraction will tell you it’s six better.

Leonard: Compromise. Watch Babylon 5.

Sheldon: In what sense is that a compromise?

Leonard: Well, five is partway between three… Never mind.

Raj: I’ll tell you what, how about we go rock-paper-scissors?

Sheldon: Ooh, I don’t think so. No, anecdotal evidence suggests that in the game of rock-paper-scissors, players familiar with each other will tie 75 to 80% of the time due to the limited number of outcomes. I suggest rock-paper-scissors- lizard-Spock.

Raj: What?

Sheldon: It’s very simple. Look, scissors cuts paper. Paper covers rock. Rock crushes lizard. Lizard poisons Spock. Spock smashes scissors. Scissors decapitates lizard. Lizard eats paper. Paper disproves Spock. Spock vaporizes rock. And as it always has, rock crushes scissors.

Raj: Okay, I think I got it. (They prepare)

Together: Rock-paper-scissors- lizard-Spock! (Both hold up the symbol for Spock) Oh!

Howard (entering, wearing an eye patch): Hello, boys.

Leonard: Ahoy, matey.

Howard: Noticed the eye patch, did you? It’s all part of a technique I’ve been studying for picking up women. You employ a visual display designed to make yourself distinctive and memorable.

Sheldon: Oh yes, like the male peacock with brilliant plumage or the rutting baboon with engorged hindquarters.

Leonard: Or in this case, the bar mitzvah boy with pinkeye.

Howard: Mock me if you will, but it works. You show up at a club in something distinctive, scope out your target and toss out some negs.

Raj: What are negs?

Howard: A neg is a negative compliment that throws a pretty woman off her game, like “Normally, I’m not turned on by big teeth, but on you, they work.” I’ve got a whole list of ‘em. Who wants to be my wingman?

Leonard: You’re not gonna need wingman, you’re gonna need a paramedic.

Penny (entering): Howard, your scooter’s blocking my car. Aw, did you get pinkeye again?

Howard: Step one, she notices the eye patch. May I say, Penny, not a lot of women could look as hot as you do with such greasy hair? (She reaches out, pulls his eye patch away from his face, then lets go allowing the elastic to spring it back into place.)

Penny: Yeah, just move your stupid scooter before I pick it up and throw it in the dumpster.

Howard: Ow.

Credits sequence.

 

Scene: The same.

Sheldon: I’m sorry, but I’m not going to watch the Clone Wars TV series until I’ve seen the Clone Wars movie. I prefer to let George Lucas disappoint me in the order he intended.

Leonard: Well, I want to watch it now.

Sheldon: Then I believe we’ve arrived at another quintessential rock-paper-scissors- lizard-Spock moment.

Leonard: Watch whatever you want.

Raj: I saw what you did there.

Sheldon: What did I do?

Leonard (answering phone): Hello. Hey, Howard. What’s wrong? Okay. Okay, we’ll be right there.

Sheldon: What happened?

Leonard: Howard’s at the Mars Rover lab. He says he’s in trouble. Defcon 5.

Sheldon: Defcon 5? Well, there’s no need to rush.

Leonard: What?

Sheldon: Defcon 5 means no danger. Defcon 1 is a crisis.

Leonard: How can 5 not be worse than 1?

Raj: Yeah, Star Trek V, worse than I.

Sheldon: Okay, first of all, that’s a comparison of quality, not intensity. Secondly, Star Trek I is orders-of-magnitude worse than Star Trek V.

Raj: Are you joking? Star Trek V is the standard against which all badness is measured.

Sheldon: No, no, no. Star Trek V has specific failures in writing and direction, while Star Trek I fails across the board, art direction, costuming, music, sound editing.

Leonard: Can we just forget I said Defcon and go?

Raj: Star Trek V!

Scene: A corridor at the university

 

Sheldon: All right, will you at least stipulate that Star Trek IV: The Voyage Home is inarguably the best?

Raj: I have three words for you. Wrath of Khan.

Howard: Oh, thank God, you’re here.

Leonard: What’s the emergency?

Howard: I got the Mars Rover stuck in a ditch.

Sheldon: Where?

Howard: On a dusty highway just outside Bakersfield. Where do you think? On Mars!

Woman (peering out of door): Howard, is everything okay?

Howard: Yeah, baby, I’ll be right in.

Sheldon: You brought a girl to the Mars Rover control room?

Howard: Yeah, I picked her up in the bar. She’s a doctor. One free barium enema and my mother won’t care she’s not Jewish.

Leonard: Wait a minute, so the eye patch and the insults worked?

Howard: No, there were three other guys with eye patches, iIt was a fiasco. What did work was, “How’d you like to visit a secret government facility?”

Sheldon: So what exactly do you want us to do?

Howard: I need you and Raj to help me get the Rover out of the ditch, and I need you to get Stephanie out before somebody notices she’s here. She doesn’t exactly have clearance.

Sheldon: Really? They don’t let strange women from honky-tonks come in and play with $200million government projects on distant planets?

Howard: Yes, I was bad. Maybe she’ll spank me. Can we please move on?

Girl: Hey, Howard, you know, it’s getting late, so do I get to drive this thing or what?

Howard: Yeah. No. I’m sorry, but something’s come up. Kind of a Mars Rover, Mars Rover, can Howard come over, situation. So my friend Leonard is gonna take you home.

Girl: Oh, okay. Let’s go, friend Leonard.

Leonard: Okay.

Howard: I’ll call ya.

Girl: Yeah. So are you a scientist like Howard?

Leonard: No one’s a scientist like Howard.

Howard: My mother is so gonna love her.

Sheldon: Oh, how nice. Maybe they can carpool when they visit you in federal prison.

Scene: Leonard’s car. Leonard and the girl are kissing.

Girl: I’m sorry. I totally interrupted you. What, what, what were you saying?

Leonard: Just said Howard’s a terrific guy. He’s got a great sense of humour, he loves his mother, a lot, some people say too much.

Girl: I really like that you’re such a loyal friend.

Leonard: Yeah, I am loyal. You know, if you look at the big picture. Just, out of curiosity, did he ever have a shot with you?

Girl: Are you insane? The guy was wearing an eye patch.

Leonard: Then why did you?

Girl: He said that I could drive a car on Mars.

Leonard: Got it. So, can I see you again?

Girl: You’re not gonna see me now.

Leonard: Ooh. Cool.

Scene: The Mars Rover control room.

 

Howard: Anything?

Raj: Actually, I was just checking my e-mail. But, uh, no, the Rover is not responding.

Sheldon: I believe the appropriate metaphor here involves a river of excrement and a Native American water vessel without any means of propulsion.

Howard: Hang on, there’s got to be other options.

Raj: You could try calling Triple-A, but based on NASA’s latest timetable, they won’t get there for 35 years.

Sheldon: Plus I understand you have to be standing next to the vehicle with your card when they arrive.

Raj: Oh, snap.

Sheldon: Snap what?

Howard: OK, I guess we have to turn to Plan B.

Raj: What’s Plan B?

Howard: Erase all the hard drives, scrap the surveillance tapes, wipe our fingerprints off every surface and run.

Sheldon: Why wasn’t that Plan A?

Scene: The apartment.

 

Voice from television: REPORTER: A NASA spokesman states that due to the loss of data, they will most likely be unable to determine the cause of the Mars Rover’s malfunction. This is not the first time an exploratory mission to Mars has ended in disappointment.

Howard: Thank God for Plan B.

Penny: Howard, didn’t you say you worked on the Mars Rover?

Howard: No, you’re mistaken.

Penny: Yeah, when we first met, you said that if I went out with you, I could drive a car on Mars.

Howard: I don’t know what you’re talking about.

Leonard: Psst! Psst!

Sheldon: Will you all excuse me? Leonard is subtly signalling that he’d like to talk to me in private.

Penny: No. Yeah, I remember specifically. You started by asking if I was from Mars because my ass was out of this world.

Howard: Well, that does sound like me, but no.

Sheldon: Is there some problem?

Leonard: Yeah. Listen, I have to kinda sneak out for a while.

Sheldon: All right, goodbye.

Leonard: No, wait! If anyone asks you where I went, you don’t know.

Sheldon: Where are you going?

Leonard: I can’t tell you that.

Sheldon: Who would ask me?

Leonard: I can’t tell you that, either.

Sheldon: So you brought me in here to inform me that you can’t tell me where you’re going and you can’t tell me who might ask?

Leonard: Yeah, I really didn’t think this through.

Sheldon: Leonard, a moment.

Leonard: What?

Sheldon: If someone, and of course, we don’t know who this would be, does ask where you’ve gone, what should I say?

Leonard: I don’t know. Just tell them I went to the office.

Sheldon: Are you going to the office?

Leonard: No.

Sheldon: Then how can I say it convincingly?

Leonard: Just say, Leonard went to the office.

Sheldon: All right. Leonard went to (exaggerated) the office.

Leonard: What is? No, not like that! Just, Leonard went to the office.

Sheldon: This would have worked out a lot better if you’d just told me you were going the office.

Leonard: I’m going to the office.

Sheldon: See? Why don’t I believe you?

Leonard: I’m going out for a while.

Howard: Okay.

Sheldon: Doesn’t anyone want to know where he’s going?

Penny: Okay, where is he going?

Sheldon: Leonard is going to (exaggerated) the office.

Scene: The girl’s apartment.

Leonard: So how was work today?

Girl: Busy. I removed an appendix, a gall bladder and about a foot and a half of bowel.

Leonard: I’m hoping that’s three different guys.

Girl: No, just the one. He didn’t make it. So, how was your day?

Leonard: Oh, you know, I’m a physicist, so, I thought about stuff.

Girl: That’s it?

Leonard: Well, I wrote some of it down.

Girl: Are you done eating?

Leonard: Uh, yeah.

Girl: Oh, good. (Kisses him)

Leonard: If I knew you were waiting, I would’ve swallowed that lasagna whole.

Phone rings. Answering machine: You’ve reached Dr. Stephanie Barnett. Leave a message. Beep.

Howard (voice): Hey, Steph, it’s me again, Howard. Listen, if you’re free Friday, maybe we could have a little something to eat at my place. My mom cooks a hell of a brisket. Let me know. It’s Howard.

Leonard: I’ve had her brisket. Melts in your mouth.

Time shift

Steph: Maybe we should think about going to the bedroom.

Leonard: That’s a good idea. There’s a bed in there, and I’m very, very, very pro-bed.

Phone rings. Answering machine: You’ve reached Dr. Stephanie Barnett. Leave a message. Beep.

Howard (voice): Hey, it’s me again. Just want to let you know the head count for dinner Friday has gone up. My Aunt Betty and Uncle Elliot are coming in from Palm Springs. Oh, and if anybody should ask, you’re half-Jewish on your mother’s side. Okay, call me. It’s Howard.

Leonard: Don’t you think we should tell him you’re not interested?

Steph: Do you want me to stop and call him back right now?

Leonard: Dear God, no!

Time shift

Steph (from bedroom door): Oh, Leonard…

Phone rings. Answering machine: You’ve reached Dr. Stephanie Barnett. Leave a message. Beep.

Howard (voice): Hey, it’s me again. Howard. Listen, my cousins from Fort Lauderdale are flying in to meet you so that means we’re gonna have to move the dinner to a restaurant.

Howard’s Mother (voice): Tell her we’re going to the Olive Garden! I have a coupon from the paper.

Howard (voice): We’re not going to the Olive Garden, Mom!

Howard’s Mother (voice): Oh, Mr. Bigshot with his Red Lobster.

Howard (voice): I’ll call you back when we firm up the details. It’s Howard.

Scene: The laundry room

Penny: Oh, hey.

Leonard: Hey.

Penny: New shirts?

Leonard: Yeah, a couple.

Penny: Nice.

Leonard:  Thank you.

Penny: So, who’s the girl?

Leonard: I’m sorry?

Penny: Well, last time you bought a new shirt was when we were dating.

Leonard: So, uh, what we did was in fact dating?

Penny: Well, yeah, we did have a date.

Leonard: Exactly. Thank you. Do me a favour, tell Koothrappali that next time you see him.

Penny: So, who is she?

Leonard: Oh, she’s a doctor.

Penny: Oh, nice. A doctor doctor, or a you kind of doctor?

Leonard: Doctor doctor. Surgical resident. Smart, pretty. Let me ask you something. If your friend thinks he’s dating someone, but he’s not because, in fact, you’re dating her, does that make you a bad person?

Penny: Well, that depends.

Leonard: On what?

Penny: Is that friend Wolowitz?

Leonard: Yeah.

Penny: Screw him. You’re fine.

Leonard: Are you sure?

Penny: Well, have you slept with her yet? You dog! Good for you.

Leonard: Does that change things?

Penny: No.

Leonard: So why’d you ask?

Penny: I’m nosy. See ya.

Scene: Outside Howard’s front door.

 

Howard’s Mother (voice): Howard, get the door!

Howard (voice): Really? Is that what you do when someone knocks? Thank you. I had no idea! (opening door) Hey, buddy. What brings you to my little slice of hell?

Howard’s Mother (voice): Who is it?!

Howard: It’s Leonard!

Howard’s Mother (voice): You’re gonna have to play outside! I’m not dressed to receive!

Howard: No one cares, Ma! So, what’s up?

Leonard: Listen, I need to talk to you about something.

Howard (his phone rings): Momentito. Yello. Oh, Stephanie, thanks for calling me back. I was worried… Oh… Uh-huh… Uh-huh… Uh-huh… No, I understand… Sure, we can be friends. Absolutely. Thanks for calling. Yeah, you have a nice day, too. (To Leonard) You are dead to me.

Scene: The apartment

 

Raj: Okay, who gets the extra dumpling?

All: Rock-paper-scissors- lizard-Spock.

Sheldon: Okay, one of us is going to have to stop putting up Spock.

Howard: How do we decide that?

All: Rock-paper-scissors-lizard-Spock. Oh!

Leonard: Oh, hey, guys.

Sheldon: Hello.

Raj: Hey.

Leonard: Hi, Howard. Howard?

Howard: Sheldon.

Sheldon: Howard is employing a schoolyard paradigm in which you are, for all intents and purposes, deceased. He intends to act on this by not speaking to you, feigning an inability to hear you when you speak and otherwise refusing to acknowledge your existence.

Leonard: That’s just ridiculous. Why are you cooperating with him?

Sheldon: I don’t make the rules, Leonard.

Leonard: Howard, come on, I didn’t plan on this. These things just happen. Usually not to me, but they do happen.

Howard: Did someone just feel a cold breeze?

Sheldon: I believe this is an extension of the death metaphor. The cold breeze is the so-called ectoplasmic issue of a disembodied soul passing by.

Raj: You know, screw it, I’m just gonna eat the dumpling.

Leonard (answering door): Oh, hi, Steph, come on in.

Steph:  Is this a bad time?

Leonard: Yeah, but I don’t see a better one on the horizon, so…

Howard: Oh, if it isn’t Mrs. Dead to Me.

Steph: Hello, Howard.

Howard: Sheldon?

Sheldon: Look I’m sorry, you violated the terms of your metaphor by acknowledging her existence. I’m out.

Leonard: He just won’t listen to me.

Steph: Okay, I guess it’ll just be the three of us then.

Leonard: Hmm. Lisa’s gonna be disappointed.

Steph: Yeah.

Howard: Lisa?

Steph: Yeah, my roommate. She just went through a really bad breakup and I thought she might like to meet somebody fun like you.

Howard: Leonard, Stephanie, you’re alive, it’s a miracle!

Scene: The apartment kitchen. Howard is on the phone.

 

Howard: So, anyway, Lisa, I just wanted to tell you again how much I enjoyed the other night, and again, I’m sorry for how it ended. But again, if you could let me know about Friday. My mother needs a head count so she can know how big a brisket to get.

Leonard: Howard, Howard, look at this.

Howard: Anyway, call me. It’s Howard.

Voice from TV: The possibility of life on Mars has long fascinated scientists and laypersons alike. It’s unclear how the Mars Rover got into the crevice, but one thing’s certain, the data which it has sent back contain the first clear indications that there may have been life on Mars. It’s a scientific discovery that has staggering implications for all mankind. Unfortunately, we’ll never know who’s responsible.

Howard: Son of a bitch.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 99 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

DrumLiet 
24.09.2019 vers 22h

Juju1299 
26.08.2019 vers 11h

pilato 
18.08.2019 vers 14h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

stella 
26.12.2018 vers 20h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Saison 11 sur Netflix !

Saison 11 sur Netflix !
La série continue sur Netflix  A partir du 01 septembre 2019, la saison 11 de The Big Bang Theory...

HypnoAwards 2019

HypnoAwards 2019
Dans la catégorie Meilleure comédie du network, The Big Bang Theory ressort grande gagnante. Elle...

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

langedu74, 18.10.2019 à 18:35

HypnoClap : il reste 4 chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards ! Et toujours les jeux d'Halloween

pretty31, Avant-hier à 12:46

Plus que deux chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

juju93, Avant-hier à 17:48

Encore 3 jours pour voter à la 3ème catégorie des L d'or (awards) de The L Word : personnage secondaire masculin. Oui nous avons aussi des hommes !

ophjus, Avant-hier à 19:50

Bonsoir, un nouveau sondage est sur le quartier Reign, pas besoin de connaître la série !

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site