VOTE | 405 fans

#115 : La soeur jumelle

Résumé : Les garçons tombent sous le charme de la soeur jumelle de Sheldon, en visite à l'appartement. Leonard échaffaude un plan pour séduire la jeune femme, mais il déraille lorsque Sheldon annonce que seul lui pourra décider qui sortira avec sa soeur.

Popularité


4.5 - 4 votes

Titre VO
The Pork Chop Indeterminacy

Titre VF
La soeur jumelle

Première diffusion
05.05.2008

Première diffusion en France
06.12.2008

Diffusions

Logo de la chaîne CBS

Etats-Unis (inédit)
Lundi 05.05.2008 à 20:00
7.38m / 2.8% (18-49)

Plus de détails

Scenario : Lee Aronsohn, Bill Prady & Chuck Lorre
Réalisation :
Mark Cendrowski

Guests : Courtney Henggeller (Missy Cooper)

Leonard et Raj se promènent dans les couloirs de l'université, ils rencontrent Howard arrêté devant le bureau de Sheldon. Dans le bureau de celui-ci se trouve une jeune femme très séduisante qui regarde des papiers avec Sheldon.
Les jeunes gens très intrigués par la présence de cette femme dans le bureau de Sheldon demandent des explications.

Sheldon explique que la jeune fille n'est autre que sa sœur jumelle, Missy.Ils sont en fait de faux jumeaux. Les trois amis de Sheldon tombent tout de suite sous son charme.

Rajesh, qui ne peut toujours pas parler aux femmes, décide de se porter volontaire pour les tests de nouveaux neuroleptiques  qui aident à vaincre ses craintes.

Sheldon n'apprécie pas trop la venue de sa soeur car il pense que c'est leur mère qui lui a demandé de le surveiller. Leonard et Howard arrivent à convaincre Missy de rester le soir chez Sheldon.

Ils passent la soirée à essayer de la draguer, tout comme Raj qui peut désormais s'adresser aux femmes. Un peu effrayée, Missy profite de l'invitation de Penny pour se sauver de la situation et aller dormir dans son appartement.

Pendant ce temps, Leonard essaie de persuader Sheldon de garder un œil sur Howard et Rajesh, car il est le frère de Missy et doit donc choisir un homme adapté pour protéger le capital génétique de sa famille.

Quand à Howard et Raj, ils se battent dans le salon mais Raj ressent les effets secondaires provoqués par les tests.

Missy surprend alors Sheldon en train de défier Leonard de manger un morceau de fromage sans péter afin de coucher avec elle. Elle décide alors de remettre les choses au clair avec son frère et lui demande de la suivre dans la chambre. Après plusieurs tentatives de Sheldon, Missy parvient à convaincre celui-ci de rester en dehors de sa vie et de la laisser trouver elle-même l'homme qui lui convient.

Après des tentatives vaines de rencarts de la part de Leonard, Howard et Raj, Missy quitte l'appartement de Penny pour rentrer chez elle.

(Raj et Leonard discutent sciences dans les couloirs de l'université.)

LEONARD : D'un autre côté, certains physiciens ont peur que si ce supra-conducteur fonctionne bien, ça provoque un trou noir qui engloutirait la Terre et tout serait fini.

RAJ : Quelle bande de dégonflés. Ils n'ont vraiment rien dans le ventre.

(Ils arrivent devant le panneau des annonces.)

LEONARD : Oh, regarde ça ! L'institut de pharmacologie recherche des volontaires.

RAJ : "Nous testons un nouveau médicament contre l'anxiété, les crises de panique, l'agoraphobie et les troubles obsessionnels compulsifs." Pourquoi recherchent-ils des cobayes ici ?

LEONARD : J'en sais rien Raj. Y'a peut-être pas de tableau d'affichage dans la boutique de BD. (Ils reprennent leur route et remarquent un attroupement devant le bureau ouvert de Sheldon.) Qu'est-ce qu'il y a ?

HOWARD : Chut ! Il y a une fille canon dans son bureau !

LEONARD : Dans le bureau de Sheldon ?! (Ils remarquent que c'est vrai.) Elle s'est perdue ?

HOWARD : Je crois pas. Je l'ai suivie depuis le parking.

LEONARD : C'est peut-être son avocate.

HOWARD : Oh alors elle peut examiner mes dossiers quand elle veut.

LEONARD : Howard.

HOWARD : Je sais, je suis dégoûtant, je mérite d'être puni. Mais par elle, alors là ce serait chaud.

(Sheldon et la jeune femme, nommée Missy, finissent d'examiner des papiers.)

MISSY : Ca devrait aller.

SHELDON : Merci d'être passée. (Sheldon raccompagne Missy dehors, les gars se dispersent, jusqu'à ce qu'il ne reste plus que Leonard, Raj et Howard qui font mine de rien.) Salut.

LEONARD : Oh ! Salut mec !

SHELDON : Mec ?

HOWARD : Désolé, je suis en retard, je bosse sur un projet qui concerne la prochaine navette spatiale alors...

SHELDON : Comment peux-tu être en retard ? Tu n'étais pas censé venir du tout.

HOWARD : Personne ne m'attend en général, mais parfois ça arrive. (Serre la main de Missy.) Je me présente, Howard Wolowitz.

LEONARD : Sheldon, tu nous présentes nous aussi ?

SHELDON : Oh d'accord. Voici Missy, Missy voici Leonard, et Rajesh et tu connais déjà Howard.

MISSY : Ravie de vous rencontrer.

LEONARD : Moi aussi, vous sentez si bon.

HOWARD : Ouais.

(Raj acquiesce.)

LEONARD : Au fait, comment vous vous connaissez ?

MISSY : Oh ! Il a passé neuf mois avec mes jambes enroulées autour de sa tête. (Elle met son bras autour des épaules de Sheldon.)

LEONARD : Euh... excusez-moi ?

SHELDON : C'est ma soeur jumelle. Elle se croit très marrante, mais franchement, je ne m'en suis jamais rendu compte.

MISSY : C'est parce que ne perce pas le moindre sens de l'humour chez toi.

SHELDON : Et comment peut-on percer le sens de l'humour à ton avis ? Avec une aiguille à tricoter ?

MISSY : (aux autres.) Vous voyez ?

HOWARD : Moi je vous trouve délicieusement drôle. J'oserai même dire, désopilante.

MISSY : Alors, voyons il y a... Leonard, Howard et... pardon c'est quoi votre nom ?

(Raj ne pouvant pas parler, il préfère s'en aller, mais fait demie-tour pour prendre l'annonce de l'institut pharmacologique, puis repart.)

SHELDON : Rajesh.


THE BIG BANG THEORY


(Leonard et Howard font connaissance avec Missy dans le couloir.)

LEONARD : Alors Missy, qu'est-ce qui t'as fait quitter le Texas ?

HOWARD : C'était peut-être ton destin ? Oh oui je crois que c'était ton destin.

MISSY : J'ai une amie qui se marrie dans le comté d'Orange demain soir.

HOWARD : Le destin ! Il y a de supers hôtels là-bas.

MISSY : Et j'ai des papiers que Shelly doit signer pour l'héritage de notre père.

SHELDON : Tu aurais pu me les envoyer par la poste. C'est Maman qui t'envoie pour m'espionner, avoue-le.

MISSY : Ah c'est pour ça qu'on te traite de génie !

(Leonard rit à ce sarcasme que bien évidemment, Sheldon ne saisit pas.)

SHELDON : On me traite de génie, parce que j'en suis un, c'est tout. Alors dis à Maman que je pèse 82 kilos en ce moment, et que mon transit intestinal est satisfaisant. Amuse-toi à ce mariage, aurevoir !

(Il s'apprête à partir mais Leonard le retient.)

LEONARD : Mais si ce mariage a lieu demain, tu pourrais rester chez nous cette nuit.

MISSY : Oh non, c'est gentil. Mais Sheldon préfère être seul. Même quand il était petit, il renvoyait ses amis imaginaires chez eux le soir.

SHELDON : Ce n'était pas des amis, mais des collègues imaginaires, nuance.

LEONARD : Je t'assure, on a beaucoup de place chez nous.

SHELDON : Non, pas tant que ça.

HOWARD : Mais enfin Shelly, c'est ta famille !

SHELDON : Quel est le rapport ? Je n'envoie pas d'invitation à ta mère.

MISSY : Mais peut-être que ce serait mieux d'éviter de prendre la route à l'heure de pointe.

SHELDON : (à Howard.) Et toi ne m'appelle plus jamais Shelly.

LEONARD : Voilà c'est réglé. Tu restes chez nous.

HOWARD : Je te raccompagne au parking. Bâtiment 3 niveau C, c'est ça ?

(Howard s'en va avec Missy, suivis par Leonard. Sheldon, resté seul, est perplexe.)

SHELDON : Mais qu'est-ce qui leur prend ?

(Il finit par les suivre.)

********


(A l'appart. Howard et Leonard boivent les paroles de Missy, tandis que Sheldon est occupé sur son ordinateur.)

MISSY : Et puis un beau jour, on avait huit ans, Sheldon a transformé mon petit four d'enfant en un fourneau hyper puissant.

(Leonard et Howard rient.)

LEONARD : Alors ça c'est typique hein.

SHELDON : J'en avais besoin pour cuire des substrats céramiques semi-conducteurs pour faire des circuits intégrés.

MISSY : Il voulait construire un robot armé pour m'éloigner de sa chambre.

SHELDON : C'est parce qu'elle insistait tout le temps pour venir dans ma chambre.

MISSY : Alors après, quand j'ai voulu cuire des muffins au maïs, il y a eu d'énormes étincelles ! Et tout à coup, mes sourcils, brûlés.

(Ils rient de nouveau.)

LEONARD : Oh c'est dingue ça !

HOWARD : Tes sourcils ?

MISSY : Plus rien. J'ai dû aller à l'école avec des sourcils de traviole que Maman avait dessiné.

SHELDON : Oh maintenant je comprends. J'en avais conclu à l'époque que ton programme scolaire te rendait un peu bizarre.

(Penny frappe, et entre avec un panier de linge.)

PENNY : Euh, Leonard ! T'as laissé ton caleçon en bas dans le sèche-linge.

(Elle sort un caleçon Superman.)

LEONARD : (gêné.) C'est pas le mien.

PENNY : T'es sûr ? Y'a pourtant ton nom sur l'étiquette.

LEONARD : Ah oui ! Oui, oui, oui je me souviens, je m'en sers pour faire briller mon... mon harpon... quand je pêche. (A Missy.) Je pêche au harpon. (Il cache le caleçon.) Quand je ne chasse pas à l'arbalette, je pêche au harpon.

(Howard est gêné pour lui.)

PENNY : Quoi ?

LEONARD : Oh Penny, voici la soeur jumelle de Sheldon. Missy, notre voisine Penny.

MISSY : Salut !

PENNY : Salut ! Vous ne vous ressemblez pas beaucoup.

HOWARD : Alors ça c'est une bonne nouvelle.

SHELDON : Les faux jumeaux proviennent de deux ovules différents, ils ont donc leurs propres caractéristiques.

HOWARD : Alleluia !

(Raj entre en courant.)

RAJ : Vous savez quoi ? Je viens d'être choisi pour tester un remède miracle contre la timidité maladive !

PENNY : Bien joué Raj !

RAJ : Oui, ça me donne de l'espoir. Salut Missy. (Il fait signe de la main, mais elle n'arrête pas de tourner.) Ils m'ont dit qu'il pouvait y avoir des effets secondaires.

********


(C'est au tour de Raj de profiter de la présence de Missy.)

RAJ : Alors Missy. As-tu déjà rencontré un homme exotique du sous-continent indien ?

MISSY : Je connais le docteur Patel, de notre église.

RAJ : Ah ouais Patel, un type bien.

HOWARD : Tu aimes la moto Missy ? Moi j'en ai une énorme.

RAJ : Toi ? Tu roules sur un deux cylindres avec un panier devant.

HOWARD : Il faut quand même porter un casque mon cher.

RAJ : (à Missy.) T'as entendu parler du Kamasutra ?

MISSY : Le livre sur le sexe ?

RAJ : Le livre indien sur le sexe. Si jamais un jour tu te demandes qui a écrit ce livre sur l'amour, c'était nous.

(Penny est avec Leonard dans le coin cuisine.)

PENNY : La soeur de Sheldon est vraiment jolie.

LEONARD : C'est pas elle que je fixais !

PENNY : (amusée.) C'est pas ce que j'ai dis, j'ai dis qu'elle était jolie.

LEONARD : Oh ! Oh euh, pas mal. Si on aime les femmes très grandes... et parfaites.

(Penny s'approche de Sheldon, toujours occupé sur son ordinateur sans se préoccuper du reste.)

PENNY : Sheldon, pourquoi tu ignores ta soeur ?

SHELDON : Je n'ignore pas que ma soeur. Je vous ignore tous.

(Leonard apporte ce qu'il a préparé à Missy.)

LEONARD : Un petit encas ?

MISSY : Oh, merci ! Cornichons et...

LEONARD : Sauce à l'oignon ! Goûte, c'est bon. (Missy laisse échapper un rire.) Oui, on reçoit pas beaucoup.

RAJ : Missy, est-ce que tu aimes les pyjamas ?

MISSY : Oui, oui...

RAJ : Ce sont les indiens qui les ont inventés.

MISSY : Ah.

RAJ : Tu vas apprécier.

HOWARD : Mais c'est mes ancêtres qui ont inventé la circoncision. Tu vas apprécier.

PENNY : Missy, je vais faire mes ongles, tu viens avec moi ?

MISSY : (soulagée.) Oh oui ! Merci !

PENNY : Tu vas apprécier.

MISSY : Aurevoir !

HOWARD & RAJ : Aurevoir Missy !

LEONARD : Aurevoir Missy !

PENNY : Aurevoir Leonard !

LEONARD : Non, ah oui, aurevoir Penny.

(Les filles sortent.)

HOWARD : Vous deux, lâchez-la un peu !

RAJ : Pourquoi moi ? Arrête de la draguer toi !

LEONARD : Non mais tu plaisantes ? C'est mon appartement, et c'est la soeur de mon colocataire.

HOWARD : Et alors ? Tu as déjà Penny !

LEONARD : Oh ! Tu crois que j'ai Penny ? Pour l'instant je m'en suis pas vraiment rendue compte !

HOWARD : Alors je peux avoir Penny ?

LEONARD : Oh non !

SHELDON : Excusez-moi, est-ce que je peux intervenir ? (Les trois gars attendent le verdict du frère.) Je commande des pizzas sur internet, ça vous va avec des poivrons ?

LEONARD : Sheldon, je peux te parler en privé ?

SHELDON : Ouais, si tu veux. Ne stresse pas, je te la commande sans fromage.

LEONARD : Merci.

SHELDON : De rien. Tu n'as aucune raison de faire un complexe, pour une allergie au lactose.

(Ils s'isolent dans la chambre de Sheldon, laissant Howard et Raj seuls dans le salon.)

HOWARD : (imite Raj.) Je suis fier d'être indien, on a inventé les pyjamas.

RAJ : (imite Howard.) Oh mais moi c'est mieux, j'ai pas de prépuce. (Il tend sa main qui se met à trembler.)

(Leonard et Sheldon entrent dans la chambre.)

LEONARD : Sheldon... (il ferme la porte.) Est-ce que tu te rends compte que ta soeur est une femme incroyablement belle ?

SHELDON : Hmm... Son corps est harmonieux et elle n'a pas de surpoids, ce que notre société juge désirable. Mais, il est intéressant de savoir qu'à d'autres époques, les femmes fortes étaient des canons de beauté, car leurs rondeurs symbolisaient l'abondance.

LEONARD : C'est fascinant, mais-

SHELDON : Oh je n'ai pas dit que c'était fascinant, j'ai dit que c'était intéressant.

LEONARD : Entendu... C'est noté oui... Non mais ce qui m'embête c'est que, Koothrappali et Wolowitz, tu sais, ils essaient de draguer ta soeur... Oh, c'est...

SHELDON : Oh. Je vois. Loin de moi l'idée de critiquer ton style ampoulé, mais on aurait perdu beaucoup moins de temps si tu avais commencé par là.

LEONARD : Tu as raison mais-

SHELDON : A mon avis, il n'était pas nécessaire de faire ce détour pour que j'arrive à comprendre ta pensée.

LEONARD : Oui, si tu veux ! Il faut absolument que tu interviennes.

SHELDON : Pourquoi ?

LEONARD : Mais, parce que c'est ta soeur.

SHELDON : Je ne comprend pas. On a partagé un utérus pendant neuf mois, mais depuis nous avons emprunté des chemins différents.

LEONARD : Ok euh... Réfléchis bien. Comme ton père est mort, c'est ta responsabilité de t'assurer que, que Missy choisisse un homme qui lui convienne.

SHELDON : Je n'y ai jamais pensé... Nous avons le même ADN. (Leonard acquiesce.) Donc il y a une possibilité, cependant très faible, que si elle attend un enfant, elle puisse donner naissance à un individu aussi remarquable que moi-même.

LEONARD : Exactement ! Et tu es obligé au nom de la postérité, de protéger le capital génétique des futurs enfants de ta soeur.

SHELDON : Tu as raison. Celui qui voudra atteindre ses trompes de phallope devra passer par moi !

(Leonard rit, satisfait de lui-même, tandis que Sheldon retourne au salon. Howard et Raj sont en train de se battre.)

RAJ : Je suis Shiva le destructeur ! Je vais l'avoir cette femme !

HOWARD : Je te préviens ! J'étais champion de judo en fac de maths !

SHELDON : (arrive en trombe et vient les séparer.) Arrêtez, ça suffit ! Arrêtez votre chamaillerie enfantine ! J'ai dis ça suffit ! (Howard et Raj se lâchent et se relèvent.) Je vais régler ça sur le champ. Aucun de vous n'est assez bien pour ma soeur.

HOWARD : Qui tu es pour prendre une décision pareille ?

LEONARD : C'est l'homme de la famille ! Il faut respecter sa volonté.

SHELDON : (à Leonard.) Toi non plus tu ne fais pas le poids.

LEONARD : Qu'est-ce que tu dis ?

SHELDON : Ne le prend pas mal mais, je préfère que ma nièce ou mon neveu n'aient pas de flatulences à chaque fois qu'ils mangeront un esquimau.

(Plus aucun des trois ne dit un mot. Raj sourit.)

HOWARD : Qu'est-ce qui te rend tellement heureux ?

RAJ : Je suis pas heureux. C'est le médicament, j'arrête pas de sourire. (Il fait un geste du doigt qui se met à tourner.)

(Dans la cuisine, Sheldon explique la situation.)

SHELDON : Depuis que Leonard m'a fait comprendre à quel point l'aspect génétique est essentiel, je dois bien en conclure qu'aucun de vous ne convient à ma soeur.

HOWARD : Une petite minute, c'est lui qui t'as fait comprendre ça ?!

LEONARD : On commet tous des erreurs, continuons.

RAJ : Tu risques de laisser passer une sacrée opportunité.

SHELDON : Comment ça ?

RAJ : Tout le monde sait que la diversité génétique produit des enfants très solides. Pourquoi pas un chocolat avec une fille au teint de lait ?

SHELDON : Fondamentalement, tu n'as pas tort. Mais sur le plan pratique, dois-je te rappeler que tu dois tester de nouveaux médicaments pour être en mesure d'adresser la parole au sexe opposé ?

RAJ : Tu donnes bien trop d'importances à ce genre de substance. (Il agite le doigt devant Sheldon, et ne le contrôle plus. Leonard lui fait poser sa main sur le comptoir.)

HOWARD : C'est un problème si je suis juif ? Moi je peux tuer mon rabbin avec une côte de porc pour être avec ta soeur.

SHELDON : (lève les sourcils.) Non, ça n'a pas le moindre rapport avec la religion. Le problème, c'est que tu es un homme de petite taille et que tu habites toujours avec ta mère.

LEONARD : Sheldon, je te trouve injuste, franchement !

SHELDON : Ah bon ? Vraiment ? Tiens, mange ce fromage sans péter, et tu pourras coucher avec ma soeur.

MISSY : Ah vraiment ?

(Les garçons remarquent Penny et Missy à l'entrée.)

SHELDON : Oups.

MISSY : Sheldon, je peux te parler une minute ? Seul à seul.

SHELDON : Pourquoi tout à coup, tout le monde veut me parler seul à seul ? D'habitude, personne ne veut rester seul avec moi.

(Sheldon suit sa soeur dans sa chambre, tandis que Penny s'approche des garçons, un sourire moqueur aux lèvres.)

LEONARD : On commet tous des erreurs, continuons.

(Missy ferme la porte de la chambre.)

MISSY : Ecoute. Je ne veux pas savoir pourquoi tu veux me vendre pour du fromage. Mais depuis quand t'intéresse-tu aux hommes avec lesquels je couche ?

SHELDON : Pour être honnête, je ne me suis jamais penché là dessus, mais on m'a fait remarquer que ton ADN avait un énorme potentiel.

MISSY : Je peux savoir de quoi tu parles ?

SHELDON : Je t'explique. Tu sais, je possède un patrimoine génétique exceptionnel. Oui, il est bien supérieur à celui des individus médiocres qui nous entourent.

MISSY : Et que veux-tu dire par "médiocre", je peux savoir ?

SHELDON : Des gens comme toi. Mais figure toi que toi, tu pourrais donner naissance à un autre moi ! Peut-être même plus grand, plus brillant, et avec moins de taches de rousseur ! Un Sheldon puissance deux si tu veux.

MISSY : Un Sheldon puissance deux ?

SHELDON : Exactement. Maintenant, je ne dis pas que c'est moi qui dois décider du choix du géniteur. Si tu n'es pas attirée par un homme, tes chances de fécondation sont fortement réduites.

MISSY : J'hallucine, tu te fiches de moi ?!

SHELDON : Pas du tout. Les coïts fréquents augmentent sérieusement les chances de fécondation.

MISSY : Attend Shelly. Assied toi. (Il s'asseoit, un peu forcé.) Depuis que je suis née, j'entend dire que mon frère jumeau - c'est Maman qui le dit - est un don du Dieu tout puissant.

SHELDON : Je trouve que je ressemble à un coucou plutôt. C'est une créature supérieure qui dépose son oeuf dans le nid d'oiseau ordinaire. Et quand le coucou sort de sa coquille, il mange tout pendant que les poussins ordinaires meurent de faim. Heureusement pour toi, la métaphore s'arrête là.

MISSY : Je te remercie, c'est trop gentil. Ecoute-moi bien. Si tu veux jouer le rôle du grand frère protecteur qui veut aider sa soeur, très bien. Je demande pas mieux. Mais attention, si jamais tu me dis avec qui je dois sortir, ça ira mal, on finira par se taper dessus comme autrefois. Tu te rappelles ?

(Sheldon croise précipitamment ses jambes.)

SHELDON : J'ai une autre proposition à te faire.

MISSY : Je t'écoute.

SHELDON : Tu me donnes tes ovules. On les conserve en les faisant cryogénéiser. Moi je te trouve un donneur de sperme pour tes ovules. Lesquels seront fécondés, et l'embryon sera transféré dans ton utérus et comme ça tout le monde y gagne au final ! (Plutôt satisfait, il revient cependant dans le salon en se tenant les testicules.) Votre attention ! Missy peut sortir avec qui elle veut. Voilà.

********


(Howard, Raj et Leonard débattent sur le cas de Missy.)

HOWARD : Il faut qu'on règle ça.

LEONARD : Je suis d'accord. Missy est allée se cacher chez Penny, parce qu'on l'a tous draguée en même temps comme des idiots.

RAJ : Elle ne se cache pas. Elle avait besoin d'être tranquille pour appeler sa grand-mère qui est très malade. Et après elle a dû se laver les cheveux.

HOWARD : Oh mon pauvre, t'as rien compris toi.

RAJ : Me cherche pas mon vieux !

HOWARD : Tu veux qu'on recommence ? (Il se lève.) Allez viens !

LEONARD : Assis !

HOWARD : (en se rasseyant.) Ok.

LEONARD : Si on doit se battre pour Missy, faisons le correctement. De façon honorable. (Sheldon vient voir ce qu'il se passe dans le salon. Leonard et Howard se battent, mais par le biais d'un jeu de boxe sur Wii.) Prend ça ! Je vais te défoncer !

RAJ : Oh wow ! Il est par terre !

HOWARD : Vite, oh mais c'est pas vrai, relève !

LEONARD : Reste couché ! (Finalement Leonard gagne.) Ouais, yaha ! Voilà un cas de sélection naturelle !

SHELDON : Quelle triste humanité.

LEONARD : Excusez-moi, je vais aller annoncer la nouvelle à Missy.

(Il sort, sûr de lui, et va frapper chez Penny.)

PENNY : Ah Leonard !

LEONARD : Ah ! Ca va ? Ecoute, ce garçon, Mike, avec qui tu sortais, ça dure encore ?

PENNY : Mais bien sûr. Pourquoi ?

LEONARD : Pour rien, juste pour savoir. Au fait, je peux parler à Missy s'il te plaît ?

PENNY : (amusée.) Je vais l'appeler.

(Missy arrive.)

MISSY : Salut ! Qu'est-ce qu'il y a ?

LEONARD : Ben, puisque tu pars demain, je me demandais si tu aimerais dîner avec moi.

MISSY : C'est trop gentil ! Mais non merci.

LEONARD : Ah. Tu as d'autres projets ou...

MISSY : Non aucun.

LEONARD : (confus.) Entendu euh... Je te souhaite une bonne soirée.

MISSY : Merci. Salut.

(Elle ferme la porte. Leonard rentre dans son appartement.)

LEONARD : Il y a sûrement un truc qu'on a raté.

********


(Penny ouvre et trouve Howard sur le porche.)

PENNY : Qu'est-ce que tu veux Howard ?

HOWARD : Ca va bien. Merci de t'en soucier. J'aimerai bien parler à Missy.

PENNY : Missy !

(Missy arrive.)

MISSY : Salut Howard !

HOWARD : Le stupéfiant Howard ! (Il montre sa canne.) Tu aimes la magie ?

MISSY : Pas vraiment non.

HOWARD : Alors je vais te faire une petite surprise. Fais bien attention, voici une canne ordinaire. (Il claque la canne contre la porte. Il en sort un foulard où est écrit "est-ce que tu veux sortir avec moi ?")

MISSY : Non.

HOWARD : Bon ok. (Il sort un autre foulard de sa manche cette fois, où est inscrit "tu es sûre ?")

MISSY : (en fermant la porte.) Non. Non.

********


(Penny ouvre une troisième fois et trouve Raj, comprenant tout de suite la raison de sa venue.)

PENNY : Missy !

RAJ : Merci. J'appré-... J'appré-... J'appré-... Oh-ho....

PENNY : Oh, Raj, ton médicament ne fais plus d'effet ?

(Raj acquiesce, Penny semble peinée, quand Missy arrive.)

MISSY : Oh, c'est toi le tombeur ? J'espérais que tu viendrais me voir. (Le seul son qui sort de la bouche de Raj, tandis qu'il essaie désespérément de dire quelque chose, c'est un couinement. Le pauvre garçon préfère s'en aller.) On a eu un chien qui couinait comme ça. On l'a fait piquer.

(Sheldon raccompagne sa soeur dans le hall de l'immeuble.)

MISSY : Tu as un message à transmettre à Maman ?

SHELDON : Oui, ça va peut-être l'intéresser de savoir que je ne fais plus de recherches sur la théorie des cordes bosoniques, mais sur les cordes hétérotiques.

MISSY : Je lui dirais que tu la salues.

SHELDON : Ok, et bien, ça m'a fait plaisir de te revoir. Mis à part tes menaces sur mes testicules.

(Il lui tend la main.)

MISSY : On s'embrasse Shelly. (Elle le serre dans ses bras. Sheldon lui tapote maladroitement dans le dos.) Je tiens à te dire que je suis très fière de toi.

SHELDON : C'est vrai ?

MISSY : Oui ! Je me vante souvent d'avoir un frère chercheur dans l'aérospatial.

SHELDON : Chercheur dans l'aérospatial, c'est ce que tu leur racontes ?

MISSY : Ben oui.

SHELDON : Je suis un physicien théoricien !

MISSY : Quelle est la différence ?

SHELDON : Quelle est la différence ?!

MISSY : Aurevoir Sheldon.

(Elle s'en va.)

SHELDON : Non mais je rêve ! Tu n'as qu'à simplement... tu n'as qu'à simplement leur dire que je travaille à la caisse d'un péage ! (En remontant chez lui.) Dans l'aérospatial, non mais quelle humiliation !

Fin de l'épisode.

Scene: A corridor at the University.

Leonard: On the other hand, some physicists are concerned that if the super collider actually works, it will create a black hole and swallow up the Earth ending life as we know it.

Raj: Psh, what a bunch of crybabies. No guts, no glory man.

Leonard (looking at an orange notice on the noticeboard): Hey, check it out, the school of pharmacology is looking for volunteers.

Raj: We are testing a new medication for social anxiety, panic attacks, agoraphobia and obsessive compulsive disorder. Why would they be looking for test subjects here?

Leonard: I don’t know, Raj. Maybe the comic book store doesn’t have a bulletin board. (Sees crowds in the corridor) What’s going on?

Howard: Shhh! Hot girl in Sheldon’s office.

Leonard: Sheldon’s office? Is she lost?

Howard: Don’t think so. I followed her here from the parking lot.

Leonard: Maybe she’s his lawyer.

Howard: Well she’s free to examine my briefs.

Leonard: Howard…

Howard: I know, I’m disgusting, I should be punished. By her, oh look, I did it again.

Girl: Well, that should do it.

Sheldon: Thank you for coming by. (He rises from his desk. Everyone rushes to look nonchalant.) Hello.

Leonard: Oh, hey buddy.

Sheldon: Buddy.

Howard: Sorry I’m late, I’m working on a project that may take me up on the next space shuttle.

Sheldon: How can you be late, I wasn’t expecting you at all.

Howard: Nobody ever expects me, sometimes you just look and… BAM! (shakes girl’s hand) Howard Wolowitz.

Leonard: Sheldon, are you going to introduce us?

Sheldon: Oh, alright, this is Missy, Missy this is Leonard and Rajesh and you’ve already met Howard.

Missy: It’s nice to meet you.

Leonard: You too, swell, also.

Howard: Yeah.

Leonard: So, how do you two know each other.

Missy: Oh, he once spent nine months with my legs wrapped around his head.

Leonard: Excuse me?

Sheldon: She’s my twin sister, she thinks she’s funny but frankly I’ve never been able to see it.

Missy: It’s because you have no measurable sense of humour, Shelly.

Sheldon: How exactly would one measure a sense of humour? A humourmometer?

Howard: Well, I think you’re delightfully droll. Or as the French say, Tres Drole.

Missy: Okay, so let me see if I got this. Leonard, Howard and… I’m sorry what was your name again. (Raj looks uncomfortable, turns and walks away, disappears round corner. He then reappears, takes the orange paper from the noticeboard and leaves again.)

Sheldon: Rajesh.

Credits sequence

Scene: The same.

Leonard: So Missy, what brings you all the way from Texas?

Howard: Was it perhaps destiny, I think it was destiny.

Missy: My friend’s getting married in Disneyland tomorrow night.

Howard: Destiny, thy name is Anaheim.

Missy: And I had to drop off some papers for Shelly to sign for my dad’s estate.

Sheldon: The papers could have been mailed, Mom just sent you here to spy on me, didn’t she.

Missy: I guess that’s why they call you a genius.

Sheldon: They call me a genius because I’m a genius. Tell Mom that I currently weigh 165 pounds, and that I’m having regular bowel movements. Enjoy the wedding, goodbye.

Leonard and Howard together: Woah, woah.

Leonard: If the wedding’s not until tomorrow, why don’t you stay with us tonight?

Missy: Oh, I don’t think so. Shelly doesn’t like company. Even as a little boy he’d send his imaginary friends home at the end of the day.

Sheldon: They were not friends, they were imaginary colleagues.

Leonard: Look, you’re here, we have plenty of room.

Sheldon: No we don’t.

Howard: Come on, Shelly, she’s family.

Sheldon: So what? I don’t issue invitations to your mother.

Missy: Well it would be nice not to have to drive out to Anaheim in rush hour.

Sheldon: And don’t ever call me Shelly.

Leonard: So it’s settled. You’ll stay with us.

Howard: I’ll walk you to your car. You’re in structure 3 level C, right?

Sheldon: What just happened?

Scene: The apartment.

Missy: So anyway, we’re eight years old, and Sheldon converts my easy-bake oven to some kind of high-powered furnace.

Leonard: Hee-hee, just classic.

Sheldon: I needed a place to fire ceramic semi-conductor substrates for home-made integrated circuits.

Missy: He was trying to build some kind of armed robot to keep me out of his room.

Sheldon: Made necessary by her insistence on going into my room.

Missy: Anyway, I go to make those little corn muffins they give you, there’s a big flash, next thing you know my eyebrows are gone.

Howard: Ha-ha, not your eyebrows?

Missy: Yep. I had to go through the entire second grade with crooked eyebrows my Mom drew on.

Sheldon: Is that what that was? I just assumed that the second grade curriculum had rendered you quizzical.

Penny (knocking and entering, holding up a pair of superman undershorts.): Hey, Leonard, you left your underwear in the dryer downstairs.

Leonard: Those are not mine.

Penny: Really, they have your little name label in them.

Leonard: Yeah, no, I do, I use those… uh… just to polish up my… spear-fishing equipment. I spear fish. When I’m not crossbow hunting, I spear fish. Uh, Penny, this is Sheldon’s twin sister, Missy. Missy, this is our neighbour Penny.

Missy: Hi.

Penny: Wow, you don’t look that much alike.

Howard: Can I get a hallelujah.

Sheldon: Fraternal twins come from two separate eggs, they are no more alike than any other siblings.

Howard: Hallelujah.

Raj (running in): Hey, guess what. I’ve been accepted as a test subject for a new miracle drug to overcome pathological shyness.

Penny: Hey, good for you, Raj.

Raj: Yes, I’m very hopeful. Hello Missy. (He waves his hand. It keeps waving.) They mentioned there may be side effects.

Scene: The same, later.

Raj: So, Missy. Have you ever met a man from the exotic subcontinent of India?

Missy: Well, there’s Dr Patel at our church.

Raj: Ah yes, Dr Patel, good man.

Howard: Do you like motorcycles, ‘cos I ride a hog.

Raj: A hog? You have a two cylinder scooter with a basket on the front.

Howard: You still have to wear a helmet.

Raj: Have you ever heard of the Kama Sutra?

Missy: The sex book?

Raj: The Indian sex book. In other words if you wonder wonder who wrote the book of love, it was us.

Penny (to Leonard): Hey, Sheldon’s sister’s pretty cute, I w….

Leonard: I wasn’t staring!

Penny: I didn’t say you were, I just said she was cute.

Leonard: Oh. Huh, um, maybe, if you like women who are tall… and perfect.

Penny: Sheldon, why are you ignoring your sister?

Sheldon: I’m not ignoring my sister. I’m ignoring all of you.

Leonard: I brought snacks.

Missy: Oh my! Gherkins and….

Leonard: Onion dip, it’s onion dip.

Missy: Oh.

Leonard: We don’t entertain much.

Raj: Missy, do you enjoy pajamas?

Missy: I guess.

Raj: We Indians invented them. You’re welcome.

Howard: Yeah, well my people invented circumcision. You’re welcome!

Penny: Missy, I’m going to go get my nails done. Do you want to come?

Missy: God yes. Thanks.

Penny: You’re welcome.

Missy: Bye guys.

Howard: Bye Missy.

Leonard: Bye Missy, see you.

Penny: Goodbye Leonard!

Leonard: Uh, yeah, no, uh, bye Penny.

Howard: Okay, you two have to back off.

Raj: Why should I back off, you back off dude.

Leonard: Excuse me, this is my apartment and she’s my roommate’s sister.

Howard: So what, you’ve already got Penny.

Leonard: How do I have Penny? In what universe do I have Penny?

Howard: So I can have Penny?

Leonard: Hell, no!

Sheldon: Excuse me, can I interject something. I’m ordering pizza online, is everyone okay with pepperoni?

Leonard: Sheldon, can I talk to you in private?

Sheldon: I guess. Don’t worry, I was going to order you cheeseless.

Leonard: Thank you.

Sheldon: That’s okay. Lactose intolerance is nothing to be embarrassed about.

Howard: I’m a fancy Indian man, we invented pajamas!

Raj: Hey, look at me, I don’t have a foreskin.

Scene: Sheldon’s bedroom.

Leonard: Sheldon, are you aware that your sister is an incredibly attractive woman?

Sheldon: Hmmm? She certainly has the symmetry and low body fat that western culture deems desirable. It’s noteworth that at other points in history, heavier women were the standard for beauty because their girth suggested affluence.

Leonard: That’s fascinating, but I…

Sheldon: I didn’t say it was fascinating, I said it was noteworthy.

Leonard: Alright, noted. But my point is that Koothrappali and Wolowitz… they’re hitting on your sister.

Sheldon: Oh. Okay. You know, I don’t want to criticise your rhetorical style but, we’d be a lot further along in this conversation if you’d begun with that thought.

Leonard: That’s great, but I….

Sheldon: What I’m saying is that we took quite an unnecessary detour from what I now understand to be your thesis.

Leonard: Whatever. You have to do something about it.

Sheldon: Why?

Leonard: Because she’s your sister.

Sheldon: I don’t understand. Yes, we shared a uterus for nine months, but since then we’ve pretty much gone our own separate ways.

Leonard: Okay, uh…. oh, consider this. With your father gone, it is your responsibility to make sure that Missy chooses a suitable mate.

Sheldon: I hadn’t considered that. We do share DNA.

Leonard: Uh-huh.

Sheldon: So there is the possibility, however remote, that resting in her loins is the potential for another individual as remarkable as myself.

Leonard: Exactly. And, you owe it to yourself and to posterity to protect the genetic integrity of your sister’s future offspring.

Sheldon: You’re right. If someone wants to get at Missy’s fallopian tubes, they’ll have to go through me.

Scene: The living room. Raj and Howard are on the floor, fighting.

Raj: I am Shiva the destroyer, I will have the woman!

Howard: I’m warning you, I was judo champion at math camp.

Sheldon: Alright, that’s enough juvenile squabbling, stop it, stop it I say. I’m going to settle this right now. Neither of you are good enough for my sister.

Howard: Who are you to decide that?

Leonard: He’s the man of his family, you have to respect his wishes.

Sheldon: You’re out too, by the way.

Leonard: Say what?

Sheldon: It’s nothing personal, I’d just prefer if my future niece or nephew didn’t become flatulent every time they eat an Eskimo pie.

Howard (to Raj, who is smiling): What are you so happy about?

Raj: I’m not happy, it’s the medication, I can’t stop smiling. (Waves hand at mouth. It keeps waving.)

Sheldon: Now that Leonard’s made me aware of how high the genetic stakes are, we have to face the fact that none of you are suitable mates for my sister.

Howard: Wait a minute. Leonard made you aware of that?

Leonard: We all make mistakes, let’s move on.

Raj: Excuse me, but I think you’re missing a big opportunity here.

Sheldon: How so?

Raj: Everybody knows genetic diversity produces the strongest offspring. Why not put a little mocha in the family latte.

Sheldon: In principle you have a point, but as a practical matter, need I remind you that it takes experimental pharmaceuticals to simply enable you to speak to the opposite sex.

Raj (waving finger at him): I think you’re focussing entirely too much on the drugs. (Finger keeps waving. Leonard has to reach out and stop it.)

Howard: Is it ‘cause I’m Jewish, ‘cause I’d kill my Rabbi with a porkchop to be with your sister.

Sheldon: This has nothing to do with religion. This has to do with the fact that you’re a tiny, tiny man who still lives with his mother.

Leonard: Sheldon, you are really being unreasonable.

Sheldon: Am I? Here. Eat this cheese without farting and you can sleep with my sister.

Missy (who has just entered): Oh really?

Sheldon: Oops.

Missy: Shelly, can I speak to you for a minute? Alone?

Sheldon: Why does everyone suddenly want to talk to me alone? Usually nobody wants to be alone with me.   

Leonard (to Penny who is standing next to him grinning): We all make mistakes, let’s move on.

Scene: Sheldon’s bedroom.

Missy: Okay. I’m not even going to ask why you’re pimping me out for cheese. But since when do you care at all about who I sleep with?

Sheldon: Truthfully, I’ve never given it any thought, but it has been pointed out to me that you carry DNA of great potential.

Missy: What on earth are you talking about?

Sheldon: Let me explain. You see, I’m a superior genetic mutation, an improvement on the existing mediocre stock.

Missy: And what do you mean, mediocre stock?

Sheldon: That would be you. But residing within you is the potential for another me. Perhaps even taller, smarter and less prone to freckling, a Sheldon 2.0 if you will.

Missy: Sheldon 2.0?

Sheldon: Exactly. Now, I am not saying that I should be the sole decider of who you mate with. If you’re not attracted to the suitor then the likelihood of conception would be reduced.

Missy: You have got to be kidding me!

Sheldon: Not at all. Frequent coitus dramatically increases the odds of fertiliziation.

Missy: Okay Shelly, sit down. Now I’ve lived my whole life dealing with the fact that my twin brother is, as Mom puts it, one of God’s special little people.

Sheldon: I always thought I was more like a cuckoo bird. You know, a superior creature whose egg is placed in the nest of ordinary birds. Of course the newly hatched cuckoo eats all the food, leaving the ordinary siblings to starve to death. Luckily for you, that’s where the metaphor ended.

Missy: I thought it ended at cuckoo. Now you listen to me, if you want to start acting like a brother who cares about me, then terrific. Bring it on. But you try one time to tell me who I should be sleeping with, and you and I are going to go round and round the way we did when we were little. Remember? (Sheldon hurriedly crosses his legs.)

Sheldon: I have an alternate proposal.

Missy: Go on.

Sheldon: You donate eggs. We will place them in cryogenic storage. I will find an appropriate sperm donor for your eggs, have them fertilized and implanted in you, that way everybody wins.

Scene: The living room. Sheldon enters limping, holding his groin area.

Sheldon: Correction. Missy can date whoever she wants.

Scene: The same, later.

Howard: Look, we have to settle this.

Leonard: I agree. Sheldon’s sister is hiding at Penny’s because we’ve all been hitting on her at the same time.

Raj: She’s not hiding. She needed privacy to call her grandmother who’s apparently very sick. Oh, and then I believe she has to wash her hair.

Howard: Oh, you poor, deluded bastard.

Raj: Don’t start with me dude.

Howard: You want to go again? Let’s go.

Leonard: Sit down.

Howard: Okay.

Leonard: If we’re going to fight over Missy, let’s do it the right way. The honourable way.

(Time shift. Sheldon enters to hear sounds of fighting. It becomes apparent that the guys are playing a boxing game on a Nintendo Wii.)

Leonard: And he’s down!

Howard: Come on, come on, get up.

Leonard: Stay down, bitch. Yeah, ha ha, natural selection at work.

Sheldon: I weep for humanity.

Leonard: Excuse me while I go tell Missy the good news. (Leaves and knocks on Penny’s door.)

Penny (answering): Ah, hey Leonard.

Leonard: Hi Penny, how’s it going. Listen, that guy Mike that you were dating, is that still going on?

Penny: Uh, pretty much, why?

Leonard: Nothing, just catching up. By the way, may I speak to Missy please?

Penny: Of course.

Missy: Hi, Leonard, what’s up?

Leonard: Well, since you’re leaving tomorrow I was wondering if you’d like to go out to dinner with me?

Missy: That’s so sweet. But no thanks.

Leonard: Oh. You have other plans, or…?

Missy: No.

Leonard: Oh. Alright uh… enjoy the rest of your evening.

Missy: Thanks. See you.

Leonard (returning): Um, here’s something we didn’t anticipate.

(Time shift. Penny opens door to Howard.)

Penny: What do you want, Howard?

Howard: I’m fine, thanks for asking. I’ve come to call on Missy.

Penny: Missy?

Missy: Hi Howard.

Howard: The amazing Howard. Do you like magic?

Missy: Not really. No.

Howard: Then you are in for a treat. Behold, an ordinary cane. (Taps against doorpost. While humming he tries to perform a trick, but the cane falls in half with a yellow handkerchief flying out. Howard has to retrieve the pieces.) Da-dah! (Emerges with the handkerchief, on which are written the words “will you go out with me?”)

Missy: No.

Howard: Okay. (Does something with hands, from which another yellow handkerchief emerges. This one reads “are you sure?” Missy closes the door.)

(Time shift. Penny opens the door to Raj.)

Penny: Missy?

Raj: Thank you. I apprec…. (looks panicked) apprec…. appreeee…. oh-oh.

Penny: Oh, honey, is your medication wearing off?  (Raj nods.)

Missy: Oh, hi, cutie pie. I was hoping you’d show up.

(Raj attempts to speak. All that emerges is a high pitched wail. After a few more attempts he turns and leaves down the stairs, still making the same sound.)

Missy: We had a dog who made a noise like that. Had to put him down.

Scene: The stairwell. Missy and Sheldon are descending.

Missy: Any news you want me to pass along to Mom?

Sheldon: Well, she might be interested to know that I have refocused my research from bosonic string theory to heteronic string theory.

Missy: Yeah, I’ll just tell her you said hey.

Sheldon: Okay, well, it was pleasant seeing you, other than that business with my testicles. (Holds out hand to shake.)

Missy: Come on, Shelly. (Hugs him. He looks uncomfortable, then hugs back half heartedly.) I want you to know I’m very proud of you.

Sheldon: Really?

Missy: Yup, I’m always bragging to my friends about my brother the rocket scientist.

Sheldon: You tell people I’m a rocket scientist?

Missy: Well yeah.

Sheldon: I’m a theoretical physicist.

Missy: What’s the difference?

Sheldon: What’s the difference?

Missy: Goodbye Shelly.

Sheldon: My God! Why don’t you just tell them I’m a toll taker at the Golden Gate Bridge? Rocket scientist, how humiliating.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 99 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

pilato 
16.08.2019 vers 03h

Juju1299 
12.08.2019 vers 00h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

stella 
10.12.2018 vers 13h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 4 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Saison 11 sur Netflix !

Saison 11 sur Netflix !
La série continue sur Netflix  A partir du 01 septembre 2019, la saison 11 de The Big Bang Theory...

HypnoAwards 2019

HypnoAwards 2019
Dans la catégorie Meilleure comédie du network, The Big Bang Theory ressort grande gagnante. Elle...

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

langedu74, 18.10.2019 à 18:35

HypnoClap : il reste 4 chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards ! Et toujours les jeux d'Halloween

pretty31, Avant-hier à 12:46

Plus que deux chapeaux disponibles pour tenter de gagner Un bonbon ou une Cards sur HypnoClap

juju93, Avant-hier à 17:48

Encore 3 jours pour voter à la 3ème catégorie des L d'or (awards) de The L Word : personnage secondaire masculin. Oui nous avons aussi des hommes !

ophjus, Avant-hier à 19:50

Bonsoir, un nouveau sondage est sur le quartier Reign, pas besoin de connaître la série !

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site