VOTE | 405 fans

#318 : Le Prix Scientifique


Résumé : Les amis de Sheldon viennent à son aide quand sa peur de parler en public se place entre lui et un prix très convoité.

Popularité


4.25 - 4 votes

Titre VO
The Pants Alternative

Titre VF
Le Prix Scientifique

Première diffusion
22.03.2010

Première diffusion en France
15.12.2010

Plus de détails

Scenario: Eric Kaplan, Richard Rosenstock, Jim Reynolds - Réalisation: Mark Cendrowski

Titre Original : The Medal Resistance

Sheldon, Howard et Raj sont à la caféteria à discuter du film Avatar ou encore du Star Trek. Leonard les rejoint afin de leur annoncer qui est le lauréat du prix scientifique du Doyen. Sheldon dénigre alors ce prix car jusqu'à présent il n'a jamais gagné et il s'avère que c'est lui cette année. Surexcité, Sheldon ne sait pas par où commencer, apppeler sa mère ou rédiger sa propre interview sur internet.

Les garçons regardent un film en 3D dans leur salon mais sont interrompus par un appel téléphonique du doyen. Sheldon doit faire un discours et cela le rend nerveux. Penny se joint à eux en offrant un cheesecake pour l'occasion. Sheldon explique alors en racontant un souvenir douloureux qu'il est incapable de faire de discours devant un public nombreux, mais en voulant raconter ce qu'il s'est passé il s'avanouit.

Sheldon rentre à son appartement tout en téléphonant à sa mère. Elle l'incite au téléphone à acheter une chanson de dieu qui l'aidera à surmonter son trac. En entrant dans l'appartement, tout le monde l'attend. Penny et Leonard souhaitent le convaincre qu'ils peuvent tous l'aider. Penny va l'emmener acheter un nouveau costume, Leonard l'aider à trouver d"où vient son trac et Raj, lui faire faire de la méditation. Quand à Howard, cela ne l'intéresse pas.

Raj et Sheldon sont assis au sol jambes croisées éclairés par des bougies avec de la musique zen en fond. Raj lui montre des exercices de méditation afin de l'aider mais Sheldon n'est pas très coopératif. En entandant les divagations de Sheldon, Raj quitte l'apartement.
Penny et Sheldon font les magasins et la belle lui explique que le shopping lui est très thérapeutique. Sheldon enchaine les essayages, costumes quadrillés, vert à paillettes, blanc à queue de pie... Mais Penny les déteste tous et lui demande d'essayer un smoking noir.
Leonard et Sheldon tentent de faire une thérapie mais sheldon se moque de la méthode de Leonard. Ce dernier tente de lui explique avec une histoire que peut être Sheldon aurait un complexe d'infériorité. Et au fur et à mesure qu'il raconte son vécu, Sheldon prend le rôle de thérapeute et fait parler Leonard. Alors que son ami s'effrondre, en pleurs, Sheldon le remercie de l'avoir aider.

Leonard introduit la cérémonie et présente son ami. Il lit une lettre de la mère de Sheldon. Pendant la lecture, Sheldon continue d'angoisser et Penny l'incite à boire pour le détendre. Le jeune homme, ivre, rejoint la scène et se ridiculise avec des histoires drôles. Il enchaine ensuite avec une chanson scientifique.

Sheldon se réveille à moitié habillé et retrouve Penny et Leonard en train de déjeuner. Pour répondre aux intérrogations de Sheldon, Leonard préfére le laisser voir la vidéo de la soirée sur youtube. On y voit Sheldon, bourré en train d'enlever son pantalon tout en divaguant. Sheldon se sent humilié mais Leonard le prévient de regarder la fin de la vidéo. Il semblerait que Sheldon ait aussi enlevé son slip pour montrer ses fesses.

                SCENE : Le restaurant universitaire.

Raj : Dans Avatar, pour faire l’amour, ils se servent de leurs cheveux. Donc leurs cheveux, c’est leur matos.

Howard : Ouais. Et alors ?

Raj : Avec les chevaux et les oiseaux, ils utilisent aussi leurs cheveux.

Howard : Et donc ?

Raj : Si j’étais un cheval ou un oiseau, j’aurais très peur de James Cameron.

Sheldon : Cela me fascine ! Tu te focalises sur des détails fictifs alors qu’il y a plus important dans le monde réel, pourquoi William Shatner n’était pas dans le dernier Star Trek ?

Leonard : Hey, Sheldon, je reviens de l’administration et j’ai entendu le nom du lauréat du prix scientifique du Doyen.

Sheldon : Et tu veux me rappeler cruellement que mes travaux sont sous-estimés ? Je suis le William Shatner de la physique. Vas-y, quel imposteur pompeux récompensent-ils cette année ?

Leonard : Merci d’avoir posé cette question. C’est toi.

Sheldon : J’ai gagné ?

Leonard : Gagné.

Sheldon : J’ai gagné ! C’est étonnant. Pas que je gagne. Je le mérite amplement. En fait, ce n’est pas étonnant. C’était inévitable. Que devrais-je faire ? Appeler ma mère ? Non ! Je sais, je vais rédiger ma propre interview sur Internet.

Raj : C’est cool.

Howard : Le William Shatner de la physique avait besoin de prendre la grosse tête.

 

Générique.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Howard : On aurait dit que la lance allait nous transpercer la tête, hein ?

Raj : Non.

Leonard : T’as pas acheté de glace, t’as pas eu de lunettes.

Sheldon : Encore quelqu’un qui veut me féliciter ! Coupe le son, s’il te plaît.

Howard : Attends, flèche enflammée.

Sheldon : Allo. M. le Doyen, comment allez-vous ? J’attendais votre appel. Il y a trois ans. Je vois. Et si je ne veux pas faire de discours ? Et si je ne veux pas rendre le prix ? C’est très joliment dit. Bien, merci. J’ai un problème.

Leonard : Quoi ?

Sheldon : Je dois faire un discours. Je n’y arriverai pas.

Howard : Mais si, voyons. Tu fais des discours tout le temps. Ce que tu n’arrives pas à faire, c’est fermer ta gueule.

Raj : Tu viens d’expliquer pendant 20 min pourquoi le guacamole brunit. Il a eu le temps de brunir.

Sheldon : Je suis très à l’aise devant un groupe restreint, mais pas devant les foules.

Leonard : C’est quoi, une foule ?

Sheldon : Une assemblée capable de me piétiner. Environ 36 adultes ou 70 enfants.

Penny (arrivant) : Sheldon, félicitations. Je t’apporte un cheese-cake ! Et c’est pas parce qu’un serveur a éternué dessus.

Sheldon : Je vais refuser le prix.

Penny : Pourquoi ?

Howard : Le grand Sheldon Cooper a le trac.

Penny : C’est pas grave. On m’a fait un grand honneur au lycée. J’avais peur d’être face à un grand public. Mais j’y suis allée quand même. Le monde est encore plus beau quand on est assis sur du foin à l’arrière d’un pick-up et qu’on fait partie de la cour de la Reine du Maïs.

Sheldon : Merci, je tâcherai de m’en souvenir si on me sélectionne pour le prix de la Paix des Péquenauds.

Leonard : Sheldon, ne sois pas ridicule.

Sheldon : Vraiment ? Laisse-moi te raconter une histoire.

Howard : On ne trouve jamais 70 enfants quand on en a besoin.

Sheldon : J’ai fini l’université à 14 ans avec la mention suma cum laude. Suma cum laude signifie en latin mention très bien.

Penny : J’adore quand tu réponds aux questions que personne ne pose.

Sheldon : J’étais major de la promotion et je devais faire un discours. Je me souviens encore de l’instant où je suis monté sur le podium et ai regardé la foule. Ils devaient être des milliers. Mon cœur battait la chamade. J’avais le souffle court. Mon regard s’est troublé et en un instant … Bon Dieu.

Leonard : Sheldon, ça va ?

Sheldon : Ne me piétinez pas.

 

                SCENE : La cage d’escalier.

Sheldon : Mère, tu sais pourquoi je ne peux pas accepter ce prix. Sans vouloir te vexer, la prière ne pourra pas m’aider. Non, je ne connais pas le tube Jesus, take the wheel. Non, non, non, pas la peine de le chanter. Oui, je l’achèterai sur iTunes, mère. Au revoir, mère. (Il rentre dans l’appartement). Bonjour.

Leonard : Sheldon, on veut te parler.

Sheldon : J’ai des ennuis ? Ma mère vous a appelés ?

Penny : Assieds-toi.

Leonard : On pense qu’on peut t’aider à surmonter ton trac.

Sheldon : J’en doute fort. Je n’ai pas réussi et je suis bien plus malin que vous.

Penny : Oui, mais pas plus que nous tous réunis.

Sheldon : Si, désolé, c’est ce que je voulais dire.

Penny : Le problème, c’est que tu es tout seul.

Leonard : On va t’aider, comme une équipe. Comme le professeur Xavier et ses X-Men.

Sheldon : C’est vrai que j’aime les X-Men.

Penny : J’ai vu X-Men ?

Leonard : La semaine dernière. T’as dit que ça t’a plu.

Penny : Oh, je dis beaucoup de choses, chéri. Alors, Sheldon ?

Sheldon : Je ne sais pas. Si vous êtes mes X-Men, quels sont vos pouvoirs ?

Penny : Je vais t’emmener faire les boutiques pour te trouver un costume qui te donnera confiance en toi.

Sheldon : Ce genre de mutation ne te ferait pas entrer dans l’école du professeur Xavier. Mais continuez. Leonard.

Leonard : Je peux te faire une thérapie pour trouver la source de ton angoisse.

Sheldon : Quelles qualifications as-tu pour sonder mon esprit ?

Leonard : Ma mère est une psychiatre de renom et je suis en thérapie depuis qu’elle m’a accusé d’être codépendant lors de l’allaitement.

Howard : Raj peut t’apprendre … Ca s’appelle comment ? Des conneries de méditation indienne.

Sheldon : Je vois. Puisque vous avez placé la barre aussi bas, vous devez garder le meilleur pour la fin. Howard, épate-moi.

Howard : Moi, j’ai le pouvoir de faire semblant de m’intéresser à tes problèmes à deux balles. C’est un effort perpétuel.

Sheldon : Ca me touche beaucoup.

Penny : Alors, qu’est-ce que t’en dis, Sheldon ? On est tes X-Men ?

Sheldon : Non. Les X-Men tiennent leur nom de Charles Xavier. Pour me démarquer de lui, vous serez mes … C-Men.

Howard : Ca donne un petit côté porno.

 

                SCENE : Le salon de Leonard et Sheldon.

Raj : Ok, Sheldon, je vais te guider à travers une série d’exercices. Ces méthodes nous viennent des anciens gourous indiens et m’ont aidé à surmonter mes peurs.

Sheldon : Pourtant, tu n’arrives pas à parler aux femmes.

Raj : Vrai. Mais maintenant, je peux les côtoyer sans pour autant uriner. Maintenant, ferme les yeux.

Sheldon : D’accord, mais ne me frappe pas.

Raj : Quoi ?

Sheldon : Quand j’étais petit, ma sœur me disait, ferme les yeux, tu auras une surprise, et elle me frappait.

Raj : Je ne vais pas te frapper.

Sheldon : Elle disait ça aussi.

Raj : On y va ou pas ?

Sheldon : Pardon, reprends.

Raj : D’accord. Imagine que tu es là où tu te sens le plus chez toi. Où ?

Sheldon : Sim City. Plus précisément, la ville que j’ai conçue : Sheldonopolis.

Raj : Ok, tu es à Sheldonopolis.

Sheldon : Où exactement ? Au parc Sheldon ? Dans les tours Sheldon ? Dans le stade Sheldon, où s’entraînent les fiers Sheldon ?

Raj : Où tu veux.

Sheldon : Tu devais me guider dans ma méditation.

Raj : Très bien, tu es au parc Sheldon.

Sheldon : Vraiment, à cette époque de l’année ? Il fait frisquet.

Raj : Enfile un pull.

Sheldon : Oui, je pourrais filer acheter un pull à Shel-Mart.

Raj : Va te l’acheter, ton pull !

Sheldon : Comme je possède Shel-Mart, j’ai une réduction de 15%.

Raj : Si tu le possèdes, prends-le, ce foutu pull !

Sheldon : Je ne fais pas des bénéfices en me servant allègrement dans les rayons.

Raj : D’accord. Tu as payé ton pull et tu es au parc Sheldon.

Sheldon : Attends. C’est un gilet, je dois le boutonner. Oh, non !

Raj : Quoi encore ?

Sheldon : Godzilla s’approche de la ville ! Je dois les mettre à l’abri. Habitants de Sheldonopolis, c’est votre maire qui vous parle ! Suivez-moi. Si les enfants ne peuvent pas courir, abandonnez-les. Quelle horreur simulée ! Raj ! Je m’en doutais. La méditation, c’est des sornettes.

 

                SCENE : Une boutique de vêtements.

Sheldon : Ton postulat me laisse perplexe. Pourquoi un costume m’empêcherait-il de m’évanouir devant une foule ?

Penny : Tu seras plus sûr de toi. Quand quelque chose me stresse, je vais m’acheter un petit haut ou une jupe rigolote et ça change ma vision du monde.

Sheldon : Et quand tu finis par comprendre que tu restes tout aussi stressée, malgré le petit haut ou la jupe rigolote ?

Penny : Je passe aux chaussures. Voyons voir. Il est chouette, celui-là.

Sheldon : Il est uni.

Penny : Oui, et alors ?

Sheldon : Ca fait beaucoup d’argent pour une seule couleur.

Penny : Choisis ce qui te plaît.

Sheldon : Il est chic, celui-ci.

Penny : Non, pas du tout.

Sheldon : C’est génial ! J’avais un costume comme ça quand j’avais six ans. Ce n’est plus la peine de chercher.

Penny : T’as trouvé ça où ?

Sheldon : Au rayon « costumes de soirée ».

Penny : Il est ridicule.

Sheldon : Dixit celle qui était à la cour de la Reine du Maïs.

Penny : S’il te plaît, essaie celui-là.

Sheldon : Ok, mais rien ne tiendra la comparaison. C’est grotesque, j’ai l’air d’un clown.

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Leonard : Alors, Sheldon … Ca va ?

Sheldon : C’est le début d’une thérapie, ça ? « Ca va ? » On m’avait promis un périple dans la jungle de mon subconscient. Tu me poses la même question que la dame du supermarché qui coupe ma mortadelle.

Leonard : Pardon, je recommence.

Sheldon : Est-ce que ça t’aiderait si je te parlais de mes rêves ?

Leonard : Je sais pas, peut-être.

Sheldon : Récemment, j’ai rêvé que j’étais un géant. Mais tout autour de moi était à la même échelle, donc tout me paraissait normal.

Leonard : Alors comment tu savais que tu étais un géant ?

Sheldon : Mon pantalon était taille un million.

Leonard : Discutons.

Sheldon : La guérison par la discussion, très freudien. Si ça peut accélérer le mouvement, voici mes réponses au test des taches d’encre : a) une chauve-souris, b) une chauve-souris, c) une chauve-souris et d) mon père tuant ma mère avec une seringue hypodermique.

Leonard : Je commence. Parfois, on a du mal à accepter les récompenses si notre subconscient estime qu’on ne le mérite pas. Tu crois que ça peut être ton cas ?

Sheldon : Tu es sérieux, là ? Tu essaies de recycler la notion de complexe d’infériorité ? La dame du supermarché pourrait en faire autant. Et elle m’offrirait des échantillons de fromage.

Leonard : Ca pourrait faire partie du problème tiens, un exemple. A huit ans, j’ai gagné un concours pour avoir étudié l’influence de la musique classique sur la croissance des haricots. Ma mère a fait remarquer que j’avais copié mon frère qui avait étudié l’influence du rock’n’roll sur leur croissance. Je culpabilisais tellement que j’ai rendu la médaille.

Sheldon : Comment tu t’es senti ?

Leonard : J’étais très mal. J’avais travaillé très dur. J’avais passé des nuits à chanter l’aria de l’opéra Pagliacci à un pied de haricots.

Sheldon : Continue.

Leonard : C’était pas ma faute. J’avais pas vu le projet de mon frère. Ma mère aurait pu m’en parler avant, au lieu de le faire à la cérémonie, devant tout le monde.

Sheldon : Si je comprends bien, tu en veux à ta mère ?

Leonard : Et pas qu’un peu ! Bon sang, je n’avais que huit ans. Elle m’a humilié et les pipis au lit ont repris.

Sheldon : Merci, Leonard.

Leonard : De quoi ?

Sheldon : Si quelqu’un d’aussi perturbé que toi à la force de se lever chaque matin, je peux faire face à une simple cérémonie.

Leonard : Déjà fini ? Je croyais qu’on avait une heure.

 

                            SCENE : La cérémonie.

Leonard : Bonsoir, mesdames et messieurs. Je suis Leonard Hofstadter. J’ai l’honneur de vous présenter le lauréat du prix scientifique du Doyen, mon cher ami, le Dr Sheldon Cooper. Mais avant, j’aimerais vous lire une lettre de sa mère qui n’a pas pu venir. C’est gentil, non ? Sa mère lui a envoyé une lettre. Elle est fière de lui. J’aimerais bien connaître ça. « Cher Shelly … » Elle l’appelle comme ça. Shelly, c’est un petit nom. Moi, ma mère m’appelle Leonard. Mais je m’égare.

Sheldon : Bon Dieu.

Penny : Quoi ?

Sheldon : J’ai la tête qui tourne.

Raj : Ne t’en fais pas, tes hommes X sont là.

Sheldon : Je ne peux pas, je vais m’évanouir.

Penny : Bois, ça va te détendre.

Sheldon : De l’alcool ? Je ne bois pas d’alcool.

Penny : Tu t’évanouiras.

Sheldon : Aucun changement, cet alcool ne marche pas.

Penny : Regarde si celui-là marche.

Leonard : Les deux projets n’avaient rien à voir. La douceur de la musique classique accélérait leur croissance. Mais ma mère n’a rien voulu savoir. Pourtant, observez le lien entre douceur et croissance : mon frère cajolé fait 20 cm de plus que moi.

Sheldon : Je suis prêt !

Leonard : Mesdames et messieurs, voici notre invité d’honneur, le Dr Sheldon Cooper.

Sheldon : Merci, minus. Vous êtes prêts à bien rigoler ? Vous maîtrisez le calcul différentiel et la topologie algébrique ? J’envoie les blagues ! Un poulet traverse le ruban de Möbius, pourquoi ? Pour aller du même côté. Bazinga ! Exponentielle invite toujours Logarithme au resto, pourquoi ? Car Logarithme ne paie rien ! Allo. Je vous entends métaboliser de l’oxygène et rejeter du dioxyde de carbone ! Il y a des académiciens parmi nous ! Le Dr Randall, professeur de géologie. Le seul à se réjouir d’être à côté de la plaque ! Je me moque uniquement car je ne respecte pas cette branche. Mais un peu de sérieux. Pourquoi sommes-nous ici ? Nous sommes des scientifiques. Qu’étudions-nous ? L’univers. De quoi est-il composé ? Merci d’avoir posé cette question. Il y a l’antimoine, l’arsenic, l’aluminium, le sélénium, l’hydrogène, l’oxygène, le nitrogène, le rhénium, le nickel, le néodyme, le neptunium, le germanium … Avec moi ! Le fer, l’américium, le ruthénium, l’uranium … L’europium, le zirconium, le lutécium, le vanadium … Les Asiatiques ! Le lanthane, l’osmium, l’astate et le radium …

 

                SCENE : L’appartement de Leonard et Sheldon.

Sheldon : Penny, Leonard. Pourriez-vous répondre à mes questions sur la soirée d’hier ?

Penny : Bien sûr.

Sheldon : Tout d’abord, où est mon pantalon ?

Leonard : Regarde sur YouTube.

Sheldon : Où ça ?

Leonard : J’ai chargé la page, clique sur lecture.

Sheldon (sur YouTube) : Passons aux maths. C’est la pensée en trois dimensions qui limite notre imagination. Puis-je enlever mon pantalon par-dessus ma tête ? Bien sûr que non. Mon corps m’en empêche. Si on avait accès à d’autres dimensions, on pourrait déplacer son pantalon autour de son corps en passant par la quatrième dimension. On aurait plus besoin de retirer ses pantalons comme ça. Seigneur. On ne peut pas faire plus humiliant.

Leonard : Attends.

Sheldon (sur YouTube) : Que les astronomes se préparent à voir la face cachée de la lune ! Voici ma lune !

 

Fin de l’épisode.

Scene: The university cafeteria.

Raj: Okay in Avatar when they have sex in Pandora they hook up their ponytails, so we know their ponytails are like their junk.

Howard: Yeah, so?

Raj: So, when they ride horses and fly on the birds, they also use their ponytails.

Howard: What’s your point?

Raj: My point is, if I were a horse or a bird, I’d be very nervous around James Cameron.

Sheldon: It amazes me how you constantly obsess over fictional details when there are more important things in the real world to worry about. For example, why wasn’t William Shatner in the new Star Trek movie?

Leonard: Hey, Sheldon, I was up in the administration office, and I happened to overhear the name of the winner of this year’s Chancellor’s Award for Science.

Sheldon: And you want to rub my nose in the fact that my contributions are being overlooked again? I am the William Shatner of theoretical physics. All right, I’ll play. What self-important, preening fraud are they honouring this year?

Leonard: Oh, I’m so glad you asked it like that. You.

Sheldon: I won?

Leonard: You won.

Sheldon: I won! This is astonishing. Not that I won the award, no one deserves it more. Actually, I guess I misspoke. It’s not astonishing, more like inevitable. I’m not sure what to do first. Maybe I should call my mother. Wait! I know, I’m going to conduct an interview with myself and post it online.

Raj: Well, good for him.

Howard: Yeah, the one thing the William Shatner of theoretical physics needed was an ego boost.

Credits sequence

 

Scene: The apartment. The guys are watching Avatar in 3D. All are wearing 3D glasses except Raj.

Howard: Didn’t it look like that spear was going to go right through your skull?

Raj: No.

Leonard: Hey, you didn’t want a Slurpee at 7-Eleven, you don’t get glasses.

Sheldon (phone rings): Oh, that will be another congratulatory call for me. Uh, mute, please.

Howard: Uh, hang on, flaming arrow.

Sheldon: Hello? Oh, Chancellor Morton, how are you, sir? Yes, I was expecting your call (aside) three years ago. I see. Wait. What happens if I choose not to give a speech? Uh-huh. And if I don’t want to forfeit the award? Well, you’ve got that tied up in a neat little bow. All right. Thank you. (Hangs up) Problem.

Leonard: What?

Sheldon: They expect me to give a speech at the banquet. I can’t give a speech.

Howard: Well, no, you’re mistaken. You give speeches all the time. What you can’t do is shut up.

Raj: Yeah, before the movie, you did 20 minutes on why guacamole turns brown. It turned brown while you were talking.

Sheldon: I am perfectly comfortable speaking to small groups. I cannot speak to large crowds.

Leonard: What, to you, is a large crowd?

Sheldon: Any group big enough to trample me to death. General rule of thumb is 36 adults or 70 children.

Penny: Sheldon, congratulations. Brought you cheesecake from work. You know, ’cause of your award, not because a busboy sneezed on it.

Sheldon: I’m not accepting the award.

Penny: Why not?

Howard: Turns out the great Sheldon Cooper has stage fright.

Penny: That’s no reason to back out. You know, I once got a pretty big honour in high school, and I was terrified about appearing in front of a big crowd, but I went through with it, and you know what? The world looked pretty darn good sitting on a haystack in the back of a Ford F-150 as a member of the Corn Queen’s court.

Sheldon: Thank you. Yeah, I’ll bear that in mind if I’m ever nominated for the Hillbilly Peace Prize.

Leonard: Sheldon, you’re being ridiculous.

Sheldon: Am I? Let me tell you a story.

Howard: Where’s 70 children when you need ‘em?

Sheldon: I was 14 and graduating summa cum laude from college. Summa cum laude is Latin for with highest honours.

Penny: I just love how you always skip over the part where no one asks.

Sheldon: I was valedictorian and expected to give an address. Even now, I can remember that moment when I walked up to the podium and looked out at the crowd. There must have been thousands of people. My heart started pounding in my chest. I began to hyperventilate. My vision became blurry, and before I knew it… oh, dear. (He faints.)

Penny: Oh, my God.

Leonard: Sheldon? Sheldon, are you okay?

Sheldon: Don’t trample me.

Scene: The stairwell. Sheldon is on the phone.

Sheldon: Come on, Mother, you know why I can’t accept the award. With all due respect, I don’t think praying will help. No, I have not heard the song, Jesus, Take the Wheel. No, no, no, no, no, no, no, you don’t need to start singing it. Yes, I’ll buy it on the iTunes, Mother. Good-bye, Mother. (Enters apartment. The others are sitting as if waiting for him.) Hello.

Leonard: Sit down, we want to talk to you.

Sheldon: Am I in trouble? Did my mother call you?

Penny: Just sit.

Leonard: We think we can help you with your stage fright.

Sheldon: Oh, I doubt that. I haven’t figured out a way, and I’m much smarter than all of you.

Penny: Yes, but you’re not smarter than all of us put together.

Sheldon: Oh, I’m sorry, that is what I meant.

Penny: Okay, your problem is, you’re trying to do this all by yourself.

Leonard: We can help you. We can be your team. Like, uh, Professor Xavier and his X-Men.

Sheldon: I do like the X-Men.

Penny: Did I see X-Men?

Leonard: Yeah, we watched it last week. You said you liked it.

Penny: Oh. I say a lot of things, sweetie. So, how about it, Sheldon?

Sheldon: I don’t know. If you’re my X-Men, what are your powers?

Penny: Okay. Well, I am going to take you shopping, get you a nice suit. Might give you more confidence.

Sheldon: That’s not exactly a mutation that would get you into Xavier’s School for Gifted Youngsters, but go on. Leonard?

Leonard: I thought I could try to analyze you and get to the root of your anxiety.

Sheldon: What qualifies you to attempt to understand my mind?

Leonard: My mother is a highly regarded psychiatrist, and I’ve been in therapy ever since she accused me of breast-feeding co-dependently.

Howard: Raj says he can teach you, what did you call it? I don’t know, some Indian meditation crap.

Sheldon: I see. Well, I assume, since the rest of you have set the bar so low, you’re saving the most impressive contribution for last. Go ahead, Howard. Dazzle me.

Howard: My power is the ability to pretend like I give a damn about your piddly-ass problems. And that’s 24-7, buddy.

Sheldon: And I appreciate the pretence.

Penny: So, what do you say, Sheldon? Are we your X-Men?

Sheldon: No. The X-Men were named for the X in Charles Xavier. Since I am Sheldon Cooper, you will be my C-Men.

Howard: Oh, that’s not a good name.

Scene: The apartment. Raj is lighting candles. Indian music is playing.

Raj: Okay, Sheldon. I’m going to be leading you through a series of meditation exercises. These methods come from the ancient gurus of India and have helped me overcome my own fears.

Sheldon: And yet, you can’t speak to women.

Raj: True, but thanks to meditation, I am able to stay in the same room with them without urinating. Now, close your eyes.

Sheldon: Okay, but don’t punch me.

Raj: What?

Sheldon: When I was little, my sister would say to me, close your eyes, you’ll get a surprise, and then she’d punch me.

Raj: I’m not going to punch you.

Sheldon: That’s what my sister used to say.

Raj: Do you want to do this or not?

Sheldon: I’m sorry. Proceed.

Raj: All right. Imagine yourself in the one place you feel most at home. Where is that?

Sheldon: Sim City. More specifically, the Sim City I designed, Sheldonopolis.

Raj: Okay, you’re in Sheldonopolis.

Sheldon: Where exactly? Sheldon Square? Sheldon Towers? Sheldon Stadium, home of the Fighting Sheldons?

Raj: Whatever you like.

Sheldon: I thought this was supposed to be a guided meditation.

Raj: Fine. You’re in Sheldon Square.

Sheldon: Really? This time of year? It’s a bit nippy.

Raj: Then, put on a sweater.

Sheldon: Suppose I could run downtown and pick up something at Shel-Mart.

Raj: Yeah, whatever. Just go buy a sweater.

Sheldon: You know, the nice thing about Shel-Mart is I own it, so I get a 15% discount.

Raj: You own the damn thing. Just take a freaking sweater!

Sheldon: Look, I didn’t turn a profit last quarter by taking product off the shelves willy-nilly.

Raj: All right. You’ve paid for a sweater, and you’re in Sheldon Square.

Sheldon: Hang on. It’s a cardigan. I have to button it. Oh, no.

Raj: What now?

Sheldon: A Godzilla-like monster is approaching the city. I have to get my people to safety. People of Sheldonopolis, this is your mayor. Follow me. If the children can’t run, leave them behind. Oh, the simulated horror! (Sound of door slamming) Raj? Just as I suspected. Meditation is nothing but hokum.

Scene: A clothing store.

Sheldon: I question your premise. How is a new suit going to prevent me from passing out in front of a ballroom full of people?

Penny: It’ll give you confidence. You know, sometimes when I’m feeling all stressed out about something, I go out and buy a cute top or a fun skirt and I have a whole new outlook on life.

Sheldon: Don’t you eventually realize you’re just the same stressed out person in a cute top or a fun skirt?

Penny: Yeah, that’s when I buy shoes. Now, let’s see what we’ve got. Ooh! This is nice.

Sheldon: It’s only one colour.

Penny: Yeah, so?

Sheldon: That’s a lot of money for only one colour.

Penny: Fine. Why don’t you pick out what you like.

Sheldon: Hmm. (Cut to Sheldon exiting changing room in a loud check suit). This is pretty sharp.

Penny: No, you’re wrong.

Sheldon (now in a sparkly green suit with rhinestones): This is great. I had a suit like this when I was six. (Cut to Sheldon exiting in a white dinner suit with tails) Okay, I think we have a winner.

Penny: Where the hell d’you find that?

Sheldon: In the prom department.

Penny: It’s ridiculous.

Sheldon: Says the former member of the Corn Queen’s Court.

Penny: Please just try this one on.

Sheldon: Okay. But anything I put on now is only going to suffer in comparison. (Goes into changing room. Comes out in black suit looking terrific.) This is absurd. I look like a clown.

Scene: The apartment.

Leonard: So, Sheldon, how you doing?

Sheldon: That’s how you start a psychotherapy session? How am I doing? I was promised a riverboat journey into the jungles of my subconscious. Instead, I get the same question I hear from the lady who slices my bologna at Ralph’s.

Leonard: I’m sorry, I’ll start again.

Sheldon: Would it be helpful to you if I told you about my dreams?

Leonard: Um, I don’t know, maybe.

Sheldon: I recently had a dream that I was a giant. But everything around me was to scale, so it all looked normal.

Leonard: How did you know you were a giant if everything was to scale?

Sheldon: I was wearing size a million pants.

Leonard: Why don’t we just talk?

Sheldon: Ah, the talking cure. Classical Freudian, good choice. If it will help speed things along, uh, my answers to the standard Rorschach ink blot test are A, a bat, B, a bat, C, a bat, and D, my father killing my mother with a hypodermic needle.

Leonard: Why don’t I just start? Sometimes people have trouble accepting accolades if, on a subconscious level, they don’t feel they deserve them. Do you think maybe that’s what’s happening here?

Sheldon: Really, Leonard? You’re just going to try to recycle Adler’s doctrine of the inferiority complex? I could probably get that from the woman at Ralph’s. And she’d let me taste some pieces of cheese for free.

Leonard: But it could be part of your problem. Let me give you an example. When I was eight, I won a ribbon at the science fair for my project, “Do Lima Beans Grow Better to Classical Music.” But my mother pointed out that it was just a rehash of my brother’s earlier “Do Lima Beans Grow Worse to Rock ‘n’ Roll.” I felt so guilty, I gave the ribbon back.

Sheldon: And how did that make you feel?

Leonard: Terrible. I worked really hard on that project. I stayed up all night singing the clown’s aria from Pagliacci to a lima bean sprout.

Sheldon: Go on.

Leonard: It wasn’t my fault. I had never seen my brother’s project. And my mother could’ve told me before instead of at the ceremony in front of everyone.

Sheldon: So, I hear you saying you’re angry with your mother.

Leonard: Damn right, I’m angry with my mother. For God’s sake, I was eight years old. She humiliated me. That’s when the bed-wetting started again.

Sheldon: Thank you, Leonard.

Leonard: For what?

Sheldon: If someone as damaged as you can find his way to crawl out of bed each morning, I think I can face a simple award ceremony.

Leonard: Wait, that’s it? I thought we had a whole hour!

Scene: The award ceremony.

Leonard: Good evening, ladies and gentlemen. My name is Dr. Leonard Hofstadter, and it is my very great honour to introduce the winner of this year’s Chancellor’s award for Science and my good friend, Dr. Sheldon Cooper. But before I do, I’d like to share with you a letter from Sheldon’s mother, who couldn’t be here tonight. Isn’t that nice? His mother sent him a letter. She’s proud of him. I wonder what that feels like. Dear Shelly. That’s what she calls him. Shelly, it’s a pet name. You know what my mother’s pet name for me is? Leonard. But I digress. Dear Shelly. I am so proud of… (continues as background noise)

Sheldon: Oh, dear.

Penny: What’s the matter?

Sheldon: I’m getting dizzy.

Raj: Don’t worry. You’re surrounded by your C-Men.

Sheldon: I can’t do this. I’m going to faint.

Penny: Here, drink this. It’ll relax you.

Sheldon: Alcohol? I don’t drink alcohol.

Penny: Fine, faint.

Sheldon: I don’t feel different, this alcohol’s defective.

Penny: Here, see if this one works.

Leonard (still talking): First of all, the projects were totally different. I was showing that classical music nurtures lima beans and makes them grow, but my mother didn’t hear me. If you’d like to look at the relationship between nurturing and growth, I’d like to point out that my brother is eight inches taller than me.

Sheldon: I’m ready.

Leonard: Oh, right. Ladies and gentlemen, our guest of honour, Dr. Sheldon Cooper.

Sheldon: Thanks, shorty,I’ll take it from here. All right, you people ready to have some fun? You have a basic understanding of differential calculus and at least one year of algebraic topology? Well, then here come the jokes. Why did the chicken cross the Mobius strip? To get to the same side, bazinga! All right, a neutron walks into a bar and asks, how much for a drink? The bartender says, for you, no charge. Hello? I know you’re out there. I can hear you metabolizing oxygen and expelling carbon dioxide. Looks like we have some academic dignitaries in the audience. Dr. Randall from the geology department, only man who’s happy when they take his work for granite. Ba-da cha! I kid the geologists, of course, but it’s only ’cause I have no respect for the field. Let’s get serious for a moment. Why are we all here? ‘Cause we’re scientists. And what do scientists study? The universe. And what’s the universe made of? I am so glad you asked. (Singing) There’s antimony, arsenic, aluminium, selenium, and hydrogen and oxygen and nitrogen and rhenium, and nickel, neodymium,

neptunium, germanium… Everybody! And iron, americium, ruthenium, uranium, europium, zirconium, lutetium, vanadium… Just the Asians! And lanthanum and osmium, and astatine and radium…

Scene: The apartment.

 

Sheldon: Penny, Leonard. Would you be able to answer some questions I’m having about the events of last night?

Penny: Sure.

Sheldon: Question one, where are my pants?

Leonard: You might want to check YouTube.

Sheldon: What do I search?

Leonard: It’s already loaded. Just hit play.

On-screen Sheldon: All right, people, let’s get down to the math. It is only three dimensional thinking that limits our imagination. Can I take my pants off over my head? Of course not. My body’s in the way. But if we had access to higher dimensions, we could move our pants around our bodies through the fourth dimension and our days of dropping trousers would be over.

Sheldon: Oh, Lord, this couldn’t be any more humiliating.

Leonard: Uh-uh, give it a minute.

On-screen Sheldon: Now, for the astronomers in the audience, get ready to see the dark side of the moon. And here’s Uranus.

Source : Big Bang Theory Transcript

Kikavu ?

Au total, 94 membres ont visionné cet épisode ! Ci-dessous les derniers à l'avoir vu...

Juju1299 
15.09.2019 vers 22h

pilato 
25.08.2019 vers 11h

stella 
05.02.2019 vers 13h

Kaleydu35 
23.01.2019 vers 20h

chocoubl 
11.11.2018 vers 11h

everrose 
10.11.2018 vers 18h

Vu sur BetaSeries

Derniers commentaires

Avant de poster un commentaire, clique ici pour t'identifier.

Sois le premier à poster un commentaire sur cet épisode !

Contributeurs

Merci aux 3 rédacteurs qui ont contribué à la rédaction de cette fiche épisode

Ne manque pas...

Découvrez le numéro 11 de notre magazine HypnoMag avec une interview exclusive de Jaicy Elliot !
HypnoMag | Découvre le numéro 11 !

HypnoPlume 2019: Participez!
On vous attend! | Teaser YouTube

Activité récente
Actualités
Prix Nobel de Physique

Prix Nobel de Physique
Le mardi 8 octobre 2019 a eu lieu, à Stokholm, la remise du Prix Nobel de Physique. Ulf Danielsson,...

Saison 11 sur Netflix !

Saison 11 sur Netflix !
La série continue sur Netflix  A partir du 01 septembre 2019, la saison 11 de The Big Bang Theory...

HypnoAwards 2019

HypnoAwards 2019
Dans la catégorie Meilleure comédie du network, The Big Bang Theory ressort grande gagnante. Elle...

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant

Kaley Cuoco dans la nouvelle série The Flight Attendant
Kaley Cuoco a créé sa société de productions, Yes, Norman Productions. Elle avait un droit d'option...

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn

Kaley Cuoco | Diffusion + affiches de la série Harley Quinn
Deux affiches promotionnelles de la série animée Harley Quinn, dans laquelle Kaley Cuoco double le...

Newsletter

Les nouveautés des séries et de notre site une fois par mois dans ta boîte mail ?

Inscris-toi maintenant

Sondage
Téléchargement
HypnoRooms

ophjus, Avant-hier à 19:50

Bonsoir, un nouveau sondage est sur le quartier Reign, pas besoin de connaître la série !

chrismaz66, Hier à 12:11

Bonjour, 2 nouveaux sondages Kaamelott et Torchwood, l'un des 2 est drôle ^^

Steed91, Aujourd'hui à 08:57

Nouveau sondage concernant l'épisode 10.21 (pour son titre VF) de la série Modern Family

Steed91, Aujourd'hui à 08:57

Venez nombreux, vous pouvez voter même si vous ne connaissez pas la série

stella, Aujourd'hui à 13:33

Un nouveau thème attend vos votes dans les préférences. Merci aux votants

Viens chatter !

Change tes préférences pour afficher la barre HypnoChat sur les pages du site