VOTE | 405 fans

#204 : L'Equivalence du Griffon

 

Résumé : Raj' est élu l'une des 30 personnes de moins de 30 ans à surveiller dans l'avenir. Il devient alors très arrogant et n'hésite pas à lourdement, draguer Penny.

 

Popularité


4 - 3 votes

Titre VO
The Griffin Equivalency

Titre VF
L'Equivalence du Griffon

Première diffusion
13.10.2008

Première diffusion en France
11.04.2009

Vidéos

Sheldon sourit

Sheldon sourit

  

Plus de détails

Scenario : Tim Doyle, Stephen Engel, Chuck Lorre & Bill Prady 
Réalisation :
Mark Cendrowski


Guests:
Mark Harelik (Steven Gablehauser), Alice Amter (Mme Koothrappali), Brian George (Dr Koothrappali)

Leonard, Howard et Penny sont dans le salon de Léonard il se partage des repas chinois. Howard fait des remarques déplacées alors qu’il est assis à côté de Penny quand elle lui demande de changer de place. Sheldon rentre, il s’essuie les mais avec des lingette et demande à Penny de changer de place car elle est à sa place. Il propose à Penny une petite lingette mais elle décline l’offre et lui demande pourquoi il en utilise, Howard et Léonard essai de l’empêché de demander ça mais trop tard Sheldon se lance dans un discours sur les serviettes en papier et les sèches-mains. Penny lui demande si les sèches-mains ne sont pas plus hygiéniques, Léonard et Howard lui disent de ne pas demander et Sheldon se relance dans un discours. Rajesh arrive en parlant mais quand il voit Penny il se bloque, elle lui demande alors s’il croit qu’un jour il arrivera à lui parler devant elle sans avoir bu de l’alcool et il secoue la tête pour lui dire non. Penny décide d’aller chez elle pour manger seule mais Léonard lui dit qu’elle peut rester alors elle lui répond qu’entre lui qui ne parle pas (Rajesh), lui qui parle (Sheldon) et lui (Howard), elle dit qu’elle est aussi bien toute seule, elle se lève et dit à la prochaine mon petit homme bizarre à Rajesh et lui fait un petit bisou sur la joue puis sort de l’appartement. Rajesh fait un sourire et dit qu’elle est si attentionnée.

Ils lui demandent c’est quoi la grande nouvelle qu’il voulait leur dire. Il leur dit alors que la planète qu’il a découvert que Léonard nomme 2008NQSub17 mais Rajesh préfère l’appelle planète Bollywood. Grâce à sa découverte People magasine la nommé l’un des 30 en dessous des 30 à suivre. Les autres sont stupéfaits et le félicitent sauf Sheldon qui lui demande ce que c’est 30 en dessous des 30 à suivre pour aller ou. Rajesh lui explique alors que c’est les 30 visionnaires en dessous de 30 ans à suivre alors qu’ils sont à la préconception de leur domaine. Sheldon lui répond que même en 1 million d’années il n’aurait jamais trouvé. Rajesh et content car ils l’ont mis avec un gars qui combat la fin en Indonésie, un psychothérapeute qui grâce à des dauphins réhabilite des prisonniers et aussi Ellen Page qui est la star d’un petit film indépendant Juno. Howard dit qu’il rêve de se la faire et léonard lui répond qu’il se ferait même les dauphins. Howard demande à Rajesh s’il va mentionner son nom pour le support de la caméra télescopique qu’il a utilisé mais Rajseh lui dit qu’il est désoler mais que ça ne figurera pas dans son émouvant discours qu’il va faire sur sa vie. Il leur fait un bout de son discours comme quoi qu’il était pauvre mais Howard lui rappel que son père et gynécologue et qu’il roule dans une limousine et Rajesh lui répond que c’est une location. Sheldon trouve que ce n’est pas très clair, il se demande s’il y a un comité de lecture qui détermine quels scientifiques doit être nominés. Rajesh souligne alors que c’est People magasine et qu’ils l’ont choisi lui. Sheldon se demande qui est ce People et Rajesh lui dit que c’est le People du People. Sheldon veut savoir qui ils sont, quelles sont leurs références, sont-ils qualifiés, il veut bien qu’il a découvert par accident un bout de roche qui ce ballade dans le système solaire depuis des milliards d’années mais qu’en quoi c’est plus digne d’intérêt que toute les autres découvertes faites pas des scientifiques de moins de 30 ans. Rajesh est alors fâché et se lève et va dans la cuisine. Léonard demande alors à Sheldon s’il est fier de lui et Sheldon lui répond qu’en générale oui.

Sheldon est dans son bureau à la faculté, il travail sur son tableau blanc quand Léonard et Howard viennent le voir car ils veulent aller s’excuser auprès de Rajesh et l’invité à dîner. Sheldon ne comprend pas pourquoi il doit aller s’excuser et Léonard lui explique qu’hier n’on pas été très enthousiaste pour lui quand il leur a appris la nouvelle. Sheldon se demande si Léonard essaie de lui faire passé un message et Howard lui dit que le monsieur essaie de lui dire qu’il n’est qu’un gland. Sheldon comprend enfin mais n’est pas du même avis qu’eux. Il dit que c’est lui qui c’est montré le plus stimulent d’eux 3. Léonard souhaite qu’il s’explique et Sheldon s’exécute et entre dans une théorie sur le fait de placé la barre trop basse et qu’après il se repose sur ses lauriers. Léonard lui dit qu’ensuite si c’est la meilleure chose qui puisse lui arrivé dans toute sa vie, Sheldon lui dit qu’il n’avait pas songer à ça et qu’il avait oublier que par moment que les autres on des limites. Sheldon se lève et par avec Léonard et Howard qui se demande s’il peut ressentir la tristesse mais Léonard ne lui dit pas vraiment.

Léonard leur dit que des qu’ils entrent dans son bureau, ils doivent lui montrés qu’ils sont content pour lui mais Sheldon lui dit que ce n’est pas le cas. Howard lui demande de faire semblent en disant que lui pourrait râler que sans son stabilisateur à télescope il n’aurait jamais découvert cette planète mais qu’il est au-dessus de ça. Sheldon demande alors comment il doit faire. Léonard lui dit un petit sourire, Sheldon s’exécute mais le résultat est plutôt effrayant. Léonard lui doit alors qu’ils sont venu voir Rajesh, pas tuer Batman. Sheldon arrête de sourire. Howard lui propose de faire un essaie sans les dents, Léonard lui dit que ça ira comme ça même si ce n’est pas le cas.

Ils entrent dans le bureau. Ils lui disent qu’ils sont venu l’invité ce soir pour dîner pour fêter sa nomination. Sheldon se met à sourire. Rajesh accepte leur invitation quand le Dr Gablehauser entre, chacun le salut et il salut chacun sous le nom de Dr sauf Howard il l’appel monsieur Wolowitz. Il leurs demande qui dans cette pièce à découvert une étoile, Rajesh lui dit alors qu’en fait 2008NQSub17 est un corps planétaire, il lui dit alors qu’il ne parler pas de lui mais de lui-même, en disant que Rajesh est l’étoile qu’il a découvert. Sheldon lui dit alors qu’il ne l’a pas découvert mais que c’est à peine s’il a remarque Rajesh, un peu comme Rajesh avec son 2008NQSub17. Léonard l’appel pour qu’il s’arrête et Sheldon s’excuse et se remet à sourire. Le Dr Gablehauser veut trouver un nouveau bureau pour Rajesh, mais Rajesh ne veut pas trop alors Gablehauser lui propose le bureau d’une personne et Rajesh lui dit qu’il préfère le bureau d’une autre personne puis il le reçoit mais Howard n’est pas de cette avis car il l’avait demander en 1er, Sheldon s’énerve lui qu’il lui offre un bureau alors qu’il lui refuse des serviettes dans les toilettes mais Léonard le rappel et Sheldon qui trouve ça dur se remet à sourire et boude des que Rajesh ne le regarde pas. Gablehauser leur demande alors qu’est ce qu’il fait fonctionner cette établissement, Léonard, Howard et Sheldon se concerte et réponde la science et Gablehauser leur dit l’argent, Howard dit à Léonard qu’il lui avait dit. Gablehauser leur dit que la photo de Rajesh dans le magasine People va leur rapporter une pile de billet aussi haute qu’Howard. Howard souligne qu’il a un diplôme d’étude supérieur et Gablehauser lui dit qui ne la pas, il propose ensuite à Rajesh de se joindre à lui pour manger. Alors qu’ils partent, Sheldon s’efforce encore de sourire. Léonard lui dit qu’il peut arrêter et Sheldon se touche les joue car ça lui fait très mal.

Au restaurant, Rajesh leur raconte comment c’était avec Gablehauser, il est aller chez People magasine pour une séance photo. Il raconte comment la séance c’est passé. Les autres n’apprécie pas trop et Sheldon ne peut s’empêcher de faire une remarque et se fait bousculer par Léonard alors il se remet à sourire. Le portable de Rajesh sonne, il décroche c’est son assistant ce qui ne plait pas à Howard car quand lui il veut un stylo, il est obliger de braquer une banque car il ne lui en donne pas. Sheldon se demande s’ils en rempli leur obligations sociales et Léonard lui dit encore. Rajesh à pris la grosse tête ce qui énerve un peu les autres. Sheldon demande s’ils peuvent y aller mais Léonard lui dit non mais bientôt. Rajesh les invite alors à une fête chez People magasine, ils ne sont pas si content mais Rajesh en rajoute en disant qu’ils n’auront pas d’accès VIP car en fait, il ne le sont pas car se sont des P. Sheldon lui demande alors s’il sait qu’il y a une tribu ou si un chasseur se vante trop de ses exploits, il se fait tuer et qu’ils font un tambour avec sa peau pour chasser les mauvais esprits et qu’il comprend cette tribu puis il se remet à sourire. Penny arrive et ramène une autre boisson à Rajesh. Il demande ensuite s’ils viennent à la soirée mais chacun décline l’offre gentiment sauf Sheldon qui lui dit qu’il pourrait venir mais qu’il n’en a pas envie. Penny se demande de quoi ils parlent et Rajesh lui explique puis elle demande au autres pourquoi ils n’y vont pas. Elle ne comprend pas pourquoi des amis ne soutiennent pas leur ami et qu’il ne sont pas là pour ce grand événement. Sheldon craque et sort une théorie à Penny que Howard souligne également. Elle ne les comprend toujours pas alors Rajesh lui propose d’être sa cavalière ce qu’elle accepte puis elle leur dit qu’ils devraient avoir honte. Rajesh dit alors qu’il a rencard avec Penny et que Léonard lui rame depuis 1 an avec elle. Sheldon demande maintenant et Léonard répond en s’en va puis ils se lèvent et laisse seul Rajesh à sa table. Rajesh se retourne et dit a un gars au bar qu’il sera dans People magasine et le gars se retourne (c’est Charlie Sheen) et lui dit qu’il doit l’appeler quand il fera la couverture.

Rajesh arrive chez Penny avec 2 coupes de champagnes à la main. Penny sort et le trouve très élégant, elle lui demande d’où vienne c’est verre et il lui dit de la limousine. Il lui donne un verre et lui qu’elle pourra le boire quand elle sera prête mais Penny lui dit qu’elle est déjà prête alors il lui demande si c’est ce qu’elle compte porter, elle lui dit qu’oui, il lui dit qu’il la verrait avec quelque chose de plus exotique. Penny refuse et boit son verre. Il s’apprête à partir quand Léonard arrive des escaliers. Ils le salut, Léonard dit a Penny qu’elle est très jolie, ils répondent (Rajesh et Penny) merci. Alors qu’ils s’apprêtent à partir Rajesh demande à Léonard s’il a vu sa limousine en bas, Léonard dit qu’oui et Rajesh dit que c’est plus spacieux que la maison de ses grands-parents. Léonard lui dit qu’il est ravi, Rajesh continue mais Penny le prend par le bras pour partir, Rajesh chante dans les escaliers. Léonard rentre chez lui. Howard est sur l’ordinateur portable à chercher des femmes croates pour lui et Léonard sur le site preteatoutpourunecarteverte.com, Howard lui propose même son pseudo mais Léonard n’est pas tenté, il préfère dîner et dormir. Sheldon arrive, il demande comme a chaque fois si son repas est préparé comme il faut en énumérant les différents points puis le remercie et lui demande pourquoi il a était aussi long, mais Léonard lui dit de se taire et manger. En ouvrant sa boite Sheldon voit que c’est émietté au lieu de coupé en dé, il lui dit qu’il doit vérifier avant d’accepter la commande mais Léonard n’est pas d’humeur. Sheldon lui demande si la sortie de Penny avec Rajesh le perturbe. Sheldon raconte alors un histoire de son enfance sur son chat veinard qui est mort écrasé par le camion de glace et qui a permis à Sheldon de se trouver un nouveau compagnon qui lui correspondait plus contre qui il pourrait se blottire et capable de tuer sur commande par télépathie, Howard lui dit alors que l’animal n’était pas un petit chien et Sheldon lui dit que non, mais ce qu’il voulait c’était un griffon moitié aigle moitié lion mais ses parents on refusé alors qu’il on payer des leçon de natation à sa sœur. Léonard et Howard ne comprennent pas ou il veut en venir alors Sheldon leur dit qu’avec sa nouvelle gloire, Rajesh pourrait partir et qu’il devrait élevé un nouvel ami. Sheldon dit que c’est enviable mais trop long mais plutôt un robot automate comme dans les parque d’attraction combiner à l’intelligence artificiel fait par les Japonais pour avoir un Abraham Lincoln parlant plusieurs langues. Howard lui dit qu’il est cinglé et léonard dit qu’il pourrait rencontré d’autre personnes que ça ne pourrait pas les tué mais Sheldon lui dit que si car il ne sait pas qui ils seront et dit aussi qu’il n’est pas cinglé car sa mère lui a fait passé des tests. Ils émettent les points que devrait avoir leur nouveau meilleur ami et ils en conclut que leurs ami devrait être Ironman.

Rajesh est ivre et chante quand il arrive chez lui avec Penny qui le porte pour l’aider à marcher. Penny veut s’en aller mais Rajesh lui dit qu’elle devrait rester car la soirée n’est pas finit, c’est à ce moment que les parents de Rajesh l’appel par caméra et Rajesh leur présente Penny comme son nouveau flirt. Penny leur qu’elle ne l’est pas. C’est parents ne sont pas content car elle n’est pas indienne. Ils commencent à se disputer puis Rajesh s’arrête et leur dit qu’il doit aller vomir. Ils parlent alors avec Penny, elle les pose et s’en va et revient pour leur dirent qu’ils auraient étaient content de l’avoir comme belle fille et repart.

Le lendemain Penny en peignoir voit sous sa porte une lettre arrivée, elle ouvre la porte c’est Rajesh qui ne lui répond pas et lui tend la lettre mais Penny veut qu’il lui dise de vive voix. Rajesh met du temps et finit par dire doucement et timidement désolé et Penny le prend dans ses bras. Léonard sort et les voit. Penny rentre chez elle, Rajesh se tourne vers Léonard et lui fait un signe avec ses 2 pouces, Sheldon arrive, Léonard le regard et Sheldon se met à sourire. 

Leonard, Penny et Howard sont dans le salon, ils partagent un repas chinois

 

Leonard : Alors, le poulet Kung Pao, c'est pour Raj.

Penny : Moi, c'est les boulettes.

Howard : Ça, tu peux le dire.

Penny : C'était dégueu, Howard.

Howard : En bien ou en mal ?

Leonard : Crevettes au homard ?

Howard : C'est pour moi. Viens voir papa, petit délice non casher. Je ne parle pas forcément de la nourriture.

Penny : Change de place.

 

Sheldon rentre et demande à Penny de changer de place.

 

Sheldon : Change de place. - Lingette ?

Penny : Pourquoi tu...

Leonard / Howard : Ne demande pas !

Sheldon : Je vais te le dire. Je dois me désinfecter les mains parce que l'université a remplacé les serviettes en papier par des sèche-mains.

Penny : Les sèche-mains sont pas plus hygiéniques ?

Leonard / Howard : Non !

Sheldon : Les sèche-mains sont de vrais incubateurs pour les bactéries et la vermine. Ce serait plus hygiénique si un babouin qui a la peste soufflait sur mes mains.

 

Raj entre à son tour. Il pile en apercevant Penny.

 

Raj : Les gars, je viens d'avoir une nouvelle incroya...

Penny : Tu penses qu'un jour, tu pourras parler devant moi sans avoir bu de l’alcool avant ? OK, je vais manger chez moi, toute seule.

Leonard : T'es pas obligée.

Penny : C'est bon. Entre lui qui parle pas, lui qui parle, et lui... Je serai mieux toute seule. Au revoir, pauvre petit homme étrange.

Raj : Elle est si attentionnée.

Howard : Alors ?

Raj : Vous savez, la planète que j'ai découverte ?

Leonard : Oui, 2008-NQ Sub-17.

Raj : Ou comme je la surnomme : Planet Bollywood. People magazine me nomine parmi les 30 de moins de 30 à voir.

Howard : Félicitations. C'est génial.

Sheldon : Excuse-moi, 30 quoi de moins de 30 quoi à voir pourquoi ?

Raj : 30 visionnaires de moins de 30 ans à voir renverser les préconceptions.

Sheldon : Même avec un million d'essais, j'aurais jamais trouvé.

Raj : Ils m'ont mis avec un mec qui lutte contre la famine en Indonésie, un psychiatre qui utilise des dauphins pour la réinsertion de prisonniers, et Ellen Page, star du charmant petit film indépendant Juno

Howard : Je me la taperais bien, elle.

Leonard : Tu te taperais même les dauphins.

Howard : Je serai mentionné pour avoir construit le support de ta caméra-télescope ?

Raj : Désolé, je ne dis rien là-dessus dans mon émouvant discours sur un modeste garçon de New Delhi qui surmonte pauvreté et injustices, et part en Amérique pour atteindre les étoiles.

Howard : La pauvreté ? Ton père est gynécologue. Il roule dans une limousine.

Raj : Elle est louée.

Sheldon : Je suis troublé. Y a-t-il eu une espèce de jury pour déterminer quels scientifiques nominer ?

Raj : Un jury ? C'est People magazine. C'est eux qui m'ont choisi.

Sheldon : Eux qui ?

Raj : Les gens de chez People

Sheldon : Mais qui sont ces gens précisément ? Sont-ils accrédités et qualifiés ? Pourquoi la découverte fortuite d'un bout de caillou qui traîne dans le système solaire depuis des milliards d'années serait plus notable que n'importe quelle autre avancée faite par un moins de 30 ans ?

Raj : Je parie que les amis d'Ellen Page lui sortent pas des trucs pareils.

 

Raj en colère se lève et s’éloigne.

 

Leonard : Tu es fier de toi ?

Sheldon : Généralement, oui.

 

Plus tard, Sheldon fait des calculs sur un paper-board à la fac.

 

Sheldon : Voilà mon neutrino manquant. Tu te cachais sous la forme d'une charge déséquilibrée, n'est-ce pas, petit diable sub-atomique ?

 

Leonard et Howard entrent dans le bureau.

 

Sheldon : J'ai trouvé mon neutrino manquant !

Howard : Cool, on peut enlever l'avis de recherche.

Leonard : On va s'excuser auprès de Raj et l'inviter au resto.

Sheldon : S'excuser de quoi ?

Leonard : Il nous a annoncé une bonne nouvelle et on l'a pas vraiment soutenu.

Sheldon : Je sens que tu essayes de me dire quelque chose.

Howard : Tu as été un énorme trou du cul.

Sheldon : Non, je proteste. De nous trois, c'est moi qui l'ai soutenu le plus.

Leonard : Ah oui ? Je t'écoute.

Sheldon : Raj pourra-t-il atteindre l'excellence si on place la barre trop bas ? Quand j'avais 11 ans, ma sœur a offert à mon père une tasse "meilleur papa du monde", et il s'est reposé sur ses lauriers jusqu'à sa mort.

Leonard : Essayons autrement. Et s'il ne fait jamais mieux que cet article dans People magazine

Sheldon : Je n'y avais pas songé.

Leonard : Allez.

Sheldon : J'oublie souvent que les autres ont des limites. C'est si triste.

Howard : Il peut ressentir la tristesse ?

Leonard : Pas vraiment. Nous, on appelle ça de la condescendance.

 

Devant le bureau de Rajesh

 

Leonard : Une fois entrés, montrons-lui qu'on est contents pour lui.

Sheldon : Mais je ne le suis pas.

Howard : Fais semblant, alors. Moi, je pourrais lui rabâcher que sans mon support de télescope, il n'aurait jamais trouvé ce ridicule petit tas de boue cosmique. Mais je ne le ferai pas.

Sheldon : Bien, qu'est-ce que je fais ?

Leonard : Souris.

Howard : Ça fait vraiment peur.

Leonard : On vient voir Koothrappali, pas tuer Batman.

Howard : Essaie avec moins de dents.

Leonard : Ça ira. Entrons. Salut, Raj.

Raj : Salut. Ça va ?

Howard : On veut t'inviter au resto, ce soir.

Leonard : Pour fêter ton "30 de moins de 30". N'est-ce pas Sheldon ?

Raj : C'est sympa, ça me fait plaisir.

 

Gablehauser entre à son tour dans le bureau.

 

Gablehauser : Bonjour Messieurs.

Raj : Dr Gablehauser.

Gablehauser : Dr Koothrappali.

Leonard : Dr Gablehauser.

Gablehauser : Dr Hofstader.

Sheldon : Dr Gablehauser.

Gablehauser : Dr Cooper.

Howard : Dr Gablehauser.

Gablehauser : M. Wolowitz. - Petite question : qui dans cette pièce a découvert une étoile ?

Raj : En fait, 2008-NQ Sub-17 est un corps planétaire.

Gablehauser : Non, je parle de moi. Vous, mon jeune ami exotique, vous êtes mon étoile !

Sheldon : Vous ne l'avez pas découvert. Vous aviez à peine remarqué sa présence. Un peu comme il l'a fait avec 2008-NQ Sub-17.

Leonard : Sheldon !

Sheldon : Désolé.

Gablehauser : Il vous faut un meilleur bureau qui reflète votre statut.

Raj : Ne vous embêtez pas.

Gablehauser : L'ancien bureau de Von Gerlich ?

Raj : Celui de Fishbein est plus grand.

Howard : J'avais dit prem’s pour celui de Fishbein le jour où il a commencé à venir au bureau en peignoir.

Sheldon : Tandis qu'il a un nouveau bureau, nous, on n'a pas d'essuie-mains aux WC ?

Leonard : Sheldon !

Sheldon : Bon sang, que c'est difficile !

Gablehauser : Dites-moi, quel est le but de ce laboratoire ?

Leonard : La science ?

Gablehauser : L'argent.

Howard : Je vous l'avais dit.

Gablehauser : Et sa photo dans People magazine nous rapportera un tas de billets plus haut que... Plus haut que vous.

Howard : J'ai un master.

Gablehauser : Comme tout le monde. Dr Koothrappali, vous avez déjà mangé dans la salle à manger du président ?

Raj : Je ne savais même pas que ça existait.

Gablehauser : C'est la même nourriture qu'à la cafétéria, mais en frais. Venez, mon petit.

Raj : OK, mon grand. À ce soir, les gars.

Leonard : Tu peux arrêter de sourire.

 

Plus tard, à la cafétéria, Raj raconte à ses amis ce qu’il vient de se passer.

 

Raj : Après un repas mémorable, on est passés à la séance photo de People magazine. Vous avez déjà vu une séance photo ? C'est génial. L'appareil photo m'aime et c'est réciproque. J'ai pris cette pose, avec un ciel étoilé en arrière-plan. Ils rajouteront une supernova après, c'est la métaphore parfaite de mon talent incandescent.

Sheldon : Oui, une boule de gaz enflammé qui s'effondre sur elle-même.

 

Le portable de Raj sonne.

 

Raj : Excusez-moi. C'est mon assistant, Trevor. (au téléphone) Koothrappali, j'écoute.

Howard : Il a un assistant ? Si je veux un nouveau stylo, je dois braquer une banque.

Sheldon : On en a fini avec les obligations sociales ?

Leonard : Pas encore.

Raj (au téléphone): Mets-le dans mon agenda, mais trouve-moi une raison pour ne pas y aller. D'accord ? Koothrappali, terminé. - Que Dieu le bénisse. Que ferais-je sans lui ?

Leonard : Tu l'as depuis cet après-midi.

Raj : Oui, mais ça me plaît bien d'avoir un laquais.

Leonard : Un laquais ?

Raj : C'est politiquement incorrect ? En Inde, on les appelle les intouchables.

Sheldon : On y va ?

Leonard : Non, mais bientôt.

Raj : En parlant d'intouchables, j'ai une super nouvelle pour vous. People magazine donne une réception et j'ai réussi à vous faire inviter.

Howard : Super, merci.

Raj : De rien. J'ai pas pu vous avoir des accès VIP parce que c'est pour les VIP, et vous n'êtes que des... P.

Sheldon : Il y a une tribu en Papouasie où, quand un chasseur se vante trop de ses succès, les habitants du village le tuent. Puis, ils chassent les mauvais esprits avec un tambour fait de sa peau. Superstitions idiotes, bien sûr. Mais on peut les comprendre.

Penny (en apportant un autre verre) : Et voilà. Mais bois-le lentement.

Raj : Je peux compter sur mes potes, samedi soir ?

Howard : J'adorerais, mais je peux pas venir.

Leonard : C'est que... Non

Sheldon : Je pourrais, mais je viendrai pas.

Penny : Vous parlez de quoi ?

Raj : Il y a une réception pour mon article, samedi.

Penny : Vous n'y allez pas ? Incroyable. Raj fête sa réussite exceptionnelle, et vous n'allez pas avec lui ?

Sheldon : Ça aurait été exceptionnel si le corps planétaire qu'il a découvert se précipitait sur la Terre et qu'il l'avait détruit par la pensée.

Howard : Ça serait cool. J'irais à cette réception.

Penny : Ça va être énorme. Raj est dans People magazine sans avoir besoin de mettre en cloque Britney Spears ou sa sœur.

Raj : Tu veux m'accompagner ?

Penny : Bien sûr, c'est un honneur.

Raj : Vraiment ? Cool.

Penny : Vous devriez avoir honte.

Raj : J'ai un rencard avec Penny. Dire qu'il t'a fallu un an.

Sheldon : Maintenant ?

Leonard : On s’en va.

 

Ils se lèvent tous les 3, laissant Raj seul à sa table. Il interpelle ses voisins.

 

Raj : Mon pote, je vais être dans People magazine

Charlie Sheen (lève ses lunettes et se tourne) : Appelle-moi quand tu fais la couverture.

 

Plus tard, Raj qui a bu, vient chercher penny.

 

Penny : Raj, quelle classe !

Raj : Je sais, je resplendis comme le soleil au zénith.

Penny : C'est ça. Un peu tôt pour le champagne, non ?

Raj : C'était dans la limousine. Ils ont envoyé une limousine. J'ai une limousine. J'adore ce mot. Tu peux boire en te préparant.

Penny : Je suis prête.

Raj : Tu vas porter ça ?

Penny : Oui, pourquoi ?

Raj : J'espérais quelque chose de plus... fantasmagorique.

Penny : Eh bien, ne fantasme pas trop.

Raj : C'est parti, on décolle. On va tout péter !

 

Leonard arrive sur le palier.

 

Penny : Salut, Leonard.

Raj : Mec.

Leonard : Tu es superbe.

Penny et Raj : Merci.

Penny : On y va. Bonsoir.

Leonard : Bonsoir.

Raj : Leonard, t'as vu ma limousine, en bas ? Mon papy a été élevé dans une maison plus petite que ça.

Leonard : Génial.

Raj : Et avec moins à manger.

Penny : Allez, viens.

 

Leonard entre dans l’appartement, Howard est sur le PC.

 

Howard : Plus besoin de te morfondre pour Penny. Des centaines de Croates attendent qu'on les contacte.

Leonard (qui lit par-dessus son épaule) : Tout-pour-un-visa.com ?

Howard : Utilise mon compte. "Riche Gros Pénis".

Leonard : Tu déconnes.

Howard : Faut que ce soit facile. Elles apprennent l'anglais.

Leonard : Sans moi.

Howard : Tu vas rester là et pleurer parce que Penny sort avec Dr Apu du Kwik-E Mart ?

Leonard : Ils sortent pas ensemble, et c'est raciste.

Howard : C'est pas raciste. C'est un personnage populaire des Simpson

Leonard : On mange ? J'ai envie de me coucher. Avec un peu de chance, c'est ce soir que mon apnée du sommeil me tuera.

Sheldon : T'as demandé le poulet au brocoli en dés, pas râpé ? Même si le menu dit "râpé" ? Riz brun, pas blanc ? T'as pris la moutarde chez le Coréen ? Et la sauce soja faible en sodium au marché ?

Leonard : Tiens

Sheldon : Merci.

Leonard : De rien.

Sheldon : T'en as mis du temps.

Leonard : Assieds-toi et mange.

Sheldon : D'accord.

Leonard : Oui, c'est râpé. Qu'est-ce que j'y peux ?

Sheldon : Tu devrais vérifier avant d'accepter les plats.

Leonard : Désolé.

Sheldon : T'as été distrait par la possibilité que Koothrappali ait des rapports intimes avec Penny ?

Leonard : Ils vont pas avoir de rapports intimes.

Sheldon : Alors, tu n'as pas d'excuse. Cette histoire avec Koothrappali me rappelle mon enfance.

Howard : Encore un conte de la Panhandle

Sheldon : Ça, c'est le nord du Texas. Moi, je suis de l'est, la région du Golfe, où résident de nombreux pêcheurs vietnamiens.

Leonard : C'est une histoire de pêcheurs ?

Sheldon : Bref, quand j'avais 8 ans, un camion de livraison a écrasé notre chat, Fortuné.

Howard : Fortuné ?

Sheldon : Oui.

Leonard : C'est un handicapé de l'ironie. Laisse tomber.

Howard : Un chat mort nommé Fortuné. Poursuis.

Sheldon : Alors que les autres étaient en deuil, j'ai réalisé que son décès prématuré m'offrait l'occasion de le remplacer par un animal plus adapté à mes besoins : un compagnon fidèle qui me ferait des câlins la nuit, mais capable de tuer sur ordre télépathique.

Howard : Pas un chiot, donc ?

Sheldon : Pitié, rien d'aussi commun. Je voulais un griffon.

Leonard : Un griffon ?

Sheldon : Moitié aigle, moitié lion.

Leonard : Et mythologique.

Sheldon : Aucun rapport. J'étudiais la technologie de l'ADN recombinant, et j'étais sûr de pouvoir en créer un, mais mes parents ont refusé de se procurer les ovules d'aigle et le sperme de lion nécessaires. Et ma soeur a eu les leçons de natation qu'elle voulait.

Howard : C'est pas qu'on apprécie pas les bonnes histoires de sperme de lion, mais où tu veux en venir ?

Sheldon : Ici : si Koothrappali adopte une nouvelle vie de renommée superficielle et non méritée, c'est peut-être l'occasion de nous créer une meilleure cohorte.

Leonard : Tu veux produire un nouvel ami ?

Sheldon : C'est une option, mais qui en a le temps ? Mais écoutez ça. Les Japonais font des avancées sur l'intelligence artificielle. Combinez ça avec des animatroniques créés par les ingénieurs de Disney, et on jouera à Halo avec un Abraham Lincoln polyglotte.

Howard : Ne le prends pas mal, mais tu es fou.

Leonard : C'est possible, mais ça ne nous tuerait pas de faire des rencontres.

Sheldon : Si, ça pourrait nous tuer. On peut tomber sur des meurtriers, des porteurs de pathogènes inhabituels. Et je ne suis pas fou. Ma mère m'a fait examiner.

Leonard : Notre nouvel ami devrait être quelqu'un de confiance. Un type qui nous protège.

Howard : Et il devrait être riche et habiter près de la plage pour qu'on puisse faire des fêtes.

Sheldon : Et aimer la technologie, comme nous.

Howard : Et connaître des tas de femmes.

Leonard : Voyons voir. Pognon, femmes, technologie. On est d'accord. Notre nouvel ami sera... Iron Man.

 

Raj est complètement ivre quand penny le ramène  l’appartement.

 

Raj : Bienvenue au Raj Mahal.

Penny : C'est très joli. Bonne nuit.

Raj : Attends, la soirée est pas finie.

Penny : Si.

Raj : Il est temps de mettre du R. Kelly et de se rouler des pelles.

Penny : Quoi ? La soirée est déjà finie ?

 

Le téléphone sonne.

 

Raj : Attends, attends ! C'est mes parents qui appellent d'Inde. Je veux que tu les rencontres.

Penny : Rencontres ?

 

Raj allume le PC, ses parents apparaissent à l’écran.

 

Raj : Bonjour, maman et papa. Vous allez bien ? Je suis pas bourré.

La mère : Pourquoi tu dis ça ?

Raj : Pour faire la conversation. Maman, papa, voici ma nouvelle gonzesse, Penny.

Penny : Je suis pas ta gonzesse. C'est faux !

Le père : Je ne la vois pas. Cadre-la mieux.

Raj : Voilà. Mignonne, hein ?

La mère : C'est pas une Indienne.

Le père : Et alors ? C'est juste une passade.

Penny : Y a pas de passade, pas de gonzesse et pas de pelles !

La mère : Et si elle tombe enceinte ? Tu veux que cette petite sainte-nitouche soit la mère de tes petits-enfants

Raj : Vous n'avez pas à choisir la mère de mes enfants !

Le père : Rajesh, je comprends, tu es en Amérique. Tu veux goûter à la "cuisine locale". Mais écoute-moi. N'en fais pas ton régime alimentaire.

Raj : Écoutez-moi bien ! Je suis plus un enfant, ne me parlez plus sur ce ton ! Excusez-moi, je dois aller vomir.

La mère : Qu'est-ce qu'il a ?

Penny : Je sais pas. C'est peut-être la cuisine locale. Ravie de vous avoir rencontrés. Je vais vous poser par ici. Et je m'en vais... Namaste. Vous auriez de la chance de m'avoir comme belle-fille.

 

Elle sort en claquant la porte.

 

Le père : Elle se laisse pas faire. J'aime ça.

 

Le lendemain matin, quelqu’un glisse un mot sous la porte de Penny. Elle ouvre, c’est Raj. Redevenu muet, il lui tend son papier.

 

Penny : Raj, qu'est-ce que tu fais ? - Pas par écrit. Si t'as un truc à me dire, dis-le.

Raj : Désolé.

Penny : C'est rien, trésor.

 

Penny est attendrie, elle le prend dans ses bras. Leonard sort à ce moment sur le palier et les trouve enlacés.

Scene: The apartment. Leonard is sorting out Chinese food.

Leonard: Let’s see, Raj was the Kung Palo Chicken.

Penny: I’m the dumplings.

Howard: Yes, you are.

Penny: Creepy, Howard.

Howard: Creepy good or creepy bad?

Leonard: Who was the Shrimp with Lobster Sauce?

Howard: That would be me. Come to Poppa, you un-kosher delight. (To Penny) I’m not necessarily talking to the food.

Penny: Sit over there.

Sheldon (entering, to Penny who is in his spot): Sit over there. Baby wipe?

Penny: What do you have….

Leonard and Howard together: Don’t! Don’t! Don’t!

Sheldon: I’ll tell you why.

Leonard and Howard: O-o-o-oh!

Sheldon: I had to sanitize my hands because the university replaced the paper towels in the rest rooms with hot air blowers.

Penny: I thought the blowers were more sanitary?

Leonard and Howard: Why? Don’t!

Sheldon: Hot air blowers are incubators and spewers of bacteria and pestilence. Frankly it would be more hygienic if they just had a plague infested gibbon sneeze my hands dry.

Raj (entering excitedly): Hey guys, I just got the most amazing new… (spots Penny) ew-ew-ew

Penny: Gosh, Raj, do you think you’ll ever be able to talk in front of me without being drunk? (Shakes head.) Okay, well, I’ll just, um, go eat by myself.

Leonard: Penny, you don’t have to do that.

Penny: No, it’s okay, between (indicates Raj) him not talking, (indicates Sheldon) him talking and… (indicates Howard) him, I’m better off alone, so, (to Raj) goodbye you poor strange little man (gives him a kiss and exits.)

Raj: She’s so considerate.

Howard: So what’s your news?

Raj: Remember that little planetary object I spotted beyond the Kuiper belt?

Leonard: Oh yeah, two zero zero eight NQ sub seventeen.

Raj: Or as I called it, Planet Bollywood. Anyway, because of my discovery, People magazine is naming me one of their thirty under-30 to watch.

Leonard and Howard together: Well, wow, that’s incredible.

Sheldon: Excuse me. Thirty what, under thirty what, to watch what?

Raj: Thirty visionaries under thirty years of age to watch as they challenge the preconceptions of their fields.

Sheldon: If I had a million guesses I never would have gotten that.

Raj: It’s pretty cool, they’ve got me in with a guy who’s doing something about hunger in Indonesia, and a psychotherapist who’s using dolphins to rehabilitate prisoners, and Ellen Page, star of the charming independent film Juno.

Howard: Oh, I’d so do her.

Leonard: You’d do the dolphins.

Howard: Do I get an honourable mention for designing the telescope camera mounting bracket you used.

Raj: Sorry, it’s not part of my heartwarming and personal narrative, in which a humble boy from New Delhi overcame poverty and prejudice and journeyed to America to reach for the stars.

Howard: Poverty? Your father’s a gynaecologist, he drives a Bentley.

Raj: It’s a lease.

Sheldon: I’m confused. Was there some sort of peer review committee to determine which scientists would be included?

Raj: Peer review? It’s People magazine. People picked me.

Sheldon: What people?

Raj: The people from People.

Sheldon: Yeah, but exactly who are these people? What are their credentials, how are they qualified, what makes accidentally noticing a hunk of rock that’s been traipsing around the solar system for billions of years more noteworthy than any other scientific accomplishment made by someone under thirty?

Raj: Boy, I bet Ellen Pages friends aren’t giving her this kind of crap.

Leonard: Are you proud of yourself?

Sheldon: In general, yes.

Credits sequence.

Scene: Sheldon’s office. He is making annotations on his board.

Sheldon: Oh, there’s my missing neutrino. You were hiding from me as an unbalanced charge, weren’t you, you little subatomic Dickens?

Leonard (entering with Howard): Hi Sheldon.

Sheldon: Here, look, look, I found my missing neutrino.

Howard: Oh, good, we can take it off the milk cartons.

Leonard: Well, we’re going to go apologise to Raj and invite him out to dinner.

Sheldon: Apologise, for what?

Leonard: Well, he came over last night with some pretty good news, and we weren’t very supportive.

Sheldon: I sense you’re trying to tell me something.

Howard: You were a colossal ass-hat.

Sheldon: Oh! No, I beg to differ. Of the three of us, I was by far the most supportive.

Leonard: Really, do tell.

Sheldon: How will Raj ever reach true greatness if his friends lower the bar for him? When I was eleven, my sister bought our father a “world’s greatest dad” coffee mug, and frankly the man coasted until the day he died.

Leonard: Okay, let’s try it this way, what if the People magazine thing is the best Raj is ever going to achieve?

Sheldon: I had not considered that.

Leonard: Come on.

Sheldon: I often forget other people have limitations. It’s so sad.

Howard: He can feel sadness?

Leonard: Not really, it’s what you and I would call condescension.

Scene: Outside Raj’s office.

Leonard: And when we go in there, let’s show Raj that we’re happy for him.

Sheldon: But I’m not.

Howard: Well then fake it. Look at me, I could be grinding on the fact that without my stabilizing telescope mount he never would have found that stupid little clump of cosmic schmutz, but I’m bigger than that.

Sheldon: Fine, what do you want me to do?

Leonard: Smile. (He does, exaggeratedly.)

Howard: Oh crap, that’s terrifying.

Leonard: We’re here to see Koothrappali, not kill Batman.

Howard: Try less teeth. (Does. It isn’t much better.)

Leonard: Close enough, come on. (Knocking and entering.) Hi Raj.

Raj: Hey guys, what’s up?

Howard: We just wanted to invite you out to dinner tonight.

Leonard: Celebrate your thirty under thirty thing. Right Sheldon? (He smiles.)

Raj: It’s very nice of you, I would like that.

Gablehauser (entering): Hello boys.

Raj: Dr Gablehouser.

Gablehauser: Dr Koothrappali.

Leonard: Dr Gablehauser.

Gablehauser: Dr Hoffstadter.

Sheldon: Dr Gablehauser.

Gablehauser: Dr Cooper.

Howard: Dr Gablehauser.

Gablehauser: Mister Wolowitz. Boys, I’ve got a question for you. Who in this room discovered a star?

Raj: Actually, 2008 NQ sub 17 is a planetary body.

Gablehauser: I’m not talking about you, I’m talking about me. You, my exotic young friend are my star.

Sheldon: Well, you didn’t discover him, you merely noticed he was here, much like he did with 2008 NQ sub 17.

Leonard: Sheldon!

Sheldon: Oh, sorry. (Smiles)

Gablehauser: Well, we’ve got to get you into a better office, something more suited to your status.

Raj: Really, you don’t have to go to any trouble.

Gablehauser: How about if I put you in Von Gerlick’s old office?

Raj: I’d rather have Fishbine’s, it’s bigger.

Gablehauser: Done.

Howard: Wait a minute, I called dibs on Fishbine’s office the day he started showing up at work in his bathrobe.

Sheldon: He gets a new office, I can’t even get paper towels in the men’s room?

Leonard: Sheldon.

Sheldon: Damn, this is hard. (Smiles)

Gablehauser: Let me ask you something, what do you think the business of this place is?

Leonard (after he, Sheldon and Howard whisper to each other): Science?

Gablehauser: Money.

Howard: Told you.

Gablehauser: And this boy’s picture in People magazine is going to raise us a pile of money taller than… well, taller than you (ruffling Howard’s hair.)

Howard: I have a master’s degree.

Gablehauser: Who doesn’t? Dr Koothrappali, have you ever had lunch in the President’s dining room?

Raj: I didn’t even know there was a President’s dining room.

Gablehauser: It’s the same food as the Cafeteria, only fresh. Come on little buddy.

Raj: Okay, big buddy. See you tonight guys. (They leave.)

Leonard: You can stop smiling now.

Sheldon: Aaaah!

Scene: A restaurant.

Raj: So anyway, after a fantastic lunch I was whisked off to the People magazine photo shoot… have any of you boys ever been to a photo shoot?

Leonard: No.

Raj: It’s fantastic, apparently the camera loves me and I it. They shot me in front of a starry background where I posed like this. (Stares into space.) They’re going to digitally add a supernova, they say it’s the perfect metaphor for my incandescent talent.

Sheldon: Right, a ball of hot flaming gas that collapses in on itself. (Leonard nudges him. He smiles. Phone rings.)

Raj: Excuse me. Oh, it’s my assistant Trevor. Go for Koothrappali. Uh-huh.

Howard: They gave him an assistant? If I want a new pen I have to go to the bank with wire cutters.

Sheldon (still smiling): Have we at this point met our social obligations?

Leonard: Not yet.

Raj: Okay, just put it on my calendar but start thinking of a reason why I can’t go, alrighty? Koothrappali out. God bless that boy, I don’t know what I’d do without him.

Leonard: You just got him this afternoon.

Raj: Yes, but I’m finding that having a lackey suits me.

Leonard: A lackey?

Raj: Oh, I’m sorry, is that politically incorrect? In India we just call them untouchables.

Sheldon: Now?

Leonard: Almost.

Raj: Speaking of untouchables, I’ve got great news for you guys. People magazine is having a reception this Saturday, and I managed to get you invited.

Howard: Oh, gee, thanks.

Raj: Oh, you’re welcome. Of course, I couldn’t get you into the VIP section, because, you know, that’s for VIPs, and you guys are just, you know, Ps.

Sheldon: There’s a tribe in Papua New Guinea where, when a hunter flaunts his success to the rest of the village they kill him, and drive away evil spirits with a drum made of his skin. Superstitious nonsense of course, but one can see their point. (Smiles)

Penny (bringing another grasshopper): Here you go, Raj, you might want to drink this one slowly.

Raj: Okay, so, Saturday night, can I count on my posse?

Howard: Gee, I’d love to Raj, but I can’t make it.

Raj: Oh, okay, Leonard?

Leonard: Well, uh, no I… the… no.

Raj: Sheldon?

Sheldon: I can make it, but I won’t.

Penny: What are you guys talking about?

Raj: Well, there’s a reception for my magazine article on Saturday.

Penny: And you guys aren’t going? I can’t believe you, Raj is celebrating a tremendous accomplishment and you’re not even going to be there to support him?

Sheldon: A tremendous accomplishment would be if the planetary body he discovered were plummeting toward Earth and he exploded it with his mind.

Howard: That would be cool. I’d go to that reception.

Penny: Come on, this is huge, Raj is going to be in People magazine. And he didn’t even have to knock up one of the Spears sisters.

Raj: Would you like to go with me?

Penny: Of course I would, I would be honoured.

Raj: Really? Cool.

Penny: Shame on you guys. (Leaves)

Raj: Look at that. I got a date with Penny. I can’t believe it took you a whole year.

Sheldon: Now?

Leonard: Now. (They all get up and leave. Raj looks around himself, then leans over to the next table.)

Raj: Hey, buddy. I’m going to be in people magazine.

Charlie Sheen (turning round): Yeah, call me when you’re on the cover.

Scene: Outside Penny’s door. Raj in a suit knocks on the door with his foot as he has a glass of champagne in both hands. He drinks one. Penny opens door, she is dressed up also.

Penny: Oh, Raj, look at you!

Raj: I know, I am resplendent like the noonday sun, am I not?

Penny: Um, yeah, starting with the champagne a little early aren’t you?

Raj: It was in the limo. They sent a limo. I have a limo. I just love saying limo. Here, sip on this while you’re getting ready.

Penny: Oh, I’m ready.

Raj: That’s what you’re wearing.

Penny: Um, yeah, why what’s wrong with it?

Raj: Nothing, I was just hoping for something a little more, you know, redonkulous.

Penny: Yeah, well, this is all the donkulous you’re gonna get.

Raj: Okey dokey, let’s roll. Alright, it’s time to raise the roof. Oo-ooh, oo-ooh.

Penny (to Leonard who is just coming up the stairs): Hey Leonard.

Leonard: Hey.

Raj: Dude.

Leonard: You look very nice.

Raj and Penny together: Thank you.

Penny: Uh, come on, good night Leonard.

Leonard: Good night.

Raj: Hey, Leonard, did you see my limo downstairs.

Leonard: Yeah.

Raj: It’s bigger than the house my grandfather grew up in.

Leonard: Terrific.

Raj: It has more food too.

Penny: Alright, come on, come on.

Raj (leaving, singing): I’m coming up so you better get this party started.

Leonard (entering apartment): Hey.

Howard: Hey, good news, you don’t have to sulk about Penny any more, look, there are hundreds of Croatian women just waiting for you to contact them.

Leonard: Anythingforagreencard.com?

Howard: I’ll lend you my user name, it’s wealthybigpenis.

Leonard: You’re joking.

Howard: Well, you gotta make it easy for them, they’re just learning English.

Leonard: Pass.

Howard: So you’re just going to sit around here and mope while Penny is out with Doctor Apu from the Kwik-e-Mart?

Leonard: It’s not a date, and that’s racist.

Howard: It can’t be racist, he’s a beloved character on the Simpsons.

Leonard: Let’s just eat so I can get to bed. With any luck tonight will be the night my sleep apnoea kills me.

Sheldon: Did you remember to ask for the chicken with broccoli to be diced not shredded?

Leonard: Yes.

Sheldon: Even though the menu description specifies shredded?

Leonard: Yes.

Sheldon: Brown rice, not white?

Leonard: Yes.

Sheldon: Did you stop at the Korean grocery and get the good hot mustard.

Leonard: Yes.

Sheldon: Did you pick up the low sodium soy sauce from the market?

Leonard: Yes.

Sheldon: Thank you.

Leonard: You’re welcome.

Sheldon: What took you so long?

Leonard: Just sit down and eat.

Sheldon: Fine. (Opens carton. Shows it to Leonard in disgust.)

Leonard: Alright, it’s shredded, what do you want me to do?

Sheldon: I want you to check before you accept the order.

Leonard: Sorry.

Sheldon: Were you distracted by the possibility that Koothrappali might have intercourse with Penny tonight?

Leonard: He’s not going to have intercourse with Penny.

Sheldon: Then there’s no excuse for this chicken. You know, this situation with Koothrapali brings to mind a story from my childhood.

Howard: Oh goody, more tales from the panhandle.

Sheldon: That’s Northwest Texas, I’m from East Texas, the Gulf region, home to many Vietnamese shrimpers.

Leonard: Do the shrimpers feature in your story?

Sheldon: No. Anyway, when I was eight, a Montgomery-Ward delivery van ran over our cat, Lucky.

Howard: Lucky?

Sheldon: Yes, Lucky.

Leonard: He’s irony impaired, just move on.

Howard: Okay, dead cat named Lucky, continue.

Sheldon: While others mourned Lucky, I realised his untimely demise provided me with the opportunity to replace him with something more suited to my pet needs. A faithful companion that I could snuggle with at night, and yet would be capable of killing upon telepathic command.

Howard: So, not a puppy?

Sheldon: Please, no, nothing so pedestrian. I wanted a griffin.

Leonard: A griffin?

Sheldon: Yes, half eagle, half lion.

Leonard: And mythological.

Sheldon: Irrelevant. See, I was studying recombinant DNA technology and I was confident I could create one, but my parents were unwilling to secure the necessary eagle eggs and lion semen. Course my sister got swimming lessons when she wanted them.

Howard: Sheldon, not that we don’t all enjoy a good lion semen story, what’s your point.

Sheldon: My point is, if Koothrappali is moving on to a new life of shallow, undeserved fame, perhaps this is an opportunity to create a better cohort.

Leonard: You want to breed a new friend?

Sheldon: That’s one option, but who has the time? But consider this, the Japanese, they’re doing some wonderful work with artificial intelligence, now, you combine that with some animatronics from the imagineers over at Disney, next thing you know, we’re playing Halo with a multi-lingual Abraham Lincoln.

Howard: Sheldon, don’t take this the wrong way, but, you’re insane.

Leonard: That may well be, but the fact is, it wouldn’t kill us to meet some new people.

Sheldon: Uh, for the record, it could kill us to meet new people. They could be murderers, or the carriers of unusual pathogens, and I’m not insane, my mother had me tested.

Leonard: If we do get a new friend, he should be a guy you can trust. A guy who has your back.

Howard: And he should have a lot of money, and live in a cool place down by the beach where we could throw parties.

Sheldon: He should share our love of technology.

Howard: And he should know a lot of women.

Leonard: Yeah, let’s see, money, women, technology, okay we’re agreed, our new friend is going to be Iron Man.

Scene: Raj’s apartment. Raj is heard singing in a drunk voice through the door. He enters with his arm around Penny.

Raj: Welcome to the Raj Mahal.

Penny: Yes, it’s very nice, goodnight Raj.

Raj: No, wait, the evening’s not over.

Penny: Yes it is.

Raj: No, it’s time to put on some R. Kelly and suck face.

Penny: Oh, wow, is the evening over.

Raj (as a ringing noise is heard): Wait, wait, that’s my mummy and daddy calling from India. I want you to meet my parents.

Penny: Wait, meet them.

Raj (inhales deeply, picks up laptop, presses a button. His mother and father appear on the screen): Hello mummy and daddy, good to see you. I’m not drunk.

Mrs Koothrappali: Why would you say that?

Raj: Just making conversation. Mummy, daddy, I want you to meet my new squeeze, Penny.

Penny: I am not your squeeze. There is no squeezing.

Dr Koothrappali: I can’t see her, centre her in the frame.

Raj: Here you go, cute huh?

Mrs Koothrappali: She’s not Indian.

Dr Koothrappali: So, she’s not Indian, the boy’s just sowing some wild oats.

Penny: No, no, there’s no sowing, no squeezing, and no sucking face.

Mrs Koothrappali: What if he gets her pregnant. Is this little hotsy-totsy who you want as the mother of your grandchildren.

Raj: What right do you have to pick who I can have children with?

Dr Koothrappali: Look, Rajesh, I understand, you’re in America, you want to try the local cuisine. But trust me, you don’t want it for a steady diet.

Raj: Now you listen to me, I am no longer a child, and I will not be spoken to like one. Now if you’d excuse me, I have to go throw up.

Mrs Koothrappali: What’s wrong with him?

Penny: I don’t know, maybe it’s the local cuisine. Okay, well, it’s nice to meet you, just gonna set you on down over here, and I’m going to leave so, Namaste. (Leaves, then almost immediately returns) And FYI, you’d be lucky to have me as a daughter-in-law.

Dr Koothrappali: She’s feisty. I like that.

Scene: Penny’s apartment. She is in her bathrobe. A note slides under the door.

Penny (opening door to find Raj outside): Raj, what are you doing. (He hands her the note). No. No notes. If you have something to say to me, say it.

Raj (tries several times. Finally, in a high pitched squeak): Sorry.

Penny: Oh, sweetie, it’s okay. (She hugs him. As she does, Leonard exits his apartment to see Penny, in bathrobe, hugging Raj who is apparently about to leave. As she goes back inside, Raj turns, smiles, and puts both thumbs up. Leonard turns, with an upset look, to Sheldon who is standing behind him. Sheldon gives him his exaggerated smile.)

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 98 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

DrumLiet 
22.09.2019 vers 22h

pilato 
17.08.2019 vers 15h

Juju1299 
15.08.2019 vers 21h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

stella 
26.12.2018 vers 20h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Saison 11 sur Netflix !

Saison 11 sur Netflix !
La série continue sur Netflix  A partir du 01 septembre 2019, la saison 11 de The Big Bang Theory...

HypnoAwards 2019

HypnoAwards 2019
Dans la catégorie Meilleure comédie du network, The Big Bang Theory ressort grande gagnante. Elle...

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

langedu74, 18.10.2019 à 18:35

HypnoClap : il reste 4 chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards ! Et toujours les jeux d'Halloween

pretty31, Avant-hier à 12:46

Plus que deux chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

juju93, Avant-hier à 17:48

Encore 3 jours pour voter à la 3ème catégorie des L d'or (awards) de The L Word : personnage secondaire masculin. Oui nous avons aussi des hommes !

ophjus, Avant-hier à 19:50

Bonsoir, un nouveau sondage est sur le quartier Reign, pas besoin de connaître la série !

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site